Accueil > Actualité > Ifran célèbre l’anniversaire de sa libération du (...)
Ifran célèbre l'anniversaire de sa libération du kadhafisme...
Le samedi 2 juin 2012
mercredi 6 juin 2012
par Masin
En attendant la véritable libération, Ifran célèbre le premier anniversaire de sa libération du régime de Kadhafi.


Après plusieurs mois de résistance aux bombardements des forces kadhafistes, privés d’eau et d’électricité pendant plusieurs semaines, les habitants d’Ifran (Yefren) ont totalement libéré la région et ont repoussé les derniers mercenaires du régime kadhafiste : le 2 juin 2011, la région est devenue sous contrôle total des combattants d’Ifran.

Lorsque le Conseil de sécurité des Nations Unies a décidé, le 17 mars 2011, lors de sa 6498e séance, d’interdire tous vols dans l’espace aérien de la Libye pour protéger la population civile et pour faire cesser les hostilités, la France et les forces de la coalition avaient concentré leur frappes sur Benghazi et l’est de la Libye. Les populations de l’ouest, notamment Adrar n Infusen, ont du attendre longtemps avant que les avions de l’OTAN viennent intervenir chez eux. L’armée de Kadhafi avaient ainsi intensifié ses frappes sur le front ouest. La région a été presque vidée de sa population : femmes, enfants et personnes âgées étaient contraintes à l’exil, en Tunisie, pour fuire les bombardements. Seuls les hommes valides sont restés pour défendre les villes et villages et empêcher les forces kadhafistes d’y pénétrer. Et lorsque les forces de l’OTAN sont intervenus à l’ouest pour empêcher le survol de la région par les avions kadhafistes, ce sont es missiles GRAD qui ont pris le relais.

La détermination des populations était tellement forte que les combattants de la liberté sont arrivés à repousser les mercenaires de Kadhafi loin du pays. Il faut dire également que les armes que la France avait largué dans les montagnes amazighes avaient permis aux Igrawliyen de se doter d’une force de frappe pouvant faire le poids face à l’arsenal inépuisable des forces loyales à Kadhafi.

Petit à petit, c’est l’ensemble d’Adrar n Infusen qui fut libéré, puis At-Willul (Zouara), avant de marcher vers Tripoli libérée le 21 août 2011.

La chute de Tripoli était le début de la véritable fin du régime de Kadhafi qui a été assassiné le 25 octobre 2011 suite à quoi la chute du régime tyrannique est devenu une réalité.

Seulement, voilà que si Kadhafi est parti à jamais, son héritage est devenu aussi une autre réalité.

Imazighen qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour débarrasser la Libye de la peste kadhafiste, se retrouvent face à une autre peste qui veut s’emparer du pouvoir et qui ne cache pas ses intentions anti-amazighes. Dirigée par l’homme à la zébiba, Moustapha Abdouldjalili, qui s’est précipité à annoncer, de son propre chef, que la Libye nouvelle sera régie par la chariâ, le Conseil national de transition (CNT), qui est plutôt un ramassis de compagnons de Kadhafi et d’opportunistes de tout genre, s’est arrogé tous les pouvoirs.

C’est ainsi qu’après une guerre très dure qu’ils ont menée, Imazighen qui ont cru que jamais ils revivront l’humiliation subie pendant au moins 42 ans, se retrouvent à être contraints à se battre contre ceux-là même qui avaient cautionné le système quarante-deux ans durant et qui se sont autoproclamés nouveaux dirigeants de la "nouvelle" Libye. Si les Amazighs ne semblent pas être prêts à accepter la marginalisation des nouvelles autorités, leur action pacifique semble ne pas apporter ses fruits puisque les les dites autorités, pourtant illégitimes, adoptent une attitude de mépris envers Imazighen.

Imazighen quant à eux ne semblent en tous cas pas renoncer à leur identité qu’ils ont su mettre en avant durant le soulèvement contre le régime de Kadhafi et continuent à se battre pour qu’une nouvelle ère pour Tamazight voit le jour en Libye. Mais peuvent-ils aspirer à cette nouvelle ère en cohabitation avec les partisans de l’arabo-islamisme qui ont toujours brillé notamment pas leur lâcheté et leur haine à l’égard de l’amazighité.
L’avenir proche nous le dira...

En attendant, Imazighen n’abandonnent pas le terrain et ne ratent pas une occasion pour rappeler que l’amazighité est une réalité de tous les jours qui occupera le terrain n’en déplaise à ses détracteurs. C’est le cas lors de ces festivités du premier anniversaire de la libération d’Ifran.

Ci-après des photos des festivités, notamment le défilé militaire, qui se sont déroulés à Ifran ce 2 juin 2012.

Masin FERKAL

info portfolio

Articles dans la rubrique :

Actualité
09/12/16
0
Le Centre international des cultures populaires (CICP) abritera une journée de solidarité avec (...)

Lire l'article

02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • azul,les amazighs libyens doivent imposer leurs belle culture et langue amazighe point barre.

    thanmirth il faut passer a la creation dans tout les domaines tv,radio,journaux, creation des equipes sportives avec des appelations en tamazight , inviter des chanteurs de renom amazighs ( idir,ait menguellet,oulahlou,takfarinas,saghrou........) et encourager le tourisme inter amazighs mon dieu on est nombreux comme peuple + de 60 millions d amzighs .
    au travail mes freres et soeurs amazighs libyens .ne comptez pas sur vos ennemis pour avancer travailler avec l occident et israel ,et vous aurez un avenir meilleur.
    thanmirth

    repondre message

  • en regardant toutes ces photos on se prend la tête dans les mains pour réfléchir et chercher à comprendre...

    cette contrée qui festoie et célèbre on ne sait quoi...

    Personne ne vient déranger (ou réprimer) le déploiement de ces festivités à l’identification incertaine...

    le plus frappant dans tout ça est que ces gens semblent totalement étrangers à la sauvagerie qui prévaut à l’Est...

    Ont-ils conscience que leur Tripolitaine est phagocytée par les égorgeurs de Médine ?

    Apparemment non...

    repondre message

  • joyeux anivairssaire pour la ville d’ifren c’es ce cerais pour moi inououbliable puisque mon fils aussi est ne un é juin,donc on fetera toujours la liberation de ifren ausi,qui est sa ville dorigine,,

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.