Accueil > Actualité > Kadhafi ou le génocide du peuple Libyen
Kadhafi ou le génocide du peuple Libyen
jeudi 24 février 2011
par Masin

La Libye vit le martyr aujourd’hui. Des centaines peut-être des milliers de personnes sont assassinées par les forces du tyran qui a déployé de gros moyens en l’occurrence des avions de chasses, des snipers, des mercenaires venus de certains pays d’Afrique pour arriver à bout d’une révolte déterminée. Nous n’avons jamais vu, ni entendu, de tels agissements envers son propre peuple : des avions de chasse bombardent des quartiers entiers. Malgré des défections au sein de l’armée libyenne, malgré une chasse à l’homme sans précédent à Benghazi ou à Tripoli, la communauté internationale a tardé pour s’indigner. Pourtant la quasi-totalité des membres de la délégation libyenne aux nations Unies s’est démarqué de Kadhafi. Face à ce génocide à huit clos, l’absence de voix est criante : où sont les Gluksman, les BHL, nos VRP du respect de la personne humaine, nos VRP de la sacrosainte démocratie européenne. Omerta officielle, rien à dire sauf à condamner timidement, des bouts des lèvres ce qui s’y déroule depuis quelques jours. La diplomatie française a trop tardé pour enfin réagir... elle est à plaindre. Quand de tels désastres, quand de tels génocides, quand de telles boucheries humaines sont perpétrées en plein jour par des avions de chasse, il n’y a guère de place au silence.

Si la chute de ce barbare est confirmée, nous allons voir, dans les prochains jours, défiler sur les écrans de télévision des gens expliquant à qui veut les entendre qu’ils sont du côté du peuple. Quel cynisme ! Nous allons voir également des communiqués des chancelleries occidentales sur le blocage des avoirs de Kadhafi et ceux de sa famille. Dans le cas contraire, ce beau-monde-là continuera à traiter avec lui et sa junte comme si des milliers de personnes ne sont pas tombées ce mois de février 2011, même si c’est l’un des plus grands voyous que la Terre n’ait jamais enfanté.
La France reçoit Ali Bango, le fils d’un ancien ami de la France et on pense savoir pourquoi des gens se sont rassemblés pour protester, mais il est reçu quand même ! Le monde est ainsi fait de rapports de force et de silence. L’histoire récente des deux précédentes chutes, en Tunisie et en Égypte, bégaie encore.


Mestafa G’idir.


Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr


Suivre l’actualité en Libye




Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous