Accueil > Actualité > L’Azawad dans l’impasse ?!
L'Azawad dans l'impasse ?!
Rencontre avec Abdoulahi ag Mohamed Maouloud Ansari, représentant de la société civile de l’Azawad, réfugié à Mberra en Mauritanie.
mardi 21 mai 2013
par Masin
Le MNLA, et probablement d’autres représentants de l’Azawad, s’apprêteraient à entamer des négociations avec les autorités de l’État fantoche du Mali. Et c’est le Burkina-Faso qui abriterait ces négociations. C’est certainement le résultat des pressions de la France sur les deux parties en conflit (le MNLA et l’État malien). La France qui veut à tout prix en finir avec ce "problème" qu’elle se doit de gérer. La promesse de plus de trois milliards d’aide contribuerait certainement à faire taire ceux des Maliens qui s’opposeraient à des négociations avec le MNLA.



Seulement, voilà que ces négociations qui déboucheront certainement sur un accord serviront tous les intérêts sauf ceux des Touaregs et de l’Azawad. Il n’y a aucune raison pour que ces négociations soient différentes des précédentes. Puis, l’acceptation de ces négociations c’est d’abord le renoncement à l’indépendance de l’Azawad. Ainsi, le rêve de voir naître le premier État amazigh va s’envoler ne serait que temporairement : il faudra attendre...
Les négociateurs pour l’Azawad sauront-ils tirer leur épingle du jeu et faire en sorte que tout ne sera pas perdu pour l’Azawad ? Est-il possible de croire à une issue positive lorsqu’on connaît la nature des ceux qui sont de l’autre côté ? Est-il possible de croire que les Maliens renonceraient du jour au lendemain à leur racisme, à leur culture anti-touarègue et à leur barbarie ? Le temps nous le montrera...

Lorsque même ceux qui iraient aux négociations disent que les négociations avec l’État malien est le moindre maux, comment être optimiste sur l’avenir de l’Azawad ?

Par ailleurs, lorsqu’on sait que la communauté internationale, et notamment les États et les puissances qui ont intérêt dans l’Azawad, sont farouchement hostiles à l’indépendance de l’Azawad, comment demander au MNLA et aux Azawadiens de rester sur leur position de libération totale de l’Azawad ?

Venu à Paris pour prendre part à la réunion [1] organisée par la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale française en partenariat avec ’hd (Center of humanitarian-dialogue) le 16 mai 2013 à l’Assemblée nationale, Abdoulahi ag Mohamed Maouloud Ansari a bien voulu répondre aux questions de Masin Ferkal qui l’a rencontré à Paris le 18 mai 2013. Ils ont évoqué la situation dans l’Azawad et notamment les fort-probables futures négociations. Lui, il plaide pour le fédéralisme...

La Rédaction.
VIDEO.






MNLA : vers des négociations avec le Mali...

Rencontre avec Illad ag Mohamed, représentant du MNLA au Burkina-Faso.

Notes

[1Le thème de la rencontre est "Quelle nouvelle gouvernance pour le Mali ?" Elle a eu lieu à l’Assemblée nationale le jeudi 16 mai 2013. Parmi les personnalités touarègues qui étaient invitées, il y a Zakyatou Oualet Halatine, Porte parole de l’ARVRA, Illad ag Mohamed, représentant du MNLA au Burkina-Faso et Abdoulahi ag Mohamed Maouloud Ansari. Des experts du Sahel et des diplomates ont pris la parole lors de cette rencontre.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.