Accueil > Actualité > L’Etat algérien et la discrimination à l’égard de (...)
L'Etat algérien et la discrimination à l'égard de Tamazight
L’Etat algérien devant les experts des Nations Unies
samedi 16 février 2013
par Masin
Une délégation du gouvernement algérien est auditionnée les 13 et 14 février à Genève par les experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), un organe du Haut commissariat des droits de l’Homme des Nations Unies.


Le CERD a eu ainsi à examiner les 15ème, 16ème, 17ème, 18ème et 19ème rapports, présentés en un seul document, de l’État algérien présenté à l’occasion de la 82ème session de ce Comité qui a lieu à Genève du 11 février au 1er mars 2013.

Comme à son habitude, Tamazgha a eu à soumettre un rapport alternatif intitulé "L’Etat algérien et la question amazighe" par lequel elle dévoile la politique discriminatoire, raciste et anti-amazighe de l’État algérien. Une délégation de Tamazgha s’est rendu à Genève pour exposer les grandes lignes de son rapport aux experts du CERD et leur fournir des éléments d’information qui illustrent la discrimination pratiquée par l’État algérien à l’égard des Imazighen, leur culture et leur langue.

Ci-dessous la vidéo de l’intervention de Masin Ferkal devant des experts du CERD.

VIDEO.




Délégation de Tamazgha au Palais des Nations (Genève)



Délégation de Tamazgha au Palais Wilson (Genève)




Rapport de Tamazgha

PDF - 1.7 Mo

Rapport de l’État algérien

PDF - 476 ko

Rapport de l’association AMUSNAW

PDF - 105.1 ko

Liste des associations subventionnées par l’Etat algérien et des activités et publications du HCA

PDF - 286.5 ko

Recommandations du CERD en 2001

PDF - 78.8 ko

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • Tanemmirt nnwen , nnighawen meqqar kenwi xas ulama akken qqaren "win yebghan ad yekkes lhif ad yekker melmi ig lha yides, win yebghan ad yecc adif ad yerrez ighes"maca aya akka id tqedcem ad yili d adghagh ger yedghaghen id yegran deg xerban asmi ara temlil tassa d win turew yissen ara nebnu axxam ara nezdegh yibbas di talwit, d wakken nebgha ad yili.

    repondre message

  • Tanemmirt nwene Ghaf leqdic agi d ilfayda n tmazight.Afud igerzen..

    repondre message

  • L’Etat algérien et la discrimination à l’égard de Tamazight 16 février 2013 16:18, par La Mecreante !

    infatigable et admirable Masin !

    un petit rappel pour toi (tu connais l’auteur) :

    - Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
    - Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
    - Polissez-le sans cesse, et le repolissez.

    Je t’admire, ami.

    repondre message

  • Le minimum qu’on peut faire nous la majorite de Berbers, c’est au moin de vous dire merci et de vous etre reconnaissants pour tout ce que vous faite pour la cause berbers en general.Nous redonner notre dignite et notre honneur. Grace a votre bataille et vos sacrifices le glorieux jour arrivera ou plus de 30 millions seront enfin liberes de la place de citoyens de deusieme classe et seront fieres de marcher avec la tete haute comme le reste du monde libre. Bon courage mes freres et soeurs, que Dieu vous protege de nos ennemis.

    Never in the field of human conflict was so much owed by so many to so few.
    Winston Churchill

    Voir en ligne : L’Etat algérien et la discrimination à l’égard de Tamazight

    repondre message

  • Tanemmirt i kra n win yettnaɣen f izerfan n yimaziɣen.
    D tidet, yelha umennuɣ s yiles d lqanun maca am win yettnaɣen s yiwen ufus kan.
    Ilaq-aneɣ a d-nernu afus niḍen, win n yiɣil d tmes.
    Yak s sin iffasen ay ttnaɣen medden ?

    Merci à tous ceux qui luttent pour les droits et la liberté des Imazighens. C’est vrai que le combat politique est nécessaire et utile mais il ne suffit pas. C’est comme celui qui ne se bat qu’à l’aide d’un seul bras.
    Il faut utiliser le deuxième bras ; celui de la force et du feu. Sans cela, nous attendrons longtemps voire peut-être une éternité au risque de voir s’évanouir l’espoir ...

    A bon entendeur salut.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.