Accueil > Actualité > L’Etat tunisien hostile à l’amazighité
L'Etat tunisien hostile à l'amazighité
Rassemblement à Tunis, le 25 janvier 2014.
samedi 25 janvier 2014
par Masin
Cette hostilité n’est pas du goût de la militance amazighe qui n’entend pas se traire et laisser faire une classe politique acquise à l’idéologie islamo-arabiste décidée à sacrifie l’âme nord(africaine. C’est pourquoi, quelques trente militants amazighs se sont rassemblés devant l’Assemblée constituante tunisienne, à Tunis le samedi 25 janvier 2014, pour dénoncer la nouvelle Constitution tunisienne qui fait l’impasse sur n élément fondamental qu’est l’Amazighité. Et c’est à l’appel d’associations et d’activistes que les manifestants ont épondu.


"C’est pour le respect de la culture amazighe et la reconnaissance de tamazight que nous avons tenu à manifester aujourd’hui" dit Maha Jouini, une militante présente au rassemblement. Selon elle, les manifestants tenaient également à protester contre la nouvelle Constitution tunisienne qui ignore l’Amazighité de la Tunisie, réduisant son identité à l’arabité et l’islamité.

Les manifestants ont tenu à exiger la reconnaissance du fait amazigh par la Constitution tunisienne qui se doit de garantir leurs droits, ceux des Amazighs.
La militance amazighe tunisienne n’entend pas baisser les bras. Des actions sont envisagées afin de sensibiliser l’opinion quant à cette injustice faite à l’Amazighité, mais aussi pour faire entendre sa voix et ce par divers moyens. Les associations envisagent d’organiser des séminaires, des conférences et d’autres rassemblements dans les mois qui viennent pour faire en sorte que soit mis fin à cette injustice que subit Tamazight, avons-nous appris auprès des manifestants.

"Tamazight est l’identité des Tunisiens ! C’est cela qui devrait être consacré par la Constitution et qui doit être reconnu. Mais au lieu de cette vérité, les autorités tunisiennes ont choisi d’imposer une autre identité : une identité arabe islamique. Cette contre-vérité devra être réparée.", affirme Maha Jouini que nous avons joint à l’issue du rassemblement.

Les manifestants, qui ont tenu à faire savoir leur rejet de cette nouvelle Constitution tunisienne, exigent la sauvegarde de la langue amazighe, la protection du patrimoine amazigh et la reconnaissance des droits culturels des Amazighs. Sur les pancartes qu’ils ont brandies lors du rassemblement, devant l’Assemblée constituante, on pouvait lire par exemple : "On n’est pas des Arabes ; corrigez l’Histoire !" ou encore "Netchin d Imazighen" ("Nous sommes des Amazighs").

Ce rassemblement à Tunis n’est pas le premier et ne sera certainement pas le dernier. S’il vient contribuer à la structuration du Mouvement amazigh naissant à Tamazgha orientale, son rôle quant à la conscientisation de l’opinion est certain. Même si sur ce territoire, sous contrôle de l’Etat tunisien, les Amazighophones demeurent une minorité, la sensibilité quant à l’amazighité de l’Afrique du Nord va au-delà des Amazighophones, et en cela tous les espoirs restent permis quant à une mobilisation conséquente à même de rétablir, un jour, la vérité historique et contribuer à faire aboutir ce combat qui fera en sorte que l’Afrique du Nord soit réconciliée avec son Histoire et que l’injustice qui dure depuis des siècles soit réparée.
Et ce jour viendra...

Masin Ferkal.

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


7 Messages

  • L’Etat tunisien hostile à l’amazighité 25 janvier 2014 23:59, par Mohand Oukaci
    Soyez patient le temps et l’histoire travaillent pour vous, ceci dit il faut que vous soyez vigilant car vos ennemis ne sont forts que quand ils ressentent chez leurs victimes de la faiblesse. Thamazgha est entrain de renaitre et c’est irrévocable. Thanmirt felawen.

    repondre message

    • le temps ?!...maıs nous avons toujours raté les bonnes occasıons pour reprendre le pouvoır et ımposer la culture locale orıgınelle le temps a été toujours contre nos ambıtıons ıl nous faut l’écraser cette foıs le contrôler le surpasser : ımprovisation

      repondre message

  • L’Etat tunisien hostile à l’amazighité 26 janvier 2014 17:42, par Futur citoyen

    Si le souffle de l’arabité est parvenu de l’Est, celui de l’amazighité soufflera encore plus fort des 4 coins de Tamazgha.

    Les Amazighes de Tunisie ne sont et ne seront jamais seuls. Tamazgha la plus profonde est de leur côté. La trajectoire se corrigera dans le temps.

    Futur citoyen.

    repondre message

  • unis,nous serons capables de changer le cour de l’histoire !salution a nos fréres amazighs tunisiens.

    repondre message

  • L’Etat tunisien hostile à l’amazighité 27 janvier 2014 04:57, par La Mecreante !

    je suis partagée sur le titre de l’article : "l’Etat tunisien hostile à l’amazighité", dès lors que c’est l’islamo-araberie qui est sortie des urnes.

    si "élections" veut dire quelque chose chez l’arabia-iZlamiya, c’est le peuple qui a choisi de rétrograder jusqu’aux bas-fonds.

    la poignée de désespérés qui a déclenché les émeutes de ras-le-bol transformées par la presse à la con de "printemps" de ché pas quoi, ont été confisquées illico par les djihadistes mahométans embusqués.

    Le flic de Ben Ali avait frustré un vendeur de légumes. le mahométan qui l’a renversé a signé sa victoire en égorgeant un chrétien. les deux victimes étaient tunisiennes...

    La solution ? il n’y en a pas. Il n’y a rien à discuter ou négocier avec des wahhabites qui ont un sabre vissé au bout du bras.

    repondre message

  • L’Etat tunisien hostile à l’amazighité 14 février 2014 14:57, par wina n tura

    L’araboislamisme colonial et son cheval de troie LA SOUMISSION au dieu de mahomet l’arabe ou l’islam

    Des peuples à travers le monde sont de plus en plus conscients de la façon dont cette colonisation arabe pénétre les peuples pour les soumettre à l’arabisme et pour leur chipper leurs terres au profit du monde imposteur dit ARABOMUSULMAN comme en kabylie.

    Les polynésiens à tahiti refusent la religion des arabes ,la soumission (l islam)

    http://www.youtube.com/watch?v=pxVSgI12NvA

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.