Accueil > Actualité > L’armée malienne poursuit sa barbarie sur les Touaregs
L'armée malienne poursuit sa barbarie sur les Touaregs
Encore une cinquantaine de civils assassinés par des militaires maliens
mercredi 31 octobre 2012
par Masin
L’État malien est raciste et barbare. Sinon comment expliquer cet acharnement de son armée sur les populations civiles touarègues ? Il est vrai que ces pratiques des militaires maliens couvertes par les autorités politiques de cette république bananière ne datent pas d’aujourd’hui : c’est depuis l’existence de cet État, créé de toutes pièces par la France, que les exécutions sommaires visant les Touaregs ont débuté. La sauvagerie avec laquelle ils commettent leurs crimes sur des personnes vulnérables n’ont rien à envier aux méthodes des terroristes islamistes. L’on voit qu’ils sont issus de la même culture !


Des volontaires maliens en entrainement à Mopti pour une intervention dans l’Azawad



Depuis que le Conseil de sécurité des Nations Unies a donné son feu vert à une intervention militaire de la CEDEAO dans l’Azawad et que la France, les États Unis et l’Allemagne ont assuré de leur soutien logistique à cette intervention, l’armée malienne n’a cessé d’exhiber sa force auprès des populations civiles auxqulles elle s’attaque. Le 22 octobre ce sont neuf civiles qui ont été froidement assassinés à Diabali, le 25 octobre, selon le MNLA, au moins cinquante-deux Touaregs, tous des civils, issus de la tribu des Imghad à Dioura, près de Mopti, ont été assassinés après avoir été torturés.

La communauté internationale ne semble pas, pour le moment, préoccupée par ces massacres. Et si ce silence persiste, cela vaudra dire que la communauté internationale, et à sa tête la France, cautionnera un véritable génocide des Touaregs. Mais dores et déjà la responsabilité de la communauté internationale et les Nations Unies est engagée.

Ci-après le communiqué du MNLA au sujet du massacre de Dioura.

La Rédaction.



Un nouveau massacre de 52 civils commis par des éléments de l’armée malienne

Le 25 octobre 2012, à Tolletene, un détachement de l’armée malienne a massacré 52 personnes civiles appartenant à l’ethnie touarègue de la tribu des Imghades.

Le massacre a eu lieu dans un campement installé près de Djoura, dans la région de Mopti. Le détachement de l’armée malienne est venu de Djabally. Une mission d’anciens gendarmes a été envoyée sur place par le MNLA pour effectuer une enquête.

C’est avec la plus grande inquiétude que le MNLA a pris connaissance de ces crimes odieux. Ils prouvent une fois de plus le manque de discipline de l’armée malienne et le danger qu’elle représente pour les populations de l’Azawad.

Fait, le 30 octobre 2012,


Moussa Ag Assarid,
Membre du Conseil Transitoire de l’Etat de l’État de l’Azawad (CTEA),
Chargé de la Communication et de l’Information.

Contact : infosmnla gmail.com

Quelques images du massacre de Dioura


Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • L’armée malienne poursuit sa barbarie sur les Touaregs 31 octobre 2012 12:27, par lurcher

    L’Algerie mobilise son Armee pour proteger 1400km de Frontiere, << pas pour proteger et sauver les vies humaines >>. L’armee Algerienne servira d’eteau pour empecher l’escapade d’une certaine mort les victimes du Sahel, qui seront a la mercie et aux mains des criminels de la soit-disante Armee Malienne, comme on voit sur la video. <>.
    Ce qui est etonnant, c’est la passivite des habitants d’Afrique du Nord et du Sahara, silence complet et muant.

    Par:Ikram Ghioua
    Express
    CRISE AU MALI ET LA SÉCURITÉ TERRITORIALE
    35.000 soldats mobilisés aux frontières
    Par Ikram GHIOUA - Mercredi 31 Octobre 2012 - Lu 2299 fois
    Taille du texte : Decrease font Enlarge font
    Les forces algériennes sur le qui-viveLes forces algériennes sur le qui-vive

    Armé d’une expérience incontestable dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, l’Etat algérien compte sur ses hommes aguerris pour réprimer la menace qui afflue sur 1400 km.

    Voir en ligne : L’armee malienne poursuit sa barbarie sur les Touaregs

    repondre message

  • L’armée malienne poursuit sa barbarie sur les Touaregs 1er novembre 2012 13:35, par La Mecreante !

    « La sauvagerie avec laquelle ils commettent leurs crimes sur des personnes vulnérables n’ont rien à envier aux méthodes des terroristes islamistes. L’on voit qu’ils sont issus de la même culture ! »

    Culture... culture... C’est plutôt la sauvagerie de l’lINCULTURE !

    - exemple d’inculture :

    « tuée à l’acide par ses parents »

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/01/97001-20121101FILWWW00306-pakistan-tuee-a-l-acide-par-ses-parents.php

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.