Accueil > Actualité > L’indispensable cristallisation d’une conscience (...)
L'indispensable cristallisation d'une conscience nationale !
VIDEO. - Entretien avec Salem Chaker
lundi 15 septembre 2014
par Masin
La publication de cet entretien n’a pu avoir lieu à la date annoncée ; juillet dernier. Un concours de circonstances, avec une actualité amazighe pour le moins confuse, a perturbé les prévisions de la Rédaction de Tamazgha, ce qui explique par ailleurs le "silence" observé durant cette période.


Salem Chaker



C’est donc avec cet entretien que nous effectuons notre rentrée et reprenons notre activité éditoriale, toujours avec l’idéal qui nous anime au sein de Tamazgha : œuvrer pour la libération et pour l’avènement de la souveraineté amazighe.
Cet entretien de Salem Chaker est une invitation à la réflexion quant à l’avenir de la question amazighe qui est, malheureusement, dans l’impasse.
Salem Chaker est catégorique. Pour lui, la question amazighe doit cesser d’être présentée comme un problème simplement culturel ; elle doit être formulée en termes de projet politique et en termes de droit à l’existence. Car, il estime que le cadre national (notamment algérien et marocain) et le caractère prétendument culturel de la revendication n’a pas permis une structuration politique sur la durée, ce qui a facilité aux pouvoirs centraux l’intégration, la récupération ou encore la manipulation de certaines élites.

Ainsi, pour Salem Chaker qui nous a habitués avec ses analyses pertinentes, la mouvance amazighe ne saura faire l’économie d’une nécessaire cristallisation d’une conscience nationale qui va de paire avec la cristallisation d’une entité spécifique avec des bases politico-juridiques.

La Rédaction.

VIDEO.





<br< Voir également :
Salem Chaker : "Tifrat segneγ kan i tezmer a d-tas !"

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


11 Messages

  • L’indispensable cristallisation d’une conscience nationale ! 15 septembre 2014 16:55, par La Mecreante !

    - « Salem Chaker est catégorique. Pour lui, la question amazighe doit cesser d’être présentée comme un problème simplement culturel ; elle doit être formulée en termes de projet politique et en termes de droit à l’existence. »

    Absolument ! (c’est ce que fait le MAK péniblement).

    "la culture amazighe" n’intéresse personne. Tout comme la "culture aborigène" n’intéresse personne... et surtout ne gêne personne...

    repondre message

    • Bonsoir Mécréante, Merci pour ton commentaire, Oui je me laisse aller à être faussement naïf, et espérer un sursaut de mes semblables. Comme disait le grand Jacques “on a vu souvent rejaillir le feu de l’ancien volcan qu’on croyait trop vieux, il est parait-il des terres brulées donnant plus de blé qu’un meilleur avril“. Comme l’a écrit un internaute, nous sommes nous les Kabyles le seul peuple que dominent les arabes. Quelle honte ! Les enfants du chamelier du désert arabique promus en maître chez nous. Les Rois de Tamazgha doivent se remuer dans leur tombe. Je m’imagine la tête de Saint Augustin regardant sa terre natale dirigée par des barbus crasseux et incultes. L’espoir fait vivre et demain sera un autre jour. Fraternelles salutations d’un mécréant à une mécréante. Idir

      repondre message

  • tesnem tadyant nni n tlelli n waklan ? ihi akka ig neqqen d ilem, ilem waqila yekcem di tnemmi ak d tudert n yal ass. Abbuh-c-aṭiṭuḥ !!!win yedderen ddaw uḍar am lḥebs ; xas yebna s uraɣ ismiss d lḥebs. Lhasun arwiɣtt akk dɣa waqila ulac ak win(tin) ara ad ifehmen, maca rriɣ ad iniɣ : win yerran ad yečč adif ad yerreẓ iɣes, win yebɣan ad yekkes lḥif ad yekker melmi yelha yiḍes. Aya ak id srewteɣ ifessawen agi rriɣ kan ad iniɣ : ilaq an s nbeddel tikli iw umennuɣ, ilaq awanek aqbayli, acawi, azawad,arifi... ihi an cemmer iɣallen -nneɣ kan fiḥel awal. Tanemmirt

    repondre message

  • Qu’attendent donc les Kabyles pour soutenir le M.A.K ? Au delà de toute considération politique, la seule qui doit nous unir est la sauvegarde à l’existence de notre peuple.

    La situation l’exige et il n’est pas encore trop tard.

    IL N’EST JAMAIS TROP TARD !! Un peuple millénaire ne peut pas disparaitre à cause de « l’atrophie du moi » qui frappe ses intellectuels.

    Les hommes libres : LIBÉREZ-VOUS !!!}

    repondre message

    • L’indispensable cristallisation d’une conscience nationale ! 16 septembre 2014 16:57, par La Mecreante !

      hello Idir,

      faut-il encore qu’il y ait suffisamment de kabyles (en Kabylie) qui ne soient pas daubés par l’iZlamo-araberie.

      tu les appelles à se réveiller ?... ils ne t’entendent pas car ils sont vautrés, avachis, à lire et réciter leur kôôôrâââne !

      parle leur d’un ailleurs avec 70 putes et ils t’écouteront !

      voilà. c’est tout.

      repondre message

  • l’organisation sociale kabyle doit sortir des villages pour occuper les espaces publiques,pour cela il faut d’abord commencer par définir le role d’un comité de village,est ce qu’il est politique,culturel,economique ou electoral ou tout cela en méme temps ?actuellement les comites sont chapeautes par les mairies,qui a leurs tours chapeautes par les dairas puis les wilayas pour finir au ministere de l’interieur donc du pouvoir,d’ou est orchestrée la compagne de clochardisation et la salafisation de la kabylie.

    repondre message

    • Azul, ih dayen yellan imi Ugrawen n tudrin atan ccuren d iqeddacen n udabu agi id i3ewlen i nger-nnegh !maca akka d imetti yal ass ugadegh yiwwas ad negri d anzi agh qqaren(agdud bu imetti d texlult), ihi win ur nekmiz i yiman-is ulac win ara s ikemzen

      repondre message

    • Merci pour tes bons conseils.Mais commence par te donner un pseudo...............kabyle, c’est un tout petit courage !

      La vraie démocratie avec les analphabètes c’est la FORCE !!!

      repondre message

      • L’indispensable cristallisation d’une conscience nationale ! 22 septembre 2014 23:01, par Adrar n zzan

        Adrar n zzan

        Visiteur a raison. La politique est un rapport de force. On ne respecte pas un pays parce qu’il est peuplé de pacifiques, mais parce qu’il est armé. La Kabylie est devenue une passoire parce qu’elle est désarmée. Les démocratie sont toutes pourvues de nucléaire. La force est donc utile dans certains cas. A bon entendeur !

        repondre message

        • L’indispensable cristallisation d’une conscience nationale ! 15 octobre 2014 02:24, par zemmem qemmem
          Meme les Kabyles se sont armes lorsqu’il s’est agi de faire sortir la France. Avec les xorotos, c’est une relation très complexe. Les Kabyles ont peur des arabes car ils les ont tirs domine (par l’islam et l’arabe qui ont pénétré jusque dans notre moelle) Et oui il faut dire que l’on se ressemble un peu et ca rend la chose extrêmement difficile. Ce sont des Kabyles après tout qui se dresseront sur notre chemin. Ceci dit, c’est tirs faisable : les qq dignes kabyles qui restent devraient être des super hommes, et l’on survivra.

          repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.