Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > La CCA met en garde la CMA
La CCA met en garde la CMA
samedi 11 avril 2015
par Masin
Depuis quelques jours la rumeur enfle au sujet d’une prétendue cérémonie de paraphe / signature par la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) de ce qui est présenté comme "Accord de paix entre le l’Azawad et le Mali" qui aura lieu à Alger le 15 avril 2015.
La décision aurait été prise par la CMA lors de son invitation à Alger le 31 mars (voir notre article à ce sujet). Elle intervient alors même que les populations de l’Azawad ont réitéré leur rejet de ce document qualifié de honteux, y compris face aux membres de la communauté internationales lors des concertations organisées à Kidal du 12 au 15 mars 2015. Elles ont renouvelé leur refus de se soumettre aux aspirations colonialistes des parties liguées contre l’Azawad.
Certains éléments de la CMA auraient ainsi décidé d’aller à l’encontre des populations qu’ils prétendent pourtant représenter. Paradoxe.
Paradoxal l’est aussi le silence de la CMA qui ne s’est exprimée que dans la soirée du 10 avril par un communiqué rendu public à Nouakchott. Ce communiqué est censé mettre fin à la rumeur, même s’il aurait été souhaitable que ça soit le Président de la CMA, qui était à la tête de la délégation qui s’était rendue à Alger du 30 mars au 4 avril, en la personne de Bilal ag Achérif, qui s’exprime à ce sujet. D’autant plus la "rumeur" lui attribue la prétendue lettre envoyée au ministre algérien des affaires étrangères et qui confirme la décision de la CMA de parapher le document d’Alger.
Avant cette réaction de la CMA, nombreuses sont les voix qui, dans l’Azawad ou ailleurs, se sont levées pour rappeler à la CMA ses responsabilités. Parmi ces voix, la Coordination des Cadres de l’Azawad (CCA) qui a fait savoir, à travers un communiqué-mise en garde parvenu à notre rédaction la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 avril 2015, "son immense surprise face aux déclarations officielles dans les médias annonçant l’acceptation par la CMA de parapher l’accord d’Alger, le 15 avril 2015". Elle met en garde la CMA contre "toute tentation de parapher un accord explicitement et publiquement rejeté par le peuple de l’Azawad". Elle demande également à la CMA de "démentir les déclarations officielles abondamment relayées par les médias depuis 48 heures".
Nous publions ci-après cette "Mise en garde" et nous reviendrons dans de prochains articles sur les manifestations en cours dans plusieurs parties de l’Azawad pour réaffirmer le rejet de la mascarade d’Alger et mettre en garde quant aux aventures personnelles qui seraient lourdes de conséquences pour l’Azawad.

La Rédaction.


Habaye Ag Mohamed


Mise en garde

La Coordination des cadres de l’Azawad (CCA) exprime son immense surprise face aux déclarations officielles dans les médias annonçant l’acceptation par la CMA de parapher l’accord d’Alger, le 15 avril 2015.

Face au silence assourdissant de la CMA par rapport à de telles déclarations émanant essentiellement des membres de la médiation et du gouvernement malien, la Coordination des Cadres de l’Azawad urge les responsables des mouvements de l’Azawad à clarifier leur position et à édifier, dans les meilleurs délais, le Peuple de l’Azawad.

La Coordination, qui s’en remet totalement aux résolutions des consultations de Kidal du 12 au 16 mars dernier, met en garde la CMA contre toute tentation de parapher un accord explicitement et publiquement rejeté par le Peuple de l’Azawad et demande à la CMA de démentir les déclarations officielles abondamment relayées par les médias depuis 48 heures.

Le Peuple de l’Azawad s’est exprimé, il mérite respect et considération, en premier lieu, par ceux là qu’il a mandaté. C’est bien là un principe cardinal de la démocratie tant vanté par la communauté internationale !!!

Coordination des cadres de l’Azawad (CCA),
Ansari Habaye Ag Mohamed,
Président.

Nouakchott, le 10 avril 2015

Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.