Accueil > Actualité > La Une > Le Congrès national amazigh libyen met en garde le (...)
Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT
Communiqué du premier Congrès national amazigh libyen
samedi 15 octobre 2011
par Masin
Dans son communiqué à l’issue de la rencontre de Tripoli qui s’est tenue le 26 septembre 2011 à Tripoli, le Congrès national amazigh libyen exprime son rejet du l’article 1 de la déclaration constitutionnelle du CNT rendue publique le 3 août 2011. Dans ce communiqué qui est on ne peut plus clair, le Congrès national amazigh libyen (CNAL), transformé désormais en un cadre regroupant et représentant tous les Imazighen de Libye, dit que tamazight ne sera pas négociée et rien n’arrêtera Imazighen de Libye dans leur marche vers la liberté. Il dénonce toutes les manœuvres malsaines du CNT et de son Conseil exécutif visant à exclure Imazighen et à les minorer. Le CNAL rejette tout ce qui vient du CNT et qui est à visée discriminatoire ou contraire aux valeurs des droits de l’Homme et de justice.
Désormais, Imazighen de Libye disent que rien ne pourra se faire sans eux. Ils n’ont surtout pas envie d’être seulement la chair à canon. Ils aspirent à avoir la place qui leur revient dans la nouvelle Libye et y œuvrent, et pour cela ils useront de tous les moyens.

Ci-après le communiqué du Congrès national amazigh libyen.


La Rédaction.




Communiqué du premier Congrès national amazigh libyen


- S’inspirant de la lutte de nos parents et de nos ancêtres amazighs à travers l’histoire pour la liberté et la dignité,
- Pour rendre hommage à leurs héroïques batailles qui ont marqué l’histoire ancienne et moderne de la Libye,
- Afin de rappeler l’histoire des Imazighen à tous ceux qui oublient les réalités historiques et géographiques,
- Dans la perspective de dépoussiérer l’histoire profonde de la Libye, et dans le but de reconstruire le présent et le futur de notre pays sur des bases démocratiques et justes qui rejettent les discriminations, la marginalisation et le racisme,

Le premier Congrès national amazigh qui s’est tenu le 26 septembre 2011 à Tripoli déclare ce qui suit :

1- Rejette l’article 1 de la déclaration constitutionnelle provisoire publiée le 3 août 2011 par le CNT. Il considère cet article comme discriminatoire et va à l’encontre de la réalité linguistique, culturelle et sociale de la Libye. Cet article est en nette contradiction avec les bases de formation d’états démocratiques, civils, pluriels, modernes et justes. Il est ainsi en contradiction avec les principes de base des droits de l’Homme et des traités internationaux.

2- Affirme que la langue amazighe avec ses différentes variantes est une seule langue. Celle-ci a beaucoup souffert de marginalisation, de reniement et d’injustice sous la dictature de Kadhafi. Compte tenu que le Congrès n’acceptera pas qu’elle soit encore victime d’injustice après la révolution du 17 février pour la justice et l’égalité, il exige que la langue amazighe soit considérée comme langue officielle (avec l’arabe) de l’Etat de Libye que les Imazighen veulent démocratique et juste.

3- Les sacrifices des Imazighen pour la gloire et l’honneur de la Libye n’ont jamais cessé depuis les temps immémoriaux. Leur participation à faire chuter le régime du dictateur Kadhafi était primordiale et décisive. Le front ouest n’aurait pas résisté longtemps aux assauts des troupes fidèles à Kadhafi sans la contribution conséquente des Imazighen sur les plans militaire, humain et médiatique. Cette vérité historique ne peut être niée. Nos courageux révolutionnaires amazighs combattent et se sacrifient encore et tous les jours pour libérer le Sud libyen, Ourfella, Syrte et toutes les parties non encore libérées de la Libye.

4- L’annonce par le président du Conseil exécutif du CNT de la formation d’un gouvernement provisoire de transition avant la libération totale du pays constitue une violation flagrante de l’article 30 de la déclaration constitutionnelle provisoire du CNT. La composition de ce gouvernement est discriminatoire par ce qu’elle exclut complètement les Imazighens qui avaient longtemps souffert de la marginalisation politique et administrative sous l’ancien régime dictatorial. Nous déclarons notre rejet complet et définitif de toute formation gouvernementale ou ministérielle fondées sur des bases régionalistes ou tribales détestables et qui exclut le droit des Imazighens à toute participation politique dans la fondation de leur Etat, la Libye.

5- Appelle le CNT et son Conseil exécutif à prendre leurs responsabilités historiques quant aux effets que pourraient engendrer les comportements visant à marginaliser les Imazighen en les privant de leurs droits politiques, économiques, sociaux, culturels et linguistiques.

6- Rappelle au CNT et à son Conseil exécutif qu’ils doivent respecter les droits de l’Homme et la diversité politique et linguistique. Nous refusons toutes leurs déclarations politiques à visées tribales et racistes. Le congrès rappelle aussi que le tribalisme et le racisme étaient des caractéristiques de l’ancien régime que Les Imazighens ont contribué à abattre.

7- Affirme que le militantisme amazigh noble, juste et légal continuera par tous les moyens possibles jusqu’à ce que les Imazighens de Libye obtiennent tous leurs droits politiques, économiques et sociaux. Ces droits sont fondamentaux et aucune communauté ne peut être exclue pour des raisons démographiques.

8- Affirme que l’époque de la privation des Imazighens de leurs droits politiques, économiques et sociaux est révolue. La nouvelle Libye doit être bâtie sur les principes de citoyenneté et de partenariat national juste sans aucune discrimination due à l’origine ethnique, au sexe, à la langue ou à la religion.

9- Considère le communiqué rendu public par le comité préparatoire à Jadou à Adrar n Infousen le 6 septembre 2011 comme faisant partie de cette déclaration.

10- Déclare que ce congrès est transformé en un cadre global regroupant et représentant tous les Imazighen de Libye. Il appelle les forces nationales à y prendre part et à prendre leur responsabilité historique d’autant plus que la Libye traverse une période très sensible, et ce pour l’intérêt national. Le congrès a chargé son comité préparatoire de rédiger son règlement interne.

11- Ce communiqué est considéré comme une référence politique, juridique et historique. Les revendications qui y sont exprimés font l’unanimité au sein de l’ensemble des Imazighen de Libye. Il n’est pas permis de les délaisser ou de les ignorer dans le but d’arriver à des intérêts personnels ou régionalistes.

Tripoli, 26 septembre 2011

Télécharger la version amazighe de la déclaration.
PDF - 352 ko

Lire également :

- Constitution libyenne : la société civile d’Adrar n Infusen répond au CNT

- La dérive du CNT : un projet constitutionnel discriminatoire



Hymne national libyen en tamazight
Chanté sur la Place eds Martyrs à Tripoli le 27 septembre 2011







Congrès national amazigh libyen à Tripoli : le 26 septembre 2011

Reportage photos






Fethi Bouzakhar
Président du congrès national amazigh


L’artiste amazighe Dania





























La manifestation à la Place des Martyrs (Assays Ikhafouren) : 27 septembre.





















La manifestation à la Place des Martyrs (Assays Ikhafouren) : 27 septembre.































































































Articles dans la rubrique :

La Une
16/09/16
0
Chanteuse belgo-rifaine, Fatoum est une voix singulière. Ses chants doux et révoltés célèbrent le (...)

Lire l'article

27/08/16
0
L’association AZAR (Taknara) et Tamazgha (Paris) scellent leurs liens par un acte symbolique et (...)

Lire l'article

11/07/16
4
La voyoucratie algérienne n’a jamais cessé d’œuvrer pour la destruction de l’Amazighité. La Kabylie (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


8 Messages

  • Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT 15 octobre 2011 10:40, par La Mécréante !

    Ne lâchez rien les gars ! pas une seule miette !

    Brandissez la partition ! Sinon vous allez devenir "des kabyles maudits" !

  • Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT 15 octobre 2011 15:52, par un désarabisé
    les combattants amazighs devraient se retirer des zones de combats tel que syrte ou l’enjeu concerne uniquement les zarabes.se faire tuer pour ceux qui avant même la fin des combats promettent un état raciste conforme au valeurs d’intolérence que les arabes font subir au peuple amazigh du maroc a siwa.
    • Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT 16 octobre 2011 14:11, par AGWZUL

      AZUL AKKWIT,

      Mefions nous, je vois beaucoups d’islamistes (barbus)... De plus ce drapeau Libyen, n’est pas le mien, en outre comme je l’ai déjà signalé ces islamistes ont tenté de prendre d’assaut une TV privée à
      tunis, laquelle dernierement s’est escusé d’avoir programmée un film non conforme à l’Islam, mais je rêve à qulle époque sommes nous ??

      Donc "ay tiysmatin, ay atmaten ghurwet, ghurwet atflisem, aggad yeghsen ag-d medhlen d’imuduren"

      Soyons plus que jamais vigilants.

      Tanemmirt, azul seg’ul

    • Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT 16 octobre 2011 20:13, par La Mécréante !

      Azul désarabisé,

      « amazighs devraient se retirer des zones de combats », dis-tu.

      tant que je n’entendrai pas, ou que je ne verrai pas "noir sur blanc" avec injonction internationale impérative à l’appui : "PAR-TI-TION !", je ne croirai en rien.

      les Mazighs du monde entier ont "la maladie" de quémander !

      RAAAAAAAAAAS-LE-BOL !

      et surtout RAS LE BOL de la bourrique ailée !

  • Pour que tous les Amazighs revendiquent une REPUBLIQUE FEDERALE LIBYENNE !!
    • PIRE QU’AVANT !!!!!! 29 octobre 2011 20:26, par terrible !!!
      PIRE QU’AVANT MAINTENANT LE CNT INSTAURE LA CHARIA, ET VOILA UNE FOIS DE PLUS NOUS IMAZIGHEN NOUS NE SOMMES PAS RECONNU !!!!!!!!!!!!!
  • Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT 1er novembre 2011 16:08, par amghid
    oui mes frères amazigh de Libye ne lâché pas comme nous amazigh de kabylie , nos morts son compter par centaine mais ,les kabyles de services sans que nous les berberes de ce maudit pays qui est l’algerie gouverné par une vermine de bouteflika et leurs chien kabyle ouyahia ;alors à nos freres de libye le combat pour la liberté continue ,ces gents de la CNT son comme ceux du gouvernement algeriens ,ils sont tous des arabes des criminels qui ponsent qu’a leurs interets arabes ,alors le combat continue .le peuple maazigh d’algerie vous soutient vive imazighene de l’afrique du nord . une chose est sur ,le jour de la gloire viendra pour tout le peuple amazigh d’afrique du nord . nous chasseront les arabes de la numidie . azul flawen
  • Le Congrès national amazigh libyen met en garde le CNT 2 novembre 2011 10:06, par Saga des Gémeaux

    La seule chose à organiser c’est l’instauration d’un Etat amazigh en faisant sécession. Comme les shootés de la météorite veulent introduire le code d’Hammourabi (la sharia importée de Babylone par l’autre taré) en Libye amazigh, la sécession devient la seule chose qui puisse être envisageable. On peut se poser la question de savoir à quoi a servi cette révolte contre le rat de Tripoli ? Instaurer un régime démocratique hallal à la sauce babylonienne ou à instaurer une démocratie laïque amazigh ? Toujours est-il qu’Imazighen ne doivent rien lâcher jusqu’à ce qu’ils puissent dans un authentique Etat amazigh. Les adorateurs d’Hubal (Allah pour les intimes) et de la météorite n’ont pas leur place en Libye amazigh. Ils doivent arracher du drapeau libyen le croissant et l’étoile du dieu Sin (Hubal-Allah pour les arabes) et le remplacer par le zad amazigh.

    Saga des Gémeaux