Accueil > Actualité > Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la (...)
Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la Kabylie
samedi 22 août 2009
par Masin
Dans un communiqué daté du 21 août 2009, le secrétaire général du MAK, Mouloud Mebarki, dénonce une politique systématique d’arabisation et d’islamisation de la Kabylie que pratique l’Etat algérien dans le but de dépersonnaliser un pays qui résiste à cette politique d’assimilation. Selon le secrétaire général du MAK, "La dépersonnalisation de la Kabylie est menée tambour battant par l’école qui arabise, les militants qui islamisent et les Kabyles de services se ridiculisent en s’attachant à de honteux et mesquins privilèges.".

Connaissant la nature du régime algérien et les fondements de cet Etat dont les frontières ont été créées de toutes pièces par le colonialisme français, peut-on s’étonner de cette politique si naturelle et cohérente ?
Faudrait-il rappeler que la guerre menée par le FLN en 1954 avait pour objectif principal "l’indépendance nationale par la restauration de l’Etat algérien souverain, démocratique et social [*dans le cadre des principes islamiques*]." (voir déclaration du 1er novembre 1954, rédigée, au passage, à Ighil Imoula en Kabylie, dont le MAK a eu à s’en vanter).
Sachant cela et d’autres choses encore, peut-on reprocher à un Etat de réaliser les objectifs pour lesquels il s’est créé suite à une guerre qui a fait des centaines de milliers de morts.

Aujourd’hui, le salut de la kabylie (ce qui reste valable pour toutes les régions de Tamazgha) viendra d’une seule et unique voix : œuvrer pour l’instauration d’un Etat indépendant ; couper une bonne fois pour toutes avec un Etat qui est basée sur l’éradication de l’amazighité. Tout autre projet n’est que perte de temps et une façon d’accompagner notre propre disparition pour se fondre dans le giron arabo-musulman.

Et tant que les Kabyles se reconnaissent dans l’Etat algérien, ils auront mérité tout ce que cet Etat leur fait subir, et il serait, à la limite, déplacé que de remettre en cause sa politique en cohérence avec ses principes. Et lorsqu’on dit "La kabylie est notre maison, l’algérie notre village", il est tout de même étonnant de se plaindre des pratiques de cette algérie.

Ce n’est qu’un point de vue, bien sûr...

Nous publions ci-après l’intégralité du communiqué du MAK.

La Rédaction.




3Communiqué du MAK :3

[|

KABYLIE : ISLAMISATION ACHARNEE

|]

Arabiser la Kabylie est la volonté la plus constante et la plus hargneuse du régime algérien. Après l’échec de différentes politiques scolaires d’arabisation de la Kabylie (arabisation de l’école 1969, la grande offensive de 1976 avec l’arabisation de l’état-civil, de l’environnement avec les enseignes et les panneaux routiers, de l’administration…) c’est l’islamisme qui est appelé au secours d’un aussi criminel objectif. C’est Chadli qui a inauguré ce nouveau cheval de bataille devant dépersonnaliser la région frondeuse et rebelle au régime d’Alger et qu’enfourche, aujourd’hui avec encore plus de zèle, un Bouteflika que la Kabylie ne reconnait pas et ne reconnaîtra jamais comme président.

Après le « printemps berbère » de 1980, cet inculte ex chef d’Etat signa une « instruction présidentielle » renforçant le volume horaire de l’islam dans le système scolaire algérien. Même si c’est la Kabylie qui était visée avant tout, ce fut le reste de l’Algérie qui en est atteint. Les élections pluralistes de 1990 et 1991-1992 révélèrent un raz-de-marée islamiste algérien à l’exception de la Kabylie, épargnée par le phénomène, car pétrie de valeurs démocratiques et laïques. Le terrorisme islamiste à partir de 1992 ne touchait pas non plus la région. C’est à partir de la reddition de l’AIS (Armée Islamique du Salut), en 1996, qu’un accord secret entre le régime algérien et les dirigeants islamistes est définitivement scellé sur le dos des Kabyles. Les deux alliés vont déployer des moyens sans commune mesure pour dompter la Kabylie. Ainsi, le terrorisme islamiste est, d’un commun accord avec Alger, progressivement transféré vers cette partie du pays en même temps que des islamistes « repentis » sont officiellement nommés comme imams dans les mosquées de Kabylie. Ce terrorisme islamiste étranger à la région sert en même temps de prétexte pour un quadrillage militaire de cette dernière. Actuellement, il y a plus de cinquante mille hommes qui y sont déployés, davantage pour prévenir des manifestations kabyles que pour éradiquer le terrorisme islamiste.

N’ayant toujours pas obtenu de résultat satisfaisant, des campagnes de propagande fustigeant les Kabyles se convertissant en masse au christianisme sont orchestrées pour donner lieu à, une nouveauté, financer des traductions du Coran en kabyle que le ministère algérien de l’islamisme distribue gratuitement dans les mosquées et les organisations religieuses traditionnelles de Kabylie.

Aujourd’hui, c’est l’Arabie Saoudite qui vient à la rescousse de cette entreprise antikabyle en organisant elle-même, avec la complaisance du gouvernement algérien qui ferme les yeux, une distribution de Corans dont elle a, elle-même, commandé la traduction. Ceci montre que l’Algérie, dès lors qu’il s’agit d’aliéner les Kabyles, se permet volontiers de se transformer en une république bananière où des pays étrangers s’adonnent en toute liberté à toute sorte de trafic d’influence. C’est ce qui a poussé le quotidien El Watan d’aujourd’hui, par la plume de Hacene Ouali, à s’élever contre cet état de fait en ces termes : « ce qui est aussi scandaleux dans cette affaire est le fait de désigner une région d’Algérie comme impie et qu’il faut donc l’islamiser à tout prix. Autre question que soulève cette opération menée par l’ambassade du royaume wahhabite : le choix de la région – la Kabylie – à laquelle a été destinée le don. »

La dépersonnalisation de la Kabylie est menée tambour battant par l’école qui arabise, les militants qui islamisent et les Kabyles de services se ridiculisent en s’attachant à de honteux et mesquins privilèges. La Kabylie aspirant à son autonomie leur demandera tous, un jour, des comptes.

La Kabylie a une personnalité et des valeurs ancestrales que chacun est tenu de respecter. La seule manière de rester fidèle à elle-même est de disposer d’un gouvernement kabyle autonome.

Le MAK condamne toutes ces menées visant à dépersonnaliser le peuple kabyle démuni de moyens pour se défendre. Il appelle tous les Kabyles à s’engager dans ses rangs pour écarter ensemble les menaces pesant sur notre liberté, notre langue et nos valeurs séculaires.

Kabylie, le 21 août 2009

P/ Le MAK,
Mouloud MEBARKI,
Secrétaire Général

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


48 Messages

  • Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la Kabylie 22 août 2009 09:46, par Saga des Gémeaux

    Quel le MAK fasse une déclaration sur les pratiques abjectes du gouvernement colonialiste "algérien" est tout à fait normal. Néanmoins la solution qu’il prône celle d’une Kabylie autonome n’est pas la bonne solution, car cela nous rattacherait toujours à cet Etat colonialiste qu’est "l’Algérie". Il est vrai que les bâtards de Messali Hadj et du FLN n’ont jamais caché leur objectif premier d’éradiquer l’amazighité de Tamazgha-Afrique du Nord en prévoyant plusieurs actions visant à nous faire arabiser et islamiser. Notre salut ne viendra pas de l’autonomie, mais de notre capacité à nous organiser en vue de créer un mouvement de libération national amazigh incluant tous les imazighen. J’espère de tout coeur que bientôt il y aura une nouvelle génération qui viendra poser les fondations de ce mouvement qui doit nous préparer pour les futurs combats qui s’annoncent. Comme le dit Youba Si Micli, nos ancêtres se sont trompés de combat et nous en payons les conséquences tragiques de cette erreur qui nous est fatal. Toujours selon le même auteur, il est temps maintenant de changer de référence et de nous réapproprier les combats d’Aksil et de Dihya : ils nous ont montré l’exemple. A nous maintenant de mettre nos pas dans leurs pas et préparons-nous psychologiquement et mentalement pour les combats de demains avec des hommes et des femmes déterminés à en finir avec le colonialisme arabo-musulman. Libérons-nous de l’emprise démoniaque de l’islam et de ses principes débiles qui veut nous détruire car il a été crée dans le but d’éradiquer toute trace d’humanité et de bonté qu’il y a en chaque être humain. Rompons définitivement avec l’Orient abject et réintégrons l’Afrique de Massinissa. Notre est juste car elle est la continuité de l’action entreprise par nos Rois en vue de fonder la nation amazigh des Iles Canaries à Siwa en Egypte.
    Maintenant c’est à nous de jouer.

    Saga des Gémeaux

    • Azul a saga des Gemeaux,

      "Awal ik d’amqqwran, maca nukkwni s Imazighen "Iqbayliyen nebdha am ibawen", ou chronique d’une mort annoncée, quelles sont nos possibilités, nos capacités, alors que la Kabylie berbère agonise...

      Elle agonise par ces Kabyles algérianistes, ces KDS qui bradent leur culture, leur terre, leur identité pour des interets, éphémeres, qui tôt ou tard devront rendre des comptes, mais aussi coincée entre le marteau et l’enclume que constitue les oligarchs arabo baatistes du pouvoir maffieu et inféodés aux super puissances et d’autre part l’enclumes des islamistes qui infestent notre Kabylie.

      La seule solution est de rejeter tout ce qui est originaire d’Arabie islam, langue etc... Et que les Imazighen de kABYLIE s’unissent pour une union sacrée afin de nous Libérer de cet obscurantisme arabo islamique barbare qui a pour but de maintenir les populations de TAMAZGHA dans l’ignorance et le sous dévelloppement afin de produire de la main d’oeuvre bon marché aux pays occidentaux ou de la chair à canon aux islamistes et de nous diluer dans le moule arabe.

      Il nous faut plus qu’un Attaturk, un véritable Yuggwerten ou Massinissa, car en plus de ce que je viens d’évoquer nous sommes cerner par des populations hostiles à notre juste revendication, qu’ils soient Amazighophonnes ou Arabophonnes les uns adhèrent massivement à l’islamisme (il n’y a qu’à observer en France par exemples lors des marchés ces femmes parlant tachelhhit, revêtues du tchador) quand aux Arabophonnes ils ne lâcheront jamais leur projet de Maghreb el A’rabi issu de la politique baatiste.

      Donc il ne faut pas se voiler la face il ne reste qu’une seule initiative si nous ne voulons pas disparaître....

      " EKKer a Miss U-Mazigh......"

      Tout le reste n’est que polémique stérile.

      Tanemmirt, azul seg’ul

      AGWZUL

      • Je souscris pleinement à ce tu dis AGWZUL, mais l’union qui est l’idéal est difficile à réaliser.

        Les siècles d’obscurantisme malheureusement ça laisse plus que des traces c’est de véritables sillons
        d’ignorance.

        Les Kabyles ne sont pas roulés dans la farine par les occupants arabo-musulmans mais par ce que tu appelles les KDS qui sont en réalité tout simplement des traites à leurs racines, à leurs frères pour d’éphémères petits avantages comme tu l’écris.

        Sans aucun amalgame avec les militants sincères, le jeu d’équilibriste auquel s’adonne le secrétaire général du M.A.K. (voir ses déclarations en juillet et Aout) ne durera pas longtemps.

        Les Kabyles vont encore se retrouver face à une nouvelle déception et une gueule de bois.

        Quoi qu’il en soit, les kabyles ne seront jamais rayés de la carte TAMAZGHA, quelques soient les manœuvres des occupants, ils n’ont besoin ni du secrétaire Mebarki, ni de Kahlida, ni de personne.

        C’est le peuple kabyle qui sera l’acteur de sa propre émancipation.

        Il sortira de ses rangs d’autres personnes plus déterminées qui reprendront le flambeau pour continuer le combat jusqu’à la victoire. OUI C’EST POSSIBLE IL SUFFIT DE LE VOULOIR.

        Les Israéliens ont attendu 2000 ans avant de regagner leur terre, les Espagnols ont mis 800 ans avant de reconquérir leur pays alors pourquoi pas nous ?

        IL FAUT Y CROIRE ET LE VOULOIR

        Notre considération par la communauté internationale le sera que par notre détermination à être maitre chez nous. Pour elle l’Algérie est arabo-musulmane. Rappelons lui que nous sommes les descendants de Massinissa, et de Saint Augustin.

        DEBOUT FILS DE L’HOMME LIBRE ! CHASSE LES INTRUS DE TA MAISON et reprend ta place parmi les nations civilisées. Soyons les architectes de l’avenir de nos enfants.

      • Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la Kabylie 24 août 2009 09:21, par Akli si Vgayet
        Azul Agzwul, d’abors l’autonomie, ensuite le reste suivra, puisque la politique sera baser sur la democratie. Akli Si Vgayet
        • aux chiottes l’autonomie ! 24 août 2009 15:25, par La Mécréante !

          salut Akli si Vgayeth,

          non l’ami ! c’est "indépendance" ici et maintenant ou rien !

          tu parles comme si tu ne connaissais pas les islamo-arabes égorgeurs. il n’y a rien à négocier avec cette graine, avec cette race !

          autonomie = piège à con ! il n’y a rien à tirer d’une autonomie au milieu des égorgeurs !

          regarde un peu les "autonomes" chinois, russes & Cie... Ils s’en prennent plein la gueule par leur "État central" ! (d’accord, ces "autonomes" sont muslim jusqu’à l’os...)

          La Kabylie a les deux pieds dans la tombe et même tout le reste ! elle n’a plus qu’une seule narine pour respirer...

          c’est maintenant ou jamais ! elle est déjà pourrie de salafistes, que faut-il encore ?

          l’autonomie au milieu des kamis ?

          • aux chiottes l’autonomie ! 25 août 2009 01:53, par Akli si Vgayet

            Salut la mécréante. Franchement, je n’est pas compris vraimment la difference entre les deux, j’entend juste parler de bouche a oreille. si j’ai bien compris l’independence c’est avoir un Etat Kabyle c’est ca ou je me trompe. Suposons c’est cela, comment alors, ces islamistes pouvait-il accepter, les pays arabes sont tous des coyottes. a moins de crer un front de liberation de la kabylie. Je parle sérieusemnt. Pour moi autonomie ou independence c’est kif kif, je souhaite seulement le chemin le plus cours et le plus acceptable si je ose dire cela. dans le sens des négociation. Il faut aussi passer par la ou bien...

            Expliquer moi en quelques mots ce qui l’indépendance. pour avoir un idée ifxe.

            • aux chiottes l’autonomie ! 25 août 2009 10:04, par La Mécréante !

              cher Akli,

              "autonomie" et "indépendance" ont chacune une définition juridique spécifique.
              car il y a bien lieu de se positionner dans un cadre juridique, n’est-ce Pas ? Sinon autant ne rien bouger car, franchement, la Kabylie est "de fait" autonome comme nous le claironnons très justement depuis plusieurs années.

              donc, dans un cadre juridique, et reconnu par les instances internationales, une fraction d’un État qui obtient le statut "d’autonomie régionale" dépend toujours de ce cet État.

              "’indépendance" = souveraineté pleine et entière : État Kabyle !

              Pourquoi "un front de libération" ? pourquoi se battre encore ? Le Monténégro ne s’est pas battu !

              après avoir vécu "de fait" d’une manière autonome y compris en adoptant tranquillement l’Euro comme monnaie, le Monténégro s’est déclaré "État indépendant" !

              Et le Kosovo ?... certes, issu de la fracture des Balkans, mais un beau matin il s’est proclamé "État indépendant".

              Si la Kabylie ne met pas la communauté internationale au pied du mur il ne se passera jamais rien alors que les salafistes achèvent de la grignoter comme des rats affamés !

              Azul

              • aux chiottes l’autonomie ! 25 août 2009 17:14, par Idir

                Salut la Mécréante,

                Merci pour la définition de l’autonomie et de l’indépendance. Ton commentaire est clair et pédagogique.
                Je suis persuadé de la sincérité de la majorité des militants pour l’autonomie, mais suis autant convaincu que les politiques qui prônent cette voie sont des menteurs.

                les déclarations " contradictoires et hasardeuses" mais oh combien instructives du sieur Mebarki viennent renforcer notre méfiance.

                Comme tu le dis les Kabyles doivent affirmer leur volonté à être indépendant et exercer des pressions sur la communauté internationale pour les reconnaître.

                Mais rien n’est gagné d’avance. Il ne faut compter que sur nous même.

                Bien à toi

                • aux chiottes l’autonomie ! 16 septembre 2009 17:24, par ARABE DE BORJ MENAEIL
                  ARABE DE BORJ MENAEIL,j’espere que vous aurais votre INDEPENDANCE comme sa tt les kabyles qui habites les regions ARABE on les virera, et apres entre vous vous allez regler vos comptes.ILS perdrons tt et là ils vont le bouffer votre mak,pour INFOS nous LES ARABES ont le petrole et le gaz et de tres belle region mais vous que du calcaire et des montagne basse et ridicule et un dialecte immonde !
  • Un peu de cohérence Monsieur Mebarki.

    Déclaration du 27 juillet 2009 à la dépéche de Kabylie :

    « Nous ne cherchons que l’autonomie économique et la gestion de notre région tout en reconnaissant le président de la République, le drapeau, la politique étrangère du pays, la défense et la monnaie et armoiries. »

    Vous aviez avec ces déclarations qui apparemment n’engageaient que vous même (elles ne figurent pas sur le site du MAK) donné aux généraux et au bouffon président plus qu’un acte d’allégeance.

    Presque 1 mois plus tard vous nous déclarez le contraire. Comment vous croire ?

    Reste aux instances du M.A.K. d’expliquer pourquoi ce Monsieur est toujours le secrétaire général.

    Encore une fois on prend les Kabyles pour des Gogos... mais ça ne marche pas. C’est comme l’autonomie.

    A l’heure de votre grande arnaque "divine" bon Ramadan monsieur Mebarki.

    • Tout à fait d’accord avec toi Idir.
      Je ne sais pas si Mr. mebarki connaait les armoiries de l’Etat algérien ou pas ! Les voici, à toutes fins utiles :
      "Les Armoiries de la République
      Les Armoiries de la République Algérienne Démocratique et Populaire se présentent sous la forme d’une circonférence comportant à l’extérieur l’inscription suivante, en langue arabe :
      République Algérienne Démocratique et Populaire
      Et à l’intérieur les symboles suivants :
      - dans le haut, le soleil se levant sur une montagne,
      - au centre, une main d’orfèvrerie symétrique autour du majeur, les trois doigts centraux unis, les deux doigts des extrémités terminés en bec de colombe portant un rameau d’olivier,
      - dans le bas, le croissant et l’étoile,
      - à droite, l’urne électorale surmontée de trois épis différenciés et de feuilles de chêne,
      - et à gauche, une branche d’olivier avec fruits, superposée d’une palme et surmontée de toits et de cheminées d’usine et de derricks de forage pétroliers."

      Il doit savoir donc que la langue utiliséée est l’arabe (ce qu’il admet et accepte ne tant qu’autonomiste kabyle)
      J’espère qu’il sait ce que signifie le croissant ! et à ce moment là, je ne vois pas pourquoi se plaindre de l’islamisation !

      En plus des ces armoiries, il y a aussi le drapeau : sait-il que le drapeau algérien est un drapeau qui porte le symbole de l’islma ?

      Yidir.

      • le croissant de Mebarki 25 août 2009 17:37, par La Mécréante !

        Azul Yidir,

        tu décris les armoiries de la République bolchevik-coco-algérienne associées à des symboles arabo-mahométans.

        je n’ai jamais vu ces armoiries qui ne m’intéressent en rien, mais veux-tu bien m’expliquer ce que signifie "le croissant" ?

        comme je présume que tu vas me parler de lune, cette fois je signe :

        Lilith !!!

        • le croissant de Mebarki 25 août 2009 18:00, par Yidir

          Azul a la mécréante,

          ce n’est pas moi qui décris les armoiries de l’Etat algérien, ce sont les algériens qui le font : il suffit d’aller sur le site de leur présidence et tu verras tout ça...
          Que signifie le croissant ? As-tu vraiment besoin que je te dise que c’est le symbole de l’islam ? Mon message était, il me semble clair, à ce sujet... Il était destiné plus à ceux qui sont naïfs et continuent de croire à n’importe quoi ou à ceux qui nous prennent pour des cons en venant ici nous raconter des âneries.

          Pour revenir au MAK, son problème c’est qu’il n’est pas du tout clair : parfois, je suis sidéré par les positions publiques de Ferhat qui sont indépendantistes... ce qui ne l’empêche pas de dire qu’il ne lâcherait pas un grain de sable de l’algérie... quant aux déclarations de Monsieur Mebarki, il n’y a rien à rajouter...

          Au passage, je remercie la rédaction de Tamazgha d’attirer notre attention sur le contenu de la déclaration du premier novembre (elle est également consultable sur le site de la prisidence algériene).
          Et à ce propos, j’ai vu récemment circuler une lettre de Abane ramdane à propos des berbéristes de 1949 ; elle est très intéressante et il serait bien que la rédaction de tamazgha la mette sur le site. je peux la mettre à votre disposition.

          Yidir.

          • le croissant de Mebarki 26 août 2009 08:13, par La Mécréante !

            Merci Yidir pour ton complément d’information.

            je pensais que l’État salafiste d’Algérie planquait "un truc" derrière son "croissant" à mon insu ; sinon, bien sûr que je savais que leur "tranche de pastèque" est le symbole de leurs trois neurones.

            s’agissant de leur site officiel, je n’y ai jamais mis les pieds étant donné qu’ils sont les spécialistes de la propagande tous azimuts, surtout chamelière. C’est le KGB qui les a "élevés" avant même leur prétendue indépendance... pas plus que je ne lis leur pravda/salafiste-el moudjahid.

            On a vu les résultats de l’ère Brejnev-Boumedienne et tous les bienfaits qui subsistent encore pour la nomenklatura algérienne.

            En bons "élèves" dans l’idiotie ils maintiennent le système "URSS" alors que celui-ci s’est effondré plus bas que le néant dans les années 90. Qu’à cela ne tienne ! ils se tournent vers l’autre coco. Attendons la suite...

            Le MAK... Le MAK... pendant qu’il se constitue (ou reconstitue) dans la douleur, les rats salafistes prolifèrent en Kabylie sans état d’âme.

            si, effectivement, l’autonomie "se demande", l’indépendance se proclame ! et "à s’asseoir le cul entre deux chaises on finit toujours par tomber" (ce n’est pas de moi).

            C’est l’islam politique qu’il faut combattre ! c’est là-dessus qu’il faut mettre l’accent et non sur les "croyances" des gens aussi idiotes soient-elles. Si les kabyles veulent chialer leur crevure chez allah ou compter sur Anzar pour ne plus aller chercher l’eau à dos d’âne, que veux-tu que cela nous fasse s’ils sont assez cons pour y croire et attendre le résultat jusqu’à la fin des temps !?

            Mais quand ils se font entauler pour un sandwich ou une Bible dans un sac à main ou encore pour un clope... Faut-il attendre qu’on les décapite au sabre ? Ou qu’on les découpe en morceaux ? ou qu’on les lapide enterrés jusqu’au cou ?

            ce Mebarki aurait mieux fait de fermer sa gueule car mieux vaut ne rien dire que dire des riens ! de plus, l’incantation-jérémiade est une manie typiquement muslim !

            sinon pour le message de Abane en 1949, ce serait bien que tu le colles ici, sous cet article (je vais faire l’effort de le chercher néanmoins).

            Azul

            • le croissant de Mebarki 26 août 2009 09:37, par Yidir

              Azul a la Mécréante,

              Voici le lien pour télécharger le fichier qui comprend la lettre des responsables du FLN adressée aux responsables de la fédération de France du FLN en 1956, suite au congrès de la Soumame.

              http://dl.free.fr/t0Tedsei3

              Le document est intitulé Lettre_Soumame

              Yidir.

              • le croissant de Mebarki 27 août 2009 02:40, par La Mécréante !

                Merci Yidir,

                j’ai suivi ton lien et téléchargé le PDF. Édifiant...

                J’ai longuement observé le tampon de cet ordre de mission...

                il a bien mérité ses galons de macchabée, mais ça je le savais déjà.

                en voilà un qui a tout compris tardivement

                Azul et bien à toi

            • le croissant de Mebarki 3 septembre 2009 03:50, par Le barbarie de ta figue.

              RACISTE ? Les arabes, j’ai lu quelques-uns de tes posts ils sont inondés de haine , tu as la sciences infuse, pour toi,nous ne sommes que des pauvres cons qui croyons en Allah ! Mais réveille toi l’ignorante
              . La majorité des égorgeurs salafistes sont kabyles. Tellement de preuves de témoignages, bref.
              . Nous ne côtoyons pas les même kabyles indépendantistes, moi ceux que je croise, sont svah thamedith dhi lqahouaith, bourré jusqu’à l’os, en permanence la seul envie de se tailler à l’étranger.
              . A part quelques villages qui résistent, on y parle de plus en plus arabe et j’ai pas vu de kabyle faire de resistance lingustique.
              . Quand tu vois une ville comme Alger où c’est 80% de kabyles, qui parlent arabe, est-ce-que tu compte les inclurent dans ton pak, ou bien sont ils déjà souillé par l’Arabo-islamisme.
              Parler avec haine, snober les gens,les juger, tu le fait mieux que tes amis arabes,

              les arabes font les hittistes sous les balcons à longeur de journée.
              les kabyles ne savent que chanter des chansons sous les oliviers, à longueur d’année.

              les arabes font du trabendo "rho" pour gratter le visa et se tirer de ce pays de pikho.
              les kabyles pichtave du matin au soir, esclaves d’une kabylie corrompu et archaïque. (il n’ y a qu’avoir ’état des routes. Exemple réelle d’une fumisterie dénoncé par 2 ou 3 pèlerins, d’un village près de chez moi. Commune de Mechtras. 100000 euros accordes par ces arabes pour la reconstruction d’une route 70000 dans la poche de 2 ou 3 et le reste pour faire la route, une belle route bitumé mais creuse comme une coquille vide, qui à la moindre intempérie hivernale se transforme en champs de patate.)

              Elle part en sucette ta kabylie si elle devient indépendante elle fera au plus 50 km2 de superficie mais ça tu le sait,
              Tu veux aider les kabyles, commence par les rassembler quelque soit leurs croyances religieuse ou politique. Ça passe d’abords par une vraie communauté solidaire comme les juifs car pour eux que tu soit croyant homo ashkenaze ou sepharate un juif privilégieras toujours un juif.
              On loin de cela chez les kabyles.
              Parceque vous êtes extremistes racistes et utopistes.
              Pourquoi vous n’insulter pas les autres croyance de stupidité, les kabyles sont aussi pourris que les arabes c’est certain. Moi j’aime mon pays, je milite à ma facon j’inscrits mes enfant à des cours du soir pour qu’ils apprennent le berberes, j’aime la tradition kabyle, son artisanat sa langue sa culture...,

              Mais je déteste les gens comme vous qui insulter les musulmans, kabyles, arabes chaoui ... Je vis en France, je suis ne ici, je n’ai pas a imposer à une majorité ma culture et me croyances mais à composer avec celle-ci. A ma connaissance les kabyles sont minoritaires en Algérie, ils doivent composer avec la diversité culturel du pays.
              Plutôt que de blablater dans des meeting, fallait sortir les kalash et le burnous contre les fréros salafistes, vous n’avez même pas réussi à organiser une seule vrai milice pour chasser et traquer ces terroristes, alors organiser une kabyle indépendante MDR LOL comme y disent les jeunes. Schuss les amazigh et bon chance !

  • La solution prônée par le MAK est la solution du possible, elle n’est pas une utopie : elle ne dépend que de la volonté des citoyens de Kabylie. Contrairement aux solutions fantaisistes qui voudraient un rassemblement des imazighens des ils canaries jusqu’à l’oasis de siwa, l’autonomie de la Kabylie peut être obtenue politiquement et dans des délais raisonnables si les "amis" de la Kabylie ne se mettent pas à l’encontre de l’autonomie.

    Ceux qui travaillent à contrer le MAK sous le fallacieux prétexte qu’il faudrait ATTENDRE l’union de tous les imazighens en vue de leur libération œuvrent en fait contre la Kabylie. Le problème n’est pas de choisir entre l’autonomie de la Kabylie ou la libération de toute Tamazgha mais d’opter pour ce qui est réalisable, car il va sans dire que s’il y avait une chance sur un milliard que les imazighens de toute Tamazgha se mobilisent comme un seul homme pour leur émancipation, personne ne regarderait du côté de l’autonomie de la Kabylie : Autrement dit ceux qui prônent la solution Tamazgha ne sont pas plus méritants ni plus intelligents que les Makistes, loin de là et c’est même le contraire.

    Une autre idée prônée par d’autres est de proposer carrément l’indépendance de la Kabylie plutôt que son autonomie croyant qu’ils viennent de faire une découverte. Comment croire à la sincérité de ceux qui prônent cette idée quand ils s’opposent à l’autonomie de la Kabylie comme si l’indépendance est plus facile à arracher dans une Kabylie sous domination du pouvoir central d’alger plutôt que dans une Kabylie autonome. Veulent-ils vraiment l’intérêt de la Kabylie ? Au lieu de contribuer au financement du MAK pour lui faciliter la charge, ces énergumènes campent sur des positions irréalistes : il est plus facile de demander l’instauration d’un empire amazigh sur toute l’afrique du nord et même sur l’europe tant qu’on y : et dire que cela leur donne bonne conscience de ne pas contribuer à l’effort Kabyle en vue de l’autonomie.

    Le MAK n’est pas un club d’idées farfelues, il s’est fixé un objectif réalisable si les Kabyles veulent leur émancipation. Tout un chacun qui se sent l’âme Kabyle doit contribuer à cette noble entreprise, il ne sert à rien de le regretter plus tard.

    • A si Kader,

      C’est vraiment culotté de ta part de venir sur un site berbériste, qui appartient à une association connue sur la place publique pour ses positions on ne peut plus claires, et traiter les membres de la rédaction d’énergumènes parce qu’ils ont parlé d’indépendance de la Kabylie.
      Qui es-tu toi pour décréter cela et juger que seule l’autonomie est la solution... Et tu te permet même de dire que la seule solution est celle de financer le MAK. En d’autres termes, tu dis aux gens : "soutenez le MAK, financez-le et taisez-vous !". On voit que l’algérianisme et le f-l-n-isme est passé par là... t’as du bien être inspiré par la guerre d’algérie !
      En tous cas, on voit que le débat avec des gens comme toi sera difficile. Espérons que les Kabyles jaloux de leur liberté ne tomberont pas dans ces pièges hérités de l’arabo-islamisme renforcés par des partis comme le FFS et le RCD qui ont promu en kabylie cette habitude d’affrontement systématique et de dénigrement gratuit de tout ce qui est différent.
      J’espère que les militants du MAK, et notamment ses dirigeants, auront l’intelligence de ne pas reproduire toutes ces conneries mais plutôt participer à un débat constructif pour la kabylie.

      Yidir.

      • Azul akkwit s-umata,

        Les dés sont jetés, soit les Kabyles définissent clairement leur objectif et s’unissent afin d’éradiquer l’obscurantisme, tous les obscurantismes, et à fortiori notre extinction programée, soit cette chronique de mort annoncée se réalisera, les charognards plannent déjà au dessus de notre culture à l’agonie.

        Nous devons rejeter avec vigueur tout ce qui nous est imposé, cette langue, cette religion arabe dont le seul but est de nous diluer, et de nous maintenir en peuple sous développé afin de produire d’une part de la main d’oeuvre bon marché, maléable et corvéable à merci pour l’occident et d’autre part de la chair à canon pour les islamistes....

        J’apprend que le Président du CMA se rend en Lybie, veut il se la jouer fin politicien ?? Comment peut pactiser avec les assassins de nos frères IMAZIGHEN, exigeons sa démission, ceci pour dire qu’il est grand temps pour nous Imazighen de Kabylie d’Unir nos forces pour un ETAT amazigh- KABYLE INDEPENDANT.

        Un ETAT INDEPENDANT ET LAÏQUE ET VERITABLEMENT DEMOCRATIQUE, tourné résolument vers le Futur, dont le tronçon principal sera le développement économique de notre terre, avec l’enseignement des sciences, un enseignement permettant l’analyse, et l’accès à la recherche fondamentale et appliquée, car en sommes qu’est ce que la réelle indépendance, si ce n’est la faculté d’asujettir d’autres économies à la notre, de rendre indispensable des produits que seule la Kabylie sera en mesure de produire (cf silicon vallée) etc...

        Quand aux matières premières (type gaz, pétrole uranium) celà ne doit être considéré comme cerise sur le gateau, la grandeur d’un peuple n’est pas corréle à sa superficie mais à sa créativité et sa culture, en sommes ils nous appartient à nous Imazighen de Kabylie de développer notre région, une fois notre indépendance retrouvée.

        Tanemmirt, azul seg’ul

        AGWZUL

        • Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la Kabylie 24 août 2009 16:48, par Saga des Gémeaux

          Salut Agwzul,

          je tiens à te remercier du message que tu m’as envoyé et je t’en suis reconnaissant. En ce qui concerne le contenu de celui-ci, sache que j’adhère de tout coeur à tes idées et comme je l’ai dit dans mon message ne penses-tu pas que pour arriver à atteindre nos objectifs il faut créér un mouvement qui doit réunir tous les imazighen dans le seul qui soit digne d’eux : à savoir la création d’un Etat amazigh indépendant en Afrique du Nord ? Comme moi tu souhaite la création de cet Etat qui repose sur des bases solides et tourné vers le futur comme tu le dis si bien dans ton deuxième message. Ce qu’il nous manque c’est d’une part l’unité entre les berbères, et d’autre part il nous faut que de la prochaine génération puisse venir des hommes et des femmes de la même trempe que Massinissa, Yurgurten, Aksil et Dihya déterminés à reprendre le combat de nos ancêtres pour la libération de notre terre. Je te rejoins également dans ton rejet de tout ce qui est oriental, à savoir : les croyances monothéistes, la langue arabe (malheureusement notre langue kabyle contient de nombreux mots arabes, mais je pense qu’une fois l’indépendance obtenue, il faudra songer à désarabiser et bannir les mots et l’écriture arabe), enfin bref tout ce qui vient de ces maudites régions. Cordialement bien à toi.

          Saga des Gémeaux.

      • bravo Yidir ! 23 août 2009 15:14, par La Mécréante !

        Azul,

        tu as torché et bien torché ce "kader" ! ce mec est le pur produit de la propagande algérianiste, FLNiste, indécrottable et de surcroît mal élevé !

        ils viennent sur les forums uniquement pour vomir leur ignardise-pensée unique-de-parti-unique qui leur coulent dans les veines. Ils n’ont pas le premier rudiment de ce qui s’est passé en vérité dans cette contrée maudite depuis des siècles et des siècles. Si seulement ils savaient ce qui s’est exactement passé entre le 1/11/1954 et le 19 mars 1962... ce serait déjà pas mal !

        ouais... ils te diront : un millions et 1/2 de "martyrs" ! et aussi "nuit coloniale", et encore "glorieuse révolution"... et autres foutaises !

        Mais bon dieu ! ces nazbroks ont-il des yeux et des oreilles !? Ont-ils une capacité de réflexion avec les 3 neurones qui leur ont été octroyés (ou épargnés) par la madrasa !?

        pffff ! s’il suffisait de "financer le MAK" pour sortir la Kabylie de leur merdier islamo-arabe cela se saurait !

        bon, j’arrête de m’énerver !

      • Droit de Réponse à Yidir et à ... :

        A Mas Yidir, nous sommes tous des énergumènes...

        D’abord un petit problème de faire-valoir : Il faudrait d’après toi qu’on ne remette jamais en cause des propos émis par des gens à partir du moment qu’ils sont dans une association bérbériste ou qu’il ne faudrait pas qu’on leur dise les 4 vérités du moment qu’on le fait sur leur site internet. Votre parole n’est pas de l’évangile à ce que je sache...

        Sur le fond, il n’est pas dans mon esprit d’empêcher quiconque d’exprimer une autre vision que celle du MAK, d’ailleurs quel pouvoir aurais-je de le faire à supposer que j’en ai l’intention. Ces manières de disqualifier un adversaire en le taxant d’anti-démocrate je ne croyais pas les trouver sur ce site. Seulement, j’ai moi aussi le droit d’expliquer à mes compatriotes Kabyles que les solutions connues autres que celles du MAK sont de la poudre aux yeux même si ces dernières sont portées par des gens qui s’estiment fins analystes. Je persiste sur ma critique.

        Les Kabyles qui m’ont lu ont tous compris, contrairement à ce que vous insinuez avec mauvaise foi, que ce n’est pas le fait de revendiquer l’indépendance de la Kabylie que je réfute, c’est le fait de s’opposer à l’autonomie de la Kabylie sous prétexte de vouloir son indépendance. Il est clair comme l’eau de roche, au risque de me répéter, que l’indépendance si les Kabyles la voudraient, elle s’obtiendrait dans le cadre d’une Kabylie autonome et jamais dans le cadre actuel, c’est mon point de vue. Si vous défendez le contraire vous n’êtes pas mieux que les partis rcd et ffs qui rêvent à la démocratisation de l’algérie.

        Quant à : flniste, algérianiste,... ce sont des arguments éculés, facile à utiliser quand on n’a rien d’autres, ceci n’est pas à l’adresse de Yidir mais de la Mécréante qui me dit aussi mal élevé parce que j’ai osé remettre en cause sa ligne éditoriale, elle attendait je crois des révérences. Arcboutée sur ses certitudes, elle est convaincue que personne d’autre ne sait, et que à part elle et quelques uns tous les autres ont 3 neurones, des ignares comme elle se plait à dire. Surtout sur ce qui est passé sur cette terre maudite, contrairement à tous la prétentieuse en sait elle. Mon verdict : Grotesque ! seul mot approprié.

        J’espère que vous allez me permettre ce droit de réponse.

      • Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la Kabylie 26 août 2009 20:28, par avoughardhane.nif
        kader ne vous a pas dit de financer le mak et (taisez vous).vous avez le droit de proposer ce que vous voulez,c’est votre point de vue,vous croyez qu’il est plus facile d’obtenir l’independance dans la situation actuelle,ou nous avons les pieds dans la boue.nous avons crue en 89 à l’ouverture democratique,nous avons suivie,sans resultats probants,maintenant nous avons propose cette idee d’autonomie,à defaut de grive on prend les merles en attendant les grives.la guerre d’algerie a ete prepare depuis 1926 , il a fallut 28 ans de militantisme , de rassemblement,d’ou le 11000 militants kabyles a l’etoile nord africaine sur 14000 sur tout le territoir. attendons les grives.ça ne sera pas 28 ans , mais c’est pas demain.avec les moyens d’information actuelle , le temps de trouver les grives serait plus court. avoughardhane.nif
        • Le MAK dénonce une islamisation acharnée de la Kabylie 28 août 2009 01:52, par CapeCodder
          A defaut de grives... entierement d’accord avec vous Avoughardhane.nif et Kader ; arrachons cette autonomie (pas celle pronée par Mr.Mebarki ; car moi meme je rejette tout ce qui represente ce pseudo-etat, que je n’ose meme pas nommer ici, allant du nain qui le gere, en passant par son torchon de drapeau ses armoiries ainsi que le dogme qui lui sert de religion ) et puis le Reste viendra. Mais de grace, soyons realistes, ne demandons pas l’impossible pour l’instant... plus tard, je suis preneur moi aussi... je suis INDEPENDANTISTE et je suis ISLAMOPHOBE as well.
  • Mouloud Mebarki dénonce que dalle ! 23 août 2009 14:15, par La Mécréante !

    Monsieur Mouloud MEBARKI,

    je ne comprends pas ce que vous dénoncez au juste, pas plus que je ne comprends où vous voulez en venir par un tel communiqué qui aurait, peut-être, trouvé sa place dans les colonnes de la Dépêche de Kabyle en guise de "démenti" à l’interview que vous avez donnée à cet organe de presse islamo-arabe, comme toute la presse algérienne d’ailleurs.

    je vous cite et vous réplique :

    -  « Arabiser la Kabylie est la volonté la plus constante et la plus hargneuse du régime algérien. »

    On n’"arabise" personne contre son gré. "Arabe" est une ethnie. Il faut être issu de géniteurs arabes pour être Arabe. Mais comme vous prétendez que c’est "la Kabylie" qu’on "arabise", allez jusqu’au bout de votre diatribe : la Kabylie a été inondée d’arabes dès l’indépendance algérienne acquise. Là est la vérité.

    - « Après le « printemps berbère » de 1980, cet inculte ex chef d’Etat signa une « instruction présidentielle » renforçant le volume horaire de l’islam dans le système scolaire algérien. Même si c’est la Kabylie qui était visée avant tout, ce fut le reste de l’Algérie qui en est atteint. »

    1) l’Algérie est "atteinte" depuis Okba. Elle en est enchantée depuis lors !

    2) Tous les "incultes" successifs ne font qu’appliquer le choix du peuple (Kabyles compris). Ils se sont battus et sont morts pour ça. Pour être arabo-musulmans en répondant à l’appel du FLN 1/11/1954.

    certes, le raccourci est vite fait puisque ce peuple avait voté autre chose en 1958. je n’en dirai pas plus. Vous êtes censé connaître votre Histoire.

    - « C’est Chadli qui a inauguré ce nouveau cheval de bataille (...) et qu’enfourche, aujourd’hui avec encore plus de zèle, un Bouteflika que la Kabylie ne reconnait pas et ne reconnaîtra jamais comme président. »

    Que préparez-vous "en douce" à cette Kabylie qui ne reconnaît votre nain comme "président" ? Ne disiez-vous pas le contraire à "la pravda" de Benyounès ? vous y ajoutiez même la révérence "au drapeau", "aux armoiries", manquait plus que la charia et vous auriez été parfait !...

    - « C’est à partir de la reddition de l’AIS (Armée Islamique du Salut), en 1996, qu’un accord secret entre le régime algérien et les dirigeants islamistes est
    définitivement scellé sur le dos des Kabyles. »

    Non Monsieur. C’est le 1/11/1954 que l’affaire a été "définitivement scellée"sur le dos des kabyles-chair-à-canon. Ceux qui les ont entraînés dans le gouffre sans fond et sans retour sont des kabyles qui ont été estouffadés ! il reste les arabes pour les mener par le licou et ils le font très bien !

    Que les kabyles ne votent pas "islamiste" est sans importance dès lors qu’ils votent FLN... Combien y a-t-il d’élus FLN en Kabylie ? voilà quelque chose que vous feriez bien de souligner dans vos diatribes contradictoires. D’ailleurs, votre collègue Ahmed AÏT-BACHIR s’insurge publiquement contre Ferhat Mehenni Président du MAK à qui il reproche de repousser "l’arabo-islamo-baathisme"... Faudrait savoir ce que vous voulez, sauf à nous casser les oreilles !...

    - « Aujourd’hui, c’est l’Arabie Saoudite qui vient à la rescousse de cette entreprise antikabyle en organisant elle-même, avec la complaisance du gouvernement algérien qui ferme les yeux, une distribution de Corans dont elle a, elle-même, commandé la traduction. »

    1) "l’arabie saoudite" n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe ! il y a une grosse histoire d’amour entre les arabo-islamo-algériens et les saouds depuis toujours ! C’est sous la bannière Wahhabite que les algériens ont lancé leur djihad le 1/11/1954.

    2) distribuer un bouquin n’implique pas l’obligation de le lire... et encore moins de l’assimiler !

    - « C’est ce qui a poussé le quotidien El Watan d’aujourd’hui, par la plume de Hacene Ouali, à s’élever contre cet état de fait en ces termes : « ce qui est aussi scandaleux dans cette affaire est le fait de désigner une région d’Algérie comme impie et qu’il faut donc l’islamiser à tout prix. »

    El Watan (Hacene Ouali) est tout aussi incohérent que vous, puisqu’il ajoute en rapportant les propos du ministère de l’islamisme :« je dois dire à ceux qui pensent qu’en Kabylie on est moins musulmans, ils se trompent lourdement, les symboles de l’islam en Algérie, sont, pour la plupart d’entre eux, issus de cette région très attachée à l’Islam ».

    ce journal (journaliste) ne s’insurge pas contre l’islamisation de la Kabylie mais contre l’ingérence saoudienne dans les affaires algériennes. Nuance !...

    Si par impossible vous deviez réellement appeler à extraire la Kabylie du piège barbeFLN, c’est l’indépendance que vous devez proclamer sur le champ ! Tout le reste n’est que... danse du ventre et danse des 7 voiles.

    le rappel ci-dessous ne sera pas inutile (c’était déjà un secrétaire national !!!)


    Texte intégral du premier appel adressé par le Secrétariat général du Front de Libération Nationale au peuple algérien

    PEUPLE ALGERIEN, MILITANTS DE LA CAUSE NATIONALE,

    A vous qui êtes appelés à nous juger (le premier d’une façon générale, les seconds tout particulièrement), notre souci en diffusant la présente proclamation est de vous éclairer sur les raisons profondes qui nous ont poussés à agir en vous exposant notre programme, le sens de notre action, le bien-fondé de nos vues dont le but demeure l’indépendance nationale dans le cadre nord-africain.

    Notre désir aussi est de vous éviter la confusion que pourraient entretenir l’impérialisme et ses agents administratifs et autres politicailleurs véreux.

    Nous considérons avant tout qu’après des décades de lutte, le mouvement national a atteint sa phase de réalisation. En effet, le but d’un mouvement révolutionnaire étant de créer toutes les conditions d’une action libératrice, nous estimons que, sous ses aspects internes, le peuple est uni derrière le mot d’ordre d’indépendance et d’action et, sous les aspects extérieurs, le climat de détente est favorable pour le règlement des problèmes mineurs, dont le nôtre, avec surtout l’appui diplomatique de nos frères arabo-musulmans.

    Les événements du Maroc et de Tunisie sont à ce sujet significatifs et marquent profondément le processus de la lutte de libération de l’Afrique du Nord. À noter dans ce domaine que nous avons depuis fort longtemps été les précurseurs de l’unité dans l’action, malheureusement jamais réalisée entre les trois pays.

    Aujourd’hui, les uns et les autres sont engagés résolument dans cette voie, et nous, relégués à l’arrière, nous subissons le sort de ceux qui sont dépassés. C’est ainsi que notre mouvement national, terrassé par des années d’immobilisme et de routine, mal orienté, privé du soutien indispensable de l’opinion populaire, dépassé par les événements, se désagrège progressivement à la grande satisfaction du colonialisme qui croit avoir remporté la plus grande victoire de sa lutte contre l’avant-garde algérienne.

    L’HEURE EST GRAVE !

    Devant cette situation qui risque de devenir irréparable, une équipe de jeunes responsables et militants conscients, ralliant autour d’elle la majorités des éléments encore sains et décidés, a jugé le moment venu de sortir le mouvement national de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence, pour le lancer aux côtés des frères marocains et tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire.

    Nous tenons à cet effet à préciser que nous sommes indépendants des deux clans qui se disputent le pouvoir.

    Plaçant l’intérêt national au-dessus de toutes les considérations mesquines et erronées de personnes et prestige, conformément aux principes révolutionnaires, notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme, seul ennemi et aveugle, qui s’est toujours refusé à accorder la moindre liberté par des moyens de lutte pacifique.

    Ce sont là, nous pensons, des raisons suffisantes qui font que notre mouvement de rénovation se présente sous l’étiquette de FRONT DE LIBERATION NATIONALE, se dégageant ainsi de toutes les compromissions possibles et offrant la possibilité à tous les patriotes algériens de toutes les couches sociales, de tous les partis et mouvements purement algériens, de s’intégrer dans la lutte de libération sans aucune autre considération.

    Pour préciser, nous retraçons ci-après, les grandes lignes de notre programme politique :

    BUT : L’indépendance nationale par :

    - La restauration de l’État algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques.

    - Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions.

    OBJECTIFS INTERIEURS :

    1) Assainissement politique par la remise du mouvement national révolutionnaire dans sa véritable voie et par l’anéantissement de tous les vestiges de corruption et de réformisme, cause de notre régression actuelle.

    2) Rassemblement et organisation de toutes les énergies saines du peuple algérien pour la liquidation du système colonial.

    OBJECTIFS EXTERIEURS :

    - Internationalisation du problème algérien.
    - Réalisation de l’Unité nord-africaine dans le cadre naturel arabo-musulman.
    - Dans le cadre de la charte des Nations Unies, affirmation de notre sympathie à l’égard de toutes nations qui appuieraient notre action libératrice.

    MOYENS DE LUTTE :

    Conformément aux principes révolutionnaires et comptes tenu des situations intérieure et extérieure, la continuation de la lutte par tous les moyens jusqu’à la réalisation de notre but.

    Pour parvenir à ces fins, le Front de Libération Nationale aura deux tâches essentielles à mener de front et simultanément : une action intérieure tant sur le plan politique que sur le plan de l’action propre, et une action extérieure en vue de faire du problème algérien une réalité pour le monde entier avec l’appui de tous nos alliés naturels.

    C’est là une tâche écrasante qui nécessite la mobilisation de toutes les énergies et toutes les ressources nationales. Il est vrai, la lutte sera longue mais l’issue est certaine.

    En dernier lieu, afin d’éviter les fausses interprétations et les faux-fuyants, pour prouver notre désir de paix, limiter les pertes en vies humains et les effusions de sang, nous avançons une plate-forme honorable de discussion aux autorités françaises si ces dernières sont animées de bonne foi et reconnaissent une fois pour toutes aux peuples qu’elles subjuguent le droit de disposer d’eux-mêmes.

    La reconnaissance de la nationalité algérienne par une déclaration officielle abrogeant les édits, décrets et lois faisant de l’Algérie une terre française en déni de l’histoire, de la géographie, de la langue, de la religion et des mœurs du peuple algérien.

    L’ouverture des négociations avec les porte-parole autorisés du peuple algérien sur les bases de la reconnaissance de la souveraineté algérienne, une et indivisible.

    La création d’un climat de confiance par la libération de tous les détenus politiques, la levée de toutes les mesures d’exception et l’arrêt de toute poursuite contre les forces combattantes.

    EN CONTREPARTIE :

    - Les intérêts français, culturels et économiques, honnêtement acquis, seront respectés ainsi que les personnes et les familles.

    - Tous les français désirant rester en Algérie auront le choix entre leur nationalité et seront de ce fait considérés comme étrangers vis-à-vis des lois en vigueur ou opteront pour la nationalité algérienne et, dans ce cas, seront considérés comme tels en droits et en devoirs.

    - Les liens entre la France et l’Algérie seront définis et feront l’objet d’un accord entre les deux puissances sur la base de l’égalité et du respect de chacun.

    Algérien ! nous t’invitons à méditer notre charte ci-dessus.

    Ton devoir est de t’y associer pour sauver notre pays et lui rendre sa liberté ;
    le Front de libération nationale est ton front, sa victoire est la tienne.

    Quant à nous, résolus à poursuivre la lutte, sûrs de tes sentiments anti-impérialistes, nous donnons le meilleur de nous-mêmes à la patrie.

    1er Novembre 1954

    Le Secrétariat national

  • Indépendance maintenant ! 26 août 2009 09:02, par La Mécréante !

    pour toi Akli.

    je reprends ton message pour nous ouvrir une nouvelle page. tu disais :

    « Salut la Mécréante,
    Merci pour la définition de l’autonomie et de l’indépendance. Ton commentaire est clair et pédagogique. Je suis persuadé de la sincérité de la majorité des militants pour l’autonomie, mais suis autant convaincu que les politiques qui prônent cette voie sont des menteurs.
    les déclarations " contradictoires et hasardeuses" mais oh combien instructives du sieur Mebarki viennentrenforcer notre méfiance.
    Comme tu le dis les Kabyles doivent affirmer leur volonté à être indépendant et exercer des pressions sur la communauté internationale pour les reconnaître.
    Mais rien n’est gagné d’avance. Il ne faut compter que sur nous même. »


    Moi aussi je lis tes interventions ici ou là parce que je te trouve sensé, intelligent et terre-à-terre.

    bien sûr que les "militants pour l’autonomie" sont sincères parce qu’ils sont persuadés par je ne sais qui ou quoi qu’il n’y a pas d’autre solution. Ils s’imaginent que de deux maux ils choisissent le moindre alors qu’il n’en est rien.

    l’autonomie ne sortira jamais la Kabylie de dessous la botte islamo-algérienne. Je dis bien "la botte" parce que c’est l’armée algérienne qui viendra (et continuera) à l’écrabouiller chaque fois qu’elle voudra bouger un oeil vers un peu plus de libertés. Une région autonome ne peut pas avoir de "Constitution". elle fait partie d’un État qui en est déjà pourvu.

    Une région autonome ne peut pas avoir de "Budget". elle est tributaire de la dotation que lui verse "l’État-mère-cordon ombilical".

    une région autonome ne peut pas avoir de politique extérieur. à ce niveau elle a juste le droit de fermer sa gueule. Le piège "autonomie" refermé sur elle, elle ne peut plus rechercher des appuis internationaux pour se libérer. Encore une fois regarde ce qui se passe en Chine (les Ouïghours du Xinjiang et Tibet) et en Russie (caucase, Tchétchénie) entre autres. Tu n’entends que les chialeuses droit-de-l’hommistes durant 15 jours puis "l’État central" continue à massacrer tranquillement.

    Une région autonome n’est, dans les faits, qu’une mangeoire et un dortoir. Les exemples ne manquent pas de par le monde.

    je te passe, ici, un exemple en "transition". même si cela ne nous apprend rien, il y a vraiment de quoi méditer...



    La débandade du polisario

    Quelques jours seulement après avoir rallié le Royaume du Maroc, M. Ahmedou Ould Souilem, membre fondateur du polisario, a lancé un appel aux Sahraouis pour adhérer à la proposition d’autonomie. Son appel s’adresse particulièrement à ceux des camps de Tindouf, victimes soit de la répression, soit de la propagande des séparatistes. « Le plan d’autonomie, soutient-il, constitue une « proposition audacieuse qui ouvre des perspectives prometteuses pour le règlement de la question du Sahara ». Le point de presse qu’il a tenu, hier à Rabat, a constitué un moment fort, plein d’émotion, parce qu’il a permis à Ahmedou Ould Souilem de décrire le calvaire que nos frères sahraouis vivent à Tindouf.

    Dénonçant les méfaits auxquels ils sont soumis, il a déclaré : « Je ne suis pas une exception. Et certainement d’autres membres dirigeants veulent rejoindre le Maroc, pour des raisons de sécurité, je me garde de révéler leur identité ». Le ton est donné, donc : les dissidences au sein du polisario, relatifs au plan d’autonomie proposé par le Maroc, ne font aucun doute. Elles sont devenues quasi publiques et nourrissent, en tout état de cause, un débat passionné, feutré ou avéré, au sein du mouvement séparatiste.

    Depuis des années, en effet, la mascarade de prétendus réfugiés cantonnés à Tindouf ne fait plus recette. Les organisations, la presse internationale, les Etats et les gouvernements qui se respectent savent à quoi s’en tenir.

    De prétendus réfugiés en fait, il s’agit de populations maintenues par la force dans les camps, séparées de leurs frères vivant au Maroc, privées de liberté et de l’aide internationale, leurs droits étant constamment violés. Il n’est pas inutile de rappeler que dans les camps de Tindouf-Lahmada, les Sahraouis font l’objet de pression et de menaces lorsqu’ils témoignent un tant soit peu de sympathie pour leur pays d’origine, le Maroc.

    La nomenklatura politique et militaire, qui fait office de gouvernement fantôme, a vite fait de marginaliser et d’écraser des familles entières, dont certaines sont soumises à une abominable politique d’esclavage, dénoncée sans cesse par les ONG du monde entier, qui ont vu leurs enfants arrachés et confiés aux écoles du régime de Fidel Castro, à Cuba, qui en fait des « petits soldats » haineux. Les populations noires sont méprisées, les jeunes surveillés et encadrés.

    Or, s’il est encore une pire illusion, c’est celle du mirage d’un Etat indépendant, satellite d’une Algérie que Ould Souilem n’a pas hésité à épingler : « La relation entre l’Algérie et le polisario », a-t-il dit, est celle du « maître au subalterne », le polisario étant « une marionnette entre les mains de l’Algérie qui, seule, décide de l’évolution de la question du Sahara à ce niveau. Il s’agit là de toute évidence de la mainmise que le gouvernement algérien fait peser sur le polisario, qu’il téléguide à son bon vouloir, impose ou étouffe quand il veut.

    On n’a jamais cessé d’affirmer que l’affaire du Sahara, qui a fait l’objet d’une décolonisation en bonne et due forme en novembre 1975, après la Marche verte, relève non pas d’un malentendu maroco-algérien mais de la volonté hégémonique du gouvernement algérien. C’est une affaire créée ex nihilo pour entraver la marche de l’unité du Maroc, l’empêcher de parachever son intégrité territoriale et de réaliser son développement national.

    - On n’a jamais cessé non plus de dire que l’Algérie, qui joue sur deux tableaux dans cette affaire, ne cesse de nous fourvoyer en se disant « simplement intéressée », ensuite « très concernée » et qui, en réalité, ne saurait dissimuler ses desseins d’être une, la seule puissance régionale au Maghreb quand ce n’est pas en Afrique. Ahmedou Ould Souilem n’a pas tort d’affirmer que la très grande majorité des Sahraouis séquestrés à Tindouf souhaite regagner le Maroc et répondre ainsi à l’appel royal, comme aussi à soutenir l’initiative pour l’autonomie au Sahara.

    A leurs yeux, il n’est pas d’autre solution au désespoir et au calvaire auxquels ils sont soumis dans les camps. La communauté internationale est aujourd’hui témoin des affres, elle est surtout interpellée face à cette terrible débandade du polisario qui traduit surtout l’irréversible mouvement de révolte, une révolte sourde qui gagne ses rangs.

    source