Accueil > Actualité > Le Mzab doit-il disparaître ?
Le Mzab doit-il disparaître ?
Deux Mozabites sauvagement assassinés en dix jours
vendredi 11 juillet 2014
par Masin
Tout laisse à croire que c’est le sort qui est réservé au Mzab, du moins le Mzab qui résiste, celui qui tient à son amazighité... Pour l’Etat algérien, ce Mzab doit disparaître ! Il doit disparaître, car il est un véritable mur devant le rouleau compresseur assimilationniste qui doit éradiquer l’amazighité au profit de l’arabité. Même si ce projet vise l’ensemble des Amazighophones, le Mzab semble être, depuis quelques mois notamment, dans le viseur de l’Etat algérien qui s’acharne sur cette communauté pourtant connue pour son pacifisme et sa volonté de vivre en paix. C’est peut-être, d’ailleurs, aussi cet "excès" de pacifisme que les Mozabites payent aujourd’hui ?!


C’est depuis huit mois que les Mozabites n’ont pas eu de répit : ils subissent des attaques à répétition par des bandes qui viennent des quartiers et villes Châambas, populations arabophones.
Il est connu que ces populations châambas sont instrumentalisées par les autorités algériennes pour s’attaquer aux Mozabites, et ce depuis quelques décennies déjà. Mais les dernières attaques qui ont ciblé les Mozabites ont dévoilé au grand jour la complicité existant entre les autorités algériennes et les bandes de voyous qui s’attaquent sauvagement aux Mozabites et à leurs biens. En effet, cette fois-ci, des photos et vidéos montrent de manière flagrante des éléments de la police et de la gendarmerie algériennes appuyer les groupes châambas ; très souvent forces policières et militaires sont mêlées aux meutes de barbares et ensemble prennent pour cibles des Mozabites ainsi que leurs habitations et commerces.
Il est évident que si la police et la gendarmerie appuient les assaillants, elles ne peuvent intervenir pour protéger les victimes. Ainsi les cris d’alarme et les appels au secours des Mozabites restent sans réponse. La ville de Tagherdayt, d’autres villes Mozabites également ressemblent à des champs de guerre.


Depuis novembre 2013, ce sont dix Mozabites qui ont été tous sauvagement assassinés. La barbarie de leurs exécutions n’est pas sans rappeler aux esprits l’invasion arabo-islamique il y a de cela quatorze siècles. En effet, la barbarie qui a accompagné cette invasion est ancrée dans cette idéologie dévastatrice des civilisations.

Le 29 juin 2014, un jeune mozabite âgé de dix-sept ans, Yessa Aouf, a été sauvagement assassiné. Pris au piège dans un barrage dressé sur une route par des bandes de voyous qui viennent des quartiers Châambas, le jeune mozabite était sur sa moto lorsqu’il a été la cible de jets de pierres qui l’ont fait tomber de sa moto. Une fois à terre, la horde de terroristes s’est acharné sur lui avec des coups de barres de fer et autres armes blanches jusqu’à l’achever et le laisser pour mort. Le barrage dressé par ces voyous et où le jeune Yessa fut assassiné est situé entre une brigade de gendarmerie et un commissariat de police. Ces derniers qui n’interviennent qu’une fois la mission des Châambas accomplie, ne procèdent à aucune arrestation.

Au matin du jeudi 10 juillet 2014, c’est Hocine Oudjana, âgé de quarante-deux ans, qui fut la victime de terroristes qui agissent au grand jour et en plein ville. Circulant sur sa moto, lui aussi, à Aïn Lebou, un quartier situé au centre ville de Tagherdayt, il croise une horde de voyous ayant dressé un barrage et ils s’acharnent sur lui jusqu’à le laisser pour mort, le corps le corps mutilé ayant reçu plusieurs coups notamment à la tête. Pourtant un dispositif impressionnant de gendarmes et policiers a investit la ville depuis plusieurs semaines.

Le même jour, les gendarmes assiègent, et on ne sait pour quelle raison, les quartiers mozabites et lancent des bombes lacrymogènes et tirent avec des balles en caoutchouc en direction des habitations ! Tout cela, alors que les assassins circulent en toute quiétude dans leurs quartiers.

Le quartier mozabite de Aïn Lebou a été complètement quadrillé et pris d’assaut par des bandes de Châambas protégés et appuyés par des gendarmes et policiers. Plusieurs maisons de mozabites ont été incendiées.

Le quotidien des Mozabites est devenu un rituel d’attaques de châambas, de mise à feu de leurs demeures et biens, de barbarie et d’indifférence des autorités algériennes.

Les Mozabites semblent se mobiliser et ne comptent pas se laisser faire. Un rassemblement s’est tenu à Taghredyat le jour même pour dénoncer la barbarie et la terreur dont est victime la communauté mozabite. Ils ont appelé à la l’union et à la mobilisation pour que cesse l’injustice.


Est-il encore nécessaire de se contenter de dénoncer l’attitude de l’Etat algérien ? Est-ce raisonnable d’attendre quoique ce soit de cet Etat raciste ?
Non, l’Etat algérien a tout dit : il veut l’extermination du fait mozabite. Et pour cela, si la soumission et le renoncement à soi ne suffisent pas, la destruction et la liquidation physique achèveront le projet si cher à tous ces régimes à la tête des Etats en place en Afrique du nord animés par l’idéologie arabo-musulmane : l’éradication de l’Amazighité.

Si du côté des Etats les choses sont plutôt claires -ils ne cessent de nous le montrer au quotidien avec une haine sans égal- et ne cachent plus leurs intentions fascistes et fascisantes à notre égard, avons-nous le droit de nous taire et de continuer à subir cette humiliation et cette barbarie ? Le caractère colonial, avec intention de nous éradiquer, de ces Etats n’est plus à démontrer ; il nous appartient d’adopter les résolutions adéquates pour éviter le pire aux générations à venir et pour arrêter ce processus de destruction de Tamazgha.

Masin Ferkal.

Yessa Aouf

Corps de Yessa Aouf après l’assassinat

Hocine Oudjana

Corps de Hocine Oudjana après l’assassinat




Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


7 Messages

  • Le Mzab doit-il disparaître ? 12 juillet 2014 17:27, par taguercift
    Il faut que cela cesse, car cette façon de faire en laissant des innocents mourir et en laissant la situation du M’zab pourrir ne mènera à rien,

    repondre message

  • Le Mzab doit-il disparaître ? 14 juillet 2014 15:03, par maraval46
    Il faut que les Mozabites cessent avec leur passivite et commencent a prendre l’example des Palestiniens.C’est qu ’avec la bataille et le sacrifice qu’on se libere de l’oppression. Leurs freres Berbers devrons les assister car aujourd’hui c’est le Mzab demain c’est les Kabyles, Chaouis ext....Unissez-vous Berbers sinon vous allez tous disparaitres.

    repondre message

  • Le Mzab doit-il disparaître ? 4 août 2014 15:32, par Ait

    Au Mzab, c’est le DRS qui manoeuvre et manigance, manipule et instrumentalise la violence, et ce depuis le début ! Le DRS a soufflé le feu vers le Mzab, a déplacé " l’axe d’affrontement ", la violence (tout court) vers le Mzab, comme à son habitutude !

    Tant qu’on a pas compris ça, on a rien pigé, et on ne fera rien qui puisse délivrer cette région de cette violence d’Etat....

    Le DRS est lee Pouvoir réel, c’est le Centre névralgique du Pouvoir militaro-mafieux c’es à son niveau que se décident les stratégies repressives, et toutes autres sales et criminelles besognes....

    repondre message

    • Le Mzab doit-il disparaître ? 12 août 2014 17:40, par Amar
      Bien sur, c’est le DRS qui est derrière ces manipulations et provocations, ces violences et affrontements, comme il l’a toujours fait. Le DRS est aussi derrière la plupart des partis, associations, journaux, radios, personnalités, " opposants " (faux), " démocrates " (pseudos), terroristes ( Agents criminels des Services, comme Layada, Zituuni, El Para, Mezrag,Belmokhtar, etc0) et autres islamistes (Menasra, Nahnah, etc.) et meme certains Amazihistes de cour sponsorisés et propulsés au devnt de la scène, en leur octroyant des avantages financiers et matériels conséquents ( villas, logements, terrains, bourses, etc., etc.).....

      repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.