Accueil > Actualité > Le banquet
Satire
Le banquet
Entretien imaginaire
mardi 1er février 2011
par Masin
Juste après la marche du RCD à Alger le 22 janvier, INSI a eu le déshonneur de déjeuner à la pêcherie, en face de la mer, avec le Général à la retraite Khaled Nezzar, Ali Haroune et Docteur Saïd Sadi. Les pieds dans l’eau, les déjeuneurs ont partagé un mulet cuit dans une bonne chekchouka algéroise. Le tout arrosé d’eau d’Ifri et de Hamoud Boualem. Menu hallal. Sidi Djaffar oblige. INSI profite du moment où le docteur se rend aux toilettes, pour interpeller le Général.





Insi : Alors ?

Le Général : Il est bien cuit ce mulet.

Insi : Tu parles de celui qui es allé aux toilettes ?

Le Général (Souriant) : Non. Celui que j’ai dans l’assiette.

Insi : Le docteur le digère mal apparemment.

Le Général : Il a mal au ventre.

Insi : A cause de ce qui s’est passé ce matin, tu crois ?

Le Général : Oui, il n’a pas rassemblé beaucoup de gens. D’ailleurs, je lui ai suggéré d’inviter ceux qui sont venus à la marche manger un peu avec nous.

Insi : Il n’y aura pas suffisamment pour tout le monde je crois.

Le Général : Tu parles, il y a plus de mulets dans ce restaurant que de Kabyles... pardon que ceux que nous avons fait marcher ce matin.

Insi : Pourquoi tu dis Kabyles ?

Le Général : Pardon, c’est un lapsus.

Insi : Ou une déformation professionnelle.

Le Général : Sans doute.

Insi : C’est toi qui a conseillé au docteur d’organiser cette marche ?

Le Général : Oui, Si Ali et Moi. (Si Ali fait oui de la tête). Nous lui avons conseillé de faire cette marche pour deux raisons.

Insi : Lesquelles ?

Le Général : Un, pour provoquer Boutef et savoir comment il réagirait. Dommage que sa police n’a pas tiré à balles réelles. Deux, pour dégouter encore une fois les non-Kabyles de l’idée de la démocratie.

Insi : Pourquoi es-tu déçu que la police n’ait pas tiré à balles réelles ?

Le Général : Ça nous aurait débarrassé de quelques Kabyles qui tentent encore de démocratiser l’Algérie et ce contre la volonté des non-Kabyles. Et puis éloigner ces derniers de la démocratie, car, encore une fois, proposée par les Kabyles.

Insi : Tu penses vraiment que les non-Kabyles ne souhaitent pas la démocratie ?

Le Général : Heureusement que non.

Insi : Comment peux-tu en être sûr ?

Le Général :Si les Kabyles veulent que les non-Kabyles deviennent démocrates, il faut qu’il cessent de revendiquer la démocratie.

Insi : Et qu’est-ce que tu as promis au docteur en contre-partie de cette marche ?

Le Général(Souriant) : Un cabillaud. Non je plaisante, je lui ai promis le poste de premier ministre, après le départ de Boutef.

Insi : Je préfère le cabillaud.

Le Général : Pourquoi donc ?

Insi : Le cabillaud est possible.

Le Général : T’as raison. Avec un peu de citron de Oued... Comment ça s’appelle le Oued... à côté de Tizi Ouzou, là où il y a des citrons et des fous ?

Insi : Oued Aïssi.

Sadi revient des toilettes.

Le Général à Insi : Chut ! Le voilà.

Sadi se ré-atable, la main sur le ventre, comme Napoléon... de poche bien entendu.

Le Général : Ça va mieux ?

Sadi : J’ai tout vomi.

Le Général : Je viens d’appeler Nordine. Je lui ai demandé de te ramener de Kabylie de l’huile d’olive. Il parait que c’est bon pour l’estomac.

Sadi : Merci mon Général. Mais je n’ai pas le droit d’abandonner la lutte.

Le Général : Non. Va te soigner. Ne t’inquiète pas. J’ai appelé Ouyehya.

Insi : Pour ?

Le Général : Pour demander à Belaïd Abrika d’organiser la prochaine manif le 12 février.

Insi : Et en contrepartie ?

Le Général (Souriant) : Un crabe.

Si Ali avale de travers, Sadi renvoie son Hamoud Boualam par le nif, le Général éclate de rire en pétant... Une vraie foire. INSI s’excuse et se rend aux toilettes. Là, il profite de l’occasion pour quitter les lieux par la petite fenêtre des cabinets.

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


10 Messages

  • Le banquet 3 février 2011 08:22, par La Mécréante !

    Insi,

    tu aurais dû proposer (pour SADI et sa troupe) une recette de cassolette de bernard-l’hermite. c’est vraiment le meilleur des menus de toute l’iZlamo-zarabite pour KDS.

    et puis, es-tu sûr de ne pas t’être trompé de photo pour illustrer ton interview ?... ou est-ce le mimétisme qui lui a filé la même tronche que Zerhouni ?...

    • Le banquet 6 février 2011 17:54, par redharedha92@ymail.com
      bon !j’ai comme meme des doutes sur cette interwier.enfin !!je n’e sais pas si elle est vrai.en tous cas une chose est sur.il ya ceux qui se barrent de l’agerie et on profite pour sortir des critique à deux balles et ceux qui restent au pays et defendent justement la libérté.et font se qu’il peuvent pour montrer leur amour de la patrie.
      • Le banquet 7 février 2011 05:15, par La Mécréante !

        @redharedha92 ymail.com

        - 1) d’abord, on ne dit "comme même" mais " quand même". c’est compris la leçon de français !?

        - 2) prends un dictionnaire (français !) et regarde au mot "satire" pour éclairer tes
        doutes...

        - 3) cette satire parle de la Kabylie et non pas de ton ângérie. alors, de quoi te
        mêles-tu !?

        - loukoum sur le turban : "ceux qui restent au pays et defendent justement la libérté.et font se qu’il peuvent pour montrer leur amour de la patrie."

        ha ha ha ha ha ha !!! tu as une patrie, toi ? et tu veux "montrer" ça comment ? et à qui ? ha ha ha ha !!! en te faisant dévorer par un banc de sardines ou en croupissant à Kouba.

        je te raconterais bien une histoire qui s’appelle "le renard et les raisins"... mais bon.

        • Le banquet 8 février 2011 16:15, par idiren
          Bravo la mécré !! Quand à Saïd, je dirai seulement : Pauvre Saïd !! Il abandonné sa propre famille politique (celle issue des barricades de Kabylie en 1980) et croit en trouver une autre ailleurs. Une autre famille d’échange quoi !! Et le voila entrain de marcher sur ses principes (s’il en a encore !). A une époque, certains voulaient même lui décerner un prix de je ne sais quoi, des droits de l’Homme je crois. Heureusement cette affaire était vite enterrée, sinon ces derniers se seraient trompés de l’homme comme saïd s’est trompé de société. S’il n’avait pas abandonné sa psychiatrie, il se serait au moins régulé au plan émotionnel, pour qu’au moins ces partisans accèdent à l’alternance. Enfin Karazidc était aussi psychiatre !!! à très bientôt Prenez soin de ce site, il est recommandé par la sécurité sociale pour un vieillissement neuronal maîtrisé
          • Le banquet 9 février 2011 05:29, par La Mécréante !

            hello idiren,

            Sadi (que je ne plaindrai jamais) n’est qu’un canard sans tête. rien d’autre.
            il a été formaté (par les élèves du KGB) pour "gommer" la Kabylie. il s’y emploie comme un guignol.

            un psy qui ne voit même pas les moulins à vents qui tournent dans sa tête... Avoue que c’est quand même un comble ! non ?

            • Le banquet 10 février 2011 13:50, par idiren
              Oui c’est un comble !!! C’est un comble, surtout, pour quelqu’un comme lui, censé analyser, comprendre les maux et mots de sa société. En dehors de la politique, il aurait fait œuvre de bienfaisance à l’égard de son peuple ravagé par le suicide, de nous éclairer sur les conditions psychologiques et psychiatriques qui sous-tendent ce phénomène de "border-line" qui gagne une grande partie des gens pour qui il prêche sans arrêt ces discours en vu d’un éphémère ralliement. Je n’ai pas, à proprement parler d’animosité (au plan personnel) avec l’homme cad saïd, mais je dois dire que cette photo me scandalise, m’horrifie. Je me souviens bien de ses visites nocturnes à l’université, plus particulièrement au CCUH (comité universitaire) au temps fort de la clandestinité, et me souvient également de son discours de l’époque. Je vois en lui deux individus : une dépersonnalisation Mr le psychiatre ?? C’est quoi la différence un psychiatre et un fou ??? je vous donnerai la réponse dans le prochain poste ! A r wissen
  • Le banquet 9 février 2011 07:18, par La Mécréante !

    Insi ! Insi ! vite vite ! va voir si hadj-Sadi (sergent recruteur) n’a pas "infiltré" Oran !

    comme tu le sais, son oranie va marcher le 12, parce que, disent-ils "il ne faut plus qu’il y ait des Massinissa Guermah"... LOOOOOOOOOl !!!

    « regarde ici, ils ont déjà commencé... »

    - extrait :« Des instituteurs coraniques et des diplomés de Zaouia menacent de s’immoler par le feu »

    - « Ces instituteurs coraniques et les muezzins veulent leurs postes de travail, qui leur ont été « volés » à cause de l’indifférence de certains responsables de ce secteur et à cause de la culture de la fuite en avant. » (lol !!! comprenne qui peut)

    - « les contestataires qui ont scandé ce slogan « Mieux vaut mourir que de faire l’objet d’humiliation et d’injustice » ainsi que d’autres slogans, sont originaires des wilayas de Médéa, Mostaganem, Oran et Tissemsilt. Ces protestataires ont choisi une manière, sans précédent, de revendiquer leurs droits, en récitant, les larmes aux yeux, des versets coraniques devant le siège de la direction des affaires religieuses. Ils sont restés pendant tout l’après-midi devant ce siège et déterminés à ne pas le quitter tant ils n’ont pas terminer de réciter tous les versets du Coran en s’arrêtant au verset « Que le Dieu nous donne de la solution et de biens  ».

    Ha ha hah ha !!! Bouabdallah Ghlamallah est devenu leur double-allah !!!

    Si chorouk et ennahar n’existaient pas, faudrait les inventer !!! ils n’ont par leurs pareils pour nous plier de rire !!!

  • Le banquet 10 février 2011 18:18, par La Mécréante !

    cher idiren,

    tu dis « C’est quoi la différence entre un psychiatre et un fou ??? je vous donnerai la réponse dans le prochain poste ! »

    oui, mais dans l’affaire qui nous préoccupe il ne s’agit pas "d’un psy vs le fou"...

    il s’agit d’un mec "retourné". Tu sembles le savoir mieux que moi, pour l’avoir subi en direct ?

    il n’est pas le seul "issu des laboratoires KGB", méthode infaillible et terriblement implacable !

    la preuve ? regarde ce qu’ils ont fait de leur ângérie et ângériens !... 50 ans d’effroyable merde !

    ce que je souhaite : que la Kabyle se sorte et se sépare À JAMAIS de ces tordus du ciboulot ! de ces bons à rien ! de ces mange-merde ! de ces brasseurs de vide ! de ces cervelles atrophiées pour toujours !

    tout le reste je m’en tape !

    • Le banquet 10 février 2011 23:25, par idirren
      La différence est que le psy est payé (il a un salaire) !! Plus que retourné. Dans ce monde où à la moindre défaillance on vous met une étiquette, à la moindre maladresse on vous catalogue psychologiquement atteint ou insuffisant (ne pas savoir lasser ces chaussures ne relève pas d’un dysfunctionnement cérébrale ? par exemple). Alors dans ce cas, la kabylie a enfantée une personnes où les paradoxes se multiplient par mille. La france a connue dans les années 20 23 un président de la république complètement dément (au sens démence cérébrale), un jour, en voyage officiel pour une inauguration, il saute par la fenêtre du train mis à sa disposition, plein de boue il explique à qui veut l’entendre qu’il est président de la France (c’est vraiment réel !!!). Si c’est uniquement une question de "retourné ", c’est plus de mal que de peu. Mais, si il s’avère que notre cher Psy souffre d’une quelconque pathologie psychiatrique (dans la société on trouve par centaines des schizophrènes et des névrosés avec costumes et cravates...), on s’en voudra à mot de ne pas s’en rendre compte : attention assistance à personne en danger !!!! A r wissen ! à tamécréante isem a ackit : il vaut mieux s’accrocher à la démocratie qu’à dieu, non ?
      • Le banquet 11 février 2011 16:11, par La Mécréante !

        @ "idirren"

        alors, comme ça, tu t’invites dans une discussion comme un impoli ? c’est ton imam qui t’a enseigné ça ? à moins que ce ne soit ton père et ta mère ?...

        Je conversai avec "IDIREN". Qui t’a autorisé à nous couper la parole ? où te crois-tu !?

        Mais bon, puisque tu es venu déverser tes foutaises sans queue ni tête, explique-nous au moins ce que veut dire, selon toi :

        - 1) démocratie,

        - 2) dieu,

        - 3) le rapport entre l’un et l’autre...

        PS : et si tu réponds de travers et à la con, tu auras dix coups de règle sur les doigts !!!!