Accueil > Actualité > Le piège français pour l’Azawad
Le piège français pour l'Azawad
mercredi 12 juin 2013
par Masin
Le piège que la France a tendu au MNLA est très simple ! Tout est fait pour que les élections maliennes aient lieu dans l’Azawad notamment dans la région de Kidal. Mais une fois les Touaregs ont participé à ces élections, comment pourraient-ils, par la suite, remettre en cause la colonisation par l’État malien ? Cela peut paraître un non-sens…


Bien sûr, il s’agit d’une élection pour désigner un président malien. L’écrasante majorité des candidats, dont aucun touareg, de toute évidence, est issue du sérail qui a mis en faillite l’Etat malien et participé ou cautionné la barbarie qui décime les Touaregs depuis plus de cinquante ans.
Les Touaregs n’auront donc d’autres choix que de « choisir » parmi leurs bourreaux…
Une fois le président élu, personne ne pourra remettre en cause la légitimité des autorités maliennes… Et personne ne pourra dire que je ne suis pas malien !
Entre temps, et bien entendu, les combattants touaregs seront désarmés et cantonnés… Et ainsi tout sera fait pour enterrer la question de l’Azawad !

Seulement, les Touaregs, les combattants du MNLA, sont-ils prêts à tomber dans ce piège ? Peut-être que parmi les négociateurs, il y aurait des éléments dont la mission serait de mettre en œuvre ce piège ! Seulement, le dernier mot ne reviendra pas ni à ces négociateurs et encore moins à la France ! Ceux qui sont sur le terrain et qui se sont soulevés pour la libération de l’Azawad n’accepteront, pour rien au monde, de retourner à la case départ et accepter le retour de l’armée malienne ! Les populations touarègues ne se sentent pas maliennes et personne ne les obligerait à se considérer en tant que tel. Pour rien au monde, elles n’accepteront de retomber, une énième fois, dans l’humiliation… Négociez, manipulez, désarmez, cantonnez, arrosez, piégez mais le dernier mot est aux populations qui souffrent dans leur chair !
La France doit comprendre que le temps du mensonge et de l’iniquité est révolu… Rien ne saura arrêter la détermination de celles et de ceux qui sont jaloux de leur liberté ! Négociation ou pas, accord ou pas, élections ou pas, le combat continue et, un jour ou l’autre, l’Azawad sera libéré… et la France sera prise dans son propre piège !

Quant aux élections, une seule élection pourrait avoir un sens dans l’Azawad aujourd’hui : un référendum pour l’autodétermination !

La Rédaction.

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Le piège français pour l’Azawad 12 juin 2013 16:08, par La Mecreante !

    - « La France doit comprendre que le temps du mensonge et de l’iniquité est révolu »

    si elle comprenait ça, ce ne serait plus la France. Donc...

    seulement voilà... y a quelqu’un là-bas, du côté de Bamako, qui a compris que "la France ne comprendra jamais rien" et que le 19e siècle n’en finit plus de finir...

    Il s’appelle : SANOGO, et il n’en a rien à cirer de la singerie des "élections". Rien à cirer de l’agitation ambiante. Le raminagrobis sommeille d’un oeil... et attend...

    repondre message

  • Le piège français pour l’Azawad 12 juin 2013 18:04, par boycott
    des éléctions dans ces circonstances seront inévitablement faussées" a déclaré le sg de l’onu,il a rajouté,comment:s’assurer que les éléctions contribueront vraiment a renforcer la stabilité et a promouvoir la réconciliation nationale ?mr ki moon fait semblant d’ignoré que cette reconciliation il n’y’a que la france,dans la continuité de sa politique de la "francafrica" qui l’a veut,pas le peuple de l’azawad.le mnla se doit de dénoncer la politique du "prti pris"que méne la france dans l’azawad,et de rejeter ces éléctions,qui reduiront a neant 50 ans de lutte et de sacrifices consentis en vies humaines.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.