Accueil > Actualité > Les Coptes, victimes de l’oppression arabo-musulmane
Les Coptes, victimes de l'oppression arabo-musulmane
Entretien avec le Père Mathias
lundi 27 décembre 2010
par Masin

Est-il possible de gambader en Égypte sans croiser des Égyptiens avérés ? Gambader ou trépigner sont les termes convenables lorsque que l’on se retrouve dans la foule du Caire. Mais mon propos ne concerne pas l’image du touriste. Tout comme il ignore les pyramides décidément avilies par les consommateurs défilant… Non !

J’ouvre simplement mon regard sur les patriarches autochtones. Les vrais gens de là bas. Les authentiques et non pas les convertis du dernier quart d’heure de l’Histoire.

Il reste à nous appesantir sur le Moi de l’Égyptien authentique !
Est-ce celui qui se proclame arabo-musulman ? Est-il celui qui fait fi de son Histoire plusieurs fois millénaire ? Ou celui qui balaie du revers de la main des siècles d’une civilisation qui a marqué l’Humanité ?
Non ce ne peut être celui-là.

Car l’Égyptien authentique est l’Égyptien de toujours. Celui qui incarne le pays du Nil bien avant l’avènement des religions monothéistes. Il n’est donc, dans son unicité intrinsèque, pas toujours musulman. Pas pour les Coptes en tout cas.

L’Égypte est bien plus belle sous ses atours pharaons…
L’Égyptien est celui qui reste fier de son égyptianité, de son Histoire, de son passé et de son identité. Il aurait perdu sa langue dit-on et parlerait en échange cet "arabe" égyptien...

L’on peut penser que l’Égypte est définitivement arabisée et islamisée ; l’Etat égyptien demeure dans la mémoire contemporaine le berceau de l’arabisme à tout va. Gamal Abdelnaser en fut le ténor dans les années 60. L’Égypte est aussi le pays de naissance des Frères Musulmans. Leur néfaste influence a depuis contaminé l’Afrique du Nord. Tout cela est vrai.

Pourtant, des millions d’Egyptiens (17 sur 80 que compte ce pays) refusent l’assimilation que le colonialisme arabo-musulman leur impose et se battent pour leur identité…égyptienne. Ils rejettent l’arabisme prescrit d’en haut.

Ces Égyptiens sont notamment incarnés par la communauté copte. Elle compte parmi elle beaucoup de membres de confession chrétienne. Est-ce cette confession qui leur a permis la conservation de leur identité égyptienne !?! La question ne peut être pas au niveau de la réponse qui est "c’est la réalité".

Tout comme la question amazighe, la question copte met à mal. Y compris ceux qui prétendent défendre les causes justes. L’éradication de certaines identités authentiques et historiques comme l’égyptianité et l’amazighité ne semble pas toujours révolter son monde outre mesure...

J’ai été en Égypte et j’ai tenu à rencontrer des Coptes. C’est ainsi que j’ai eu le plaisir d’échanger avec le Père Mathias, un homme d’Église copte mais aussi un militant des droits humains et de la sauvegarde de l’identité égyptienne. Il a accepté volontiers de nous présenter succinctement le peuple et la cause coptes. Je tenais absolument à partager ce moment fort, entre un amazigh et un copte. Car nous avions besoin de connaître la vérité sur nos peuples, de nous rapprocher aussi. Après tout nous sommes voisins et nous avons partagé les plus grands moments de l’Histoire. Et si nous comptons nous inscrire dans une démarche de réconcilier l’Afrique avec ses racines, c’est ensemble que nous devrions le faire.

Merci au Père Mathias de nous avoir permis de comprendre un peu plus l’Égypte. Merci à Adel qui a facilité la rencontre avec le Père Mathias en assurant la traduction arabe-français.

Mes remerciements vont également à Nagy Awad, de l’Association des Coptes d’Europe*, grâce à qui cette rencontre a pu avoir lieu.

Masin Ferkal.


(*) : L’Association des Coptes d’Europe milite pour les droits des Coptes et la sauvegarde de l’identité égyptienne. Elle est solidaire de la cause amazighe et a exprimé à maintes reprises sa solidarité avec les combat des Imazighen pour leur liberté.
Pour contact l’Association des Coptes d’Europe : copteseurope gmail.com




Entretien avec le Père Mathias


Coptes : entretien avec le Père Mathias
envoyé par Tamazgha_Paris.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
1
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


5 Messages

  • Les Coptes, victimes de l’oppression arabo-musulmane 28 décembre 2010 17:41, par Saga des Gémeaux

    Père Mathias,
    vous pouvez compter sur le soutiens du peuple amazigh qui aspire à se débarrasser du seul colonialisme qui emprisonnent nos deux peuples respectifs depuis plus de treize siècles. Le moment vient où la supercherie de mahomet l’imposteur sera dévoilée au grand jour, et le temps viendra et/ou la justice sera rendue pour châtier les bourreaux de nos peuples respectifs. Courage frères coptes, la victoire sera à nous.

    Saga des Gémeaux

    • Les Coptes, victimes de l’oppression arabo-musulmane 29 décembre 2010 23:09, par sliman azka

      tout d’abord je dit un grand merci a massin ferkal sans lui en aurais pas su ce qui ce passe en Egypte et aussi c’est tout coeur que je soutient le père Mathias dans sa lutte contre ces envahisseurs arabe islamique
      et leurs manipulations

      les Kabyle "manipulée part l’islam ou les islamistes arabes en construisons 3 mosquée par village et crier comme
      des coyotes surtout les vendredi et aussi détruire notre langue notre culture celle de notre pays pour
      nous soumettre une culture d’ailleurs et une langue d’emprunt dont on a nullement besoin ,pour l’avenir de nos
      enfants ,ou alors que pour allez mendier chez les pays voisins ( l’Europe )

    • Merci Masin pour l’explication de texte. Grâce à ton intrusion au Pays du Nil, je comprends mieux la situation des Coptes (je pensais qu’ils étaient numériquement infinitésimaux..). Mais que non pardi ! Pour ce qui concerne l’interview, je trouve le religieux très courageux, même si moi je n’en n’ai pas (... je veux dire de religion bien sûr :). Gérard L.
      • toutes les religions à travers l’histoire de l’humanité ont opprimé les peuples qui n’adhéraient pas à leur culte. quelle intelligence de ne pas en avoir !! je parle de religion pardi Dje l
  • Le 2 janvier 2002, nous a quitté, à jamais, notre père à tous, l’éveilleur des consciences et militant sans concession de la cause qui nous fait vivre, Dda muhen Aârav Bessaoud. Il a rendu l’âme à Londre, suite à une longue maladie qui l’a obligé, finalement, à regagner la terre d’exil, qu’il aura quitté pour quelques années, en pleine tourmante du printemps noir de Kabylie.

    Il a été enterré, le premier jour de l’an amazigh de cette année là, 2952, correspondant au 12 janvier 2002, à Aqawej, tout près de sa maison ; un rêve longtemps souhaité et qui a été concrétisé grâce à sa femme Dorothy, son énergie ainsi que le suotien de tutes le spersonnes qui ont été aux côté de Dda Muhend.

    Repose en paix, a Dda Muh !

    Murad n AT SAYD.