Accueil > Actualité > Les habitants d’Imider dénoncent la manipulation de la (...)
Les habitants d'Imider dénoncent la manipulation de la société Managem.
jeudi 6 décembre 2012
par Masin
Même si elle ne bénéficie d’aucune médiatisation, la situation dans la région d’Imider ne cesse de défrayer l’actualité. En effet, les habitants de cette région redoublent de détermination et rien ne semble pouvoir les arrêter dans leur élan pour arracher leur droits.
Soutenus par les autorités marocaines et bénéficiant de la complicité de certaines individus corrompus, les responsables de la société qui exploite la mine d’argent d’Imiter ont tenté de mettre les citoyens d’Imider devant le fait accompli et faire croire à la signature d’un accord visant le règlement du conflit.

Cela montre le mépris que ces "colons" ont envers les populations d’Imider. Ils pensent peut-être pouvoir mettre fin à une mobilisation exceptionnelle avec autant de facilité.

La réaction des habitants d’Imider ne s’est pas faite attendre pour dénoncer des pratiques de voyous et pour réitérer leur détermination à poursuivre leur lutte pacifique jusqu’au recouvrement de leurs droits légitimes.
Nous publions ci-après l’intégralité de la déclaration du Mouvement "Amussu : Xf Ubrid N96".

La Rédaction.





Déclaration



Les populations de la commune d’Imider maintiennent leur lutte pacifique tenue sur le mont Alebban depuis le mois d’août 2011, pour réclamer des droits sociaux et économiques, à la lumière des tentatives flagrantes de contourner les demandes des populations. Le groupe Managem, exploitant la mine d’IMITER, s’est empressé pour signer un accord-spectacle avec quelques éléments du conseil communal, accompagnés de quelques personnes ayant des intérêts personnels auprès de la société minière, avec la bénédiction des autorités régionales et cela, le lundi 19 novembre 2012 au siège de la province de Tinghir.

D’un autre côté, les vieillards et les membres du conseil communal qui se sont retiré de ladite rencontre, ont exprimé leur refus à l’égard de l’imposition des propositions de la société minière sans aucun compromis avec les populations. Ils ont souligné également leur incapacité de négocier en ce sujet vu que les habitants de la commune ont signé une pétition légitimant un comité pour ce faire.

Ce "placebo Protocole" est soutenu par une médiatisation sans précédent de la part de Managem Group. Ceci fait de ces propositions le "produit des dialogues antérieurs" les liant avec le comité du dialogue légitime, alors qu’elles ne sont que des éléments piégés traitant des aspects généraux visant à reprendre l’exploitation des captages d’eau sans tenir compte des attentes des habitants.
Après une consultation des clauses de cet accord-fabriqué, 1967 adultes des habitants ont signé une pétition s’opposant au contenu de ce dernier. Le même nombre a signé une autre pétition portant sur les propositions du groupe minier se résumant ainsi :

* Examen des notions "réhabilitation" et "contribution" en fixant les délais, les sommes ou pourcentages des contributions et les partenaires ;
* Traitement des dossiers judiciaire et de l’occupation de terrains qui n’ont jamais été discuté durant les 15 rondes du dialogue ;
* Discussion de la façon d’indemnisation des défavorisés des activités de la mine ;
* Absence d’une formule claire permettant à la mine de bénéficier de l’utilisation des ressources en eau, tant au niveau du puits "Targuit" qu’au niveau des forages de "Tidsa" ;
* La société n’a pas encore voulu offrir aux chômeurs de la commune une chance pour accéder à la mine en tant que main d’œuvre simple et recouvrir une partie de des besoins de leurs vastes familles ;
* Absence de certains points qui ont étés proposés auparavant...

Croyant en la justice de notre cause et la légitimité de nos revendications, nous continuons la lutte pacifique jusqu’à l’arrachement de nos droits. Comme nous soulignons que toute tentative de contournement de nos revendications est perte de temps et d’efforts et une complication de la situation. Comme nous condamnons toutes les menaces visant à porter atteinte à l’image de notre lutte civilisée et pacifique.

En se basant sur ce qui précède, nous appelons les représentants de la société à la sagesse et à la responsabilité et à un retour à la table des négociations afin de poursuivre le dialogue avec le discours, seul accès vers une solution pouvant satisfaire toutes les parties, y compris l’intérêt public, et préserver les droits de la population locale.


Alebban, Imider,
3 décembre 2012.

Amussu : Xf Ubrid N96 (ImiDer) - En Sit-in depuis Août 2011.


Contacts :
- M. Agrawli : 0618 12 34 95
- B. Udawd : 0604 65 35 16
- U. Amenzu : 0634 80 62 36

- E-mail : amussu.96imider gmail.com

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.