Accueil > Annonce top site > Les habitants d’Imider plus que jamais déterminés (...)
Les habitants d'Imider plus que jamais déterminés !
lundi 13 août 2012
par Masin
Suite à l’arrestation arbitraire de militants d’Imider connus pour leur engagement au sein du Mouvement sur la Voie de 96 qui a engagé un bras de fer avec la Société métallurgique d’Imider (SMI), le Mouvement rend publique une déclaration par laquelle il dénonce l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire de la monarchie marocaine par le Makhzen qui multiplie depuis un an ses tentatives d’intimidation des habitants des villages d’Imider notamment ceux parmi eux qui sont les plus engagés.
Dans leur déclaration, ces militants qui mènent un combat exemplaire réitèrent leur détermination à aller jusqu’au bout de leur combat et disent que rien ni personne ne les arrêtera dans leur marche vers la victoire.

Ces courageux habitants d’Imider méritent une plus grande solidarité et ne doivent pas être laissés tous seuls face aux forces de la monarchie allaouite capable d’user de tous les moyens, y compris la violence, pour les faire taire. Il ne faut surtout pas perdre de vue que nous avons affaire à un colonialisme qui, en plus de s’accaparer de nos terres et de nos biens, il pratique la politique de la terreur et de l´humiliation et ne tolère que ceux qui lui sont soumis. Et de notre côté peut-on faire autrement que combattre ce colonialisme ? A moins que nous nous plaisons dans cette position de colonisés, de soumis, d’humiliés, nous n’avons pas d’autre choix que de mener un combat de libération nationale seule à même de nous rendre notre dignité et notre liberté.
Nous publions ci-après la déclaration du comité chargé de la communication au sein du Mouvement sur la voie de 96.

La Rédaction.



Alebban : la conviction et la détermination.

Hommage et respect à l’esprit du martyr "Lahcen Usbdan", un martyr du soulèvement populaire, de la bataille héroïque et historique de la population d’Imider en 1996.

Un salut de défi et de résistance aux militants et aux activistes de la cause imidrienne.

Un salut de défi et de résistance à tous les détenus de la pensée libre en général, et en particulier aux détenus de la cause imidrienne des années 1986, 1996 et 2011. Sans oublier les détenus des années 2011-2012, ceux libérés et ceux qui croupissent encore dans les geôles du déshonneur du Makhzen. Une pensée particulière pour Mustapha Ouchtoubane, Bennaser Mohamed, Lahcen Karim, Omar Taib, Ljihad Mohamed et Faska Laadad.

Un salut de honte et de déshonneur à tous ces ennemis de la cause imidrienne, cause juste et légitime.

Fidèle à sa politique systématique de répression et d’intimidation des populations de la commune d’Imider, le Makhzen a eu recours à un énième épisode d’arrestations arbitraires et de procès-spectacles iniques. C’est pourquoi le 9 août la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouarzazat a condamné cinq militants (Bennaser Mohamed, Lahcen Karim, Omar Taib, Ljihad Mohamed et Faska Laadad) à une peine de dix ans de prison ferme, ce qui revient à 2 années chacun. Un verdict inique diffusé avant même l’audience des prévenus. Ce qui soulève des questions quant à l’indépendance du pouvoir judiciaire dans notre pays. Pour la petite histoire, rappelons-nous que les Imideriens mènent un sit-in ouvert sur le mont Alebban depuis août 2011 pour revendiquer une vie digne. Le Makhzen a échoué à porter atteinte à leur résilience et à leur détermination.

Les cinq militants du mouvement "Sur la voie de 96 – Imider" furent arrêtés le jeudi 12 juillet 2012 par la Gendarmerie royale suite à une plainte formelle déposée par l’entrepreneur responsable du projet d’extension de la maison des jeunes où il accuse les militants de former un gang criminel, de l’avoir agressé et d’avoir détruit les matériaux de construction ainsi que la partie du projet déjà construite. La police judiciaire a, à cet effet, rédigé à leur charge des procès-verbaux contenant des aveux fabriqués de toutes pièces ainsi que des chefs d’accusation dépassant de loin l’objet de ladite plainte : meneurs de sit-in, entrave à la scolarisation des élèves et sabotage de projets de développement inscrits dans la politique publique.

Dès l’ouverture du procès, les détenus ont affirmé clairement leur rejet des accusations portées contre eux et mis en doute les procès-verbaux de la gendarmerie. Ensuite, les témoins convoqués par le juge ont tous affirmé l’innocence des accusés de ce qui leur est reproché. Pourtant, le tribunal a collé aux accusations contenues dans les procès-verbaux de la gendarmerie, en particulier les éléments relatifs à la lutte de la population locale. Cet alignement du juge montre l’utilisation de l’appareil judiciaire comme outil de répression des manifestations pacifiques et de règlement de comptes avec les militants. Ce procès a mis à nu la dépendance au Maroc du pouvoir judiciaire de l’exécutif.

C’est pourquoi nous dénonçons ce procès-spectacle et ces condamnations sévères et injustes contre nos frères.

Également, nous exprimons notre solidarité avec les familles des détenus.

Nous réitérons notre détermination à continuer la lutte jusqu’à l’obtention de nos droits. Rien, ni personne ne nous fera renoncer à notre lutte juste et légitime.

Le Makhzen est le premier responsable de la situation inacceptable de notre commune.

Nous rappelons notre attachement à l’innocence de nos frères détenus et à la lutte non-violente pour atteindre nos droits légitimes, y compris la libération des détenus de notre noble cause.

Alebban, le 11 août 2012.


Comité chargé de la communication,
Mouvement sur la voie de 96.


Une chanson à écouter...
MP3 - 11.4 Mo

Articles dans la rubrique :

Annonce top site
16/07/16
0
Nous avons appris, avec tristesse, le décès du poète-écrivain rifain Ahmed Ziani, à Mellila le (...)

Lire l'article

21/02/16
0
Le 17 mai 2015, le tribunal de Ouarzazat a condamné trois militants arrêtés lors de manifestations (...)

Lire l'article

31/01/16
0
Nous publions ci-après le communiqué de l’Observatoire amazighs des droits et eds libertés (OADL) (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.