Accueil > Actualité > "Libye : l’hypocrisie de Human Rights Watch"
"Libye : l'hypocrisie de Human Rights Watch"
Un article de Yidir Plantade sur le blog du Monde.fr "Voix berbères"
jeudi 21 juillet 2011
par Masin

Dans un communiqué rendu public le 15 juillet 2011, Human Rights Watch demande au Groupe de contact international sur la Libye, réuni à Istanbul pour discuter du conflit, de faire pression sur les leaders de l’opposition en Libye afin qu’ils veillent à ce que les civils soient protégés dans les zones où les rebelles ont pris le contrôle.

L’organisation de défense des droits de l’Homme dit que "dans quatre villes des montagnes de Nafusa récemment prises par les rebelles - al-Awaniya, Rayayinah, Zawiyat al-Bagul et al-Qawalish - Human Rights Watch a constaté que des forces rebelles avaient incendié quelques maisons et magasins, et pillé trois cliniques. Dans la ville d’al-Awaniya, où quelques civils étaient restés, les rebelles ont passé à tabac des personnes qu’ils accusaient d’avoir soutenu les forces gouvernementales". Et Human Rights Watch de rajouter dans son communiqué que "les actions des rebelles dans les villes qui ont soutenu Kadhafi laissent présager ce qu’ils risquent de faire s’ils prennent le contrôle dans d’autres régions, en particulier s’ils s’approchent de Tripoli".

Il reste maintenant à appeler à ce que les combattants anti-kadhafistes soient arrêtés dans leur progression vers Tripoli. Ainsi Kadhafi et ses milices seront protégés et pourront continuer à semer leur terreur en toute quiétude !!!

En mettant cette information en avant sur leur site, relayée par toute la presse notamment pro-Kadhafi, HRW rend un énorme service au despote de Tripoli en contribuant à discréditer la rébellion libyenne. L’organisation justifiera cette attitude par sa mission de défense de droits de l’Homme en toute neutralité.

Yidir Plantade, dans son blog "Voix berbères", consacre un article à cette sortie de Human Rights Watch visant les rebelles d’Adrar n Infusen. Intitulé "Libye : l’hypocrisie de Human Rights Watch", l’article reproche à l’ONG, entre autre, son exagération quant à ce qu’elle qualifie de "non-respect du droit de la guerre au sujet des populations civiles" qui seraient victimes des "forces d’opposition".

Lire l’article de Yidir Plantade


La Rédaction.



Signez la pétition "N’abandonnons pas les Libyens !"






Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr


Suivre l’actualité en Libye





Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • "Libye : l’hypocrisie de Human Rights Watch" 25 juillet 2011 14:50, par Saga des Gémeaux

    Quand il s’agit de discréditer la cause des amazighs libyens, ils sont tous d’accord pour les montrer du doigt. Mais quand il s’agit de protéger le rat de Tripoli ils font front commun. Quand je dis "ils" je veux parler des gouvernements occidentaux tout comme des ONG qui prétendent oeuvrer en faveur des droits fondamentaux.

    Saga des Gémeaux

  • "Libye : l’hypocrisie de Human Rights Watch" 2 août 2011 22:55, par TASSMI
    Je m’adresse à ces hypocrites d’Human Rights Kadhafi Watch Par votre sortie vous êtes derrière un arbre qui vous cache une grande forêt, c’est grave vous entrain de légitimer la rage et les meurtres de l’un des plus grands dictateurs fous qu’a connu l’Afrique du nord tout en jetant le discrédit sur votre noble cause qui est la liberté, la démocratie et l’égalité. Ce psychopathe qui dispose d’une des plus grandes fortunes du monde à déclarer qu’il n’existe plus de berbère en Lybie. Human Right Forget doivent travailler afin de faire juger ce bourreau devant la cour de Lahey pour ces crimes contre l’humanité et le dépouillement de la Lybie de l’argent de son pétrole. Le prince héritier du roi des rois du sahel est aussi affamé que son père du pouvoir. Ce prince est le premier à déclarer la guerre au peuple libyen en directe à la Lybie, mais que peut t’on attendre d’un héritier qui a acheter son diplôme par des millions de dollars en Angleterre et à causé le licenciement du président de l’université. Human Rights dont watch ne doit pas chercher et se focaliser sur les petits effets indésirables d’une guerre avec un tapage médiatique mais mettre le doigt sur le vrai mal et aider le peuple Libyen pour l’ablation de ce mal.