Accueil > Actualité > Maroc : la monarchie de la répression...
TAMAZGHA OCCIDENTALE
Maroc : la monarchie de la répression...
mardi 20 mai 2014
par Yafelman
Un vent de répression a soufflé ces dernières semaines sur la région de Tinghir. Les autorités, fortes de leur insolence, usent de la violence réelle ou symbolique pour mater les habitants déjà meurtris dans leur chair par la marginalisation.


A Messissi dans la région d’Alnif (province de Tinghir) quatre personnes ont été arrêtées lors d’une intervention des forces de répression pour disperser des manifestations sociales organisées par les habitants de plusieurs villages pour dénoncer la marginalisation. Les habitants revendiquent un hôpital, des routes, de l’eau potable, de l’électricité et de la farine de blé d’une meilleure qualité. Tout ce qu’il y a de plus normal dans un pays qui se respecte !

En septembre dernier, la mort d’une jeune femme après une hémorragie de la délivrance, dans cette même région, avait mis le feu aux poudres et avait fait sortir plusieurs centaines de personnes dans la rue. En réaction, les autorités ont usé de la violence et de l’intimidation pour faire taire les protestations. Des promesses ont été données aux habitants. Elles n’ont jamais été tenues.

A Tabesbast, toujours dans la province de Tinghir, c’est le gouverneur qui a décidé d’interdire une activité organisée par l’association Tabesbast pour le développement et la coopération à l’occasion du printemps amazigh. Raison invoquée : "instructions reçues d’en haut". Une expression fourre-tout qui signifie souvent que l’activité déplait en hauts lieux. Si cette mesure prise par les autorités dans le but de freiner l’action culturelle dans la région est condamnable, le silence de l’association visée par l’interdiction l’est aussi à plus d’un titre.

A Imider, la répression des habitants qui manifestent depuis bientôt trois ans sur le mont d’Alebban continue toujours. Les condamnations, les intimidations, les tortures n’ont pas eu raison d’eux. Qu’attendent les autorités locales pour résoudre ce conflit en permettant aux habitants d’Imider de tirer profit de la richesse de leur terre ? Certainement, des "instructions d’en haut". Dans l’attente de ces "instructions", les forces de désordre répriment, intimident et interdisent. Mais jusqu’à quand ?


A. Azergui

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • Maroc : la monarchie de la répression... 1er juin 2014 12:45, par moh
    dans le.passé l’afrique du nord n’a jamais été dotée de roi dépuis Aghalidh amokrane jusqu’à 1901,date du protectorat francaIs créont une zone integrante dite Ouest Arabisee maghreb des arabes sous les yalaouites ayant donné des.hommes dénomés goums et douahir en Algérie de maintenant qui servi de supplétifs durant la dernière révolution algérienne par.ses fils autochtones assassinés que M.Aoudia à vengé sous les ordres de Boumedine assassiné par ses membres à son tour et son cercueil plein de pierres avec inscripro l’homme qu’il faut à la place qu’il faut

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.