Accueil > Actualité > Opacités d’une ville rose pourpre
Opacités d'une ville rose pourpre
La françafrique est à Toulouse
mardi 8 avril 2014
par Masin

Le mouvement associatif d’une ville est quelque part la vie de la cité. Il exprime profondément son essence et sa vitalité. Et ce en dehors du champ partisan !
Les animations et les pulsions/impulsions actionnées par l’acte culturel permettent d’accéder à ce vivre mieux, permettent de se sentir à l’aise chez soi et d’être un tantinet heureux le temps d’un échange.

C’est dans cet esprit que l’Association kabyle de Toulouse (AKT) a prévu de faire venir à dans notre ville Ferhat Mehenni, écrivain et homme de culture kabyle. Il a donné des conférences partout dans le monde, mais Toulouse semble coincée et prise en tenailles par un petit consulat de province. L’auteur devait présenter son dernier livre "Afrique : le casse-tête français. La France va-t-elle perdre l’Afrique ?" (Editions de Passy, 2013). La salle Alban Minville, gérée par la municipalité, est alors réservée en bonne et due forme…

Quelques jours avant l’événement, les gestionnaires de la dite salle signifient à l’association que le consul algérien serait présent à la conférence. Why not ? Le consul aurait pu apporter des éléments non connus du public. Et nous en aurions été ravis.
Puis survient une nouvelle salve à travers un coup de fil des gestionnaires : "la salle ne vous est plus dédiée !"
Sur le plan juridique, l’illégalité est flagrante car il y a eu un contrat signé entre les deux parties. Sur le plan moral, c’est scélérat.

La raison invoquée : "la salle Alban Minville est désormais réservée… aux élections présidentielles algériennes" . Rien de moins. Autrement dit : vous pouvez continuer à faire vos activités dans les caves.

Depuis quand une mairie met-elle à disposition ses locaux pour la tenue de scrutins de pays étrangers ?] D’habitude, cela se passe dans les consulats et les ambassades… A Toulouse, à l’instar du gagnant-gagnant nouvellement galvaudé, nous découvrons le partenariat occulte-occulte. Révolutionnaire !

Autrement, la belle France cautionne la reconduite d’un mourant en Algérie. Nous savons cela. Mais la mairie de Toulouse fait bien plus : elle participe à la farce des élections algériennes.

Mais nous, Kabyles nouvellement ou anciens de Toulouse, recevons "cinq sur cinq" ces messages qui nous sont ainsi adressés :

- le pouvoir algérien doit perdurer ;
- la répression en Kabylie peut continuer ;
- que les affaires douteuses se poursuivent.

Merci Monsieur le nouveau Maire de Toulouse !

Pour tous ces gens anonymes et ne pouvant s’exprimer,

Gérard Lamari.

Gérard Lamari

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Opacités d’une ville rose pourpre 9 avril 2014 14:58, par nacy
    Quand la "raison d’Etat" se manifeste ni les droits de l’Homme ni le soutien aux causes justes n’ont droit de cité. L’affaire Mécili est encore toute fraîche et d’actualité. L’art de soutenir l’impunité. NA

    repondre message

  • Opacités d’une ville rose pourpre 10 avril 2014 11:01, par La Mecreante !

    - « La françafrique est à Toulouse »

    Pas du tout cher ami. En l’espèce il s’agit de françarabiaIZlamiya, la patrie chère à boutef.

    ceci dit, cette jeune association doit encore apprendre qu’on ne quémande rien... jamais ! Et surtout pas à son mortel ennemi...

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.