Accueil > Actualité > Rachid Ali-Yahia de retour au pays...
Rachid Ali-Yahia de retour au pays...
Le samedi 27 novembre 2010
samedi 20 novembre 2010
par Masin

Trente six ans après son exil forcé en France, Rachid Ali-Yahia, un militant du courant berbère des années 1940, sa décidé de rentrer au Pays. Si, à l’origine, les raisons qui ont motivé son retour sur la terre nord-africaines sont d’ordre personnelles, il souhaite lui donner un sens politique, la politique qu’il n’ a jamais cessé de faire depuis son engagement à l’âge de 14 ans.

C’est un vieux militant de 82 ans qui sera accueilli le samedi 27 novembre à l’aéroport d’Alger. Il sera en partance de l’aéroport Charles-De-Gaulle à Paris à 11H30.


Né en janvier 1928 à Bordj-Menaïel, en Kabylie, où son père fut instituteur, Rachid Ali-Yahia est originaire du village de Lemkharda à Aït Yahia, pas loin de Michelet.
Dès l’âge de 14 ou 15 ans, Rachid Ali Yahia fut déjà sensibilisé aux idées nationalistes algériennes, et en 1944, alors qu’il n’avait que 16 ans, il crée une section des Amis du Manifeste et de la Liberté.
Après les événements de mai 1945, c’est au sein de la cellule du PPA du lycée de Ben Aknoun qu’il a milité tout en continuant à activer surtout en Kabylie.
En 1948 qu’il obtient son baccalauréat alors qu’il venait d’entrer dans la clandestinité. En septembre de la même année, il a été chargé de se rendre en France où il avait participé activement au redressement de la Fédération de France. Il a été arrêté en 1950 et condamné à un de prison ferme ainsi qu’à une interdiction de séjour dans les grandes villes françaises pendant deux ans. C’est ainsi qu’il part à Dijon où il s’inscrit pour des études de droit.
Au contact de Ali Laïmèche et de Ouali Bennaï, tous deux responsables du PPA en Kabylie activant dans la clandestinité, il adhère au courant berbériste qu’il ne quittera plus. Et le décès prématuré de Ali Laïmèche, personnalité remarquable à l’origine du courant berbère, n’a fait que renforcer ses convictions et a accru ses devoirs en faveur de ce courant à peine naissant, aux contours à préciser.

Il est à rappeler que la quasi-totalité des militants de ce courant berbériste furent assassinés. Rachid Ali-Yahia, quant à lui, doit sa vie à la base militante et adhérente du FLN qui, dans une large proportion, lui témoignait "une sympathie fidèle et grandissante, en partie grâce à des amis anciens et nouveaux qui ont occupé des postes de responsabilité au sein de la Fédération de France de la région parisienne".
Après 1962, une fois ayant obtenu sa licence de droit, il s’inscrit au Barreau d’Alger où il a exercé durant quelques années. Pour des raisons politiques, il s’est vu contraint à l’exil en 1974. Il s’était alors inscrit au Barreau de Paris où il a exercé jusqu’à sa retraite.

Le 16 juin 1976, il crée le Front Uni pour une Algérie algérienne (FUAA). Dans la continuité du FUAA, il fonde en 2002 le Rassemblement pour une Algérie Algérienne Fédérale (RAAF).

A l’occasion de l’annonce de son retour au pays, nous l’avons rencontré et nous a aimablement accordé un entretien.


La Rédaction.

Vidéo : Entretien avec Rachid Ali-Yahia




Entretien avec Rachid Ali-Yahia
envoyé par Tamazgha_Paris.

P.-S.

En Région Parisienne (France), un collectif a été créé pour accompagner le retour de Rachid Ali-Yahia. Il s’agit du collectif "Les Amis de Dda Rachid".
Pour contacter le collectif, trois personnes et trois numéros de téléphone :

- Madjid : 0603614742

- Tahar : 0660629336

- Youcef : 0681926756

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


20 Messages

  • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 25 novembre 2010 15:21

    Il manque les années 1949 à 1962...

    Rabah AIT MOUHOUB

    • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 26 novembre 2010 12:36, par La Mécréante !

      Il manque surtout le 25 juin 1998 (le barde flingué) et le 14 juin 2001 (toute la Kabylie flinguée).

      tout le reste, mon cher, n’est que pipi dans un violon.

      l’Algérie est islamo-arabe ! un point c’est tout ! son seul problème est qu’elle se veut sunnite (donc wahhabite) mais les chiites n’en feront qu’une bouchée sous peu.

      il n’y a pas là de quoi philosopher pendant des lunes et des lunes !

    • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 27 novembre 2010 23:14, par Yidir

      Comme si c’était un problème le fait qu’il manque 1949 à 1962.
      On dirait que tu n’as rien compris à cette affaire de bérbéristes de 49. Les militants nationalistes algériens avaient combattut jusqu’à l’élimination physique les militants berbéristes. Et comment veux-tu qu’ils puissent être ensemble après.
      A mois que vous pensez que Rachid Ali-Yahia devait se rallier à ceux qui avaient assassiné ses camardes de lutte !! Quelle connerie !
      En plus, faire une guerre pour amener au pouvoir les bourreaux des Kabyles.
      J’espère que Rachid Ali-Yahia n’a rien fait en faveur du FLN ! C’est la moindre des choses. Il aurait même fallu combattre cet FLN...

      Yidir.

      • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 28 novembre 2010 03:52, par Mohand Ouamar

        Azul,

        Avant de dire n’importe quoi, il faut connaître le parcours de cet Homme remarquable.
        Il n’a jamais cessé de lutter des années 40 à ce jour.
        Dda Rachid n’a jamais dissocié la lutte pour l’indépendance de la lutte pour l’identité amazighe de l’Algérie.
        Entre 1954 et 1962 il n’a pas hésité à suivre en tant qu’étudiant le mot d’ordre de grève général et il a apporté sa contribution même s’il divergeait avec les chefs du FLN. Les dirigeants et militants de base de la fédération de France lui ont gardé toute leur estime et l’ont même protégé contre les tenants de l’arabo-islamisme.
        Rentré en Algérie après l’indépendance, il exerce quelques années au barreau d’Alger avant de s’insurger contre la politique d’arabisation et sera forcé à l’exil dans les années 70 o’u il créera le FUAA (front unifié pour l’Algérie Algérienne) qui jouera un rôle de première importance au printemps 80 même si les services et leurs alliés , même parmi une partie du mouvement, fera tout pour l’étouffer et le marginaliser vue la portée unificatrice de son projet de l’Algérie algérienne.
        Les slogans clairs du printemps 80 étaient surtout ceux de Rachid Ali Yahia notamment : Algérie algérienne, Tamazight et arabe algérien langues nationales.

        Bienvenu au combattant qui n’a jamais dévié d’un iota de la voie qu’il a intiié dès l’adolescence avec Laïmehe Ali, Bennai Ouali, Amar Ould Hamouda et tant d’illustres personnages

        • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 28 novembre 2010 10:05, par La Mécréante !

          monsieur Ouamar,

          sauf votre respect, l’historique que vous nous faites passer là, ma génération n’en a rien à foutre.

          je vous le dis sincèrement et sans animosité : rien à foutre.

          votre "glorieuse révolution" est la plus grosse arnaque de tous les temps que les kabyles ont avalée par les trous de nez.

          on n’en a rien à foutre de "algérie ceci cela" -"algérie islamo-arabe" "algérie amazighe" ou "algérie salafiste avec langue du coran".

          l’algérie est le bagne que les "moudjahidines de allah-FLN" voulait. Vous l’avez. faites-en vos choux gras jusqu’à la prochaine...

          les "49/62" ont fait leur temps. ils se sont plantés. ainsi va la vie des naïfs-crédules qui ont tété la zouïa.

          Qu’est-ce que "les berbéristes" en fin de compte ? ce sont les gros cocus de "la glorieuse révolution" que de Gaulle a offert au FLN entourée d’un ruban bleu blanc rouge ! c’est tout !

          peut-être trouverez-vous encore des ouilles à prêcher chez le FFS ou chez le RCD, mais certainement pas chez les crève-la-dalle de Tizi ou chez les haragas de "algérie amazighe"...

          Bonne chance à votre "Dda machin" et bonjour chez vous !

          • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 29 novembre 2010 04:27, par Mohand Ouamar

            Vous avez le droit, Mécréante, de vous déclarer anti algérienne et de renier même votre amazighité,
            mais de grâce cessez de vous présenter comme portre parole d’une soit disante nouvelle génération
            de kabyles qui ne vous a pas délégué.
            Les jeunes kabyles n’ignorent rien de leur histoire ancienne et contemporaine et je ne crois pas qu’ils soient prêts à cracher sur les tombee de leurs aînés qui ont combattu pour l’indépendance sous prétexte que celle-ci a été confisquée par les tenant de l’arabo islamisme.

            Les jeunes de Kabylie , des Aures et des autres régions continueront certainement la lutte pour une Algérie algérienne, ne vous endéplaise madame, contre les mercenaires arabistes et s’il le faut contre les énéerguménes de votre espece qui n’ont rien à voir avec l’amazighité.

            Salutations

      • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 28 novembre 2010 06:51, par La Mécréante !

        Salut Yidir,

        « Il aurait même fallu combattre cet FLN...  », dis-tu...

        il aurait fallu surtout que les kabyle ne répondent jamais à son appel "islamo-arabe" et à sa promesse "d’une république socialo dans les principes islamiques".

        On ne pourra jamais dire que ces tueurs de kabyles ne les avaient pas prévenus.
        et on ne peut pas dire, à ce jour, que ces tueurs de kabyles n’ont pas tenu parole.

        PS : dans sa chronique-florilège de ce jour, Metref écrit ceci au sujet de la kabylie :

        "Vendredi 26 novembre : Kabylie mon beau pays !

        Décalés. Rapts, incendies sans doute criminels en été, manque total d’hygiène, délinquance galopante, terrorisme… Il ne fait plus bon vivre en Kabylie. Le paradis tourne au cauchemar. La Kabylie, qui était il y a quinze ans la Suisse de l’Algérie, en est devenue le Soudan ou le Tchad. Pour que ça empire à ce point quelqu’un appuie sur un bouton. Pas possible autrement ! C’est à croire qu’un cerveau démentiel a programmé les étapes pour neutraliser cette région qui a été jusqu’au Printemps noir la seule dire non chaque fois que nécessaire.

        Bouteflika lui-même en a fait l’amère expérience. Je ne sais pas qui sont ces gens qui veulent pourrir encore davantage le climat en Kabylie et pousser à bout ses habitants, mais ils sont en passe de réussir. Faut garder le calme, les potes ! Ce qu’ils veulent, c’est aller plus loin dans la destruction de la Kabylie. Faut pas prêter le flanc.

        Il y a quelques années, Meziane Ourad, commentant la situation politique, disait que toutes ces escarmouches dramatiques n’étaient que des éliminatoires. La finale serait entre le pouvoir et la Kabylie.

        On ne pensait pas que la réalité allait si tôt lui donner raison."

        et moi, j’ai un sourire en coin en lisant ses conseils...

        • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 30 novembre 2010 13:14, par caractère
          en réalité ,il se trouve que la seine politique algerienne est devenue platonique pendant le dernier mandat de Boutef. le pouvoir (DRS) entre autre, n’a pas céssé de piquer par ci par là pour soulever un semblant d’opposition mais en vain. a l’APN le RND pique le RCD pour bipolariser les débats et ainsi créer un semblant d’opposition alors qu’il s’agissait d’insultes réciproques, SADI SAID tente par l’intermèdiaire de son livre AMIROUCHE de soulever la kabylie opération échouée. ces derniers temps on veut animer les anciens du MCB a travèrs le livre de AREZKI AIT LARBI et s’ensuit la création d’un forum kabylie ,autonomie Ferhat etc... et voilà RACHID ALI YAHIA qui rentre avec une conference par laquelle il insulte H.AIT AHMED, et se positionne contre l’opposition sans vouloir le signifier en réalité tous ceci participe dans la stratégie globale que les laboratoires du système ont mis en place pour encore atomiser les rangs de l’opposition déjà trés malade. ya si RACHID sache que tu es qu’un simple élément dans cette stratégie c’est tout.
          • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 30 novembre 2010 21:55, par La Mécréante !

            salut à toi Caractère !

            tu as tout dit en peu de mots. je suis mille fois d’accord avec toi, comme devraient l’être tous kabyles intelligents... et heureusement, ils sont nombreux !

            longue vie à toi !

            • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 1er décembre 2010 16:07, par caractere
              salut a toi mécréante quoi que je sais que tu ne l’es pas. dans le langage des philosophes, ou j’en sais quoi car en Algerie tout est mélangé, on dit : les uns tirent bien les conséquences de peu de principes et c’est une droiture de sens ; les autres tirent bien les conséquences des choses ou il y’a beaucoup de principes. qui se sent morveux se mouche et a bon entendeur salut. merci du compliment chère mécréante a plus
  • de retour au IXe siècle... 30 novembre 2010 10:45, par La Mécréante !

    Monsieur Ouamar,

    permettez-moi de répondre brutalement à vos rêves devenus cauchemars à votre insu... "à l’insu de votre plein gré" comme ils disent...

    -  Vous avez le droit, Mécréante, de vous déclarer anti algérienne et de renier même votre amazighité .

    Oui, j’ai tous les droits mon cher ! y compris et surtout sur ceux qui ne peuvent pas prononcer les mots "kabyle ou Kabylie" sans que cela leur arrache la gueule.

    -  mais de grâce cessez de vous présenter comme portre parole d’une soit disante nouvelle génération de kabyles qui ne vous a pas délégué.

    en préambule, je vous signale (pour améliorer votre instruction-arabisée) que "soi-disant" ne s’accorde pas... votre « soit disante » n’existe pas en français. Écrivez en islamo-arabe pour les islamo arabes si vous voulez que vos concepts soient ingérés par leurs trous de nez puisqu’ils n’ont pas de cerveau...

    ceci dit, je ne vous autorise pas à me dicter, et encore moins à critiquer, mes positions sur le fait kabyle !

    de plus, je n’ai pas besoin d’être "déléguée", je me délègue toute seule ! Je sais qu’une graine de zaouïa comme vous ne peut le comprendre. qu’y puis-je !?..

    -  Les jeunes kabyles n’ignorent rien de leur histoire ancienne et contemporaine et je ne crois pas qu’ils soient prêts à cracher sur les tombee de leurs aînés qui ont combattu pour l’indépendance sous prétexte que celle-ci a été confisquée par les tenant de l’arabo islamisme.

    Ouais... accompagnez-les donc dans les barques en partance pour l’Europe ou pour la mort et ils vous diront sur quoi ils crachent... Et si vous avez le mal de mer, allez faire des micro-trottoir un peu partout sur le territoire algérien-daubé et venez nous en rendre compte avec votre arrogance de soumis...

    -  Les jeunes de Kabylie , des Aures et des autres régions continueront certainement la lutte pour une Algérie algérienne, ne vous endéplaise madame, contre les mercenaires arabistes et s’il le faut contre les énéerguménes de votre espece qui n’ont rien à voir avec l’amazighité.

    Pourquoi voulez-vous lutter pour "une algérie algérienne" !?... c’est quoi ce délire d’arabe !?... de quelle contrée parlez-vous !?... Votre ângérie n’est donc pas assez ângérienne !?... Qu’est-ce qui vous disjoncte ainsi !?...

    Vous ne vous rendez même plus compte que vous n’avez aucune identité ! aucune langue ! aucun passé ! aucun avenir !

    Azulations.

    • de retour au IXe siècle... 6 décembre 2010 15:15, par caractere
      merci mécréante d’avoir répondu a ce ouamar qui ne sait pas encore à quelle génération il appartient. tu es une merveille, que les jaloux s’éxpriment là et maintenant
      • de retour au IXe siècle... 11 décembre 2010 21:52, par Mohand Ouamar

        C’est ça remerciez-vous entre vous , jetez vous des fleurs, entre adeptes du reniement qui s’inventent une identité rien que pour le plaisir de se distinguer de leurs compatriotes parceque se
        considérant plus beaux , plus intelligents et plus évolués que les masses de l’atlas blidéen, des monts de Tlemcen , des Aures ,des babors , du Mzab ou du Gourara.

        Gloire et honneur aux défenseurs sincères de l’amazighité algérienne et nord-africaine, qui
        continuent la lutte de leurs aînés.

        Win iran tamazight ad iddu ghef tdukli n Imazighen macci ghef bettu garasen !!!!!

        Mohand Ouamar amazigh algérien et fier de l’être !

        • de retour au IXe siècle... 12 décembre 2010 12:09, par caractere
          adepte du reniement ? alors Mr.ouamar tu es dans le plus grand des mensonges car en parlant du combat pour l’amazighité j’en ai connu mon chèr depuis la clandéstinité a ce jour et en parlant de tadukli crois moi ou pas j’en ai connu que des divisions et le dèrnier en date c’est Rachid ali yahia qui rentre au pays avec déjà des insultes envèrs ceux qui étaient et restent les combattants les plus acharnés pour l’amazighité non pas de l’Algerie seulement mais du maghreb entier (NUMIDIE). comme si en Algerie il n’éxistent plus ces militants de la culture et de la langue bèrbère. voilà justement comment on atomise la seine politique et Rachid ali yahia ,en connaissance de cause ou pas il agit dans le sens de la division.
        • de retour à Médine !!! 12 décembre 2010 16:39, par La Mécréante !

          ha ha ha ha ha !!!!

          oui Monsieur Ouamar, "gloire" éternelle à tous les les cocus comme vous et restez-y (dans votre gloriole) !!!

          vous êtes "cocus et contents"... savourez donc votre modus vivendi de soumis, de crève-la-dalle, d’analphabète trilingue et de tous les bienfaits de vos gourbis tiers-mondistes dont vous ne sortirez jamais !

          personne ne veut vous voler vos haillons ! qu’avez-vous donc à vociférer pareillement !? Ne pourriez-vous pas manger votre merde sans vouloir en gaver les autres !?

          • de retour à Médine !!! 16 décembre 2010 12:32, par caractere
            oui mécréante ce ouamar est un ange. tu sais pourquoi ? par ce que l’homme n’est ni ange,ni bète, et le malheur veut que qui veut faire l’ange ,fait la bète. vive aghioul hi hi hi
  • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 5 décembre 2010 00:24, par Yiwen
    azul, désolé de mettre cette question ici, mais quelqu’un sait ce qui c’est passé avec le site ADN (afrique du nord.com), il a disparu de la toile depuis près de deux mois sans que les administrateurs n’avertissent peronne ! C’est pourtant un bon site qui ne pratique pas la langue de bois.
  • Bonjour à toutes et à tous. Maitre Rachid ALI-YAHIA est de retour chez lui c’est son pays, je l’acceuil avec joie, bienvenue au Démocrate pour renforcer le combat pour une Algérie Fédérale.
    • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 16 janvier 2011 13:17, par caractere
      bonjour la numidie en marche tous les régimes du maghreb seront chassés et la numidie reviendra. il n’y’aura ni Algerie,ni Tunisie,ni Maroc,ni Mauritanie,ni Lybie et encore moins le sahara occidental sur lequel on veut nous fixer pour nous rendre le peuple frère du Maroc comme ennemi. la NUMIDIE tout rentrera dans l’ordre et tous ces pouvoirs de la dictature disparaittront alors RDV est donné
      • Rachid Ali-Yahia de retour au pays... 19 janvier 2011 11:42, par caractere
        au secours !!!!!!! la ligue arabe des dictateurs se réunie a charm el cheikh en égypte l’ordre du jour de la réunion : quelle recette employer pour que nous dictateurs resterons aux pouvoirs dans nos pays et éviter le syndrome de la Tunisie qui a fait fuire notre frère dictateur BENALI. probablement ils appelleront leurs receleurs de l’europe pour les aider asuivre de prét