Accueil > Actualité > Rassemblement amazigh réprimé par les Marocains...
Rassemblement amazigh réprimé par les Marocains...
La monarchie marocaine lâche ses "cogneurs" sur les militants amazighs à Rabat.
lundi 16 février 2009
par Masin

Les familles de détenus politiques amazighs qui croupissent dans les prisons d’Imteghren, Ameknas et Ouarzazat ainsi que leurs soutiens qui se sont rassemblés à Rabat samedi 14 février ont du subir l’agression des hordes de la monarchie marocaine. Policiers et forces auxiliaires, connus sous le nom de "cogneurs", ont ainsi chargé les manifestants ; ils leur ont confisqué leurs drapeaux amazighs ainsi que leurs banderoles et les ont tabassés. Cette intervention "alaouite" a fait plusieurs blessés parmi les manifestants. Selon les informations qui nous sont parvenues, plusieurs manifestants furent arrêtés lors de cette intervention pour être relâchés dans la soirée.

Cette attitude n’est guère étonnante dans la mesure où la monarchie marocaine, régime autoritaire d’idéologie arabo-islamique, est profondément anti-amazighe. Elle s’inscrit dans la logique de cette monarchie qui fait tout pour la domestication du mouvement amazigh. Et c’est ainsi que toutes celles et tous ceux qui résistent et qui tiennent à leur indépendance sont devenus les cibles des autorités marocaines.

Les agressions suivies d’arrestations opérées dans les milieux estudiantins amazighs depuis quelques années s’inscrivent dans cette stratégie des marocains qui vise à fragiliser pour, à terme, en finir avec ces résistances qui risquent d’aller loin. Ainsi, les intimidations, la répression, les arrestations,… que pratique le régime marocain est dans l’ordre des choses.

E revanche, l’attitude timorée du Mouvement amazigh inquiète sérieusement. Cela fait quelques années qu’il se cherche et qu’il n’arrive pas à trouver sa voie. Malgré la répression et l’humiliation que fait subir l’Etat marocain aux militants amazighs, notamment avec les arrestations arbitraires des étudiants d’Ameknas et d’Imteghren, le Mouvement amazigh n’a toujours pas su conjuguer ses forces afin de susciter une mobilisation populaire capable de faire reculer les forces de la monarchie.

Tant que nous n’avons pas compris que la voie à suivre est celle de la lutte pour la libération nationale et que nous n’avons pas pris les résolutions nécessaires pour aller dans ce sens, la monarchie alaouite – tout comme l’ensemble des régimes arabo-musulmans qui tiennent l’Afrique du Nord – continuera à nous humilier jusqu’à notre soumission totale.

En d’autres termes, allons-nous attendre la prochaine répression et humiliation pour les dénoncer ou allons-nous réfléchir sur une véritable stratégie en vue de sortir de cette impasse et donner un autre action un sens et une perspective digne de ce que notre cause, Tamazight, mérite.

La Rédaction.



[|Un jeune blessé par les "cogneurs" marocains à Rabat|]

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


5 Messages

  • Rassemblement amazigh réprimé par les Marocains... 21 février 2009 12:26, par Saga des Gémeaux

    Encore une fois de plus la monarchie orientale nous montre son vraie visage : celle d’exterminer toute trace d’amazighité en cette terre d’Afrique du Nord patrie de tous les berbères. Comme le suggère la rédaction, il est grand temps de prendre des résolutions qui doivent s’inscrire dans le cadre de la libération nationale amazigh du colonialisme arabo-musulman qui dure depuis treize siècles. Les "indépendances" des années 50-60 ne sont-elles pas des luttes pour le rétablissement du colonialisme arabo-musulman ? Si nous voulons faire quelque chose pour la cause nationale amazigh, commençons par faire une campagne de boycotte du tourisme, puis de toute manifestation "culturelle" de cette monarchie merdique. Faisons publier par voie de presse et par internet tout ce qui peut contribuer à démasquer le caractère hideux de l’Etat "marocain", ce n’est quelques suggestions. J’espère que d’autres internautes apporteront leurs contributions et leurs suggestions pour en finir avec la saloperie colonialiste arabe.
    L’AFRIQUE AUX AFRICAINS

    Saga des Gémeaux.

  • la preuve : lu dans un torchon du Makhzen

    "L’association « Ni Putes Ni Soumises » n’est pas la bienvenue au Maroc".

    "Le ministère de l’Intérieur refuse l’installation d’un bureau local de « Ni Putes Ni Soumises », en arguant que cette association a une approche qui n’est pas adaptée au Maroc."

    la suite, si cela vous intéresse, ici :

    http://www.aujourdhui.ma/couverture-details67201.html

  • CE MEKHZEN <>pourrit, dans le parlé marocain,qui se nourrit comme des vampires de sang de nos fréres amazighs marocains,et qui essaie de se faire vendre a leurs maitres d’orient,qui ne veulent pas d’eux, continuent a violer impunemment les droits des amazighs sur la terre de leurs ancetres sous le regard presque approbateur des pays soit-disant democratiques ,et tres attaches aux respect des droits de l’homme et, des institutions internationnalles
    le moment est peut etre venu d’arreter de demander aux etats dectateurs arabomusulmans d’afrique du nord de reconnaitre ou de respecter les droits des amazighs sur leur terre ,mais de les leurs restitués.

    demandant tous nos independances de ces chiens enragés et qu ils retournent chez leurs maitres en orient
    en afrique les arabes,ne sont pas chez eux

  • Rassemblement amazigh réprimé par les Marocains... 3 octobre 2009 15:29, par Bradh
    Amazigh d’Algérie (en réalité il n’a ni Maroc ni Algérie encore moins RASD mais Tamzgha) je suis entièrement solidaire de votre combat qui est juste et irreversible. A t on le droit aujourd’hui , alors que toutes les esnsibilités s’expriment dans le monde d’être marginalisés voir inféodés et la meilleure, dans notre territoire ancestral. Pourquoi l’Arabe (que je respecte par ailleurs) s’enorgueillit de l’être alors que l’on nous interdit à nous amazigh d’être nous mêmes . Pourquoi ce qui est bon pour l’autre n’a plus le droit de citer pour nous ? Mes frères la réponse est simple ; le combat continu Bradh