Accueil > Actualité > Rassemblement dispersé à Rabat par la police
Répression
Rassemblement dispersé à Rabat par la police
Jeudi 6 janvier 2011.
vendredi 7 janvier 2011
par Masin

Malgré son interdiction, le rassemblement prévu devant le consulat de l’Etat libyen à Rabat a eu lieu jeudi 6 janvier 2011 à 15h30. C’est pour dénoncer l’enlèvement des frères Bouzakhar par la police libyennes et qui sont toujours entre les mains de la police.

Quelques 100 personnes étaient au rendez-vous. La police qui s’est contenté, dans un premier temps, d’empêcher les manifestants d’approcher l’édifice libyen se sont emportés, au bout d’une heure, et ont demandé aux manifestants de quitter les lieux. Ils ont confisqué le téléphone portable de l’un des manifestants qui prenaient des photos. Un jeune militant a été brutalisé et menacé d’arrestation. Plus d’une vingtaine d’agents de la police en civil se sont introduits parmi les manifestants avec appareil à photos et caméras.

La monarchie marocaine n’est pas prête de revoir sa position quant à la question amazighe. Les rassemblements et les tentatives de rassemblements ont sont systématiquement interdits lorsqu’ils ne sont pas réprimés.

Concernant la tentative de ce rassemblement du jeudi 6 janvier 2011, il faut dire que nos deux militants de Tamazgha occidentale, retenus dans les prisons de Kadhafi, ne valent pas des Palestiniens. Les manifestations de soutien aux Palestiniens ne sont pas seulement autorisés mais souvent organisées et encadrées par les services de la monarchie.


La Rédaction.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • Rassemblement dispersé à Rabat par la police 12 mars 2011 16:46, par La Mécréante !

    « La monarchie marocaine n’est pas prête de revoir sa position quant à la question amazighe. Les rassemblements et les tentatives de rassemblements sont systématiquement interdits lorsqu’ils ne sont pas réprimés. »

    Ça c’est sûr et certain ! "Amazigh" pour ces gens-là = mécréant.

    Il vient de pondre un discours à ses sujets-soumis qu’il appelle "cher peuple"... ha ha ha ! où il leur promet... la lune, ha ha ha ! mais c’est qu’ils l’ont déjà, la lune !... et 5 fois par jour !

    voilà comment il veut "régionaliser" son affaire :

    - « La sacralité de nos constantes qui font l’objet d’une unanimité nationale, à savoir l’Islam en tant que religion de l’Etat garant de la liberté du culte, ainsi que la commanderie des croyants, le régime monarchique, l’unité nationale, l’intégrité territoriale et le choix démocratique, nous apporte un gage et un socle solides pour bâtir un compromis historique ayant la force d’un nouveau pacte entre le Trône et le peuple. »

    - « A partir de ces prémisses référentielles immuables, Nous avons décidé d’entreprendre une réforme constitutionnelle globale, sur la base de sept fondements majeurs : »

    - « Premièrement : la consécration constitutionnelle de la pluralité de l’identité marocaine unie et riche de la diversité de ses affluents, et au cœur de laquelle figure l’amazighité, patrimoine commun de tous les Marocains, sans exclusive. »

    deuxièmement et bla bla bla

    à lire très attentivement et surtout entre les lignes. Opération zéro !

    notez bien son préambule : « A partir de ces prémisses référentielles immuables, Nous avons décidé ... »