Accueil > Actualité > Rencontre avec Djafer Chibani
Rencontre avec Djafer Chibani
Samedi 14 avril à 19h00, à Paris.
dimanche 8 avril 2018
par Masin
Tamazgha organise une rencontre avec Djafer Chibani, conteur, acteur et auteur, le samedi 14 avril 2018 à 19h à Paris.



Rencontre avec

Djafer Chibani

Conteur, acteur et auteur.

Samedi 14 avril 2018 à 19h0

Il sera question, bien entendu, d’au moins un conte kabyle...

Local associatif
12, rue Moulin des Lapins
75014 Paris

Métro : Pernéty (Ligne 13)

Voir plan

Entrée Libre

Contact
Tel : +33.6.52.10.15.63
E-mail : tamazgha.paris gmail.com
Facebook : @tamazghaparis
Twitter : @tamazghainfo



Djafer Chibani, le trasmetteur de la mémoire...

Tout petit, Djagfer Chibani se frottait déjà aux vieux de Kabylie qui avaient l’art de conter... Mais conter, c’est transmettre ! Transmettre une mémoire, une histoire...

A l’âge de sept ans, les vieux du village le prenaient et le mettaient à la place privilégiée du conteur. Sa capacité à mémoriser les contes qu’il entendait et à les répéter a impressionné les hommes du village qui l’ont très vite pris en charge et l’ont investit de cette mission de contribuer à la transmission de la mémoire. Il a été alors très souvent associé aux affaires des hommes...

Encore aujourd’hui, il lui arrive d’entendre cette voix de l’époque lui disant : "cfu a mmi" (retiens mon fils !). Il a donc très vitre compris ce rôle de "transmetteur" dont il a été investi. Un rôle qu’il s’est déployé à honorer en perpétuant ce qu’il a entendu et mémorisé. En effet, Djafer n’a jamais raté une occasion qui lui est offerte pour partager des contes avec le public. A Tamazgha, c’est depuis plusieurs années qu’il vient animer des rencontres autour du conte, très souvent avec des enfants mais aussi avec les adultes.

Au-delà de cette capacité qu’il a à mémoriser des contes, Djafer Chibani est un artiste : il a l’art de raconter ; il sait capter l’attention et faire voyager les esprits...

Le parcours de Djafer Chibani ne se limite pas au conte ; il a fait du théâtre. Il a eu notamment à collaborer avec le monument de la littérature kabyle Mohia avec qui il a travaillé et a eu à jouer des pièces de théâtre que le dramaturge a écrit. Ils sont montés ensemble sur scène plusieurs fois notamment à Paris. Il a continué à faire du théâtre et il a eu à collaborer avec Hamma Miliani et d’autres hommes de théâtre.
Ses qualités de comédien l’ont emmené dans le cinéma. Ainsi, il a joué un rôle dans l’un des premiers films kabyles réalisé par Arezki Harani et produit par Editions Berbères, un film intitulé "Muḥend Uceɛban" qui est une adaptation par Mohia d’une œuvre du chinois Lu Xun.
Il a eu également à jouer des rôles dans plusieurs films et séries aussi bien en kabyle qu’en français.

En 1994, il publie en France une centaine de petites histoires en kabyle qu’il a rassemblées dans un ouvrage intitulé "Ddeqs-nneɣ", ouvrage publié à compte-d’auteur, réédité par le HCA en 2009.

Articles dans la rubrique :

Actualité
29/06/18
0
Les médias audiovisuels du secteur public à Tamazgha Occidentale sont des vecteurs (...)

Lire l'article

29/06/18
0
L’Organisation Imouhagh Internationale pour la Justice et la transparence (OIIJT) organise, en (...)

Lire l'article

25/06/18
0
Vingt ans après l’assassinat d’un des symboles du combat amazigh, Lounès Matoub, il est difficile (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.