Accueil > Actualité > Situation à Adrar n Infusen
Situation à Adrar n Infusen
jeudi 21 avril 2011
par Masin
Les combattants d’Adrar n Infusen ont gagné en organisation et en mobilité ainsi qu’en armement. Les combats font rage sur toute la ligne de front qui va de Yefren à Nalut.


Selon la nouvelle télévision libyenne, Libya TV, les combattants d’Adrar n Infusen ont infligé des pertes considérables aux forces kadhafistes lors de la bataille qui a eu lieu Ghzaya près de la frontière à laquelle ont participé les révolutionnaires de yefren, Zentan Jadu, Kabaw, Nalut et Ghzaya et d’autres villes. Et malgré la supériorité numériques des troupes kadhafistes ayant reçu des renforts, les combattants les ont repoussés en tuant une quarantaine d’éléments dont le commandant du bataillon et ont fait une trentaine de prisonniers. Les combattants ont détruit des lances roquettes et trois véhicules Land-Cruiser équipés de DAC et se sont emparés de matériel militaire et d’une quantité importante de munitions.

Du côté des combattants, trois ont laissé leur vie dans ce cette bataille : Abdelhamid Omar et Khaed Ali Baghni de Nalut ainsi qu’un autre combattant venu de Zentan.

Dans une autre opération qualifiée d’épuration d’Adrar n Infusen des mercenaires, les combattants ont encerclé les mercenaires qui ont occupé la bourgade de Tkout, vidée de ses habitants. Les combattants sont décidés de libérer la bourgade.

Des témoignages qui nous sont parvenus de Yefren, sur le front, font état de l’acharnement des forces kadhafistes qui continuent à pilonner la ville avec des missiles GRAD détruisant plusieurs maisons et édifices. la ville étant, comme l’essentiel de la région d’Adrar n Inusen, est privée d’électricité.

Libya TV dit qu’à Bir Ayad, l’aviation de l’OTAN a détruit des chars de l’armée de Kadhafi. la même source rapporte qu’à la ville de Gheryan les combattants ont neutralisé deux véhicules chargés de munitions et qui se dirigeait vers la montagne. Les combattants se sont emparés des munitions et les mercenaires conduisant les véhicules ont pris la fuite.

Il est à signaler que les actions de l’OTAN dans cette région se font rares et les combattants d’Adrar n Infusen ne cessent de multiplier les appels en direction de l’OTAN et la coalition pour frapper les positions militaires de Kadhafi pour les neutraliser. Et vu la folie de Kadhafi et ses mercenaires, l(’intervention au sol de forces de l’OTAN et de la coalition s’avère plus que jamais nécessaire : le despote s’inscrit dans une logique d’un véritable génocide.


Formation d’un Conseil militaire.


Des officiers de l’armée de Kadhafi ont formé un conseil militaire et ont rendu public un communiqué par lequel ils s’engagent à mener ensemble le combat pour la protection de cette révolution pour la paix et ont décidé de mettre en place des unités militaires pour la protection d’Adrar n Infusen. Une vidéo d’un porte parole du Conseil, entouré par d’autres officiers, lisant le communiqué a été diffusée par Libya TV.

Par ailleurs, des combattants ayant bénéficié d’entrainement intensifs à Zentan et Jadu sont fin prêts pour rejoindre le maquis. Les entraînements ont été assurés par des militaires qui avaient rejoint la population dès les premiers jours de la révolte à Adrar n Infusen. Ces combattants sont répartis sur les différents fronts de combat dans la région d’Adrar n Infusen.


Situation humanitaire inquiétante : plus de 50000 personnes ont fuit le pays.


Selon des témoignages de combattants à l’ouest de la Libye, plus de 50000 personnes ont été contraintes à fuir la guerre livrée par les forces kadhafistes à cette région qui résiste depuis plus de deux mois. Des femmes, enfants et personnes âgées se trouvent ainsi livrées à elles-mêmes principalement en Tunisie.

En Tunisie, aux camps des réfugiés, la situation est de plus difficile. Les capacités d’accueil des camps déjà mis en place est largement dépassée, l’aide internationale tarde à arriver. malheureusement, les moyens et l’aide déjà existants n’arrivent pas toujours à bon port.
Les militants amazighs impliqués dans l’organisation de la solidarité avec les réfugiés libyens font part de manques importants et de situation humanitaire inquiétante et ne cessent de multiplier les appels à solidarité et l’urgence d’intervention. A signaler que les enfants, parmi les réfugiés, sont très nombreux.


Camp de Dhiba


A Paris, l’association Tamazgha a lancé un appel à solidarité avec les réfugiés libyens en Tunisie. Il est souhaitable qu’un maximum d’initiatives, aussi bien en Europe, en Amérique qu’en Afrique du Nord soient prises pour venir en aide à ces réfugiés qui sont essentiellement des enfants et des femmes.

Masin Ferkal



Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr


Suivre l’actualité en Libye




Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Situation à Adrar n Infusen 21 avril 2011 19:35, par aksil
    ibn khaldon avait raison quant il mettait en garde contre la folie destructrice des hilaliens,dont les kadaffi sont leurs descendants.des hordes d’hypocrites qui mettent en avent le racialisme arabiste apres avoir utitlisé l’slam comme vecteur pour imposer leurs us et coutumes rétrograde
  • Situation à Adrar n Infusen 21 avril 2011 19:53, par aksil
    ibn khadoun avait prévenu de la catastrophe que serait l’arabisation de l’Afrique du nord .hélas il n’y arien d’étonnant dans le comportement des descendant des hilaliens arabos mounafiqs.