Accueil > Actualité > Solidarité canarienne avec le Mzab
Solidarité canarienne avec le Mzab
lundi 20 février 2017
par Masin
L’association canarienne AZAR, par la voix de son président, Luis Falcón Rivero, a rendu public un communiqué par lequel elle dénonce la répression qui vise les Mozabites et appelle à la solidarité avec les victimes notamment les détenus politiques.
AZAR condamne les violences de l’Etat algérienne dans le Mzab et appelle les instances internationales à intervenir afin de contraindre les autorités algériennes de cesser la répression et la destruction qu’elles font subir aux Mozabites.
Nous publions ci-après la traduction du communiqué de l’association Azar.

La Rédaction.





COMMUNIQUE

AZAR, Association Canarienne de la Culture Tamazight, tient à informer et à lancer un appel pour attirer l’attention sur les graves événements qui touchent la région amazighe du Mzab, dans le sud de l’Algérie.

Azar lance un appel à la population canarienne, aux médias, aux ONG, aux organisations et institutions canariennnes et internationales, afin qu’ils informent de cette situation et exigent l’arrêt de ce génocide par les biais des réseaux sociaux, des écrits et des communiqués aux Nations Unies.

La communauté amazighe du Mzab, région déclarée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, et ses habitants, les mozabites, sont harcelés de façon continue par la confiscation des terres, les détentions arbitraires et la violence envers les personnes, leurs maisons et leurs biens.

Nous lançons un appel pour que les autorités algériennes cessent les détentions arbitraires des militants des droits de l’Homme, parmi eux le Dr. Kameleddine Fekhar et d’autres camarades (en grève de la faim à de nombreuses occasions, au péril de leur vie), victimes de fausses accusations comme par exemple « atteinte à l’intérêt national et outrage aux corps constitués de l’État ».

Une politique génocidaire est menée contre le peuple mozabite en encourageant la population arabophone Chaâmba à agresser la communauté amazighe, ce qui a provoqué la mort de plus de trente personnes chez les Mozabites, et plus d’une centaine de blessés. Au lieu de faire des efforts pour protéger les personnes et leurs biens et de traduire en justice les responsables des agressions, les autorités algériennes ne cessent de violer les lois nationales et les accords internationaux. Ils se comportent comme des forces d’occupation.

Nous exigeons la libération immédiate du Dr. Kameleddine Fekhar et de tous les détenus politiques injustement emprisonnés, que cessent les agressions et les violations des droits de l’Homme contre la communauté mozabite et que les autorités algériennes soient contraintes au respect du droit international, qu’elles cessent l’agression contre le peuple amazigh et en particulier du peuple mozabite.

Nous exigeons l’intervention urgente des organisations internationales étant donné la situation dramatique des détenus et les conditions de vie dans le Mzab.

Luis Falcón Rivero,
Président de AZAR



Contact :
E-mail : info azartaknara.org
Site internet

Le communiqué en espagnol

PDF - 3.4 Mo

Articles dans la rubrique :

Actualité
10/11/17
0
A l’initiative du Collectif de solidarité avec le peuple catalan, une réunion publique s’est tenue (...)

Lire l'article

09/11/17
0
Face à la complicité des Etats de l’Union européenne dans le projet de répression espagnole en (...)

Lire l'article

03/11/17
0
Di tegnitt-agi anida Kaṭalunya tettnaɣ ɣef tlelli-ynes mgal adabu n Ṣbenyul ixsen ad tt-irkeḍ yerna (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.