Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Tinariwen : la cause touarègue sur scène
Tinariwen : la cause touarègue sur scène
mercredi 4 avril 2012
par Masin
A Paris, le groupe touareg Tinariwen a fait vibrer La Cigale le mardi 3 avril 2012. Les membres du groupe dont certains ont pris les armes lors des révoltes des années 80 et 90 suivent avec beaucoup d’attention ce qui se passe dans l’Azawad, leur pays. Et c’est sur scène qu’ils mènent leur combat en brandissant grand le drapeau de l’Azawad. Cécil Magne et Loïc Wibaux qui les ont rencontrés pour ARTE Journal disent qu’"ils espèrent que désormais leur cause - la reconnaissance d’un territoire indépendant touareg, pourra être mieux entendue".

Ci-après le reportage vidéo réalisé par Arte Journal.



Voir le reportage sur le site d’Arte

Rassemblement de solidarité avec l’Azawad : le 7 avril 2012 à Paris





Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Tinariwen : la cause touarègue sur scène 5 avril 2012 10:04, par AguelidAmokrane

    Bonjour,

    J’y étais à La Cigalle, et effectivement le concert a été un énorme succès et le groupe a chauffé à bloc le public.

    Pour en revenir au reportage, je tenais à remercier Arte pour dire la vérité : le MLNA n’a rien à voir avec Al Qaida.
    Ces islamistes pourrissent le Maghreb et nous, berberes, n’en voulont pas.

    C’ets le seul journal français qui ne fera pas l’amalgame entre cause Touareg et Islamisme, mais c’est aussi le moins regardé...

    • Tinariwen : la cause touarègue sur scène 6 avril 2012 11:41, par Mat
      Tout à fait d’accord, le monde changera je pense, lorsqu’il aura envie de comprendre les différences...J’ai vu Tinariwen à Rouen le 31 mars, je les écoute depuis leur premier album, leur message est sain, limpide et plus que légitime. Cela m’a rappelé ce que j’ai vécu et vu à Djanet il y a deux ans, les touaregs regardent passer les "brigands du désert" comme ils disent, les connaissent (tout le monde se connait) mais ne se rallient absolument pas à leurs actions si opposées à leurs âmes. Merci aux hommes et femmes qui tentent tout pour combattre l’etnocide.