Accueil > Actualité > Tizi-Ouzou a failli s’embraser le jour de la finale de (...)
Tizi-Ouzou a failli s'embraser le jour de la finale de la coupe d'Algérie de football.
jeudi 5 mai 2011
par Masin
Ce qui s’est passé le jour de la finale de la coupe d’Algérie de football sur l’autoroute qui va de Tizi-Ouzou à Alger est grave car beaucoup de supportes de la JSK on été soit catégoriquement interdits d’accès à la capitale par les services de sécurité algériens soit embarqués de force vers les commissariats.



Selon les témoignages des supporters refoulés d’Alger "des barrages filtrants ont été dressés pour empêcher les supporters de la JSK d’arriver au stade du 5 juillet, et ce qui nous a gravement offusqués c’est surtout de voir nos banderoles et les drapeaux aux couleurs kabyles confisqués par des policiers et des gendarmes véreux".

Au moment où la Kabylie traverse de terribles situations multidimensionnelles de par son désarroi politique et économique ajoutés au déni culturel, même une fête sportive lui a été gâchée.
"C’est parce que la coupe d’Algérie est remise traditionnellement par le président de la république et pour éviter tout dérapage ou excès en ces temps de révoltes que les services algériens ont tout bonnement régulé le flux des supporters car si la gronde gagne Alger, le cri de la Kabylie désavouée prendra forme. A ce stade, il faut relever le maillage de la capitale par le nombre sans précédent de policiers, dépêchés pour la sécurisation des lieux" dira un fervent fan de la JSK.

A un quart d’heure à peine du début de la rencontre entre la JSK et El Harrach, l’information faisant état d’arrestations de supporters fait le tour de Tizi-Ouzou et un rendez vous improvisé pour un rassemblement devant l’ancienne mairie a été immédiatement donné par les militants de la cause kabyle.

Au fur et à mesure que la partie se jouait, les résistants et les personnes connues du mouvement autonomiste ayant été informées de l’outrage d’Alger et du sort des supporters arrêtés, affluaient au centre ville de Tizi-Ouzou. Très vite, les supporters arrêtés furent libérés.
Il faut noter également que des officiers dépêchés sur place pour contenir la foule furieuse et grandissante ont été à l’écoute des appels qu’entonnaient les militants et transmettaient promptement les revendications à leur hiérarchie qui les assurait à leur tour de la libération de tous les supporters.

"1 - 0" est le résultat à la fin du mach et la JSK est sacrée championne.
Vers 22h, les militants ayant suivi l’évolution de cette affaire nous informent, soulagés, que tous les supporters arrêtés ont été relâchés et cela grâce à la mobilisation sur la place de Tizi-Ouzou qui, notant-le, était immédiate et extraordinaire.

"Vive la JSK" et "Vive la Kabylie" ont résonné le long de cette nuit du 1er mai dans tous les villages de Tamurt n Leqbayel.



Hocine REDJALA

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous