Accueil > Actualité > Des Kabyles en séminaire à Taqerbuzt...
Des Kabyles en séminaire à Taqerbuzt...
Les 8 et 9 avril 2011.
jeudi 21 avril 2011
par Masin
Les 8 et 9 avril 2011, le village de Taqrbuzt a accueilli un rencontre dédiée à la Kabylie.
A l’initiative de cette rencontre, le Forum-Kabylie créé en aout 2011 par des militants préoccupés par la situation de la Kabylie et persuadés que les Kabyles doivent pouvoir se parler et discuter entre eux pour trouver ensemble des solutions.

Suite à plusieurs actions menées depuis sa création, est née l’idée d’une rencontre sous forme de séminaire pour débattre de la Kabylie avec l’espoir de trouver ensemble des voies pour sortir la Kabylie de l’impasse actuelle.

Nous publions ci-après un compte-rendu de ce séminaire, réalisé par nore correspondant en Kabylie, Hocine Redjala, ainsi que les réactions de certains participants au séminaire, recueillies par Hmed Hamum.

La Rédaction.



A Taqerbuzt, la Kabylie était en débat...



Une première du genre, le séminaire "La Kabylie en débat" organisé le vendredi 8 et le samedi 9 avril, par le Forum de Kabylie au niveau du village Takerboust, était grandiose. Cette rencontre qui a vu défiler des personnalités importantes, des intellectuels et d’autres acteurs politiques qui animent le débat en Kabylie était un véritable réceptacle d’échange et de discutions autour des préoccupations du peuple kabyle et de sa "tamurt", meurtrie qui se dilue dans la logique arabo-islamiste imposée par le régime kabylophobe d’Alger.


Les perspectives de la Kabylie dans un environnement politique très fermé était le sujet principal de cette rencontre. Les communications ont étés assurées par Saïd Chemakh, Idir Ouanoughen, Said Khellil, Salah Hanoun, Malika Baraka, Hocine Redjala, Hamou Boumediene, Aziz Tari et bien d’autres intervenants.

L’objectif principal de ce séminaire, de l’avis de Aziz Tari, militant infatigable du combat identitaire "est de donner un espace d’expression à tous les acteurs intervenant sur la scène kabyle tels que les partis politiques comme le RCD et le FFS ou encore le MAK en passant par des figures du mouvement culturel, associatif et politique dans la région. Malheureusement, il faut bien signaler l’absence remarquée de ces acteurs qui n’ont pas répondu favorablement à l’invitation du Forum - Kabylie et cela nous désole".

La priorité absolue reste la rupture avec le régime en place, un régime démissionnaire et une administration hyper centralisée qui, à travers ses complots, fait tout pour militariser la région afin de la maintenir sous domination. Cet état de fait a créé un sentiment d’abandon et un chaos planifié pour entretenir un climat d’insécurité. A cela s’ajoute une situation économique désastreuse.

Il est à noter que Taqerbuzt est l’un des plus grands villages que compte la Kabylie. De notre passage dans cette petite république, nous gardons une image forte d’hospitalité et de prise de conscience de ses habitants qui nous sollicitaient fraternellement à trouver une solution et une destinée politique juste à notre Kabylie qui souffre le martyr.

Les conférences animées par les intellectuels présents durant ces deux journées ont toutes apporté des éclairages nouveaux quant au sort de la Kabylie.
Les thèmes des communications sont les suivants :
1) Le représentant du village de Zubga : "Le modèle d’organisation d’un village type de Kabylie autour d’un règlement entériné servant de quasi constitution".
2) Le journaliste Mohamed Bessa : "L’antikabylisme dans la presse algérienne.
3) Saïd Chemakh : "Histoire de la Kabylie et son évolution politique".
4) Idir n’At Maamar : "Le mouvement citoyen et l’idée de l’autonomie".
5) Hocine Redjala : "L’importance de l’image pour mieux se préserver".
6) Salah Hanoune : "La reconnaissance juridique de la Kabylie".
7) Said Khellil : "La constituante et le « conseil des sages » pour la Kabylie".
8) Nacer Haddad : "La nature du pouvoir algérien".
9) Hamou Boumedine : "Le particularisme kabyle".
10) Aziz Tari : "La clarification des concepts de l’autonomie".
11) Malika Baraka : "L’autonomie de fait pour la Kabylie".
12) Idir ounoughene : "L’ambiance politique en kabylie".

Il est à noter également que les contributions de personnalités n’ayant pas pu participer au séminaire ont été lues. C’est le cas de "Autonomie régionale ou autonomies régionales ?" par Mouloud Lounaouci, "Le concept de nation" par Gérard Lamari, "Quelle voie pour la Kabylie autonome ?" par Ahcène Belkacemi, "Combat kabyle : pour une redéfinition des objectifs !" par Masin Ferkal.

Il ressort à la fin des travaux de ce séminaire, consacré exclusivement à la Kabylie, une satisfaction indescriptible des participants et de la population de Taqerbuzt, comblée d’avoir abrité un tel événement d’envergure sur son territoire. D’autres rendez-vous sont déjà prévus dans d’autres lieux pour que la pensée kabyle survive sous l’épée de Damoclès du régime génocidaire algérien qui persévère à actionner ses programmes pour digérer la Kabylie dans la broyeuse culture arabe.


Hocine REDJALA





Askasi ɣef tmurt n Yiqbayliyen Kabylie en débats

Sem akked Sed, 08 d 09 Ibrir 2011, d sin wussan n unemlal (séminaire) iḍran di Tzeqqa tagtaddalt ‘‘Meɛtub Lwennas’’ n taddart n Tqerbust iɣer d-mlalen yimazzagen n taɣulin imgaraden d wat timanit (autonomistes) i d-yusan si tamiwin n tmurt akked tmura tibeṛṛaniyin… anda kkin di leqdic illan s uzwel, ‘‘Askasi ɣef Tmurt n Yiqbayliyen’’ (Kabylie en débats).
Tigi, d tidmiwin i d-fkan kra n yimekkiyen ɣef unemlal-agi akked wayen s izmer ad d-iglu.
Ad iyi ssurfen Massaw T’ari akked Kersani Aziz imi ur d-ddin ara yiwenniten nsen..., iruh’-iyi usekles nnsen.

Hmed Hamum




- Ṣufyan ƐEǦLAN :
Ayen i nettwali yakan bac tewweḍ-d temlilit-agi, acḥal n yiseggasen aya mi nettazzal fell-as, armi d ass-a i d-iḥḍer wass-is armi i d-neslal Forum-Kabylie seg waggur-nni n Ɣuct, dɣa nuzzel. Ass-agi iḥḍer-d, nexdem-itt di taddart n Tqerbust, a-ten-in tanemmirt-nsen mliḥ-mliḥ, u ayen nessaram timliliyin am tagi ulac-itent, urǧin teḍra-d di Tmurt n Leqbayel, d tamezwarut illa-d wayen ilhan, ad d-ilint akka d tasawent aṭas n temliliyin am tagi, axaṭer nenna-t-id yakan deg tnubgiwin i nexdem i unemlal-agi ; awal i t-iferrun d awal, yeɛni askasi ilaq gar-aneɣ akken Leqbayel ad hedren ad msefhamen ; bac ad d-naf tifrat, sakkin ad nelḥu ɣer sdat, acu timliliyin am tigi ilaq ad ṭuqqtent, a wi(n) yufan a Ṛebbi nekni s timmad nneɣ Forum-Kabylie ma nufa, - ad nexdem akken nufa, axaṭer adabu ur aɣ ittaǧǧa ara ad nexdem ittqaraɛ-aɣ, nrewwel kan ɣer tudrin, nxeddem kan di tudrin axaṭer ur zmiren ara ad kecmen ad rẓen lḥerma n taddart, ihi - nezmer ad neskasi yal aggur, nezmer ad nessihel (programmer) anemlal amecṭuḥ neɣ asarag ɣef yal asentel, amedya tagnit n wass-a, amedya ad t-nexdem ɣef tdamsa di tmurt nneɣ – La Kabylie - ɣef tfellaḥt n udrar atg. Akken ad nesnefli akk isental-a, u, imdanen ad fehmen d acu i d timanit n tmurt n Leqbayel. Nessaram yiwwas ad d-ddun akkit !



- Muḥemmed MEẒYANI :
Di tazwara ad nerr tajmilt i taddart n Tqerbust i d-isuddsen anemlal-agi, daɣen akk i yilemẓiyen ifkan leɛtab i yiman nsen d lǧehd ameqran armi iɛedda deg tegnatin igerrzen. Iskasiyen d imerkantiyen s wazal nsen, dmiɣ d aqeddim igerrzen iwulmen ad ikemmel, axaṭer mazal asqerdec n temsal n Tmurt n Leqbayel, iskasiyen wessiɛit nezzeh, s wazal-nsen, u mazal ilaq ad neddem isental ilaqen ad ten-nesqerdec akka ɣer sdat ama deg uḥric adelsan, adamsan akked usertan.



- Ḥemmu BUMEDYEN (Ameɣnas n Timanit n Tmurt n Leqbayel).
Ass-agi nemlal-d, ssawlen-aɣ-d watmaten-nneɣ ‘‘Le Forum de Kabylie’’ pour La Kabylie en débats, nekkini d yiwen umeɣnas i ixemmen ɣef temsal-agi n timanit, ass-agi usiɣ-d s yiwet tmuɣli anda i d-nniɣ belli ayen icudden ɣef wayen Leqbayel d Leqbayel, ma nwala amezruy, aṭas i ten-id-iḥuzan, ayagi i ten-id-iḥuzan ama d ayen ilhan neɣ d ayen n dir, ikcem deg wallaɣen n yimdanen, wa ittaǧǧa-tt-id i wagi armi ass-agi nezmer ad d-nini : Leqbayel sɛan yiwet tmuɣli, akken i sɛan amezruy i yiman nsen, i sɛan yiwet tmuɣli amek ara sukksen iman nsen deg yiɣilifen ttidiren di tmeddurt nsen. Ihi timlilit-agi, d timlilit n Leqbayel ɣef Tmurt n Leqbayel, lameɛna nekk amek i t-id-nniɣ ; Tamurt n Leqbayel, d tamnaḍt di Tmurt n Lezzayer, ayen i yaɣ-iceɣben d iɣeblan n Tmurt n Leqbayel, ameɛna nekni ilaq ad nger tiɣri ɣef wayen ila iḍerrun ama di Tmurt n Lezzyer ama di tmura n medden-niḍen, axaṭer ayen iḍerrun di Lezzayer ad aɣ-d-iḥaz, ayen iḍerrun di dunnit di beṛṛa ad aɣ-d-iḥaz. Tamurt n Leqbayel, ur tezmir ara ad tili iman-is di 2011 neɣ 2012 neɣ deg yimal, ad d-tger iman-is weḥd-s ad teɛzel, timanit-agi, d aseggem ara tseggem iman-is i wakken ad tenfeɛ iman-is, u ad tenfeɛ wiyaḍ.



- Dda Meqran :
Nek, Aserfuc Meqran natif de Tigzirt, mazal ttidireɣ à Paris, je ne cache pas, d ameɣnas n MAK usiɣ-d en tant qu’invité : Le Forum-agini c’est quelque chose d’extra, je te jure, l’organisation du village n Tqerbust ad asen-ibarek Ṛebbi, ulac d acu ara d-nernu, surtout l’accueil. Nekni ɣer-neɣ mačči d lmakla ; ɣer-neɣ mi ara testerḥbeḍ s yiwen, ɛṭi-ten ṣaḥḥa ! Ma ɣef wayen iḍerrun actuellement pour le Forum, je trouve que c’est formidable, yal yiwen inna-d ayen ittxemmim, ifka-d iseqsiyen i yas-illan deg wul. Je ne veux pas te retenir longtemps ; tout ce que je dis pour l’Amazighité ncallah, Le Kabyle en général, ssarameɣ yiggas on vas avoir un bon souhait ; au moins ad nemsefham, et que tous le monde, là où tu es, la casquette que tu porte, mais il y’a des règles à ne peux pas dépasser, ilaq ad nḥareb aggad ibɣan ad kksen fell-aɣ lḥerma, nniɣ-ak nekkini je ne suis pas un orateur, ma d ul-iw ay aḥbib ! je suis un vrai Amaziɣ, je suis un vrai Kabyle, j’aime lḥerma, sɛiɣ nnif, u, ncallah-ncallah, ad d-naf abrid-is, ad d-nernu tigi i yaɣ-d-ǧǧan lejdud-nneɣ, par-ce-que ayen ilhan neṭṭeggir-it, nettawi-d ayen ur nemɛin. Nniɣ-ak, j’ai beaucoup de chose à dire, mais je crois qu’il vaut mieux s’arrêter là. Tous mes souhaits, que nos élites ; que ce-soit FFS, que ce-soit RCD, que ce-soit MAK, que ce-soit organisations des villageois et tout ça, ad nesɛu ɣef wara ndafeɛ akken ma nella, ad nemsefham.



- Idir OUANNOUGHEN : (Militant de la démocratie et militant autonomiste)
Après le séminaire organisé par le Forum-Kabyle au village de Takerboust, nous pensons que s’à été une occasion pour libérer la parole, pour que les uns et les autres puissent s’exprimer autour de la Kabylie, enfin ceux qui ont la Kabylie chevillée au corps et qui pensent ce destin, j’espère qu’en tant que militant autonomiste, nous aurons réussi à faire prendre conscience au peuple kabyle que son intérêt et de s’autogouverner dans un état-nation refondé, et avoir de relations apaisées avec le pouvoir central à condition évidemment, qu’il soit refondé, qu’il soit démocratique, qu’il soit social, et que nos rapports deviennent des rapports non seulement de communauté à communauté, et surtout des rapports pour envisager ensemble un avenir commun pour l’Algérie.

Propos recueillis par Hmed Hamum .


A propos de Forum-Kabylie

Articles dans la rubrique :

Actualité
09/12/16
0
Le Centre international des cultures populaires (CICP) abritera une journée de solidarité avec (...)

Lire l'article

02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article


Rejoignez nous