Accueil > Actualité > Dépêches > Attentat kamikaze en Kabylie : le MAK s’exprime...
Attentat kamikaze en Kabylie : le MAK s'exprime...
mardi 5 août 2008
par Masin
Suite l’attentat terroriste qui a eu lieu à Tizi-Ouzou le 3 août 2008, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), rend public un communiqué par lequel il condamne cet acte et se dit solidaire des citoyens victimes de l’attentat. Par ailleurs, le MAK se demande s’il n’était pas légitime que le peuple kabyle fasse appel à lassistance internationale.



[|COMMUNIQUE

KABYLIE : LA DÉRÉLICTION CRIMINELLE DE L’ÉTAT

|]

Dimanche 3 août 2008, en Palestine, dans la Bande de Gaza, la guerre fratricide d’extermination menée par les milices intégristes a provoqué un fait invraisemblable. En effet, des militants du Fatah de Mahmoud Abbas ont dû fuir la furie meurtrière de leurs frères du Hamas en se réfugiant en Israël, chez leur “ennemi juré et éternel”. Les autorités israéliennes auraient pris en charge correctement les fuyards en les soignant dans les hôpitaux et en promettant de les transférer sans délai en Cisjordanie.

Le même jour, en plein centre de Tizi Ouzou, un Kamikaze islamiste fonce avec son fourgon bourré d’explosifs sur la devanture d’un commissariat en faisant 25 blessés dont 13 civils. Cet événement aurait été lui aussi invraisemblable en Kabylie il y a à peine quelques années de cela.

En Algérie, c’est là le résultat de la politique de “réconciliation” de Bouteflika menée depuis son arrivée au pouvoir et qu’il compte perpétuer indéfiniment. En effet, il a tout récemment réitéré que la “main tendue vers les égarés” ne se refermera jamais », du moins tant qu’il sera aux affaires.

Dès lors, la Kabylie, historiquement réfractaire à l’islamisme et au totalitarisme, est devenue le champ clos d’expérimentation du régime algérien pour préparer l’avènement de l’Etat de la charia.

Au niveau sécuritaire, après avoir été la cible des assassins institutionnels lors du Printemps noir, elle est maintenant livrée pieds et poings liés à la furie du terrorisme islamiste.

Au niveau économique, l’État bloque les projets lancés, détourne ceux inscrits dans des programmes et dresse des barrières infranchissables aux velléités d’investissement du privé national ou étranger. Pour bien parachever cette criminelle déréliction, elle est soigneusement contournée par le mégaprojet de l’autoroute Est-Ouest. Libre au revenant aux affaires, M. Ouyahia, de faire croire qu’il a des projets pour la Kabylie. Les seuls projet que colporte actuellement la rumeur sont la relance de ses relais de corruption et sa politique de répression contre des militants défendant l’honneur de la Kabylie.

Au niveau politique, la diabolisation de la Kabylie par l’entremise de prédicateurs islamistes d’ici et d’ailleurs (on a eu recours jusqu’au renfort de Kardaoui l’Égyptien) a eu pour effet la méfiance à son égard par l’intelligentsia arabophone si prompte à dénoncer des exactions en Palestine, en Tchétchénie, en Bosnie et ailleurs mais religieusement silencieuse lors des massacres de 2001 perpétrés dans la région.

Cette politique de la terre brûlée a causé à la Kabylie le dessèchement de ses forces vives dans les domaines intellectuel, artistique et économique.

Mais la peur est un luxe que les Kabyles ne peuvent s’offrir. Ils n’ont pas non plus de voisins bienveillants où se réfugier. Il ne leur reste que la résistance à un génocide rampant planifié depuis le recouvrement de l’indépendance.

Dans un monde qui se globalise et où les génocides ne peuvent plus se commettre à huis clos, le peuple kabyle est en droit de demander l’assistance internationale comme ce fut le cas récemment au Kosovo.
Le MAK est solidaire des citoyens victimes de cet attentat.

Kabylie, le 4 août 2008

Articles dans la rubrique :

Dépêches
23/09/14
2
Suite à l’enlèvement du touriste, originaire de la région niçoise, en Kabylie le dimanche 21 (...)

Lire l'article

27/11/11
0
Un appel à une grande manifestation pacifique a été lancé aux Libyens pour dénoncer l’attitude (...)

Lire l'article

19/11/11
0
La Rédaction de Tamazgha.fr vient d’apprendre avec douleur la disparation de l’épouse de Rachid (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • kamikaze en Kabylie en attendant mieux... 8 août 2008 07:52, par ras-le-bol

    Quel étrange titre que celui-ci : "la déréliction criminelle de l’État" !...

    En quoi la dictature islamiste algérienne serait en état de "déréliction" et "criminelle" de surcroît ? Ce n’est pas ce qu’elle (la dictature arabo-islamiste) donne à voir !

    - elle est gavée de gazo-pétro-dollars,
    - elle ne se prive de rien. elle n’est jamais atteinte par les intoxications alimentaires, et pour cause...

    - les puissances occidentales (surtout la France arabe, de gauche et de droite) se couchent à ses pieds, et mettent le paquet pour pérenniser son régime. les égorgeurs islamo-algérien y trouvent refuge doré dans ses hôpitaux, palaces, et coffres-forts.

    Où est la déréliction dans tout ça ???

    L’actuel chef islamiste qui sert de "président" à l’État-bouffi algérien est fatigué de répéter au troupeau qui lui sert de peuple, sans être contredit, qu’il est "un peule fainéant, médiocre et sale".

    quant aux kabyles qu’il marginalise, il ne les considère comme rien de moins que "des nains, des sauvages, des aborigènes qui envahissent Alger". des faux-musulmans à éradiquer.

    Le deal entre djihadistes et armée, qui a servi de base à leur "réconciliation", contenait un volet qui livrait la Kabylie aux barbus pour en faire leur domaine ainsi que la promesse de faire "chanter" l’un d’eux 5 fois par jour à la télé-unique. Dès après l’accord "signé" et la "loi" promulguée, Alger a été "quadrillée" et carte blanche a été laissée au kamis en Kabylie.

    Le FFS par la voix de Laskri (et maintenant celle de Tabbou), plus islamiste que les islamistes, défile et claironne "contre Israel" en pleurant "le sort des palestiniens" qui n’en ont rien à cirer du reste !!!

    Mais c’était sans compter avec la ruse de l’armée qui pensait en finir en les regroupant en Kabylie et pouvoir ainsi n’en faire qu’une bouchée. Ne s’est-elle pas déployée peu après la promulgation de la "loi sur la réconciliation" tandis que Boutef avait disparu pour aller faire la gueule en France puis en Suisse ?

    Ce qui se passe depuis, n’est que le résultat d’un cocufiage : les cocus du deal s’explosent et explosent les instituions militaires faute de pouvoir atteindre les personnes. la basse-vermine ne perd pas son temps en grouillant dans les mosquées qu’elle fait pousser comme des champignons venimeux en Kabylie. Le pire est à venir.

    Ce dernier "feu d’artifice" à Tizi n’est qu’un épisode de plus. La presse algérienne, complice, ne délivre aucune information. le FFS et (le Janus RCD) n’ont pas osé applaudir ouvertement mais c’est tout comme...

    Une tonne de TNT qui aurait fait zéro mort ?... pffff !

    Quant à compter sur l’aide internationale... voici quelques avis, que les kabyles toujours aussi naïfs, feraient bien de se le tenir pour dit une fois pour toutes :

    Toujours des régimes prédateurs

    le continent africain (y compris l’algérie) aux mains de la dictature chinoise

    « Vous pouvez mentir comme vous voulez et cacher la vérité, le jour du châtiment est proche »