Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Azawad-infos (15 mai 2015)
Azawad-infos (15 mai 2015)
vendredi 15 mai 2015
par Masin

Mascarade à Bamako…

Bamako, la capitale malienne, a vu un bal de délégations officielles venues de partout pour célébrer la cérémonie de signature d’un "accord de paix" entre l’Etat l’Etat malien et lui-même. Oui, puisque la partie en conflit avec l’Etat malien et qui est concerné par un accord, mais un vrai accord, était absente. Même ceux qui ont été à Alger parapher ce que nous qualifions de mascarade algérienne ne se sont pas rendus à Bamako. L’on imagine mal que des représentants de la CMA, déjà malmenés par l’opinion azawadienne à cause de leur décision prise sans aucune concertation d’aller parapher à Alger, puissent se rendre à Bamako alors que l’Azawad est en effervescence notamment depuis cet acte de paraphe par Ag Acghérif massivement dénoncé.
Les Maliens, les Algériens et autres Français et communauté internationale se sont auto-congratulés et ont voulu faire croire à un succès à une avancée dans la résolution du conflit qui oppose l’Azawad au mali.
Laissons-les avec leur délire…

Lors de ce bal de Bamako, il semblerait que monsieur Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, chargé de relations extérieures de la CPA (Coalition du Peuple pour l’Azawad), est allé à Bamako et aurait signé la mascarade d’Alger (semble-t-il au nom de la CMA). Il faut rappeler que ce monsieur s’était déjà rendu à Bamako où il avait tenté de parapher le document d’Alger au nom de la CMA... et ce sont les Maliens qui ne lui ont accordé aucun crédit et ont du le renvoyer à Ouagadougou.
Aussitôt la CPA et la CMA ont rendu publiques des communiqués pour préciser que personne n’a été mandaté par la CPA, ou la CMA, pour aller participer à la cérémonie de Bamako. cet individu a osé pondre, le 30 mars 2015, un communiqué d’une indécence exemplaire (voir notre article "Le monde à l’envers").

Ménaka reprise par les combattants touaregs.

Alors qu’à Bamako ça parle d’accord de paix, à Ménaka des combats ont repris de plus belle entre les milices pro-maliennes, protégées par la Minusma, et els combattants des mouvements de l’Azawad.
L’attitude de la Minusma, le 14 mai, qui a menacé les combattants des mouvements de libération de l’Azawad de les attaquer si ces derniers tentaient de récupérer leurs positions occupées, depuis le 27 avril et avec la complicité de la MInusma, par les milices pro-maliennes (voir Azawad-Infos du 14 mai 2015), a dû motiver les combattants touaregs pour organiser une offensive ce vendredi 15 mai.
Ainsi, il a fallu quelques heures pour que les combattants touaregs arrivent à bout des milices qui ont fini par fuir et se réfugier chez la Minusma laquelle Minusma a accueilli aussi des unités de l’armée malienne qui sont venues en renfort mais
L’attaque des combattants touaregs a fait une trentaine de morts dans les rangs des milices, une cinquantaine de blessés pris en charge par la Minusma et le CICR, une dizaine de véhicules détruits, 7 véhicules abandonnés, récupérés par les combattants de l’Azawad et une importante quantité de munitions récupérées. C’est dans un désordre total que des colonnes de milices tentent de joindre Ga.
Du côté des combattants de l’Azawad, quatre personnes ont été touchées par les débris d’un obus lancé par les milices à Tinfadimata, lequel obus a endommagé un véhicule.



Kidal toujours mobilisée.

Des centaines de personnes sont sorties ce vendredi 15 mai dans les rues de Kidal pour dénoncer ce qui est présenté comme « accord de paix » , mais aussi pour dénoncer l’attitude ambiguë de la Minusma qui outrepasse ses prérogatives.
Les manifestants ont marché jusqu’au camp de la Minusma.



Tin-Tachara (In-Khalil) en action.

Les habitants de Tin-Tachara (In-Khalil) près de la frontière entre l’Azawad et le territoire contrôlé par l’Etat algérien, sont sortis très nombreux pour dénoncer le paraphe du document d’Alger et pour réitérer leur détermination à poursuivre leur combat pour la libération de l’Azawad.


La Rédaction.



Manifestation de Kidal (13 mai 2015)

Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.