Accueil > Actualité > Catalogne : pour une reconnaissance politique de (...)
Catalogne : pour une reconnaissance politique de l'indépendance de l'Azawad.
dimanche 29 avril 2012
par Azawad, Masin
A l’initiative du Mouvement amazigh en Catalogne et avec le soutien des associations catalanes indépendantistes, un rassemblement a été organisé le samedi 28 avril 2012 à Barcelone en vue d’exprimer leur solidarité avec le peuple de l’Azawad.



C’est sous une douce pluie que plus d’une centaine de militants de la cause amazighe et de la cause catalane se sont rassemblés à la place emblématique Saint-Jaume pour exprimer leur solidarité avec le peuple amazigh de l’Azawad avec des slogans tels que "liberté pour l’Azawad, liberté pour Tamazgha" ou encore "Assez de marginalisation pour les peuples amazighs".

Sur la place Saint Jaume ont flotté côte à côte le drapeau du nouvel état indépendant de l’Azawad, le drapeau amazigh et le drapeau Catalan. Parmi les présents, des personnalités politiques à l’instar d’Uriel Bertrand, député de Solidaritat Catalana per l’independència SI, un parti indépendantiste, qui a tenu à exprimer personnellement son soutien inconditionnel au peuple touareg. Un manifeste de solidarité a été lu par Asmaa Aouattah, une militante de la cause amazighe. En marge du rassemblement nous nous sommes rapprochés de trois militantes indépendantistes catalanes qui nous ont livré leurs impressions :

Carme Adzerias : « Je suis présente à ce rassemblement parce qu’il y a une similitude entre mon peuple et le peuple de l’Azawad ainsi que tous les peuples opprimés du monde. Je suis ici pour exprimer ma solidarité avec tous les peuples qui luttent pour leur auto-détermination inscrite dans le droit international. L’indépendance de l’Azawad dérange. Je me sens indignée car je trouve inadmissible qu’au XXIème siècle les gens doivent encore mourir pour être libres.
Pour moi, l’indépendance de l’Azawad est un miroir dans lequel se reflète la Catalogne. Nous suivons de très près le processus d’indépendance de ce nouvel état, ainsi que celui de l’Ecosse afin de tirer des leçons de leurs expériences ».

Teresa Vilardell : « Je suis très contente d´être ici pour exprimer ma solidarité au peuple de l’Azawad. Je m’identifie à leur lutte car notre peuple aussi a souffert durant longtemps. Je suis la sœur de tous ceux qui ont une manière propre d’être. Le jour de la proclamation de l’indépendance de l’Azawad, je l’ai célébré à la maison avec ma famille. Pour moi, ce jour était d’une importance capitale. Le silence de la communauté internationale est un classique. Ces luttes n’intéressent ni les entreprises, ni les compagnies ni les politiques. La liberté réelle des peuples va à l’encontre du nouvel ordre mondial. Celui-ci impose un contrôle absolu sur le monde entier. Je citerai l’exemple de la France qui s’évertue de défendre les droits de l’Homme, mais qui en même temps refuse de signer la charte sur les langues régionales sanctionnant ainsi le breton, le catalan, le corse et le basque.
Je regrette aussi l’eurocentrisme de certains Catalans en particulier et des Européens en général qui ne s’intéressent pas à ce qui se passe dans le reste du monde. J’ai suivi avec grande attention les interventions de Mossa Ag Attaher, porte-parole du MNLA, en Catalogne à travers la presse. Je pense que son séjour a été fructueux et a donné plus de visibilité à la cause du peuple de l’Azawad ».

Odette Viñas : « Je suis là parce que le peuple de l’Azawad, qui a tout fait pour ne pas en arriver aux armes, a tous les droits de décider pour lui-même. C’est un droit que revendique beaucoup de peuples et parmi eux mon peuple Catalan.
Cela fait longtemps que je m’intéresse à la culture amazighe. J’ai lu le livre "Il n’y a pas d’embouteillages dans le désert" de Moussa Ag Assarid qui est aujourd’hui l’un des représentants du MNLA en France.
Dernièrement, la théorie de la supériorité de la civilisation occidentale commence à être remise en cause partout dans le monde par des foyers de rébellion.
Peut-être que la crise a réellement facilité l’émergence de populations très critiques envers la situation mondiale actuelle, revendiquant un autre modèle d’un monde plus humain. En Catalogne, la volonté d’indépendance prend de l’ampleur comme jamais. Pour moi, l’indépendance de l’Azawad est un évènement mondial. C’est le fruit d’un long combat pour la dignité.
Le peuple touareg a arraché son indépendance sans aucun soutien international. Par conséquent ce peuple ne doit rien à ces puissances étrangères qui ne les ont jamais soutenus.
L’Etat de l’Azawad est aussi un défenseur des droits inaliénables des peuples. Il représente la pierre angulaire qui mérite toute la confiance afin d’instaurer un état démocratique et laïc tout comme l’a affirmé le porte-parole du MNLA. Au cœur de l’Afrique ceci est une grande nouveauté. L’Occident qui se prétend démocratique et laïc reste sans arguments en plus de mentir.
Nous partageons avec le peuple de l’Azawad la spoliation de nos biens sans rien recevoir en contrepartie. L’indépendance de cet état nous remplit d’optimisme et confirme que pour y arriver il suffit d’une volonté et d’une organisation, mais surtout de croire en sa dignité et en ses droits. Nous espérons qu’après la déclaration de l’indépendance de l’Azawad viendra la déclaration de l’indépendance de la Catalogne ».

Suite au rassemblement de Barcelone, une lettre demandant la reconnaissance de l’Etat de l’Azawad ainsi que la défense des droits du peuple amazigh est remise au Président du Gouvernement Catalan.

Tukyist Ult Braham
















Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.