Accueil > Actualité > Communiqués et déclarations > L’Askaf dénonce l’assimilation des Kabyles à la communauté (...)
L'Askaf dénonce l'assimilation des Kabyles à la communauté arabe...
Communiqué...
mercredi 21 octobre 2009
par Masin
Suite à la déclaration de Jean-François Copé dans laquelle il propose d’encourager et de renforcer l’enseignement de la langue arabe dans les écoles en direction des jeunes d’origine nord-africaine, l’ASKAF (Association des Kabyles de France) dénonce une assimilation des Kabyles de France à la communauté arabe.
Ci-après le communiqué de l’ASKAF.

La Rédaction.



[|COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION DES KABYLES DE FRANCE (ASKAF)|]

C’est avec consternation que nous apprenons que le député-maire de Meaux, Jean-François Copé, propose l’enseignement de la langue arabe en direction de la communauté "maghrébine" de France.
Jean-François Copé est président du groupe UMP à l’assemblée nationale et animateur de "Génération France", groupe de réflexion sur l’avenir de la nation et l’identité françaises.

L’ASKAF s’étonne qu’au bout de tant d’années de réflexion sur l’identité nationale, Monsieur Copé n’ait rien trouvé d’autre pour souder la nation que l’enseignement de l’arabe.
Ainsi, une fois encore, plutôt que de demander aux français d’origine nord-africaine de s’approprier la langue française et de donner à ceux qui sont en difficulté les moyens de mieux la maîtriser, ceux-ci sont de nouveau renvoyés à de "mythiques" origines.
En effet, l’identité historique et véritable des populations nord-africaine est majoritairement le berbère. Les langues vernaculaires de ces pays sont pour la majorité le berbère ou des dialectes berbères arabisés, appelés arabe populaire.

Monsieur Copé justifie sa proposition par le fait que les enfants issus de l’immigration maghrébine s’expriment en arabe chez eux. Or, si certaines familles s’expriment en arabe, il s’agit d’un arabe populaire qui n’a rien à voir avec l’arabe littéraire, qu’aucune famille maghrébine n’utilise.
L’ASKAF constate que les Français d’origine kabyle sont à nouveau assimilés à la communauté arabe et sacrifiés sur l’autel de l’électoralisme. La majorité des Kabyles ont fuit l’Algérie pour, notamment, fuir l’arabisation forcée. Monsieur Copé se ferait-il le relais du régime algérien en France ?

Nous rappelons que lorsqu’en Algérie, le régime a décidé de fermer les écoles privées, qui enseignaient en langue française, nous n’avons pas entendu de protestations des autorités françaises. Pendant que l’Algérie ferme les écoles françaises, Monsieur Copé propose de dispenser la langue arabe à ses enfants...

Nous constatons donc que les valeurs et les principes de la République sont à nouveau foulées au pied par ceux qui sont censés les faire appliquer. Le république française ayant renoncé à assimiler, ou même seulement intégrer, les populations récemment française, elle demande à la communauté nationale de s’adapter aux français d’origine immigrés, notamment la communauté arabo-musulmane.

Monsieur Copé étant un adepte de la langue de bois, pourquoi ne propose-t-il pas l’enseignement de cette langue ?


Arezki BAKIR (président) et Nafa KIRECHE (porte-parole).

Paris, le 16 octobre 2009.

Articles dans la rubrique :

Communiqués et déclarations
13/07/13
2
Se référant à la Déclaration finale du Forum des droits constitutionnels des Imazighen de Libye du (...)

Lire l'article

23/07/11
0
COMMUNIQUE L’Etat marocain procède à des arrestations arbitraires à Imider Cinq militants (...)

Lire l'article

23/02/11
0
Depuis quelques années la communauté touarègue vivant en Europe s’est considérablement agrandie au (...)

Lire l'article


Rejoignez nous