Accueil > Actualité > L’Etat algérien organise le massacre de Touaregs...
L'Etat algérien organise le massacre de Touaregs...
A Borj Mokhtar, les Maures s’attaquent aux Touaregs sous l’œil vigilant des Algériens...
samedi 17 août 2013
par Masin
Des attaques sauvages visant la communauté touarègue à Borj Mokhtar, une ville qui se trouve sur le territoire de l’État algérien, ont été organisées selon toute vraisemblance par les services de renseignements algériens.

Dans un quartier touareg à Borj, le 14 août 2013.</center

Les médias parlent de six morts entre mardi 13 et jeudi 15 août dans des affrontements qui opposent des Maures (ou Arabes) et des Touaregs dans la ville de Borj Mokhta. Il s’agit du bilan que donnent les autorités algériennes.

Pour le wali d’Adrar, Ahmed Abdelhafidh Saci, ce conflit, qu’il qualifie de tribal, "a été provoqué par la tentative d’un individu de voler un magasin, avant que la situation ne dégénère en échauffourées entre les proches du propriétaire du commerce et ceux de la personne impliquée dans la tentative de vol".

L’explication semble trop légère. Comment croire qu’un simple conflit suite à une tentative de vol puisse dégénérer de la sorte et dans une ville frontalière très militarisée où la gendarmerie a élu domicile au sein même de la ville dans laquelle est installée également une caserne de l’armée. Par ailleurs, cette ville regorge de policiers en civil qui assurent un contrôle draconien de la population. Il est d’ailleurs difficile à un étranger à la ville de passer inaperçu et échapper à l’œil vigilant des policiers algériens.

La vérité est que ces affrontements ont été provoqués par les autorités algériennes et ce n’est pas sans lien avec la situation dans l’Azawad. Tous les témoignages que nous avons eus et les personnes que nous avons contactées par téléphone sur place à Borj ou à In Khalil ou encore à Kidal s’accordent à dire que ce sont les autorités algériennes qui sont derrière ces membres de la communauté arabe qui se sont attaqués aux Touaregs et leurs biens. L’armée algérienne a eu même à assister et protéger les assaillants.

Tout a commencé lorsqu’un Touareg proche du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a été tué par des jeunes Maures [1] à bord d’un véhicule mardi à Borj Mokhtar. Lorsque les Touaregs se sont rendus au cimetière pour l’enterrement du jeune homme, les jeunes maures les ont attaqués dans l’enceinte même du cimetière, ce qui a poussé les Touaregs à se défendre. Et c’est là que les affrontements violents entre les deux communautés ont commencé sans que les forces de la police algérienne interviennent. Les Touaregs ont pourtant fait appel aux autorités algériennes afin qu’elles interviennent, mais ces dernières ne sont non seulement pas intervenues mais elles ont protégé les Maures et les ont assistés. Des grenades lancées sur les maisons de Touaregs auraient été fournies par les militaires algériens.

Même El-Watan, un quotidien algérien connu pour être le porte voix du DRS sur les questions internationales et sécuritaires, pour reprendre le jargon algérien, a rapporté dans son édition du 16 août que lorsque des Touaregs de Borj se sont plaints aux gendarmes algériens, ces derniers ont refusé de leur apporter assistance et leur ont dit d’aller demander de l’aide à la France ou au Burkina-Faso. France Inter, quant à elle, parle de "forces de sécurité mises en cause" et rapporte que plusieurs habitants affirment que la gendarmerie aurait mis plus de douze heures avant d’intervenir. France Inter rapporte également que, selon certains, la gendarmerie algérienne aurait eu tendance à protéger en priorité les populations des tribus arabes.

Les autorités algériennes et la presse parlent d’un clame précaire alors qu’en réalité les affrontements et les destructions continuent toujours. Le bilan est beaucoup plus lourd que ce que déclarent les autorités algériennes. Au samedi 17 août matin, la communauté touarègue a enregistré 7 victimes et des dizaines de blessés. Dans les rangs de la communauté maure, il y aurait une trentaine de victimes. Les quartiers touaregs ont subit des dégâts considérables.

Mais quel intérêt ont les Algériens à susciter ces affrontements ?
- Alger tient à reprendre son rôle de premier plan dans le dossier de l’Azawad.
Les négociations entre le MNLA et l’État malien sont restés au travers la gorge au régime algérien. En effet, Alger n’a pas supporté l’attitude du MNLA qui a, depuis janvier 2012, refusé de répondre aux appels d’Alger qui s’st proposé d’organiser les négociations entre les différentes parties en conflit au sujet de l’Azawad. Pire, le MNLA a fait savoir son refus de voir l’État algérien jouer les premiers rôles dans ces éventuelles négociations. Les Algériens qui considèrent toujours que l’Azawad est leur chasse gardée ont sans doute mal pris ce affront qui leur est fait. C’est l’une des raisons d’ailleurs qui on conduit Alger à renforcer la présence d’AQMI dans l’Azawad essayant par la même de neutraliser le MNLA tout en imposant Ansar-Dine. Et la conclusion des accords de Ouagadougou n’ayant pas associé Ansar-Dine qui devait représenter les intérêts d’Alger, n’a fait exacerber la colère des Algériens à l’égard des Touaregs et du MNLA.

Un autre fait vient conforter la thèse de la manipulation algérienne dans ce qui se passe à Borj. Lorsque, le jeudi 15 août, des éléments du MNLA ont attaqué les positions d’AQMI, du MUJAO et une frange du Mouvement des Arabes de l’Azawad (MAA) [2] qui n’est en réalité qu’un relais de ces mouvements islamistes, à In Afaregh, sur le territoire de l’Azawad, à quelques kilomètres de Borj, ces derniers se sont retranchés dans le territoire de l’État algérien sans qu’ils soient inquiétés. Cela montre la complicité qu’il y a entre ces terroristes et les autorités algériennes. Mais plus encore, ce mouvement de troupes qui se produite sur les lieux mêmes où on lieu des affrontements mortels sans que les forces dites de sécurité algériennes réagissent, cela montre que tout cela est lié et que ces groupes terroristes sont impliqués dans les événements de Borj. Nos sources à Borj nous assurent d’ailleurs que les Maures auteurs des attaques contre les Touaregs à Borj seraient des éléments d’AQMI et du MUJAO engagés pour cette mission et nombre d’entre eux seraient venus d’ailleurs. Il est d’ailleurs surprenant que la communauté maure se découvre subitement une fougue guerrière...

En effet, les Algériens reviennent assez souvent par là où on ne les attend pas. Le dossier de l’Azawad est loin d’être clos pour la junte algérienne qui n’acceptera jamais qu’elle en soit écartée. Avec ce conflit ethnique que les Algériens viennent d’organiser à Borj et qui a de fortes chances d’être exporté dans l’Azawad, Alger compte réorienter les futures négociations prévues entre les Mouvements de l’Azawad et l’État malien de sorte à ce que d’autres acteurs, qui ne seront que les portes paroles d’Alger, s’inviteront aux négociations. Mais les Algériens comptent aussi s’imposer dans ces négociations en prétextant du fait que le conflit dans l’Azawad a des conséquences sur le territoire algérien ce qui légitimerait leur implication. Et lorsqu’on sait que le nouveau président malien (je veux dire le nouveau gouverneur de Paris à Bamako) est un pro-algérien, l’on peut imaginer les calculs d’Alger pour s’inviter à la gestion du dossier de l’Azawad dont elle a été écartée jusque-là.

- Mais le régime algérien n’a jamais abandonné son projet d’arabisation et d’islamisation totales des populations qui y résistent. C’est donc un nettoyage ethnique que le régime algérien est entrain de planifier.
Oui, sinon comment expliquer cette indifférence des militaires algériens devant cette violence meurtrière à laquelle sont exposées les populations touarègues de Borj Mokhtar. Encerclées depuis quatre jours, attaqués par des grenades et bombes lacrymogènes jour et nuit. La quasi-totalité de leurs biens ont été saccagés et brûlés. Les Touaregs qui se réfugient dans les locaux de la gendarmerie pour échapper au lynchage des Maures, ils sont arrêtés par la gendarmerie et considérés comme des assaillants alors qu’ils en sont les victimes. Les blessés Touaregs ne sont pas soignés. Les populations encerclées manquent de tout y compris de l’eau et personne ne leur vient à l’aide. Pire encore, les gendarmes qui encerclent les quartiers touaregs empêchent l’accès à ces quartiers ce qui rend toute aide impossible. Et comment croire que dans une ville qui compte des dizaines de milliers de militaires, les autorités ne puissent pas assurer la sécurité des habitants ? Comment expliquer que les assaillants utilisent des moyens assez sophistiqués comme les bombes lacrymogène ?
Ce que les autorités algériennes sont entrain de faire à Borj n’est que le prolongement de cette politique d’arabisation et d’islamisation par tous les moyens de cette Terre amazighe. Le but recherché est de pousser les Touaregs qui résistent encore à l’arabisation (il faut dire que l’islamisation est presque achevée !) à quitter la ville et aller dans la brousse.
C’est dans ce contexte que, si l’on croit ce que rapporte e site touareg Toumast Presse, les autorités algériennes auraient destitué le Maire élu de la ville, Akli Ag Imale, qui est bien entendu touareg. Un autre touareg, le commandant de la commune, Marmori Amoumine, aurait été également démis de ses fonctions. C’est une guerre anti-touarègue à laquele se livre l’Etat algérien.

Ce nettoyage ethnique à huis-clos organisé par les autorités algériennes ne fait pas réagir la communauté internationale qui prétend être sensible aux droits de l’Homme. La France très présente dans la région, notamment depuis l’opération Serval dans l’Azawad, ne semble pas inquiétée outre mesure par ce drame humain que vivent les Touaregs de Borj. Et ce n’est, bien entendu, pas l’AFP qui va informer l’opinion sur ce drame.

Dans ces conditions, il nous appartient, à nous Amazighs, d’agir et de ne pas laisser nos frères Touaregs à Borj se faire tuer en silence. Nous avons le devoir d’être solidaires avec eux et de faire en sorte que ce drame qu’ils vivent cesse. Nous n’avons pas le droit de les abandonner à ces barbares décidés à les éradiquer.

Masin Ferkal.

Notes

[1Les Maures s’appellent aussi “Arabes”. Ce sont comme tous ces Berbères d’Afrique du Nord qui se sont arabisés, notamment par l’islamisation, et qui, par ignorance, pensent qu’ils sont descendants d’Arabes venus d’Arabie Saoudite.

[2En réalité, le MAA est un mouvement sans aucune base. Tout comme Ansar-Dine, il a été impulsé par Alger afin de fausser les cartes dans l’Azawad et le mettre dans les pattes du MNLA, ce qui explique les liens entre le MAA et l’ensemble des mouvements islamistes et terroristes de la région. Par ailleurs, une frange du MAA semble échapper au contrôle d’Alger puisque des membres du MAA ont signé avec le MNLA et le HCUA un protocole d’entente à Nouakchott, le 5 août 2013, pour aller avec un projet commun aux négociations prévues avec les nouvelles autorités de Bamako au sujet de l’Azawad.

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


15 Messages

  • L’Etat algérien... etc 18 août 2013 05:49, par La Mecreante !

    1)- Le titre qui convient est : « L’Etat algérien ET la France de HOLLANDE, organisent le massacre de Touaregs... »

    2)- Dès lors que l’islamo-araberie "est achevée" il faut chercher ailleurs les raisons profondes de ce génocide planifié.

    La France est la tête pensante (depuis les accords d’Évian), ses tueurs algériens en sont les exécutants. C’est tout.

    AOF - AEF - AFN = toujours sous domination française. C’est tout.

    repondre message

    • L’Etat algérien... etc 25 août 2013 14:46

      Chère La Mecreante : (je m’apelle Andrea, je suis italien)

      "la France" elle, pourrait être son President, son Gouvernement et son Armée engagées dans un milieu de guerre ;

      Et je ne crois pas que l’Armée français et mr.Hollande ils seront engagées "pas-officialement" pour un genocide.

      Je le souhaitais (l’avait dejá écrit ici sur Tamazgha) - les Casques Bleu sont en train d’être deployées au Mali : il n’existent pas des terres oublié dans les mains de criminels, au moins, aujourd’hui - notamment ou la France peut avoir de l’influence.

      Si Vous savez - et Vous avez les preuves - que quelche élément corrompu du Governement français aurait programmé un "Genocide Touareg" en Algerie, comme Vous dites, s.v.p. faites Vous une plaint officielle à l’ONU et pas jetez Votre haîne raciste sur cette site, car les Touareg n’ont rièn a gagner de ce type de inconvenance. Merci

      repondre message

      • L’Etat algérien... etc 26 août 2013 19:33, par La Mecreante !

        chère Andrea,

        vous n’êtes donc ni kabyle ni berbère. Occupez-vous de vos oignons (italiens) et ça suffira.

        Bonjour chez vous !

        repondre message

  • Azul akkwit s-umata,

    Chronique d’une mort annoncée ou plutôt d’un génocide annoncé, les masques sont tombés, ces gouvernements n’auront de cesse qu’une foi l’éradication totale des Imazighens, ceux qui qont au pouvoir, ce sont des vendus corrompus par les pétro-dollars des pays du golf, en effet en géopolitique il s’avère que le pays d’arabie, sont inquiets deu peak’oi c’est à dire des reserves pétrolières qui iront qu’en diminuant, d’une part mais aussi, de la pénurie alimentaire qui ne peut aller qu’en s’accroissant, etant donnée les faibles surfaces cultivables, c’est pour celà que l’arabie saoudite achète des terres arables de par le monde, mais aussi s’approprie (tan que faire se peut) les trres de Tamezgha, en soumettant les Imazighen, en les expropriants ou en les assimilants, quand à ceux qui résistent l’instrumentalisation de la religion via le salafisme achèvera cette mission par le chaos, voilà où nous en sommes aujourd’hui.

    Donc i est grand temps de faire émerger notre ETAT AMAZIGH avant qu’il ne soit trop tard, tout le reste n’est que baliverne.

    "Taygi bbw’ghlan Amazigh s termadh !!"

    Agwzul

    repondre message

    • La " fibre sensible " et tentation manipulationniste du DRS

      " Anziz " ou la " fibre sensible ", ce qui constitue l’/le/la...identité, ethnie, langue, cultes, confessions religion-s, etc) a toujours été
      le terrain de chasse, un domaine de prédilection, lieu favori pour les " manipulateurs ", et c’est partout pareil dans le monde. Combien d’affrontements, de guerres civiles, de foyers de tensions, de luttes armées....."allumés" , déclenchés, ourdis, comme toujours, par les " hommes de l’ombre ", ceux qui agissent en secret, les sous-marins, qui ne sont autres que les Services secrets. Et dans le cas ici présent, je désigne le DRS, accoutumé des coups tordus, des coups de Jarnac, des manipulations, provocations, assassinats, massacres, et toutes sortes de mises à mort, d’effusion de sang, de terreur, servant à éliminer les adversaires du Régime militaro-mafieux dont le DRS est le Sommet de la Pyramide du Pouvoir, ou tuer des anonymes, des innocents, dans le but d’ "inoculer la peur, terroriser les individus en particulier, et régenter la société en général ".....

      Les Généraux sont prêts à tout pour demeurer encore et toujours au pouvoir, et continuer à piller, accaparer et spolier les milliards du pétrole et autres richesses, pour leurs comptes et pour le bénéfice des puissances impérialistes et néo-colonialistes Occidentales qui les soutiennent.....

      repondre message

      • L’Etat algérien organise le massacre de Touaregs... 19 août 2013 05:37, par La Mecreante !

        @Amghid,

        détrompe-toi.
        Le DRS tout seul n’est qu’un triple zéro, une triple merde.
        Dans cette affaire tous les "services" sont impliqués et particulièrement français, américains, quatariens, saoudiens, marocains, et tous ceux qui ont intérêt au statu quo au Mali.

        tu verras que les zaama négociations sur le statut de l’Azawad vont durer des siècles ! inutile que je développe plus avant.

        repondre message

        • Exact, les Appareils militaires et sécuritaires, autrement dit les " organes de répression " des Régimes dictatoriaux mis en place, adoubés et soutenus par l’Occident impérial, sont " déclassés ", et totalement inféodés aux Services américains et occodentaux en général. Et n’ont aucune marge de manoeuvre pour refuser qoi que ce soit, et si ils s’amusent à manifester des vélléités souvérainistes ou nationalistes, ils connaitront le sort réservé à Saddam, puis à Kaddafi, Moubarak et autres pantins, ex serviteurs zélés des intérêts des Puissances occidentales et des Monarchies réactionnaires et moyennageuses du Golf...

          La représentation élogieuse de " L’Ane...dji...ri !" combattante tombe à l’eau, quand, humiliation supprème, l’ex Armée coloniale survole son espace aérien pour recoloniser le Mali.....Le Pouvoir militaro-mafieux d’Alger ne peut s’opposer aux exigences occidentales qui lui donnent la caution politique (France) et l’appui stratégique et diplomatique (l’Oncle Sam, USA). Le Grand Gendarme US a pris le Grand morceau au Sahara, les autres puissances ont leurs parts en fonction de leur "poid", et bon nombre de citoyens ignorent à quel point le pays est brédé, vendu aux Multinationales, aux Qataris et aux Saoudiens : gisement de pétrole et gaz, hotellerie, plages, etc., etc. La Junte d’Alger est désormais dans l’ "Orbite américaine ", mais toujours un maillon faible, étant donné que c’est toujours la "confoguration issue de la Guerre froide" qui détermine le classement (et déclamssement), et le Maroc reste et demeure le "poste avance, le pion principal", le favori des Occidentaux...L’Ane-dji-ri pourrait connaitre le sort de l’Irak, la Libye et la Syrie si jamais la "méthodologie" de la "révolution arabe"(made in CIA, Otan,...)lui est appliquée en cas de "soulèvement populaire" et les massacres du DRS qui s’en suivront.....

          repondre message

        • Exact, les Appareils militaires et sécuritaires, autrement dit les " organes de répression " des Régimes dictatoriaux mis en place, adoubés et soutenus par l’Occident impérial, sont " déclassés " (je souligne), et totalement inféodés aux Services américains, et occidentaux en général. Et n’ont aucune marge de manœuvre pour refuser quoi que ce soit, et si ils s’amusent à manifester des velléités souverainistes ou nationalistes, ils connaitront le sort réservé à Saddam, puis à Kaddafi, Moubarak et autres pantins, ex serviteurs zélés des intérêts des Puissances occidentales et des Monarchies réactionnaires et moyenâgeuses du Golf...

          La représentation élogieuse de " L’Anedjiri ! " combattante tombe à l’eau, quand, humiliation suprème, l’ex Armée coloniale survole son espace aérien pour recoloniser le Mali.....Le Pouvoir militaro-mafieux d’Alger ne peut s’opposer aux demandes et exigences des Occidentaux qui lui octroient la caution politique (France) et l’appui stratégique et diplomatique (l’Oncle Sam, USA). Le Grand Gendarme US a pris le Grand morceau au Sahara, les autres puissances ont leurs parts en fonction de leur "poids", et bon nombre de citoyens ignorent à quel point le pays est bradé, vendu aux Multinationales, aux Qataris et aux Saoudiens : gisements de pétrole et gaz, foncier, hôtellerie, plages, espaces de chasse, etc., etc. La Junte d’Alger est désormais dans l’ " Orbite américaine ", mais demeure encore un " maillon faible ", étant donné que c’est toujours la " configuration issue de la Guerre froide" qui détermine le classement (et le déclassement), et le Maroc reste toujours le " poste avance, le pion principal ", le favori des Occidentaux en Afrique du Nord...L’Ane-dji-ri pourrait connaitre le sort de l’Irak, la Libye et la Syrie : la " méthodologie " de la " révolution arabe " (made in CIA, Otan,...) lui sera appliquée en cas de " soulèvement populaire " et les massacres du DRS qui s’en suivront.....

          Voir en ligne : Amghid

          repondre message

  • L’Etat algérien organise le massacre de Touaregs... 19 août 2013 15:51, par Saga des Gémeaux

    L’Algérie (en tant que monstruosité coloniale française) a appris de sa mère la France comment éradiquer et dépersonnaliser des peuples disparates. Les Bretons, les Corses, les Alsaciens et les Occitants en savent quelque chose. Ce que l’Etat algérois fait n’est que la conséquence logique de l’idéologie qui l’anime à savoir la tyrannie arabo-musulmane et approuvé par la France ripoublicano-maçonnique. L’ennemi c’est l’Amazigh qui ne veut pas se soumettre aux diktats de cet Etat monstrueux qui le fait chier depuis la fausse indépendance de 1962. Peut-on encore adhérer aux principe de l’Etat-nation tel que la France le prévoit. Il serait grand temps qu’Imazighen de France ne participent plus aux simulacres électorales françaises et rejettent les valeurs maçonniques de 1789, qui n’ont rien à voir avec nos valeurs. La France, comme son enfant l’Algérie et est demeurera notre ennemie aussi longtemps que la Secte qui la manipule sera au pouvoir. Dès lors il n’y a rien à attendre de côté-là.

    Saga des Gémeaux

    repondre message

  • L’Etat algérien organise le massacre de Touaregs... 20 août 2013 16:01, par promo rue du commerce
    La France de Hollande ne cherche pas du tout à organiser le massacre des Touaregs... Je suis moi-même d’origine Touareg et je vis en France : je ne comprends pas la remarque de "la Mécréante"...

    Voir en ligne : http://www.consoloisirs.fr/category...

    repondre message

  • L’Etat algérien organise le massacre de Touaregs... 20 août 2013 17:39, par Amazigh N Ténéré
    Et voila, la messe est dite ; les masques sont tombés ! Personne n’ignore que l’Algérie officielle voue une haine éternelle aux amazigh et par ricochet, aux Touareg. Les Kabyles et les Chaouis se sont sacrifiés pendant la Guerre d’Algérie pour l’honneur et la dignité. En contre partie, ceux-ci n’ont connu que l’humiliations et les prisons sans oublier le déracinement profond de cette terre pour laquelle Massinissa, Dihya, Aksil...s’étaient sacrifiés pour justement l’honneur et la dignité... Les pauvres Touareg savaient déjà qu’il n’avaient rien à espérer de l’Algérie. Elle les a déjà, à maintes reprises expulsés comme des animaux pour les "déverser" comme des chiens aux frontières nigérienne et malienne. Même l’ignoble Kadhafi, ennemi déclaré et officiel de tout ce qui est en rapport avec Tamazgha, n’a jamais osé se comporter de la sorte avec eux ! Je me rappelle encore, lorsque l’Algérie a expulsé ces pauvres touareg, 2 camions sont partis de la Kabylie avec des effets de premières necessités(une aide symbolique mais qui nous chauffe les coeurs). Mais cette "erreur" l’Algérie s’est attelée à la "corriger". Depuis lors (fin des années 80), l’Algérie s’est mise à détruire ce qui était structuré en Algérie (MCB...). Aujourd’hui les Kabyles qui furent le Fer de lance des Amazigh sont en train de s’autodétruire devant nos yeux. Ils n’ont plus le temps ni le désir de s’occuper d’autrui. Ils ont suffisamment des chats à fouetter... Alors qui peut secourir les Touareg de Bordj et bientôt du Hoggar et d’Ajjer ? Pour les Kabyles, je viens d’evoquer leurs "circonstances atténuantes" ; les Chaouis, je les connais moins mais je ne pense pas que, pour l’instant, les descendants de Dihya et d’Aksil soient en position de venir en aide à leurs frères. Alors, une aide ne pourrait venir que de "Surnaturel". des Extraterrestres, peut-être de Dieu ?

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.