Accueil > Actualité > La Kabylie, expliquée par Toufiq
Satire
La Kabylie, expliquée par Toufiq
Entretien imaginé par Insi
samedi 17 août 2013
par Masin
Après la journée du 3 août, où des citoyens de Kabylie ont déjeuné en plein ramadhan sur la place Lounes Matoub, Insi s’est rendu chez le général Toufiq pour recueillir ses impressions sur cette journée historique. Insi trouve le généralissime dans son bureau, un verre de whisky à la main , à la santé des jeûneurs. A ses pieds, il y avait Ali Benhadj, attaché à sa chaise. Voici l’entretien que "Rebb n Lzzayer" a accordé à notre ami Insi.


Insi : Azul.

Ali Benhadj (montre ses dents)  : Haw ! haw !
Toufiq (lui donne un coup de pied) : Oh là ! Chut !


Insi (montre du doigt Ali Benhadj) : Que fait-il ici, lui ?

Toufiq : Attention, chien méchant !


Insi : Il est toujours serviable ?

Toufiq : A souhait ! C’est un ami fidèle. Depuis 1988, il ne nous a pas quittés.


Insi : Qu’est-ce qu’il mange ?

Toufiq : Rien. Je l’affame exprès. Surtout quand je le lâche après les déjeûneurs.


Insi : Il est bien dressé !

Toufiq : Surtout contre nos ennemis.


Insi : Et ça marche ?

Toufiq : Oui, bien sûr.


Insi : Alors, comment as-tu vécu la journée du 3 août, mon général ?

Toufiq : Mal. Ils m’ont pris au dépourvu.


Insi : Es-tu derrière la démonstration des salafistes ?

Toufiq : Oui. J’ai lâché mon chien et il est parti tout droit à Tizi-Ouzou pour pisser sur la place où les mécréants kabyles ont déjeuné. 


Insi : Il a pissé ?

Toufiq : Oui, pour marquer le territoire. Après avoir pissé, il a senti son urine, puis il a poussé un cri sur la place comme un loup, et le lendemain nombre d’autres chiens du pays ont rappliqué pour pisser à leur tour.


Insi : Et il a accepté sans rien demander ?

Toufiq : Il est très obéissant.


Insi : Et s’il avait refusé ?

Toufiq : Je l’aurais renvoyé dans sa niche de Blida. 


Insi : Il y avait des chiens venus de Kabylie ?

Toufiq : Juste quelques bâtards qui ont l’habitude de rôder en ville. 


Insi : Et Bouakouir, c’était toi aussi ?

Toufiq : Oui, il m’a rendu juste un service.


Insi : En contrepartie de quoi ?

Toufiq : Hahahahahaha...


Insi : Lui as-tu promis un poste de député ?

Toufiq : Non, moins que ça.


Insi : Quoi ?

Toufiq : Je lui ai donné juste une vieille veste en cuir.


Insi : Et l’APS ?

Toufiq : L’APS ne porte pas loin : elle est juste utile pour l’opinion algérienne. En revanche avec l’AFP, l’agence de notre ami Fabius, c’est le monde entier qui est intoxiqué...


Insi : L’AFP ! ?

Toufiq : Ben oui, l’AFP est toujours avec nous. C’est ensemble que nous niquons les Berbères.


Insi : Tes frères.

Toufiq : Qui ? Les Berbères ?


Insi : Oui.

Toufiq : Ils nous ont trahis pendant la guerre. Les salauds ont chassé la France. Les harkis.


Insi : Comment ça ?

Toufiq : N’ont-il pas trahi l’Algérie française ?


Insi : Pour que tu deviennes indépendant.

Toufiq : Nous, les Algériens, n’avons rien demandé. C’est Abane et compagnie qui faisaient les zouaves. Et si nous sommes aujourd’hui au pouvoir, c’est grâce à la France et non aux Kabyles.


Insi : Je ne comprends pas.

Toufiq : Mais, vous les Kabyles, n’avez jamais rien compris, vous n’êtes qu’une bande de cons. Vous ne connaissez rien à la politique.


Insi : Explique-moi alors.

Toufiq : Est-ce que ça t’arrive d’aller en boîte de nuit à Paris ?


Insi : Oui.

Toufiq : Qui trouves-tu devant la porte ?


Insi : Des Arabes et des Blacks.

Toufiq : Pourquoi à ton avis ?


Insi : Pour refouler leurs frères.

Toufiq : Très bien. C’est pareil, en partant d’Algérie, les Français ont fait la même chose. Ils nous ont confié la boîte et nous sommes là pour vous empêcher de danser en rond. 


Insi : Effectivement. 

Toufiq : Et pourtant ce n’est pas difficile à comprendre.


Insi : C’est vrai.

Toufiq : Tête de mule, va !


Insi : Dis-moi, et les Salafistes dans tout cela ?

(Ali Benhadj ouvre un œil. Toufiq lui dit : Coucher ! Et la bête se rendort)
Toufiq : T’as compris ?


Insi : Oui.

Toufiq : Je vous donne un conseil d’ami. Dorénavant, ne revendiquez plus rien au pouvoir algérien. Tournez-vous vers la France. C’est la France qui vous a brisé et c’est à elle de vous réhabiliter. L’Etat français a juré de vous faire payer ce que vous lui avez fait subir pendant la guerre. Moi, je suis pour rien. Je suis un fonctionnaire français, Boutef est leur préfet d’outre-mer... Le pouvoir algérien n’est qu’un mirage. Un mirage qui trompe même vos cousins nomades Touaregs. 


Insi : Merci, mon général.

Toufiq : De rien. Aller maintenant dégage. C’est le moment d’aller balader mon chien. 


Insi : Tu l’emmène où ?

Toufiq : Pisser à Djamaâ Lyihoud. 


Sur ce, il lui dit : "Aller, debout, Alilou." Il se lève, se dirige vers la porte et le chien le suit en remuant fanatiquement sa queue. Insi quitte à son tour le bureau du généralisme et s’en va poster son entretien. 

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
1
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


13 Messages

  • La Kabylie, expliquée par Toufiq 18 août 2013 11:50, par AGWZUL

    Azul d’azizzan,

    D’habiude je ne commente pas ces notes humoristiques, mais la bravo rien à ajouter car c’est la vérité véridique....

    Tanemmirt

    AGWZUL

    repondre message

    • La Kabylie, expliquée par Toufiq 19 août 2013 15:15, par aman idurar

      azul

      oui,nous savons tous que c’est de la verité. mais j’aimerais bien savoir la durée du contrat entre la france et l’algerie ; la somme versée annuellement à la france par ces generaux qui sont des corbeaux pour les peuples d’algerie.

      Et surtout le vrai combat doit etre mener en algerie ou en france ?

      repondre message

      • La Kabylie, expliquée par Toufiq 19 août 2013 18:26, par La Mecreante !

        - le vrai combat ?
        ni en France ni en Algérie mais en Kabylie.

        - la durée du contrat ?
        il a commencé avec "les accords d’Évian" pour se renouveler tacitement jusqu’à la fin des temps...

        - aucune "somme annuelle" n’est versée à qui que ce soit par qui que ce soit. Ce n’est pas ainsi que fonctionne la géopolitique.

        Il n’y a que les putassiers KDS (et khrozbyles mahométans) qui émargent pour crever la Kabylie.

        voilà. Tu sais tout.

        repondre message

        • La Kabylie, expliquée par Toufiq 23 août 2013 14:26, par aman idurar

          azul

          pour moi ,les accords d’evian ne sont que de la vitrine. les vrais accords etaient ailleurs.

          Pour la somme payer par les generaux corbeaux heritiers de L’ALN et L’OAS ,je peux juger sur la tete de boutef et toufiq ..etc qu’ils payent chaque année une tres belle somme d’euros ou en dollars. c’est la meme histoire que HAITI.

          Si vous limitez votre combat qu’en kabylie ,vous ne porterez pas de soucis pour ces narco-arabo-islamo-terroristes et la françarabia.

          repondre message

  • La Kabylie, expliquée par Toufiq 19 août 2013 08:55, par La Mecreante !

    hello Toufiq !

    tu sais que tu commences à me plaire, vieux mécréant ! Mais vas-y molo en Kabylie, bordel !

    fais ce que tu veux des forêts de cul-en-l’air, mais arrête de brûler les oliviers nom de nom !

    Ne sais-tu donc pas qu’un olivier est sacré pour les mécréants !?... Ne sais-tu donc pas que l’olivier est le siège d’une Divinité Mécréante !?...Tu es con ou quoi !? Qu’as-tu fait de l’animisme de tes ancêtres ? t’as tout oublié ?

    Crétin ! passe donc chez-moi (j’ai du bourbon et de la glace pilée), je te remettrai les neurones à jour !

    Pffff ! gros imbécile, va !

    PS à Insi : peux-tu STP me traduire ce truc "Djamaâ Lyihoud"

    repondre message

    • La Kabylie, expliquée par Toufiq 19 août 2013 20:35
      Djamaâ El Yihoud/Assemblée ou "mosquée" des juifs : marché populaire de la Casbah d’Alger.

      repondre message

      • La Kabylie, expliquée par Toufiq 20 août 2013 04:32, par La Mecreante !
        OK, merci à toi Insi

        repondre message

      • La Kabylie, expliquée par Toufiq 5 septembre 2013 17:02, par Tawenza
        @Insi il y a un pb de se présenter comme maquisard ALN. On a compris que c t l’époque du romantisme. Moi je suis kabyle et je ne pense pas que les maquisards, qd bien même ils étaient sincères, furent tous irréprochables. Si l’on regarde bien d’ailleurs c cette image d’épinal de chahid, moudjahid etc.. véritable immaculée conception chez nous qui ronge peu à peu la société algérienne.

        repondre message

        • La Kabylie, expliquée par Toufiq 6 septembre 2013 04:39, par La Mecreante !

          - « cette image d’épinal de chahid, moudjahid etc.. véritable immaculée conception chez nous qui ronge peu à peu la société algérienne. »

          hello Tawenza,

          Sauf que, quand on est kabyle on n’en a rien à cirer de "la société algérienne", ce ramassis sans queue ni tête.

          Insi ne "présente" rien du tout. Insi est une loupe qui grossit le trait pour mettre en évidence l’idiotie des kabyles d’antan et l’indécrottable schizophrénie des kabyles d’aujourd’hui :

          - toujours le même esprit tribal,
          - mais enfoncés jusqu’aux yeux dans la « oumma islamo-arabe ! arabe ! arabe ! » des ben bella et autres termites de mosquées.

          repondre message

  • La Kabylie, expliquée par Toufiq 20 août 2013 16:06, par réduction rue du commerce
    En général je n’aime pas trop ce genre de texte humoristique qui, sous prétexte de faire rire, fait de dangereux raccourci et résume plus qu’il ne faut des situations très délicates... mais là je commente car j’ai trouvé ce texte tout à fait parlant, et plein de vérité. Félicitations !

    Voir en ligne : http://www.consoloisirs.fr/category...

    repondre message

  • La Kabylie, expliquée par Toufiq 24 août 2013 15:03, par Amghid
    Il ne faut pas omettre l’essentiel :
    - Toufik, alias Mediene est un Kabyle. Comme la majorité des membres des Directions diverses du DRS :
    - que le DRS est une Police politique, chargée de la répression, la surveillance et l’emprigadement de la société par la terreur, le terrorisme d’Etat, les massacres, les assassinats politiques....au service du Clan fort (fort car arrimé au DRS)du Pouvoir militaro-mafieux en place depuis 1962 ;
    - que ce Pour militaire dominant a pour " idéologie dominante " " l’araobo-islamisme ", idéologie mystificatrice et fascisante, jacobine et chauvine, d’exclusion et de rejet....Une idéologie de rejet et d’exclusion servie par ces Kabyles des (deS) Services-S.
    - que ce Régimie dictatorial et mafieux est " de nature militaire et de structure clanique ", mais pas régional ou ethnique comme veulent nous le faire admettre nos extrémistes (instrumentalisés par le DRS, comme tous les extrémistes), sponsorisés et propulsés au devant de la scène......
    - Toufik fait partie du " Cabinet noir " 5DRS & Etat-major) qui a planifié et mené la " guerre interne " (1991-2013) qui continue, qui a fait plus de 250000 victimes (massacres, assassinats, disparitions......)
    - etc., etc.

    repondre message

    • La Kabylie, expliquée par Toufiq 25 août 2013 13:43, par La Mecreante !

      @Amghid

      à ce jour, il n’y a plus que les vers de terre qui ne sont pas au courant de tout ce que tu exposes et que tu appelles "l’essentiel"...

      sauf que "l’arabo-islamisme dominant" a été le thème « définitivement dominant » lancé le 1er novembre 1954 et qu’ils ont tous été d’accord pour mourir pour ça. Tuer et égorger pour ça. se soumettre et ramper à tout jamais pour ça.

      à part les mioches, personne n’a été pris en traître.

      ceux qui n’étaient pas d’accord pour se faire islamo-arabo-égorgeurs ont quitté ce projet et pays maudits pour toujours.

      ceux qui étaient d’accord ont laissé à leurs descendants un héritage de folie et de mort.

      ces descendants persistent dans la voie ouverte par leurs parents :

      - école islamo-arabe
      - langue arabe
      - mosquées arabes
      - prénoms islamo-arabes
      - modus vivendi islamo-arabe
      - tchadors islamo-arabes
      - kamis islamo-arabes
      - gourbis partout

      repondre message

  • La Kabylie, expliquée par Toufiq 27 août 2013 10:28, par Amghid

    DRS : « ORGANISATION CRIMINELLE » et « MAFIA TENTACULAIRE ».

    DRS, ex-DGPS, ex-SM, ex-MALG ou les " mues du serpent ".

    Ceci ressemble à une lapalissade : le serpent demeure un serpent en dépit de ses mues ! Pourtant, c’est une vérité : le Régime militaro-mafieux d’Alger avait procédé à plusieurs reprises à des changements d’appellation pour son « organe répressif » principal. Et ce n’est pas anodin ou sans intérêt, mais plutôt pour brouiller les pistes, et tenter d’atténuer les très mauvaises associations liées à sa nature et son passé amplement criminel et mafieux, comme partout ailleurs dans le monde les officines semblables ont changé de « logo » pour mieux tromper et leurrer. Mais, les observateurs avertis ne se trompent sur la véritable mission de cette « machine à broyer les hommes et les femmes patriotes » de ce pays.

    Le DRS : « organisation criminelle » et « mafia tentaculaire ».

    Le DRS n’est pas le DRS s’il ne sème pas la terreur ! Exactement comme la Gestapo. Cette dernière a été définie et qualifiée « organisation criminelle » par le Tribunal de Nuremberg. Ainsi va du DRS, dont la logique principale, la marque spécifique de la dite Police politique du Régime militaro-mafieux d’Alger est « la violence meurtrière permanente ». Ce « modèle gestapiste » de la violence extrême est celui emprunté par toutes les Polices politiques des Régime militaires post 1945, en Europe (Grèce, Espagne, Portugal…) et en Amérique latine (Chili, Argentine,…). Et c’était en fin connaisseur, de l’intérieur même de la « boîte » que Mécili disait en 1962 déjà : « Le MALG va dévorer l’Algérie ! »…..

    Assassinats, massacres, tueries, attentats, rapts, kidnappings, la manipulation massive des extrémistes de tous bords (islamistes, baassistes, séparatistes, régionalistes, etc.), et toutes autres sortes de crimes dans son parcours. Faut-il rappeler aussi qu’à sa naissance, les Généraux français n’avaient ressenti aucune inquiétude : ils savaient que le MALG de Boussouf est conçu pour exercer le contrôle et la surveillance de la société, de la population « indigène ». Et c’était au plus fort de la Guerre d’indépendance que le criminel Boussouf avait commencé ses besognes sanguinaires, ciblant les héros du mouvement libérateur : Abbane, Mellah, Amirouche, Zighout et autres grandes figures de la Résistance contre la barbarie coloniale… La liste est longue de ces Grands Hommes tombés sous les balles et/ou les tortures du MALG, de la SM, puis du DRS. Et combien de mouvements, de protestations ont été cassés, dont la Grève des dockers d’Alger en 1976, le Printemps berbère et ses suites, le Printemps noir 2001et ses 121 victimes, les 250 000 victimes de la Guerre civile, instiguées et planifiée par le Cabinet noir, et mise en pratique par le DRS. Les 20 000 disparus, 40 000 veuves, 300 000 orphelins, 900 000 exilés, xxx 000 milliards de dégâts matériels et logistiques font aussi partie de la comptabilité macabre induite par la » Stratégie de la tension » érigée par les Maitres du DRS (1991-2013)….Cette collection d’horreurs pourra être consignée dans un « Grand Livre noir des Crimes de la Dictature militaire d’Alger ».

    La Police politique a toujours été la « cheville ouvrière » des Coups d’Etat successifs depuis 1956, qui consacrent la victoire et l’emprise du Clan fort. Le Pouvoir dictatorial militaire repose sur un « trépied » : primo, le DRS ; secundo : le Commandement militaire (DRS + Etat-major) ; tertio, les Clans rivaux, unis contre la population civile, (bien que) désunis entre eux, en raison de l’immense butin à partager, le Clan fort étant le Clan le plus fortement amarré/arrimé/accroché au DRS… Le Régime militaire forme un « mouvement d’intérêts communs », selon la formule Wébérienne : ses membres, franges et factions sont animés par des réflexes et des sentiments de solidarité clanique, familiale et idéologico-politique construits durant 50 ans….Pour une nette et meilleure précision sur les termes et les notions, il faut dire que ce sont les Maitres du DRS et les Généraux de l’Etat-major ( la Hiérarchie) qui commandent, et non l’Armée (l’Institution militaire, cadre institutionnel).

    De nos jours, le DRS s’est mué en « mafia tentaculaire », « ramifié » à tous les domaines d’activité sécuritaire, politique, économique, sociale et associative, et tissé sa « toile d’araignée », son quadrillage partout : institutions, associations, entreprises, sociétés, tous les secteurs, à tous les stades et échelons. Ses agents et correspondants ont pour domaines de prédilection : le commerce extérieur, l’import-export, le trabendo, les trafics en tous genres, le proxénétisme, la prostitution, les hôtels de passes, les lieux de débauche, les bars et restaurants, la drogue, le net, les sites, les blogs, les médias, la presse, les radios, partis, associations, le BTP et autres secteurs où ça rapporte énormément d’argent, l’argent comme autre instrument de domination. Le DRS recrute fortement dans les institutions (facs, lycées, hôpitaux, usines, administrations, entreprises) convoitées quotidiennement par les flux importants de populations, ces populations que le Régime militaire considère comme « l’ennemi intérieur », l’ennemi à abattre, et tient à le surveiller, le contrôler, l’embrigader, le terroriser, le régenter et l’empoisonner par la propagande et l’intox. Son « système concentrationnaire » constitue la « 49° Wilaya » : bagnes, prisons, redoutes, cachots, caves…..où ses sbires assoiffés de sang pratiquent « la torture généralisée », héritée de triste mémoire, celle des sinistres pratiques d’Aussaresses, Le Pen, Godard, Léger et compagnie …

    Le DRS est « partout et nulle part » ! Partout, du fait de son quadrillage systématique. Nulle part en raison de son organisation et sa structuration secrètes, invisibles, imperceptibles…mais décelables !

    Le DRS est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir », c’est l’Enclave autoritaire principale, la Main de fer des Généraux, leur Bras politique, la Colonne vertébrale et l’Epine dorsale du Régime militaire, son Syndicat du crime, son Fer de lance, son Cœur et son Cerveau, son Centre névralgique, son Mur de soutènement, sa Digue de protection, sa Force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la « caste militaro-mafio-bureaucratique » qui détient le Pouvoir dictatorial, total, intégral, absolu..…

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.