Accueil > Actualité > La MINUSMA s’attaque aux positions du MNLA et ses (...)
La MINUSMA s'attaque aux positions du MNLA et ses alliés.
mercredi 21 janvier 2015
par Masin
Ce mardi 20 janvier des avions de la MNUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) ont bombardé des positions du MNLA et ses alliés à Tabankort, près de Gao. Ce sont des bombardements simultanés à des attaques perpétrées par des milices terroristes qui travaillent de concert avec l’armée malienne, par ailleurs soutenue par la France.
Cette attaque à laquelle le MNLA et ses alliés ne s’attendaient pas a fait plusieurs morts parmi les forces de l’Azawad.


Un soldat de la MINUSMA à Kidal



Tout en prétendant vouloir la paix et participant au processus de pseudo-négociations sous les hospices d’Alger qui a pris le relais des Burkinabés, l’Etat malien n’a pas manqué une occasion pour essayer de reprendre des territoires de l’Azawad par la force.

Par le passé, la MINUSMA a fait preuves de divers manquements à son rôle et mandat fixés par le Conseil de Sécurité des Nations Unies. En octobre 2014 par exemple, alors que le MNLA avait informé la MINUSMA du mouvement de milices pro-maliennes vers ses positions à Intililt, cette dernière n’avait pris aucune disposition pour empêcher les affrontements entre les milices et les forces du MNLA. D’autres attaques ont eu également eu lieu comme à Anefis en juillet 2014, à Intililt, à Boulakassi et à Tessit en octobre 2014 ainsi qu’à Ber et Zarho en décembre 2014. A chaque fois, les forces onusiennes n’interviennent pas pour empêcher les milices d’agir. A se demander si la MINUSMA et les forces françaises ne cautionnaient pas les agissements de ces milices pro-maliennes !

Le MNLA et ses alliés ont aussitôt condamné cette attaque et annoncent la suspension de leur collaboration sur le plan sécuritaire avec la MINUSMA. La Coordination des cadres de l’Azawad (CCA) parle, quant à elle, de "graves dérapages de la MINUSMA" (voir le communiqué).

Cette action internationale dans l’Azawad n’est en réalité qu’un leurre. Son but est d’empêcher le MNLA de libérer l’Azawad et participer à sa neutralisation si ce n’est à son élimination, ainsi qu’à celles de toutes les forces qui tenteraient d’œuvrer pour la libération de leur territoire des prérogatives que s’arroge un Etat mafieux et génocidaire.

Créée par le Conseil de sécurité des Nations Unies par la Résolution 2100 du 25 avril 2013, la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) est censée appuyer le processus politique et réaliser un certain nombre d’activités de stabilisation concernant la sécurité, et elle est censée notamment protéger les civils et surveiller les droits de l’homme. Son mandat a été prolongé par la Résolution 2164 (2014) jusqu’au 30 juin 2015.


Nous nous souviendrons toujours de septembre 2013 où des militaires français se sont attaqués à des femmes touarègues à Kidal qui manifestaient pacifiquement contre la venue de représentants de l’Etat malien (voir vidéo). Ces militaires étaient là dans le cadre de l’opération Serval lancée par la France pour sauver ce qui restait encore de la république bananière de Bamako. Pour le coup, la France, là, a fait fort. S’attaquer à des femmes pacifiques, l’image est éloquente !

Il faut dire que dans cette affaire de l’Azawad, la France et ses alliés maliens se montrent incapables d’élaborer une solution politique. L’Etat malien prouve à travers ces événements qu’il ne mise que sur la force pour régler le conflit, s’appuyant sur des milices paramilitaires qui instaurent une véritable guerre civile. Le plan de règlement du conflit ne semblant pas aboutir comme il a été planifié, les forces internationales s’impatientent et il n’est pas exclu qu’elles entrent en guerre ouverte contre le MNLA et ses alliés qu’ils n’arrivent pas à faire rentrer dans les rangs. Le scénario des années 1990, qui n’a fait qu’engendrer une série de nouvelles insurrections en refusant aux Touaregs les droits démocratiques qu’ils revendiquaient, est en train de se rejouer. La suite est prévisible.

Masin Ferkal.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
1
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • A mon avis, il n’y a pas de milices pro-gouvernementales ça ne fait pas de sens- Il y a d’une part, les mouvements qui réclament des droits reconnus par le Conseil de sécurité des nations unies et d’autre part, un gouvernement qui utilisent des stratégies sous des formes diverses pour couvrir ses manœuvres dilatoires

    repondre message

    • si les berbères sont maltraités ,ignorés et muselés il le doivent à leur irresponsabilité. Ils s’inquiètent pour le prophète, l’islam et les causes des autres et ils s’en fichent pour leur liberté identité et culture. Bien au contraire ils nos ennemis forts nombreux à mieux nous enfonçons.
      VOILA LA TRISTE REALITE.

      je salue les kurdes pour le combativité er leur victoire amplement mérité sur les d’Allah .

      repondre message

  • La MINUSMA s’attaque aux positions du MNLA et ses alliés. 26 janvier 2015 08:04, par Lwennas Uberber
    Azul juste un aperçu sur la triste réalité de notre faiblesse , nous les amazighs, surtout la diaspora ; en effet ce n’est pas des organisations qui manquent précisément en France et à travers le monde en général mais les dits sont là on pourrait défendre toutes les causes exeptée la notre ; on était là pour la Palestine ( les amazighs orientalisés sombrant dans la danse du ventre) , aussi dans la marche républicaine à Paris pour dire " je suis Charlie " pour se définir par négation et dire k nous sommes pas des arabes ni même muz au lieu de nous regarder dans la glace et cessons toute hypocrisie et nous débarrasser de cette maladie qu’appelle SalemChaker " la haine de soi assumée " triste vérité quand elle est en plus réalité , mais attendant notre disparition pour se rendre compte que nommer une organisation "collectif des amazighs en France " et se contenter de qlq commentaires sur fcb est juste minable . s tegmatt Lwennas .

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.