Accueil > Actualité > La monarchie marocaine use de l’arbitraire à Imider
La monarchie marocaine use de l'arbitraire à Imider
mardi 24 juillet 2012
par Masin
Les associations Afafa et Tamazgha dénoncent des arrestations arbitraires de militants d’Imider par la police de la monarchie marocaine. Un autre militant, Mustapha Ouchtoubane, a été arrêté, lui, le 5 octobre 2011 et condamné, en première instance, le 1er décembre 2011, à quatre ans de prison ferme. La condamnation est confirmée par la cour d’appel de Ouarzazate le 13 février 2012, ne laissant aucune chance à ce militant.


Ces arrestations s’inscrivent certainement dans la stratégie de la police marocaine qui vise à intimider un mouvement qui tient et qui résiste maintenant depuis près d’un an. En effet, régulièrement, et ce depuis août 2011, des manifestations sont organisées par la population d’Imider pour dénoncer la holding SMI (Société de métallurgie d’Imider) qui exploite la plus grande mine d’argent d’Afrique. En effet, cette holding, filiale du groupe SNI/ONA [1] exploite la mine d’Imider depuis 1969 et fait des bénéfices parfois exorbitants alors que la population locale vit dans la misère totale. Pire, cette population est privée d’eau et assiste à l’épuisement de sa nappe phréatique. Les manifestants exigent, entre autre, que 75% des emplois soient réservés à la population locale frappée par un fort taux de chômage. Ils exigent ainsi à ce que leur territoire où est exploitée une mine d’argent qui produit une grande fortune puisse bénéficier d’infrastructures qui permettent aux citoyens de vivre dignement.

Les citoyens, à l’unanimité, se sont ainsi organisés au sein du Mouvement sur la voie de 96 qui est le cadre légitime représentant de cette commune rurale de sept villages. Ils ont fait savoir leur objectif principal à savoir "l’accès à la jouissance des richesses de leur communauté et la défense de leurs droits légitimes en tant que citoyens".

Ce n’est pas la première fois que les populations d’Imider se mobilisent contre cette société qui participe à l’enrichissement de la famille allaouite. En effet, en 1996, et pendant quarante-huit jours, les villageois occupent les abords de la mine jour et nuit et manifestent régulièrement. La police intervient pour disperser les populations, elle brûle les tentes et détruit tout ce qui s’y trouve notamment la nourriture. L’intervention musclée des forces de répression marocaines a ainsi fait vingt-deux blessés. Vingt-trois personnes, dont deux femmes, ont été arrêtées ; seize parmi elles ont été relâchées après la garde à vue et six seront condamnées à des peines de prison allant de un à deux ans.

Dix ans auparavant, en 1986, suite à la privatisation de la société, ses responsables avaient décidé de creuser un nouveau puits malgré le refus des habitants. Ces derniers tentent de s’y opposer et les autorités procèdent à l’arrestation de six agriculteurs qu’elles emprisonnent sans jugement pendant un mois.

Aujourd’hui c’est sur le mont Alban que des habitants des villages d’Imider ont installé un camp face à la mine, le long de la route nationale 10 qui relie Ouarzazate à Tinghir. Le camp est devenu un village et c’est à cet endroit que la population a partiellement coupé une conduite d’eau qui alimente la mine. Chaque jour se tient une assemblée générale où femmes, hommes et enfants s’expriment durant plusieurs heures.

Le camp vit de la solidarité des villageois d’Imider. Cette action qui, par ailleurs, réduit la production d’argent, est utilisée comme moyen de pression sur la direction de la mine par les villageois déterminés à arracher leurs droits.
Ce mouvement exceptionnel en Afrique du Nord mérite soutien et encouragement ; il serait injuste que le combat de ces courageux villageois du Moyen-Atlas ne puisse aboutir ! D’autant plus qu’il n’est pas exclu que la monarchie ait recours à la force et à la violence pour casser cette mobilisation. Un régime qui, à maintes fois, a fait preuve de barbarie est capable de tout pour protéger ses intérêts...

Ci-après le communiqué des associations Afafa et Tamazgha.

Masin Ferkal.

COMMUNIQUE

L’Etat marocain procède à des arrestations arbitraires à Imider



Cinq militants amazighs, membres du Mouvement sur la voie de 96 ont été arrêtés jeudi 12 juillet par la police de la monarchie marocaine et seront traduits devant le tribunal de Ouarzazat le 26 juillet 2012. Il s’agit de Moha Bennaser, Karim Lahcen, Faska Laadad, Taïeb Omar et Moha Ouljihad.
Le Mouvement sur la voie de 96 organise des rassemblements sur la montagne d’Alebban à Imider, près de Tinghir (sud-est du territoire marocain), depuis août 2011. Ces manifestants pacifiques exigent de la Société métallurgique d’Imider (SMI) qui exploite la mine d’argent d’Imider d’embaucher parmi les habitants de la région. Ils dénoncent également la pollution de la région par des produits toxiques utilisés par cette société et préviennent quant au risque de l’épuisement de la nappe phréatique. A signaler que la majorité des actions de cette société sont détenues par Mohamed 6, le monarque alaouite.

En décembre 2011, un autre militant du Mouvement sur la voie de 96, Mustapha Ouchtoubane, a été arrêté et condamné à une peine de quatre ans de prison ferme par le tribunal de Ouarzazat.

Nous tenons à dénoncer ces arrestations arbitraires et exigeons la libération inconditionnelle des détenus Mustapha Ouchtoubane, Moha Bennaser, Karim Lahcen, Faska Laadad, Taïeb Omar et Moha Ouljihad.

Nous appelons à la solidarité avec ces détenus ainsi qu’avec l’ensemble des détenus politiques amazighs qui croupissent dans les prisons marocaines.


Paris/Roubaix, le 23 juillet 2012.

Afafa (Roubaix)
Tamazgha (Paris)

Contact :
Afafa. E-mail : associationafafa yahoo.fr
Tamazgha. Tel : 06.52.10.15.63 / E-mail : tamazgha.paris gmail.com



Télécharger le communiqué sous format PDF
PDF - 14.4 ko


Photos des manifestations d’Imider et de la SMI


Depuis août 2011




Une chanson à écouter...
MP3 - 11.4 Mo

info portfolio

Notes

[1SNI (Société nationale d’investissement) et ONA (Omnium nord-africain) ont fusionné le 25 mars 2010, le groupe né de la fusion est dirigé par Hassan Bouhemou, actuel homme de confiance de Mounir Majidi, Secrétaire particulier du Mohammed VI.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • La monarchie marocaine use de l’arbitraire à Imider 24 juillet 2012 15:40, par lurcher

    Ces villageois ne peuvent rien tout seuls contre ce pouvoir feroce et oppresseur, dans ce pays c’est la solidarite qui manque. Quand des citoyens marocains se font tabasser par la police au Sud le reste des marocains restent passifes et ne vont pas au support de leurs freres. Quand ceux du Nord ou de l’Est se font tabasser par cette police qui est pire que la police << colonialiste francaise ou Espagnole >> se font tabasser ou emprisonner le reste du maroc fait pareil.
    Les marocains sont tres dociles et tres passifes en comparaison avec les autres pays d’Afrique du Nord ou pays Arabes. Ils sont condamnes au tabassement du Mekhzene.

    http://youtu.be/SSn8yxUK42I

    Voir en ligne : La monarchie Marocaine use de l’arbitraire a Imeder

    repondre message

    • La monarchie marocaine use de l’arbitraire à Imider 25 juillet 2012 15:00, par La Mecreante !

      -  « Les marocains sont tres dociles et tres passifes en comparaison avec les autres pays d’Afrique du Nord ou pays Arabes. Ils sont condamnes au tabassement du Mekhzene. »

      Ils sont surtout sous la botte d’un arabe, fils d’un arabe, petit-fils d’un arabe. et toute la bande d’arabes se prétend descendre en ligne direct du pédophile des sables d’arabie.

      La vraie question : pourquoi les berbères adoptent systématiquement les conneries zarabiques ?

      repondre message

  • azul fell-awen. La lutte de ces villageois est juste et légitime, et tout ce qui est juste portera un jour ses fruits quelque soit la Force répressive en face. Franchement ces villageois ne demandent pas la lune,seulement du travail,des infrastructures, de l’eau pour pouvoir vivre dignement, alors pourquoi autant de répression contre un combat pacifique.Quand on est dans les hautes sphères, on est responsable devant sa population et aussi devant Dieu. On peut échapper à la justice humaine mais pas aux lois divines et immuables.Et de plus, c’est encore plus grave quand on prétend être le Commandeur des Croyants. Hmed

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.