Accueil > Actualité > Tamazgha plus que jamais aux côtés de l’Azawad !
Tamazgha plus que jamais aux côtés de l'Azawad !
dimanche 2 décembre 2012
par Masin
Ni le froid, ni la campagne de propagande anti-MNLA et encore moins les tentatives visant à discréditer Tamazgha et son action n’ont pu venir à bout de la détermination des militants de Tamazgha et de toutes celles et ceux qui la soutiennent pour occuper l’espace public à Paris et réaffirmer leur détermination à se battre aux côtés des Touaregs décidés à accéder à leur indépendance.



C’est dans un contexte miné et difficile pour l’Azawad et le Mouvement national pour a libération de l’Azawad (MNLA) que ce rassemblement est venu rappeler que rien ne pourra entamer la détermination des femmes et des hommes engagés dans le combat de libération de l’Azawad.

Par ce rassemblement, Tamazgha a tenu à réitérer son engagement dans le combat que mène le MNLA depuis janvier 2012 pour l’indépendance de l’Azawad, mais, et surtout, aussi pour dénoncer l’attitude de l’État français et de sa classe politique qui continuent à se comporter en véritable force coloniale dans le pays amazigh. Le mépris de l’État français à l’égard des Berbères ne peut laisser indifférents les militants de Tamazgha pour qui l’accès des Berbères à leur souveraineté demeure un combat essentiel.

La même France qui monte au créneau pour défendre, à titre d’exemple, le droit des Palestiniens à accéder à un État, s’oppose, parfois de façon épidermique, à toute idée d’indépendance chez les Berbères. En témoigne cette rencontre qui a eu lieu au Quai d’Orsay le 22 novembre 2012 entre une délégation du MNLA et des hauts fonctionnaires du Quai d’Orsay dont Jean-Félix Paganon, envoyé spécial de la France pour le Sahel. En effet, lors de cette rencontre, les représentants de l’État français ont "exigé" du MNLA de renoncer à son projet d’indépendance de l’Azawad. C’est la condition que les Français ont posé pour envisager des discussions avec le MNLA. L’État français qui est resté indifférent devant la lutte que mène le MNLA contre les terroristes islamistes qu’il prétend pourtant vouloir combattre, ne peut être plus clair dans son indifférence quant aux intérêts des Touaregs et leur sécurité.

Autant dire que la France participe activement à la guerre contre les indépendantistes amazighs ! Son choix est fait. Reste que les Berbères fassent leur choix et révisent radicalement leur position vis-à-vis de la France.

Si aujourd’hui nous n’avons rien à attendre de l’État français, il y a tout un travail d’explication à faire auprès des citoyens français afin qu’ils comprennent la situation, et surtout leur montrer combien leur classe politique les trompe et les engage dans des combats malsains qui desservent les véritables intérêts de la France. Ainsi, l’État français s’engage dans des combats où des valeurs comme la liberté et les droits de l’Homme sont piétinés au profit d’intérêts notamment énergétiques qui voient l’État français s’accoquiner avec des dictatures, des régimes voyous et autres républiques bananières. Aujourd’hui, la France ne cache pas ses relations privilégiées et son "amitié" avec l’Émirat du Qatar qui règne avec la Chariâa et qui est, et il ne s’en cache pas, le plus grand sponsor du terrorisme islamiste à travers le monde.

Lors du rassemblement de Paris, plusieurs personnes ont pris la parole pour exprimer leur solidarité avec l’Azawad. Parmi les intervenants, Fethi n Khelifa, un militant amazigh de Libye, président du CMA, venu de Hollande justement pour appeler à une plus large solidarité amazighe avec l’Azawad. Il a dit combien les populations de l’Azawad ont besoin d’aide et de solidarité aussi bien sur le plan politique que sur le plan humanitaire. Pour Fethi n Khelifa, les Touaregs ne peuvent trouver un véritable soutien qu’auprès de leurs frères Imazighen. La voix des Imazighen de Tnunisie était également présente à Paris et s’est exprimée par Moussa Ziada un militant amazigh d’Azro qui a dénoncé la barbarie de l’État malien sur les Touaregs avant d’exprimer la solidarité des Imazighen de Tunisie avec les Touaregs de l’Azawad, les Imazighen de Tunisie qui apportent tout leur soutien à "la première république amazighe de l’Azawad". Lhoussain Azergui, président de l’association AFAFA (Roubaix), a tenu à dire que les Touaregs méritent notre soutien, et ce avec tous les moyens. Il a dénoncé la campagne de désinformation menée par les médias français et à leur tête l’AFP pour discréditer les Touaregs et leur combat pour l’indépendance. Saïd Khoutour, amazigh d’Arif, venu de Hollande, estime que la France qui a combattu nos ancêtres en Afrique du Nord à l’époque de la colonisation continue toujours à nous combattre par tous les moyens.

Mohand, un militant du MNLA en Europe, a tenu à transmettre aux manifestants les amitiés de Bilal ag Achérif, Secrétaire général du MNLA, actuellement à Paris (il est vrai que l’on aurait souhaité qu’il soit présent au rassemblement) et a fait un bref état de la situation dans l’Azawad en précisant que les troupes sont plus que déterminées à aller jusqu’au bout du combat pour l’indépendance de l’Azawad.

Avant de clôturer le rassemblement, les organisateurs du rassemblement, en l’occurrence les militants de Tamazgha, ont promis de revenir dans la rue parisienne pour parler de l’Azawad et pour dénoncer l’alliance internationale menée par la France et qui vise à maintenir l’Azawad, et par la même l’ensemble des Imazighen, sous le joug de ce colonialisme sous tutelle. Les militants de Tamazgha ont tenu également à adresser un message à tous ceux qui dépensent leur énergie à tenter de discréditer Tamazgha et à affaiblir son action. En effet, les réseaux du DRS à Paris ou sur la toile Internet pourront toujours s’activer et trouver des relais y compris au sein du MNLA, mais cela n’entamera pas leur détermination à se battre pour l’indépendance de l’Azawad et pour la dignité des Touaregs jaloux de leur liberté.


La Rédaction.





Déclaration de Tamazgha lue par Yan AKILAL


Intervention de Masin FERKAL, au nom de Tamazgha.


Interventions de représentants d’associations et mouvements amazighs présents au rassemblement



SOLIDARITE AVEC L’AZAWAD

Solidarité avec les Touaregs de l’Azawad...

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Tamazgha plus que jamais aux côtés de l’Azawad ! 3 décembre 2012 07:24, par La Mecreante !

    mon humble avis : il faut sous-titrer les vidéos (français ou anglais). peu de gens comprennent l’amazigh.

    même si "les agents" le traduisent parfaitement aux "services" de la françarabia-iZlamiya, dont le lèche-babouches se rend dans les prochains jours chez les égorgeurs algériens.

    repondre message

  • Bonjour,

    Le jour du rassemblement pour l’azawad (samedi 1 décembre 2012),
    deux policiers postés à la sortie de la bouche de métro : assemblée nationale, dispersaient les manifestants en les intoxiquant sur le lieu exact du rassemblement.
    Ils m’avaient dit que le rassemblement était délocalisé à Metro : Strasbourg saint denis.

    Il faut le savoir pour mieux les contrecarrer la prochaine fois.

    Kaci

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.