Accueil > Actualité > Violence policière à Agadir
Violence policière à Agadir
L’anti-amazighisme toujours vivant au sein de la monarchie marocaine
dimanche 3 février 2013
par Masin
Le Mouvement amazigh à Tamazgha occidentale a appelé à un grand rassemblement "Tawada" pour ce dimanche 3 février 2013 à Agadir. Des milliers de manifestants étaient attendus alors que la police de la monarchie marocaine a déployé un dispositif impressionnant pour empêcher les manifestants de se rendre au lieu de la manifestation.



C’est notamment aux gares routières d’Agadir et celle d’Inezgane que les forces de répression se sont déployées.
Ainsi, des dizaines de personnes ont été arrêtées, des drapeaux amazighs confisqués. Les policiers, en tenue et en civil, interpellent toute personne qui porte un drapeau amazigh ou une banderole ainsi que les personnes arborant des tee-shits ou casquettes aux couleurs amazighes.
A la gare routière d’Inezgane, tôt le matin les policiers ont arrêté des personnes soupçonnées se rendre à Agadir et leur ont confisqué tout ce qu’ils ont sur eux notamment des drapeaux et des appareils photos numériques.

Par ailleurs, des militants venus par la route d’Imi n Tanout et de Marrakech vers Agadir se sont vus confisqués leur banderoles et drapeaux.
Selon les informations qui nous sont parvenues sur le terrain, la ville d’Agadir est sous tension et assiste à un déploiement de forces de répression sans précédent.

Cette attitude de la monarchie marocaine montre que la haine de Tamazight demeure l’un de ses principes. La monarchie ne saura admettre qu’Imazighen se prennent en charge. Elle ne pourra tolérer qu’une amazighité domestiquée et des Imazighen dociles intégrés dans ses institutions et acquis à ses valeurs. Ainsi, il serait un leur que de croire que la monarchie marocaine, ou tout autre régime installé en Afrique du Nord, tolérerait un mouvement amazigh indépendant !

Nous allons suivre de près les suites de cette intervention musclée des forces marocaines et la réaction de la mouvance amazighe.


La Rédaction.



Rassemblement de solidarité avec les Touaregs de l’Azawad

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Violence policière à Agadir 3 février 2013 16:32, par aheccad
    Imazighen, s’ils veulent vivre, doivent dire leur désaccord à ceux qui les empêchent de vivre. Et autrement que par des paroles, puisque leurs paroles n’arrivent pas aux oreilles de ces messieurs. Mais avant, ils ont à se libérer de l’emprise du chef de leurs oppresseurs, Mahomet d’Arabie.

    repondre message

  • Violence policière à Agadir 3 février 2013 18:14
    Le continent Amazigh est en reconstruction, nul ne peut arrêter la marche de ses peuples pour leur liberté. amazigh. Rachid HITOUCHE Auteur-romancier

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.