Accueil > Actualité > Zari, une association amazighe des Bouches du (...)
Zari, une association amazighe des Bouches du Rhône.
lundi 3 mars 2014
par Masin
L’association Zari est née en 2010 est basée à Marseille (Bouches du Rhône) où se déroulent l’essentiel de ses activités.
Zari est une association ouverte à l’ensemble des composantes amazighes, mais aussi aux amis des Amazighs. Si dans le cadre du cours de langue amazighe mis en place par l’association en 2014, ce sont les variantes rifaine et kabyle qui sont enseignées, l’association pourrait mettre en place des cours d’autres variantes si la demande s’exprime.



Sensible à la cause occitane, terre d’accueil, ainsi qu’à d’autres causes comme la cause kurde représentée par une communauté assez présente à Marseille, l’association Zari a eu à organiser des actions en partenariat avec des organisations occitanes et kurdes, actions qui, par ailleurs, ont eu beaucoup de succès.

Afin de savoir plus sur l’association ainsi que ses activités, notamment le cours de langue, nous avons rencontré Khalid Bouyaala, président de l’association, et Salem Djemaï, membre de l’équipe chargée de l’enseignement de tamazight pour l’association, qui ont eu l’amabilité de répondre à nos questions.



.


Enseignement de la langue berbère à Marseille

"La possession de deux registres de signifiants ou plus pour dire une même chose est un atout pour penser le monde et s’y mouvoir."
(TAPERNOUX P., 1997, Les enseignants face aux racismes, Paris, Anthropos, p. 152.)



En France, plusieurs associations culturelles dispensent des cours de langue berbère, assurent la préparation à l’épreuve facultative de berbère au Baccalauréat et organisent des animations culturelles autour de la langue et la culture berbères. Notre association Zari, qui a vu le jour en février 2010 à Marseille, veut également apporter sa pierre à l’édifice. En effet, dès le mois de févier 2014, chaque mercredi, nous donnerons des cours de berbère (kabyle et rifain) ouverts à toutes celles et à tous ceux (petit ou grand) qui désirent apprendre cette langue ou perfectionner ses connaissances en cette langue ancestrale.
Selon Salem Chaker, Professeur de berbère à l’université Aix-Marseille et directeur de l’Encyclopédie berbère, dans un entretien qu’il a accordé à Tamazgha en 2006 sur le thème de l’enseignement du berbère en France, "la clef de voûte d’existence et de survie des berbères en tant que groupe humain particulier est leur langue : ils n’ont d’autre choix s’ils veulent exister et survivre que de se donner, là où ils sont, les moyens de sa préservation et de son développement." Néanmoins, chez les jeunes d’origine berbère nés en France, la fidélité à la langue semble moins marquée. Plusieurs enquêtes et travaux récents témoignent que la langue berbère ne se transmet pas bien dans les familles. C’est donc un acte militant pour les jeunes et les moins jeunes d’apprendre et de continuer à pratiquer sa langue et à la transmettre. En outre, la bonne connaissance de la langue et de la culture d’origine est incontestablement un facteur propice à la réussite scolaire, à l’adhésion à la culture d’accueil. Tous les spécialistes affirment que les enfants et les groupes qui maîtrisent leur patrimoine culturel et linguistique d’origine et ont avec lui une relation valorisante, accèdent plus facilement à un bon niveau de connaissance dans la langue et la culture du pays d’accueil.

En France, plus de 2200 élèves de Terminales présentent l’épreuve facultative de langue berbère au Baccalauréat, bien qu’ils ne reçoivent aucune préparation à cette épreuve dans le cadre des établissements scolaires. Ces données manifestent un fort attachement de certains jeunes berbérophones de France à leur langue. Les initiatives comme la nôtre sont donc recommandées à travers tout le territoire français pour que ces élèves aient un cadre approprié pour préparer convenablement cette épreuve au Baccalauréat.


Dr. DJEMAI Salem
Enseignant de Berbère à l’université Aix-Marseille,
Membre de l’équipe chargée de l’enseignement de tamazight pour l’association ZARI.

Marseille, le 25 janvier 2014


ZARI,
Association pour la promotion de la culture berbère

Cours :

- Mercredi de 14h à 16h
au local de 1000 bâbords – 61, rue Consolat - 13001 Marseille

Contacts : 0678244249 ou 0648788767

- Samedi de 14h à 16h
au 49, rue de la Joliette - 13002 Marseille
Contact : 0667723387.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


9 Messages

  • Zari,une association de jeunes dynamiques et sympathiques. Ces jeunes sont volontaires et pour la plupartdes culturalistes , ce qui est excellent au demeurant. Mais une personne peut leurs porter préjudice, préjudice à leur travail et à leur volonté mais surtout casser cet bel élan....un seul triste type, un ancien du Pags !!! il est à zari ce que la zbiba ou la ziba est aux islamistes, c’est dommage !!!!! il faut qu’il s’en débarrasse au plus vite !!!!!

    repondre message

    • Ces jeunes sont volontaires et pour la plupart des culturalistes comme vous le dites bien, ay afus, mais vous avez oublié de dire qu’il sont également mûrs et savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils font.

      repondre message

    • Zari, une association amazighe des Bouches du Rhône. 4 mars 2014 12:33, par Taqvaylit N Fransa

      Zari est une association très bien fondée, avec comme seule valeur la promotion de la culture et de la langue amazigh.

      Les membres de l’association sont dynamiques, doués et très investit.

      Les cours de berbère dispensés sont de grandes qualités, les enseignants sont qualifiés pour offrir à l’élève une méthode d’apprentissage efficace.

      L’association Zari a un grand et bel avenir qui sera bénéfique à tamazight .

      repondre message

  • Excellente présentation de ZARI par son Président et le professeur chargé de la difficile mise en place du cours de Tamazight. Dorénavant la marge de manoeuvre dédiée à l’erreur nous est réduite. Merci Masin pour ta contribution pour faire sortir notre association de l’ombre.

    repondre message

    • Je suis tout à fait d’accord Bachir, et merci à Tamazgha pour cette belle initiative ... et vive Tmazight

      repondre message

    • Nos ami-e-s de ZARI, comme l’a si bien dit Salem dans l’entretien, animent une émission de culture et d’actualités amazighes tous les vendredis de 21h30 à 23h sur les ondes de radio Galère (88.4fm dans les Bouches du Rhône ou wwww.radiogalere.org dans le reste du monde). Ce vendredi 7 mars (par exemple) l’émission sera consacrée à la femme amazighe dans sa quête d’émancipation. Et ce à l’occasion du 8 mars, journée internationale des femmes. Vous pouvez participer à l’émission en appelant au 0033491082810 ou 0033491082815

      repondre message

  • Zari, une association amazighe des Bouches du Rhône. 4 mars 2014 13:07, par Taqvaylit N Fransa

    Les cours sont dispensés le :

    Mercredi de 14H/16H local 1000 Babôrds, 61 rue Consolat Marseille 13001

    Samedi de 14/16H local Said Joliette, 49 rue de la Joliette Marseille 13002

    repondre message

  • ce sont des jeunes formidables qui veulent assurer la relève à Marseille. Nous en avons bien besoin pour la promotion de notre culture dans cette ville.

    repondre message

  • Bonne continuation, grâce à l’action, l’émulation et le travail coopératif, le terrain marseillais ne verra pas s’éteindre la flamme berbère.
    Afud i kunwi. Aselmed, asissen n tutlayt d iswiyen imeqqranen. Ayyuz

    N. A.
    Aix

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.