Accueil > Actualité > "Imečča n Tirrgin", un roman d’Azergi.
"Imečča n Tirrgin", un roman d'Azergi.
mardi 31 octobre 2017
par Masin
Sortie de "Imečča n Tirrgin" (les mangeurs de braises), un roman en langue amazighe d’Aksil Azergi, aux éditions "Azag n wuccen".

Aksil Azergi récidive avec ce roman en tamaziɣt qui vient enrichir la bibliothèque de la littérature amazighe. Comme dans l’ensemble de ses œuvres, l’auteur tout en nous livrant une œuvre littéraire romanesque, il pointe des questions fondamentales au sein de la société amazighe et souvent il met à nu des stratégies des systèmes en place en Afrique du nord visant à l’éradication de l’Amazighité et à la destruction de la culture, des valeurs et de tout ce qui représente l’âme de cette terre millénaire qui résiste encore, très difficilement, à l’obscurantisme.


Moha Waknin, un étudiant à l’université de Fès, choqué par l’arrestation des membres de l’association Tilelli à Imtghren en mai 1994, prend conscience de son identité et s’engage dans la lutte pour les droits du peuple berbère.
Lorsqu’il revient dans son village, Tizi n Wuzzal, dans le Tafilalt, il rencontre Bassou Tiskett. Le vieux, revenu chez lui dans l’espoir d’être enterré parmi les siens après plus de quarante ans d’absence, il trouve son village, Tizi n Umersid, complètement abandonné par ses habitants. Il erra, depuis plusieurs mois, dans les villages de Tafilalet à la recherche des habitants chassés de leur vallée par une entreprise étatique qui a mis la main sur leur source d’eau.
Alors que Moha apprend à lutter pour son identité en tirant profit de l’histoire tumultueuse de Bassou qui avait pris part aux batailles contre l’armée française dans l’Atlas dans les années 1930 et à la deuxième guerre mondiale, il apprend qu’une entreprise étatique convoite un minerai découvert dans une montagne près de son village...
Le roman décrit la vie dans un village de montagne assailli par la peur et l’incompréhension suite aux arrestations de 1994 et aussi le courage de quelques jeunes qui ont décidé de se battre pour leur identité malgré la répression politique.
Le livre est un hommage aux détenus de Tilelli et aux pionniers du mouvement berbère dans le Tafilalt appelés à l’époque avec mépris : "Ayt Wazzul".

La Rédaction.


A lire également :

- Le pain des corbeaux (interview)
- Iɣed n tlelli (Les cenders de la Liberté).

Publications d’A. Azergi. :


- "Aɣrum n yihaqqaren" (Ungal), Tiẓrigin Idgel, Tamesna, 2006.

- "Is nsul nedder ?", tisiway n umezgun (D Σumar DERWIC d Muḥend SΣIDI AMEẒYAN), Tiẓrigin Timaziɣin, Pari, 2010.

- "Iɣed n tlelli", ungal, Tiẓrigin Timaziɣin, Pari, 2012.

- "Imeggura g Yimaziɣen", AFAFA, Rubi, 2014.

Articles dans la rubrique :

Actualité
10/11/17
0
A l’initiative du Collectif de solidarité avec le peuple catalan, une réunion publique s’est tenue (...)

Lire l'article

09/11/17
0
Face à la complicité des Etats de l’Union européenne dans le projet de répression espagnole en (...)

Lire l'article

03/11/17
0
Di tegnitt-agi anida Kaṭalunya tettnaɣ ɣef tlelli-ynes mgal adabu n Ṣbenyul ixsen ad tt-irkeḍ yerna (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.