Accueil > Actualité > Imider : jugez la SMI, libérez les détenus !
Imider : jugez la SMI, libérez les détenus !
dimanche 12 août 2012
par Masin
Cinq militants du Mouvement sur la voie de 96 ont été condamnés jeudi 9 août 2012 à deux ans de prison ferme chacun. Alors que les habitants manifestent leur colère pacifiquement depuis une année, les autorités semblent déterminées à les pousser à radicaliser leurs méthodes.


Manifestation du 1er août à Imider.



Ils s’appellent Moha Bennaser, Faska Laadad, Karim Lahcen, Taïeb Omar et Moha Ouljihad. Ils sont des militants d’une cause juste, celle des habitants d’Imider qui organisent depuis août 2011 un sit-in sur le mont d’Aleban pour arracher leur droits socio-économiques à une entreprise vorace et cannibale : la Société métallurgique d’Imider (SMI) qui exploite sauvagement leurs terres et leurs richesses.

Ces acteurs associatifs, membres du Mouvement sur la voie de 96, ont été arrêtés à Tinghir le 12 juillet 2012 et ont condamnés jeudi 9 août 2012 à deux ans de prison chacun par le tribunal d’Ouarzazat. En décembre 2011, c’est Mustapha Ouchtobane, un autre militant d’Imider, qui a écopé de qutre ans de prison ferme.

Cette nouvelle injustice qui s’est abattue sur les militants du Mouvement sur la voie de 96, semble dessiner les contours d’une nouvelle politique que les autorités tentent de mettre en œuvre pour discréditer le mouvement et les habitants. Après les intimidations, les harcèlements et les tentatives de corruption, les autorités semblent changer de méthode. Désormais, c’est aux procès expéditifs qu’elles font recours pour "donner l’exemple", apeurer les habitants et les pousser à se taire.

Au lieu de libérer tous les détenus pour apaiser les tensions et chercher une issue à la crise, les autorités enfoncent le clou et manifestent un mépris outrageux aux revendications des habitants. Elles ont choisi le bâton de "la justice". Mais, quelle justice !

Dans une démocratie, les choses se seraient passées autrement. Le procès, le vrai, qui devrait avoir lieu est celui de la SNI. Cette entreprise a pillé, pollué la région impunément et confisqué les richesses des habitants. Ce sont ses dirigeants qui doivent être arrêtés et déférés devant un tribunal, un vrai.


Lhoussain Azergui

Lire également :

- La monarchie marocaine use de l’arbitraire à Imider

- Imider : une mobilisation sans précédant...


Une chanson à écouter...
MP3 - 11.4 Mo

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.