Accueil > Actualité > La Une > L’Etat algérien assassine le Docteur Fekhar…
L'Etat algérien assassine le Docteur Fekhar…
mardi 28 mai 2019
par Rédaction-Tamazgha
Les membres de la Rédaction de Tamazgha.fr ainsi que l’ensemble des militantes et militants de Tamazgha sont bouleversé(e)s par la terrible nouvelle du décès de Kamaldine Fekhar, survenu ce mardi 28 mai 2019 à l’hôpital de Blida.
Très affectés par cette perte inestimable pour sa famille, pour le pays Mzab et pour l’ensemble de Tamazgha, nous tenons à présenter nos condoléances les plus attristées à sa femme, à ses enfants ainsi qu’à sa famille. Nous les assurons de notre soutien dans ces moments très difficiles.


C’est dans la nuit du 27 au 28 mai que l’infatigable militant mozabite a été transféré en urgence à l’hôpital de Blida depuis sa chambre carcérale à l’hôpital de Tagherdayt où il a subi un traitement inhumain par l’équipe "médicale" jusqu’à ce qu’il se retrouve dans le coma, étant en grève de la faim depuis plus de cinquante jours.

Pour rappel, Kamaldine Fekhar a été arrêté le 31 mars 2019 à Tagherdayt. Le juge d’instruction de la première chambre de Tagherdayt a ordonné sa détention provisoire, avant même que son dossier, par ailleurs vide, ne soit examiné, sur la base de quatorze accusations infondées (incitation à attroupement armé, atteinte à l’unité nationale, diffamation, …). Il a fait appel que la chambre d’accusation a rejeté, suite à quoi il a décidé, avec son co-détenu Aouf Hadj Brahim, d’entamer une grève de la faim pour protester contre ce traitement injuste et arbitraire.

Les deux militants, en grève de la faim, ont été placés dans une pièce de deux mètres carrés ; une grande salle où se trouve des toilettes avec seulement deux couvertures. Suite à une infection contractée dans cette salle, ils ont été mis en infirmerie avant de les transférer à l’hôpital de Tagherdayt où ils ont été mis dans une salle carcérale insalubre et qui ne dispose d’aucun confort nécessaire pour des malades. A cela s’ajoute l’attitude indigne et inhumaine du personnel hospitalier qui les ont maltraités jusqu’à ce que Kamaldine Fekhar entre dans le coma le 27 mai, d’où le transfert à l’hôpital Frantz Fanon de Blida.

Salah Dabouz, avocat de Kamaldine Fekhar et d’autres militants mozabites, accuse les autorités judiciaires et administratives de Ghardaia d’avoir programmé la mort de Kamaldine Fekhar.

Ainsi, les autorités algériennes, animées par leur haine de l’Amazighité, et ne cachant pas leur acharnement sur les activistes mozabites notamment ces dernières années, ont fini par se débarrasser d’un homme qui les dérange, un homme qui n’a pas monnayé sa dignité et son honneur. Un homme qui a fait son devoir envers sa communauté, la communauté mozabite, et envers la cause amazighe qu’il a toujours défendue.

Aujourd’hui, nous prenons acte d’un énième crime que l’Etat algérien commet. Nous n’oublierons pas que cet Etat, défenseur de l’idéologie arabo-islamique qui projette l’éradication de l’Amazighité de l’Afrique du nord, a mené à son terme la liquidation physique de Kamaldine Fekhar une liquidation qu’il aurait programmée depuis déjà un moment.

Nous ne l’oublierons pas, et nous allons œuvrer pour que le sacrifice de notre camarade et frère ne soit pas vain. Les tenants du régime algérien, au même titre que les tenants de l’ensemble des régimes en place sur la terre de Tamazgha, devront, un jour ou l’autre, répondre d leurs crimes.


La Rédaction .

Entretien avec Kameldine Fekhar.


Propos recueillis, via Skype, par Masin Ferkal, le 8 juillet 2015, quelques jours avant son arrestation par la police algérienne.


Lire également :

- Acharnement des autorités algériennes sur des Mozabites.
- Le Mzab face à l’acharnement du régime algérien
- L’État algérien veut-il se débarrasser du Dr. Fekhar ?
- Mzab : un plan d’éradication
- Le Mzab, cible du pouvoir algérien...
- Les Mozabites victimes du racisme du régime algérien...

Articles dans la rubrique :

La Une
11/11/19
0
La cinquième édition des Journées internationales du film amazigh (JIFA) de l’association AZAR en (...)

Lire l'article

08/10/19
2
Cet article est publié le 8 octobre 2018 sur notre site. Il reprend, notamment, un témoignage sur (...)

Lire l'article

07/08/19
0
Les munitions sont entre les mains des ennemis de Tamazgha et de ceux qui envisagent éradiquer (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • L’Etat algérien assassine le Docteur Fekhar… 29 mai 11:18, par ATHBOUYAHIA

    Le régime doit payer pour tous les ASSASSINATS POLITIQUES qu’il a commis !

    ULAC S’MEH ULAC

    repondre message

  • Je tiens à rendre un hommage tout particulier au Dr Fekhar. Le pouvoir ignoble d’Alger cherche à annihiler tout ce qui nous est cher : les libertés fondamentales ainsi que l’identitaire intrinsèque qui nous habite.
    Dr Fekhar était une voix libre bourrée d’humanité que l’on a tuée à petit feu.
    Les potentats oublient que les graines de tilelli germent plus rapidement sous l’oppression.

    Gérard LAMARI

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.