Accueil > Actualité > L’affaire des mercenaires algériens en Libye ne fait que (...)
L'affaire des mercenaires algériens en Libye ne fait que commencer...
La Ligue libyenne des droits de l’homme informe son homologue algérienne que des mercenaires algériens font partie des rangs des forces de Kadhafi
vendredi 15 avril 2011
par Masin
Dans une lettre envoyée le 14 avril 2011 à Mustapha Bouchachi, avocat, Président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), le Secrétaire Général de la La Ligue libyenne des droits de l’Homme, Soulayman Abouchwiqir, informe son homologue algérien de la présence de mercenaires algériens sur le territoire libyen et qui se battent pour Kadhafi, lesquels mercenaires seraient recrutés par les services de renseignements algériens.


Le défenseur des droits de l’Homme libyen dit à son homologue algérien que "lors de sa visite aux mercenaires faits prisonniers à Benghazi afin de s’enquérir du traitement qui leur est réservé et du respect des conventions de Genève concernant le traitement des prisonniers de guerre, le délégué de la Ligue Libyenne des Droits de l’Homme a été surpris de découvrir que parmi les mercenaires de différentes nationalités, se trouvaient des algériens". Il poursuit en précisant que lors de leur questionnement, ces derniers ont affirmé les choses suivantes :
- ignorer la véritable nature de la guerre en Libye avant d’être arrêtés ;
- que les services de sécurité algériens qui ont supervisé leur recrutement leur avaient fait comprendre qu’ils allaient combattre Alqaïda et non le peuple libyen ;
- que les mêmes services leur ont fait comprendre que leur participation mettra rapidement fin à la guerre en Libye, et qu’ils seront récompensés par un travail stable dans ce pays ;
- que le nombre de ces mercenaires algériens est estimé entre deux mille à trois mille ;
- que les mercenaires croyaient qu’ils agissaient dans la légalité comme leur ont fait savoir les services recruteurs algériens, et, par conséquent, ils tiennent pour responsables de leur sort le gouvernement algérien et ses services de sécurité.

Ces mercenaires, selon Soulayman Abouchwiqir, affirment que s’ils n’avaient pas été assurés qu’il s’agissait bel et bien d’une mission officielle émanant des autorités algériennes, ils n’auraient jamais acceptée cette aventure.

"Malgré le fait que le statut de mercenaire exposhttp://www.icrc.org/dih.nsf/INTRO/620?OpenDocumente les Algériens arrêtés à des poursuites pénales comme le stipulent les textes internationaux régissant les statuts de prisonniers de guerre, la Ligue libyenne promet de faire en sorte que le Conseil national de transition en Libye les remette aux autorités algériennes", peut-on lire dans cette lettre qui met en cause directement le Gouvernement algérien de se mettre aux côtés du dictateur libyen contre le peuple. Ainsi , par la voix de Soulayman Abouchwiqir, la Ligue libyenne des droits de l’Homme demande à son homologue algérienne de faire tout son possible pour convaincre les autorités algériennes à mettre fin à leur aide au régime sanguinaire de Libye, la mettant en garde contre les conséquences néfaste que cela pourrait avoir sur les relations entre les deux peuples, algérien et libyen.

La lettre en question, rédigée en arabe, est diffusée par le site libyen Libya watanona.com.

Lire la lettre en arabe



La Rédaction de Tamazgha.fr

Lire également :

- Le sale rôle de l’Etat algérien dans l’affaire libyenne

- Alger s’attaque aux opposants libyens...

- Le régime algérien aux côtés de Kadhafi...

- Quatre mercenaires algériens arrêtés à Yefren



Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr


Suivre l’actualité en Libye







P.-S.

Traduction assurée par Ai Khadaoui.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • - « Il poursuit en précisant que lors de leur questionnement, ces derniers ont affirmé les choses suivantes :


    - « ignorer la véritable nature de la guerre en Libye avant d’être arrêtés ;
 »

    - « que les services de sécurité algériens qui ont supervisé leur recrutement leur avaient fait comprendre qu’ils allaient combattre Alqaïda et non le peuple libyen ; »

    
- « que les mêmes services leur ont fait comprendre que leur participation mettra rapidement fin à la guerre en Libye, et qu’ils seront récompensés par un travail stable dans ce pays ; »

    

- « que les mercenaires croyaient qu’ils agissaient dans la légalité comme leur ont fait savoir les services recruteurs algériens, »

    Je n’en crois pas un seul mot ! Ces égorgeurs de naissance sont des mercenaires de la pire espèce puisqu’ils sont algériens ! ils sont allés, volontaires comme tous les mercenaires, tuer étriper égorger pour le pognon ! c’est tout !

    ils chialent et se chient dessus parce qu’ils se sont faits capturer comme des minables qu’ils sont !

    Pfffff ! "combattre alqaïda" ! ha ha ha !!! "la qaïda" est une organisation d’égorgeurs algériens ! d’ailleurs elle s’appelle AQMI ! et c’est l’algérie qui s’est décrétée "maghreb islamique" en dégoûtant tout le monde ! plus personne ne s’intéresse à cette contrée pourvoyeuse de tueurs et faiseuse de crève la faim !

    Ils "combattaient" qui et quoi en assassinant les kabyles en les poignardant dans les rues d’alger ?...