Accueil > Actualité > Le Collectif Tafsut 2010 se réjouit de la réussite de son (...)
Trentième anniversaire du Printemps amazigh
Le Collectif Tafsut 2010 se réjouit de la réussite de son action
dimanche 16 mai 2010
par Masin
Dans un communiqué-bilan, le Collectif Tafsut 2010 se félicite de la réussite de l’action unitaire qu’il a initiée pour la commémoration du trentième anniversaire du Printemps berbère. A cette occasion, le Collectif a appelé à deux rassemblements le dimanche 18 avril 2010. Un à Paris, Place de la République, l’autre à Marseille, Place Léon Blum.
Si il aurait été souhaitable que le Collectif suscite une plus grande mobilisation, vu le potentiel amazigh qu’il y a notamment en Région parisienne, il est à souligner que l’aboutissement d’une telle démarche qui a rassemblé plus de trente associations autour d’un même projet est le point positif de cette initiative. En effet, il est temps que les divers acteurs du combat amazigh apprennent à dépasser leurs "différences" pour conjuguer leurs efforts lorsqu’il est nécessaire.

Il est difficile de passer sous silence la fausse note du rassemblement parisien. L’attitude des militants du MAK a déçu plus d’un. En effet, ces derniers, en brandissant les portraits de leur président, Ferhat Mehenni, de façon "abusive" ont donné l’impression à certains observateurs que le rassemblement est organisé par le MAK (ce qui n’a pas été sans conséquences puisque nombre de manifestants ont du quitter le rassemblement). Pourtant, l’on croyait que le MAK, du moins son président, s’est toujours démarqué du zaïmisme notamment des partis kabyles qu’il ne cesse de dénoncer. Mais là, il faut dire que le MAK a fait plus fort que le FLN même sous le règne du tyran Boumediène. Et leur communiqué du lendemain faisant croire qu’ils ont été à l’initiative du rassemblement est venu dévoiler leurs calculs et confirmer leur véritables intentions de vouloir instrumentaliser le rassemblement pour servir leur "chapelle en construction", ce qui, il faut le dire, a du contribuer à les discréditer auprès de l’opinion et notamment auprès d’associations qui ont ont du se sentir "trahies", et auront, de ce fait, du mal à faire confiance au MAK dans l’avenir. Le Collectif Tafsut 2010 a eu, d’ailleurs, à rendre public un communiqué dénonçant la "scandaleuse récupération" du MAK.

Ci-après le communiqué-bilan du Collectif Tafsut 2010.

La Rédaction





Trentième anniversaire du Printemps berbère Rassemblements en France, le 18 avril 2010 à l’appel du Collectif Tafsut 2010

Le 29 juin 2009, des représentants d’associations berbères de France se sont réunis à Paris pour envisager la commémoration du 30ème anniversaire du Printemps berbère. Ils se fixent l’objectif d’une manifestation fraternelle et de cohésion car cette date, si symbolique pour la lutte amazighe, l’exige de chacun d’entre nous. Ils mettent en place le Collectif Tafsut 2010.

Dans un appel daté du 7 juillet 2009, onze associations [1], au nom du Collectif Tafsut 2010, proposent à l’ensemble des acteurs de la question amazighe en France (associations, artistes, médias, etc.) de rejoindre cette initiative. Plusieurs associations ont répondu à cet appel. Le 28 janvier 2010, trente trois associations et diverses structures signent et rendent public l’idée d’un rassemblement Place de la République le dimanche 18 avril 2010 à 14h. Autour du même appel, un ensemble d’associations se rassemblent le même jour et à la même heure à Marseille (Place Léon Blum).

Le potentiel amazigh en France dépasse par le nombre les membres de ce collectif Tafsut 2010. Toutefois, il est à noter que c’est la première fois qu’au sein du mouvement amazigh en France autant de structures s’associent, dans la sérénité et non dans la douleur et l’urgence, autour d’un projet commun et unitaire. C’est en soi une vraie réussite. Nous nous en réjouissons d’autant plus que les grandes mobilisations du passé, l’ont été dans l’urgence et lors d’événements douloureux (nous gardons toutes et tous en mémoire la mobilisation des années 2001 et 2002 liée au Printemps noir).

Environ 4.000 personnes étaient présentes à notre rassemblement ce dimanche 18 avril Place de la République à Paris. En dehors des franciliens, les manifestants sont venus de Roubaix, Lille, Nancy, Montpellier, Angers, Nantes, Rennes, Toulouse,...

Plusieurs banderoles ont été déployées sur la Place de la République dominée par les couleurs du drapeau amazigh ("Halte à l’ethnocide des Touaregs", "Maroc, une monarchie anti-amazighe et de violation des droits de l’homme", "Détenus politiques du MCA : Tamazgha est à vos côtés", "Halte aux persécutions des militants du MAK", "France-Areva : Uranium contre Touaregs").

A la tribune, plus de seize intervenants rappelaient le but et l’objectif de cette commémoration du 30ème anniversaire du printemps berbère. Les associations et organisations ayant pris la parole se sont exprimées en toute liberté : la nouveauté se voulait que le Collectif soit une tribune où toutes les sensibilités s’expriment de manière fraternelle.

Ainsi, ont été évoquées les persécutions de militants berbères par le pouvoir algérien. Des militants qui affrontent le pouvoir mais aussi l’intégrisme islamiste. Le porte parole du MAK notamment a saisi cette occasion pour rappeler la détermination de leur organisation à se battre pour que la Kabylie accède à son autonomie, seule voie, à leur yeux, à même d’assurer au peuple kabyle son épanouissement.

La politique anti-amazighe de la monarchie marocaine a été également dénoncée. Des intervenants ont exprimé leur solidarité avec les militants du MCA qui croupissent, encore aujourd’hui, dans les prisons marocaines.

L’attitude de la classe politique française qui verse dans l’amalgame et la catégorisation des Berbères a été dénoncée par des intervenants qui estiment que l’opinion française doit cesser de négliger les Berbères et les assimiler à ce qu’ils ne sont pas. Les Berbères doivent être reconnus en tant que tels.

Parmi les interventions, l’appel renouvelé pour que les Imazighen prennent en charge leur culture en se l’appropriant et en la transmettant aux jeunes générations vivant notamment à l’étranger. L’esprit du combat par la construction doit succéder aux seules actions de démonstration.

A cette occasion, la parole fut donnée à deux témoins et acteurs des évènements d’avril 1980 à savoir Laziz Tari et Gérard Lamari. L’un comme l’autre, à l’unisson, ont délivré un message appelant à l’unité et la responsabilité intelligente quant à la gestion du futur.

Il y eut également la lecture de la déclaration commune du Collectif pour ce jour mémorable rappelant, entre autre, les valeurs pour lesquelles se sont levés les citoyens de Kabylie en 1980 (reconnaissance de la langue et de la civilisation berbère en Afrique du Nord, démocratie, liberté de la presse, laïcité), tout comme leur détermination à faire aboutir le combat du peuple amazigh.

Le rassemblement a reçu le soutien de trois organisations amies. Il s’agit de Kevre Breizh, la nouvelle coordination associative de Bretagne qui œuvre pour les droits des Bretons à leur propre expression, L’Institut des études occitanes de Paris et le Réseau Afrique (Association pour les peuples menacés), une des plus importantes associations de défense des droits de l’homme en Allemagne.

A Marseille, c’est en haut de la Canebière que le public qui a répondu à l’appel d’une dizaine d’associations s’est rassemblé. Un hommage particulier a été rendu à la mémoire des jeunes assassinés lors de la terrible répression d’avril 2001 en Kabylie et de tous les militants amazighs qui ont payé de leur vie pour que triomphe la cause amazighe en Afrique du Nord. Une délégation de la Maison du Peuple Kurde est venue apporter son soutien au rassemblement. Dans son intervention, le représentant de la Maison du peuple kurde a évoqué les similitudes entre la lutte du peuple Kurde pour son émancipation et celle du peuple berbère. A la tribune, les représentants des associations signataires de l’appel au rassemblement ont souligné la nécessité de multiplier ce type d’actions unitaires. Le rassemblement s’est achevé aux alentours de 16h30 par un chant d’unité entonné par un duo Kabylo-rifain.

Les associations membres du Collectif ont tenu une réunion le samedi 25 avril 2010 à Paris pour faire le bilan de cette action unitaire. Une réunion aura lieu prochainement pour décider de l’avenir du Collectif.


Le Collectif Tafsut 2010.

Paris, le 6 mai 2010.


Site du Collectif Tafsut 2010









[|Le rassemblement parisien en photos|]




[|Sur le stand de l’Association des taxis kabyles de Paris, une association pro-MAK|].


































[|Laziz Tari, à gauche, et Gérard Lamari, à droite.|]



























[|Rassemblement de Marseille|]
































Notes

[1ACB IMAZIGHEN 44 (Nantes), Fédération C.A.B.I.L (ACB-54, ACB-Paris, ACB-Val-d’Oise, Convergences-Lille, Identité et Partage-Montpellier), ACBK (Montpellier), AKMAM (Paris), Association Kabyle n’Imazighen de l’Essonne (Chilly-Mazarin), Taferka (Montreuil), Tamazgha (Paris).

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


20 Messages

  • J’ai décidé de ne plus me rendre aux rassemblements où le Mak sera présent, on s’est senti trahi par cette récupération scandaleuse.
    • Le MAK vient aussi d’avoir un ennemi en ma modeste personne, depuis le 18 avril dernier !
      • détrompez-vous, la MAK n’as rien récuperé. c’est son projet original et son discours plutôt le mieux construit qui vous donne cette impréssion. rien ne devra nous désuader de la démarche noble et saluaire que mène Ferhat pour le développement de la Kabylie.
        • Mais bien sûr
          en bon donneur de leçons que vous êtes allez donc piocher dans le site du MAK un discours "audible et/ou lisible". Pour le reste, quelqu’un a dit un jour que "si la parole était d’argent, le silence est d’or"...

          vu ses cotations boursières du moment, je penche pour l’or...

          Juste un dernier truc :
          Je crois sincèrement que vous êtes schizophrène (heuu pardon, vous ne savez peut être pas ce que c’est mais, je ne suis pas prête à vous faire la leçon).
          Tililit

      • en politique on dit adversaire pas ennemi ton lapsus est trop revelateur
    • Tu n’es jamais venu aux rassemblement du MAK car si tu étais un partisan ou du moins un habitué tu n’aurais pas écris "Aqbayli" mais "Aqvayli".

      Les Kabyle, et le MAK vous le répète, prononce le V donc ils doivent l’écrire. Nous ne somme pas une variante régionale NON ! Nous sommes nous même et complet dans ce que nous sommes.

      Alors, ce n’est pas que tu ne viendras plus, mais, c’est que, tu n’es jamais venu.

      Amicalement

      • Le MAK va imposer aussi des règles de linguistique (pardon, non il va juste les établir : j’imagine qu’il une équipe de linguistes imminents qui travaillent en son sein). C’est bien ! Transcrire "V", pourquoi pas... Alors continuez dans votre logique et transcrivez le "th" (prononcé en arabe aussi), transcrivez le "th" (là aussi prononcé en arabe), et encore d’autres sons...
        Vous faites tout un tralala pour plaider la transcription de "V" différemment de "B" pour éviter la prononciation de certains termes (notamment aqbayli) différemment qu’en arabe, mais vous oubliez que le terme même de "aqbayli" est arabe.
        On attendra avec impatience la nouvelle grammaire du MAK. Il faut dire qu’heureusement la Kabylie voit arriver le MAK qui va tout nous faire.

        Azwaw

        • L’un des grands linguistes berbère sur la scène internationale est l’un des Promoteur de l’idée de l’autonomie de la Kabylie, le Professeur Salem Chaker qui est LA référence pour tous.

          D’autres éminents linguistes sont également sympathisants et membres du MAK.

          Vgayet et non Bgayet.
          avellud (dh) et non abellud
          avzim et non abzim
          lvaz et non lbaz
          etc. etc.

          Il ne faut pas sortir de Saint Cyr ou avoir le prix nobel pour avoir l’autorisation d’écrire V.

  • Les Kabyles de France ou de Kabylie ne souhaitent qu’une chose : l’union de toutes les associations Kabyles autour du projet pour l’autonomie de la Kabylie. Si vous avez entendu de la part des Kabyles un autre message, dites-le nous...

    Les marches organisées ce 20 avril dernier par le RCD et les sympathisants du FFS ont fait pschit ! Idem pour celle de la CADC hier. Seul le MAK mobilise en Kabylie.

    Pensez-vous sérieusement que le MAK n’est que pour 1/30 de la mobilisation à Paris et à Marseille ? Je ne le pense pas, comme vous d’ailleurs je suppose. Je reste par ailleurs convaincu comme l’écrasante majorité des Kabyles que si le MAK fait des maladresses il n’a pas pour objectif de minimiser le travail des associations. Et par conséquent cette dénonciation du MAK, à cette "occasion" du bilan en attendant une autre "occasion" qu’on ne tardera pas à trouver (commémoration de la commémoration), est absurde. Elle est d’autant plus absurde que ce parallèle mené de façon plus qu’excessive entre le MAK et le fln (plus que le fln sous boumediene... dites vous) ne vous honore pas : on ne vous a jamais dit que ce qui est excessif est insignifiant.

    Si le combat du peuple Kurde est similaire à celui du peuple berbère, il reste qu’une partie du peuple Kurde en Irak vient d’obtenir son autonomie. Les Kurdes dans leur majorité, et surtout ceux d’Irak, en sont fiers, ils n’ont pas rejeté cette autonomie qui ne concerne pas tous les Kurdes : Ce n’est malheureusement pas le cas de certains Kabyles qui opposent à l’autonomie de la Kabylie un berbérisme sans objectif...

    • Azoul a "xr",

      tu veux que si le MAK a mobilisé plus que 1/30e ça l’autorise à faire ce qu’il a fait et à nous mentir ?

      Franchement, on voit se développer une "culture" inquiétante dans certains milieux kabyles (notamment proches du MAK). Une culture FLN (et là, je suis d’accord avec l’article de Tamazgha).

      Ce que j’aurai aimé savoir c’est :

      * est ce que tu trouves ça bien que le MAK fait crois que c’est lui qui a fait l’appel et l’initiative du rassemblement ?

      * est ce que tu es d’accord de porter tous ces portraits de Ferhat comme s’il était "barzidane" ? (je n’ai pas été à la marche, je suis à Michelet, mais je suis frappé par le nombre de portraits qui apparaissent sur les photos)

      * En quoi la vérité te dérange ?

      On ne peut pas bâtir une Kabylie autonome si l’on réagit de cette façon à chaque fois que la vérité est dite. Et si ce n’est pas la vérité, il faudra apporter les éléments contradictoires.

      En plus, moi je trouve un peu culotté de s’attaquer de la sorte à Tamazgha (tu parle même de déshonneur) alors qu’en matière d’idées et de discours Tamazgha est presque irréprochable. Le MAK a beaucoup à apprendre de Tamazgha....

      Merci à Tamazgha pour les éléments d’informations apportés dans cet article : il est important d’informer les gens sur ce qui se passe réellement et de ne pas "cautionner" des pratiques qui nuisent justement à notre cause.

      Enfin, qu’on en finisse avec le zaïmisme et la pensée unique...

      Akli.

      • Azul Akli,

        Je vais essayer de répondre aux questions que tu poses dans ton message :
        Auparavant, je rejette complètement cette culture fln dont tu accuses les milieux proches du MAK. La culture fln a piétiné l’identité Kabyle et la langue Kabyle, en revanche le MAK redore le blason de la Kabylie : il lui redonnera sa liberté, son autonomie, son gouvernement et la place de Première langue à la langue Kabyle. Voilà la culture du MAK et rien d’autre. C’est cela l’essentiel.

        Pour revenir à ce qui t’intéresse, c’est à dire le fait que le MAK, dans un communiqué, a remercié les manifestants venus au rassemblement à son initiative. Je dirai que c’est une maladresse de ne pas avoir associé dans la phrase les autres associations qui ont œuvré pour cette journée. Une maladresse et rien d’autre : d’ailleurs, le lendemain du communiqué en question, un des dirigeants du MAK a corrigé le tir en publiant sur le net un texte dans lequel il était bien précisé "le cadre du collectif tafsut". C’était le lendemain, en principe on devrait en rester là, je te retourne la question : trouves-tu, après cet mise au point du dirigeant du MAK, normal qu’on revienne pour "condamner" encore une fois le MAK ? J’ai dit "encore une fois" car l’association Tamazgha avait déjà fait un communiqué dans lequel elle avait dénoncé le MAK deux jours après le rassemblement.

        Quant aux portraits de Ferhat, franchement j’approuve les militants et sympathisants du MAK qui lui témoignent une reconnaissance en affichant son portait. Ferhat est le seul parmi les grandes personnalités adulées par les Kabyles (il n ’ y en a pas beaucoup) qui dédie son combat pour la Kabylie et les Kabyles. Et disons-le : les sympathisants le voient comme le Président qu’ils n’ont jamais eu. Ferhat est un symbole de Kabylie comme l’est Matoub, inutile d’attendre sa mort pour exhiber son portrait. Il est notre Fierté.

        Désolé mais aucune vérité ne me dérange. Mais en fait de quelle vérité veux-tu parler ?

        Tu dis que je m’attaque à Tamazgha, cela est faux, tu inverses les rôles : j’ai dit que comparer le MAK au fln sous le tyran boumediene n’honore pas les auteurs de cette comparaison. Qui insulte qui ? Est ce celui qui traite les autonomistes pire que les boumedienistes ou bien moi qui suis scandalisé par cette comparaison ?

        • ferhat mhenni n’est pas une fierté pour nous, sachant qu’il essaye d’ecraser nos fréres amazigh au Maroc. expliquez nous le discour de monsieur ferhat a l’université d’été du mouvement national populaire au Maroc ? est ce qu’il a oublié que monsieur Mahjoub aherdan a été deriere les événement du Rif ? est ce qu’il a oublié que ce monsieur a été ex ministre de la déffence, intérieur... au Maroc ? est ce qu’il a oublié que ce monsieur avait meme un journal qu’il s’apelait "la voix du maghreb arabe" monsieur ferhat mhenni en meme temps que les arestation des milittants du MCA assiste a la conférence de l’association Fes Sayes (asso 100pour 100 régime). monsieur ferhat parle de l’autonomie du Sahara mais pas de ce lui du Rif car ces derniers c’est des amazigh et les autres des arabes. ...
  • Azul, n’étant pas (encore) très au fait de la question berbère, je me suis rendu au dit rassemblement pour apprendre plus sur mon identité...et j’y étais effectivement quelque peu déçu de la confusion y régnant. Ceci dit, si j’ai bien compris, l’action "unitaire" a été une réussite, je salue d’ailleurs Tamazgha qui en est à l’initiative car en fouillant dans votre site, j’ai trouvé des éléments m’indiquant que ce n’est pas la première fois que vous appeler à l’union de toutes les forces berbères... Ce type d’action est à saluer car il permet de se visibiliser. Les rares fois où les "kabyles" ont été entendus, c’est lorsqu’ils ont parlé d’une seule et même voix (ne pensez pas ici uniquement aux évènements de 2001...) Pour revenir à ce qui est dit dans les commentaires, je suis désolée, je ne vous l’apprend certainement pas, mais le MAK est très loin de réunir toutes les forces kabyles, et vous ne faites que le confirmer en "tirant"sur cet article de Tamazgha, sur le RCD et les sympathisants du FFS,...bref, tout le monde !!! Permettez-moi de vous dire qu’en ce qui concerne le RCD et le FFS (et même Tamazgha d’ailleurs), ceux là ont une inscription historique et une "ligne" directrice cohérente qu’on ne peut malheureusement reprocher qu’au meneur des troupes du MAK car cette organisation n’a même pas de projet si ce n’est de s’auto revendiquer "gouverneur" de la Kabylie... à supposer, chez XR qu’une majorité de Kabyles adhèrent au MAK , ses idées et ses méthodes (ce qui, vous le savez, est très loin d’être le cas), faites donc en sorte d’être dans la construction et non dans la récupération ! à bon entendeur salut Acawrar
    • Ay Acawrar,

      Même si je suis d’accord avec l’essentiel de ta réaction, je ne comprend pas comment tu trouverais normal qu’on brandisse les portraits de quelqu’un qui est président et pas celui qui ne l’est pas.

      Moi, personnellement je n’ai rien contre Ferhat qui peut bien être président de la Kabylie. Il faut juste qu’il soit élu démocratiquement... nous sommes encore loin de tout ça. En tous cas, vu son militantisme, tout ce qu’il a fait pour tamazight, son implication il peut bien être parmi les candidats à la présidence de la Kabylie.

      Par contre, même lorsqu’il sera président, je ne vois pas pourquoi brandir son portrait... C’est ce geste digne de toutes les dictatures et les régimes surtout arabomusulmans qui me pose le plus problème. Nous avons combattu le FLN et son régime, nous sommes contre le zaïmisme, je ne vois pas pourquoi les reproduire. En tous cas, il est dommage que ça soit des autonomistes kabyles qui fassent ça... L’autonomie doit donner une autre image...

      Si j’ai bien compris, t’as bien été au rassemblement de Paris et ce qui est dit dans l’article de tamazgha est bien vrai.

      Akli.

      • Akli,
        je pense saisir ce qui te chagrine (que le MAK use et abuse des méthodes qu’il dit combattre par ailleurs, celles de l’Etat algérien, dis moi si je me trompe), mais permets moi de rectifier une de tes phrases : non je ne trouve pas normal que les portraits d’un homme (peut importe qui il est) soient "distribués" à des petites mamies et à des enfants...
        personnellement, quand j’ai vu ça, j’ai été réconfortée dans mon sentiment vis à vis de ce MAK, très amateur en matière de politique, ça en est devenu, à mes yeux, ridicule... tu le vois peut être sur les photos de ce site, il y avait un attroupement de gens avec portraits et quelques excités qui "criaient" un slogan (le seul qu’ils ont concocté pour l’occasion...et dont, ça crevait les yeux, ils n’ont pas idée de la portée)...
        Le ridicule ne tuant pas, j’ai observé de la place où j’étais l’orchestration de la montée sur scène de Farhat avec gardes du corps et compagnie... la lecture malaisée des paroles de ce qui nous a été présenté deux minutes auparavant par une chorale de petits kabyles (ces petits m’ont franchement donné la chaire de poule à brandir notre beau drapeau sans peut être capter un mot de kabyle...) comme notre hymne... Je ne savais plus où donner de la tête...

        Donc comment veux tu que je trouve tout cela normal ?? Chose que je n’ai jamais dit par ailleurs cher Akli.

        J’en profite aussi pour dire à Amdan qu’il ne s’agit absolument pas de ne rendre QUE des hommages post mortem aux kabyles (Farhat le chanteur m’a fait découvrir ma culture et mon identité, il me manque), il s’agit de dire NON à l’amteurisme surtout quand on se prétend (et s’auto-proclame) porte parole de tout un peuple et qu’on s’autorise à prendre en main le destin d’une société et considérer cela comme un jeu (jeu de pouvoirs, de rôles, de personnes, etc.) !!!!!!. Farhat le politique a fait preuve dans le passé de soumission de ses idées aux grès des MODES...ça ne me gène pas du tout qu’il veuille continuer à faire de la politique, mais de grâce que cela soit fait "proprement" et dans les règles de l’art...

        Kabylement

        Acawrar

    • qsdfqTtu écrit que tu n’est "pas (encore) très au fait de la question berbère" en revanche tu sembles très au fait des divisions du monde Kabyles. Je doute donc que tu sois si candide que tu le prétend.

      pAR PPar ailleurs tu trouve de la cohérence au RCD et au FFS qui depuis 20 ont toujours tout fait pour "l’Algérie" en utilisant les Kabyles naifs. Tu peux nous dire ce qu’il y a de cohérent a servir de lièvre et de caution démocratique a un régime criminel et anti kabyle ?

      T ahaine à l’égard du MAK qui contrairement a ce que tu dit a un projet clair qui s’appelle l’autonomie. Ma&is c’est vrai tu n’es pas (encore) très au fait non plus de la question de l’autonomie de la Kabylie. Je t’invite donc à t’interesser et à t’instruire sur le sujet et a venir le cas échéant en discuter.

      Beine vous

  • Moi j’étais au rassemblement de paris, c’est vrai qu’il y avait trop de portraits de ferhat, et je trouve les gens du MAK très inteligents puisque les portraits sont recto-verso comme ça pour les photos c’est pratique, on voit ferhat de tous les cotés.

    rachid

    • moi j’étais au rassemblement à paris et j’ai pris le portrait de Ferhat avec beaucoup de plaisir et d’honneur. D’ailleurs je l’ai gardé comme souvenir. moi je ne vois aucun problème lors du rassemblement et le problème soulevé est un faux problème. ceux qui sont qui sont contre l’autonomie il vaut mieux qu’ils le disent clairement sans se cacher derrière de fausses raisons. d’ailleurs pourquoi ils n’ont pas parlé de l’hymne national et du gouvernement provisoire de kabylie.
      vive la kabylie, vive mas Ferhat.

      Ameziane.

    • Je suis allé Place de la République ce 18/04/2010 et j’ai été enchanté de trouver des gens de tous bords dans la communion.
      Tout le monde a eu droit à la tribune ; qui pour un discours, une déclaration, un poème, un témoignage, une chanson, etc.

      Les portraits de Ferhat ne m’ont pas du tout choqué. Quoi de plus normal , c’est une figure de proue pour le MAK et il est traité en tant que tel par les militants et les sympathisants.
      Je ne comprends pas pourquoi certains ont beaucoup de mal à admettre cela.

      Hélas, nous avons la facheuse tendance de ne reconnaitre les nôtres que post mortem.
      L’individualisme excessif nous perdra a yarraw n tmurt

      Amdan, un Kabyle Lambda sans étiquette politique.

  • C’est d’une tristesse, ces commentaires ! Moi, dans ma grande naïveté et parce que je suis désireuse d’avoir mon propre pays, ma propre carte d’identité, mon vrai chez-moi, j’adhère aux idées du MAK. Il n’ya personne, autres que Ferhat et celles et ceux qui croient en les kabyles, qui ose proclamer l’autonomie de la Kabylie. Diable ! C’est si dramatique que ça cette appropriation de la manif ? Dingue ! Quand je pense qu’en tant que Kabyle je n’ai même pas de pays où parler ma langue, que je vis dans un pays, la France, qui me considère comme indésirable sur son territoire (et je vous invite à écouter la radio "courtoisie" pour remettre tout immigré à sa place). Je trouve fou que des Kabyles se permettent le luxe de critiquer des initiatives nobles, fou ! Vous vivez dans un pays étranger et vous vous donnez le luxe de critiquer celles et ceux qui veulent en sortir ? C’est fou, non ? Tamcict.