Accueil > Actualité > Les Amazighs font mal à l’économie libyenne...
Les Amazighs font mal à l'économie libyenne...
mardi 29 octobre 2013
par Masin
Mais ce sont aussi les intérêts économiques de pays étrangers, notamment les occidentaux, qui sont touchés par cette action des Amazighs décidés à ne pas rater ce rendez-vous historique.

Les combattants amazighs d’At-Willul (Zouara) se sont emparé dans la nuit du samedi 26 octobre 2013 du complexe de Mellitah, d’une capacité de production de 160000 barils par jour. A l’exception de la canalisation de gaz qui alimente l’Italie qui est laissée en fonctionnement, toutes les exportations sont arrêtées. Le même jour, des combattants amazighs de Tiniri (Touaregs) ont procédé à l’occupation d’un champ pétrolier près d’Oubari, un champ exploité par la compagnie REPSOL.
La première action de ce genre a déjà vu le jour le 29 septembre près de Lalut où un gazoduc fut coupé, toujours par des combattants amazighs. Il s’agit du principal gazoduc alimentant les stations d’électricité des villes de Roueis, Zaouia et Misrata. Mais le 25 juillet déjà, les combattants amazighs de Lalut ont eu à couper l’oléoduc qui traverse la ville et alimente le complexe gazier de Millitah, mais cette action n’a duré que quelques jours.


Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la contestation par les Imamzighen de Libye de la politique anti-amazighe du Conseil général national (CGN) ainsi que du gouvernement libyen qui restent indifférents à toutes les démarches pacifiques que le mouvement amazigh n’a cessé de mener depuis septembre 2011 en vue d’en finir avec l’injustice historique dont sont victimes les Amazighs.
Les Amazighs, qui ne veulent plus revivre le calvaire que le despote Kadhafi leur a imposé quarante-deux ans durant, refusent toujours que les décisions sur les questions relatives aux droits des Amazighs et des Toubous soient prises par voie de vote et à la majorité. Pour eux, les décisions doivent être prises par consensus comme d’ailleurs c’était prévu dans le premier projet de la loi électorale. Les Amazighs exigent donc la révision de l’article 3 de ladite loi électorale afin que les droits naturels des Amazighs puissent être garantis sans qu’ils soient soumis à quelconque vote, et encore moins au vote de ceux qui ne sont pas concernés et qui, de surcroît, sont hostiles. L’avenir de l’Amazighité en Libye ne doit pas être entre les mains d’arabo-islamistes.

Masin Ferkal.

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


8 Messages

  • Les Amazighs font mal à l’économie libyenne... 29 octobre 2013 15:24, par amazigh libya yafren
    azul welcome from libya really the amazigh in libya need thiers rights in the gouvernment tamazight official language in constitution amazighes need to get thiers freedom they are the originall people in libya and most of libyanes are amazighes in roots but the political changed thiers identfy arabization really nowdays we alive stronge and stornge to get our humane rights viva imazighen arround the all world best whishes from libya from adrar nafussa from yafren

    repondre message

  • Les Amazighs font mal à l’économie libyenne... 29 octobre 2013 18:57, par aksel ayt atia
    l’amazighité est un droit, elle n’est pas négociable ! il faut que les amazighs s’imposent par tous les moyens pour leurs droits légitimes !

    repondre message

  • Les Amazighs font mal à l’économie libyenne... 30 octobre 2013 05:11, par La Mecreante !

    - « Pour eux, les décisions doivent être prises par consensus comme d’ailleurs c’était prévu dans le premier projet de la loi électorale. »

    là est leur erreur. leur erreur mortelle.

    l’unique solution : République Amazighe de TRIPOLITAINE.

    en dehors de ça, qu’ils continuent donc a patauger dans l’islamo-araberie-chariesque de leurs égorgeurs naturels. Comme les kabyles imbéciles.

    repondre message

  • Les Amazighs font mal à l’économie libyenne... 30 octobre 2013 10:20, par Saga des Gémeaux

    Voilà une bonne nouvelle. Prochaine étape la sécession.

    Saga des Gémeaux

    repondre message

  • Amazigh impair Libyan Economy to foster focusing their rights 30 octobre 2013 12:15, par Claudio Bencini

    Azul.

    Violence for its own sake is not in the Amazigh DNA, and violence puts in the wrong those who practice violence.

    Interruption of oil plants production to foster focusing Amazigh rights impairs Libyan Economy and could give rise to resentment thus spoiling social cohesion in the Libyan people.

    Imazighen thorough the Maghreb are legitimately reasserting their identity and culture and are legitimately claiming for their rights.

    But, is the Amazigh Identity a reality in LIbya ?

    Building an uniformed Amazigh identity in the peoples of the Maghreb is consistent with the reality, or it reflects a cultural bias ?

    Moreover, could building an uniformed Amazigh identity in the peoples of the Maghreb threaten to level out national and cultural differences ?

    In the Adrar ’Nfusen, the elderly name themselves as "The Mountain People", or at least "Berbers". Also their language, as it is spoken in the Adrar ’Nfusen, it shows substantial differences with the Tamazight one taught, say, in Moroccan schools.

    The term "Amazigh" represents a new item in the Libyan Berber Culture.

    Berbers from Adrar ’Nfusen use the term "Arabs" as a derogatory one, and most of the Arabs from Tarabulus proudly affirm not to have ever been in the south of the Country where there are "only stones".

    Berber Autochthonous Vernacular Architecture remnants in the Adrar ’Nfusen represent their still vibrant Autochthonous Heritage and in several aspects these remnants differ from their analogues of the Maghreb, thus witnessing cultural localism.

    There is no doubt that also there are both a Berber and a Southern question in the Country. On the other hand no doubt exist that Berbers determined the fate of the country in the past and in present times.

    The Arabs opposed only weak resistance to the Ottoman Empire int the coastal area, whilst Berbers fiercely resisted Ottoman army attacks in the Adrar ’Nfusen cliffs. During Italian dominance in LIbya, only Berbers fiercely opposed to Italian army, and Omar al Muktar become the National Hero in Libya. He was a Berber, proud of being Berber : he did not identify himself as an Amazigh. Also Berbers substantially contributed to the dismantling of Qaddafi’s rule.

    No doubt that Berbers represent the backbone of Libya.

    Lives of Berber Heroes of the past and of present times have been sacrificed to defend Libya as a whole from invaders and from tyranny, not to divide the Country, and their sacrifice should be honored.

    Natural rights of the Libyan Berbers-Imazighen should be guaranteed without impairing Libyan economy and social cohesion and, most important of all, Libyan Berber Heritage should be properly assessed.

    Libyan Berber-Amazigh Heritage could also become an economical non-oil resource for the area and can bring sustainable development being respectful of local beliefs and culture.

    Finally, as the Libyan Berbers-Imazighen are no more overtly oppressed by the NCG, nor will likely be in the near future by the Libya Government to be elected, they first of all should consider themselves as being Libyans, and should pursue the best interests of Libya.

    Also the Libyan Berbers-Imazighen should pursue stability in the Maghreb Area looking Libyan perspective to the Euro-Mediterranean Area.

    Therefore revision of Article 3 of the electoral law may be changed providing acknowledgement to Berbers-Imazighen of Libya in the form of a Special Status without being subject to any vote providing freedom to teach the Berber-Amazigh into Berber-Amazigh Schools, leaving intact the number of Benches in Parliament already offered by NGC.

    Artufatt

    Voir en ligne : Preserving Berber heritage in Tripolitania

    repondre message

    • Amazigh impair Libyan Economy to foster focusing their rights 31 octobre 2013 07:04, par La Mecreante !

      - « But, is the Amazigh Identity a reality in LIbya ? »

      la vraie question est : "qu’est-ce que la Libye" ?
      la vraie réponse : "la Libye n’existe pas"

      ce territoire issu de l’impérialisme d’antan est à présent un canard sans tête. Ses habitants sont comme les fourmis d’une fourmilière démontée à coup de pied.

      les Amazighs dégénérés par l’islamo-araberie ne retrouveront jamais leur chemin.

      sous les avions de l’OTAN ils se sont battu en braillant "allah akbar" pour les égorgeurs-salafistes de Benghazi (leurs frères, disaient-ils) au lieu d’en profiter pour reprendre LA TRIPOLITAINE par la force !

      Aujourd’hui, il font tourner les moulins à vent... (sous le sabre de "leurs frères"...).

      C’est reparti pour quelques siècles...

      repondre message

      • "la Libye n’existe pas" 31 octobre 2013 10:44, par Claudio Bencini

        Azul,

        écrit en français, probablement écrit par un non-libyenne.

        Ce que vous dites est presque - vrai. "Le grand vide", comme il a été défini Libye au cours de la période de l’impérialisme d’antan, était "un bac à sable" convoité faiblement et sans détermination de l’Angleterre à l’ouest, et de la France a ’Est.

        Aujourd’hui les Libyens utilisent l’anglais comme langue seconde en raison de la présence des troupes britanniques qui ont libéré de l’Italie fasciste : c’est pourquoi je pense que vous n’êtes pas libyen.

        L’Empire ottoman, l’Italie, Omar al Mukhtar avec son kabyles berbère, et éventuellement le despote Kadhafi ont contribué à la formation d’un sentiment national.

        La Libye n’existait pas au cours de la période de l’impérialisme d’antan mais elle est en train de naître aujourd’hui. Les héros qui ont combattu dans le kabyles berbères d’Omar al Mukhtar provenaient de tout le pays, de l’est, l’ouest et au sud. Telle est la véritable histoire du pays.

        Telle c’est le mérite des Berbères d’Omar al Mukhtar : ont rassemblé le pays.

        Il serait regrettable que juste les Berbères démontent celui pour lequel ils ont sacrifié leurs vies.

        Et tout afin de poursuivre l’intérêt des modernes puissances coloniales occultes.

        هذه هي الحقيقة

        Artufatt.

        repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.