Accueil > Actualité > Planification d’une agression déguisée du peuple kabyle (...)
Planification d'une agression déguisée du peuple kabyle par le pouvoir algérien
Selon le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie qui dresse un tableau de la situation que traverse actuellement la Kabylie
jeudi 6 mars 2008
par Masin
La situation en Kabylie actuellement est des plus inquiétantes. Attentats terroristes, enlèvements, actes de banditisme, renforcement du dispositif militaire par l’Etat algérien, bombardements de l’armée algérienne sur des positions dites des terroristes, retour en force de l’islam,... autant de phénomènes qui mettent la Kabylie dans l’insécurité totale. Une Kabylie qui est devenue une proie facile à la junte militaire au pouvoir ainsi qu’à leur sous-traitants terroristes qui, y sont installés.

Les Kabyles attendront-ils que le feu arrive en la demeure pour réagir, comme à leur habitude, spontanément à une énième provocation du pouvoir algérien. L’avenir proche nous le dira...

Nous publions ci-après une information que le MAK nous a fait parvenir.

La Rédaction.





[|Kabylie : insécurité et sous-développement|]

Une vingtaine d’hommes, environ, armés d’explosifs et de Kalachnikovs investit le paisible centre-ville de Tizi-Rached situé à 19 km à l’est de Tizi-Ouzou, samedi 1er mars 2008, juste avant minuit.

Tranquillement, ils prennent possession des lieux et vont user de TNT pour forcer la porte d’une banque où il n’y avait pas le moindre sou, puis de la Poste où ils auraient trouvé et emporté la ridicule somme d’environ 300 euros. Un policier en civil fut intercepté et abattu sur place. Les services de sécurité ne seraient arrivés sur les lieux qu’à la fin du raid, près d’une heure plus tard. Le lendemain, un petit entrepreneur est enlevé par des hommes armés sur la route de Maatkas, à près de 20 km au sud de Tizi-Ouzou.

Des faits similaires semblent se reproduire de plus en plus à travers toute la Kabylie livrée au banditisme et au terrorisme sous le regard indifférent du pouvoir. Il est pour le moins étonnant que l’insécurité s’accroisse en Kabylie au fur et à mesure d’un déploiement militaire sans précédent dans la région. Le MAK conclut à une planification par le régime algérien d’une agression déguisée contre le peuple kabyle pour l’empêcher de réaliser ses ambitions en matière d’autonomie et de libertés citoyennes.

À ce terrorisme prétendument vaincu grâce à la "réconciliation nationale", mais savamment entretenu dans notre région, s’ajoute une politique de sabotage économique sans précédent qu’une Assemblée populaire de la Wilaya, en l’occurrence l’APW de Vgayet (Bougie, Béjaïa), fraichement installée, vient de dénoncer pour la première fois de son histoire.

Les élus qui ont relevé la mauvaise fois du régime et ses procédures retorses faisant trainer en longueur la réalisation des divers chantiers en cours ont également souhaité disposer des moyens de leur politique. Ils ont demandé rien de moins que leur "autonomie" par rapport à la Wilaya de Sétif qui les maintient sous sa tutelle, pour les humilier.

Ce n’est que le premier pas d’une prise de conscience d’un personnel politique local qui avait commencé par diaboliser l’idée et le vocable de l’autonomie régionale réclamée par le MAK en 2001 mais qui commence, aujourd’hui, à se l’approprier.

Toutefois, l’autonomie doit profiter à toute la Kabylie vis-à-vis du pouvoir central et jacobin basé à Alger.

Nous attendons maintenant un peu plus de dignité des élus de l’APW de Tizi-Ouzou et de Tuvirett (Bouira), en attendant une prise de conscience générale et solidaire de la classe politique kabyle pour la défense des intérêts du peuple kabyle dans sa totalité.

Relevons, en dernier lieu, les intimidations qui se poursuivent contre des militants du MAK sur lesquels des enquêtes sont diligentées.


Le MAK,
Kabylie, le 5 mars 2008.

Articles dans la rubrique :

Actualité
09/12/16
0
Le Centre international des cultures populaires (CICP) abritera une journée de solidarité avec (...)

Lire l'article

02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


13 Messages

  • Ce n’est que le premier pas d’une prise de conscience d’un personnel politique local qui avait commencé par diaboliser l’idée et le vocable de l’autonomie régionale réclamée par le MAK en 2001 mais qui commence, aujourd’hui, à se l’approprier.

    En tant qu’autonomiste je trouve que cette phrase est de trop. Quand on veut réconcilier et rassembler les Kabyles il faut éviter de remuer les couteaux dans les plaies. A bon entendeur.

    • Et pendant ce temps NOTRE TERRE SAINTE DE KABYLIE telle les quartiers bentalha rais,benimessious...est envahie par des terroristes bizaroides qui s’emparent d’UNE VILLE comme a yakouren et recemment à tizi rached,en prennat tout son temps pour y accomplir ses méfaits !!!

      A bentalha et rais des rescapés entendaient de psudoterroristes criaient à leurs coreligionnaires araboterroristes musulmans -prenez tout votre temps pour massacrer cette vermine,leur peuple !!,L’ARMEE NE VIENDRA PAS !!!!!


      En kabylie ,le même scenario se reproduit.des langues commencent à se libérer et se délierparmi la population kabyle assiégée pour dire que ces pseudo terroristes PRENAIENT TOUT LEUR TEMPS ET POUR des araboislamistes vociféraient des insultes ANTI MAHOMETANES tels des -dines rabkoum ....en direction du policier mitarillé et assassiné et à l’encontre dela population !!!

      le groupe de oujda de boutef et du sinsitre zerhouni et le cabinet noir des generaux sont entrain de regler leur besogne maffieuse par LA KABYLIE INTERPOSEE !!!!!


      En attendant sur les sites arabomusulmans algériens tel celui de mahomet benchicao,pas un mot sur l’état de siége dans lequel le pouvoir araboflnomilitaroislamiquealgerien tient la kabylie,lui, qui ,lorsque son frere dans l’araboislamité algerienne ,boutef,l’humiliait,faisait appel aux kabyles pour l’aider endehors et durant son incarceration !!!

      sur son site comme ceux des musulmanarabistes algeriens,on ne nous montre que la manipulation par l’internationale araberie de leurs freres palestiniens et autres reglements de compte entre les sbires de LA FRANCARABIE !!!!!

      Le virus DE L’araboislamisme colonial,décidément, métastase TOUT L’ENVIRONNEMENT DE CE QU’IL A DEPUIS 40ANS TRANSFORMÈ en MUTANTS ALGERIENS DE L’INTERNATIONALE IMPOSTURE COLONIAL ARABOIZANOFLNOMAHOMETAN !!!!

      • Un escadron de la mort mahométan pendant les évenement du printemps noir à Tigzirt nous disait explicitement et à haute voix que "nous sommes venus ici pour vous baiser vous et vos femmes."

        Que répondre à ces envoyés mahométans de zerhouni et boutef, les pires colons qu’ont connu les Kabyles.

        Et c’est dans cette même ville que des paras mahométans on assassiné à coups de poignares le jeune Tounsi sous les yeux du maire kabyle de la ville qui ne pouvait rien faire sinon assister impuissant à cette scène macabre.

        Où est la dignité kabyle adine arreb.

    • Il faut le dire tout haut, ce qui se passe en Kabylie est une stratégie Qardhaouiko-boutefliko-chibano-belkhedemo-mahométo-militaro-islamo-terroriste coloniale.

      Le pouvoir cherche à provoquer une apocalypse en Kabylie. Une guerre qui ne dit pas son nom est déclarée contre les Kabyles et la Kabylie en vue de les forcer à se mahométaniser - à devenir des zombis sans identité, sans culture, sans morale, sans cerveaux et sans mémoire.

      Ce processus de tranformation des Kabyles en mahométans immoraux est le plus abominable crime que perpétrent les arabo-islamistes coloniaux depuis l’indépendance à ce jour. Sinon depuis que Kahina a rendu l’âme.

      Il faut que toute la Kabylie se soulève. Sinon, à force de continuer à se dire comme nous l’avons tjrs fait depuis des lustres (c’est notre très grand défaut) que "le mal n’arrivera pas jusqu’à moi" nous facilitons la tâche à nos ennemis colons mahométans et nous finirons tous par y passer.

      Il est grand temps que nos intellectuels, journalistes, industriels, artistes, hommes politiques, et tous les acteurs civils de la Kabylie rompent avec leurs hypocrisie meurtrière car je n’ai jamais rencontré de vrais kabyles non contaminés par l’arabo-islamisme qui ne partagent pas l’idéal du MAK et cela bien avant la naissance du MAK- Notre idéal autonomiste est un héritage culturel et historique qui se réveille et se reconstruit pour faire face à une menace militaire, économique ou idéologique en organisant notre défence et en assurant notre survie. PERSONNE NE VIENDRA LE FAIRE A NOTRE PLACE.

      POUR METTRE FIN AUX AGRESSIONS ET AUX CRIMES DES COLONS MAHOMETANS EN KABYLIE, NOUS AVONS BESOIN DE NOTRE AUTONOMIE LE PLUTÔT POSSIBLE CAR DES GENS MEURENT CHAQUE JOUR SOIT PHYSIQUEMENT SOIT PSYCHOLOGIQUEMENT.

      SEULE L’AUTONOMIE PEUT GARANTIR LA PROTECTION DES KABYLES ET DE LA KABYLIE.

      AGISSONS !!!

      Un peuple sans dignité mérite-t-il d’exister ?

    • Malheureusement il n’ y a pas que le pouvoir qui s’attaque à la Kabylie, il y a aussi nos arrières qui ont pris un coup : Les étudiants de Tizi sur les épaules desquels reposaient le combat identitaire Kabyle ont désormais déserté la place. Notre bateau prend l’eau de toute part : c’est un déchirement au cœur que j’ai eu en consultant le site du comité des étudiants de Tizi (www.cle-ummto.tk) ; en effet il n’ y a aucune référence au combat Kabyle et la mobilisation Kabyle ; même les symboles amazighs sont inexistants sur ce site. Quand on perd les étudiants, ce qui me semble le cas du moins en apparence et aussi si on se réfère au responsable de Mak à l’éducation qui précise justement que les autonomistes se font discrets à l’université, il y a tous les ingrédients pour perdre espoir. Il est important que nous fassions tous un effort en direction des étudiants de Tizi et Bgayet, c’est plus que indispensable c’est vital pour le combat que mène la Kabylie.
      • Malheuresuement c’est un constat réel et il n’y a pas lieu d’être surpris car ils sont le fruit d’une école prise en otage par l’arabo-islamisme, par contre d’après l’ancien les étudiants de la nouvelle faculté de Tuviretts ne mâchent pas leurs mots ils l’ont invité à une conférence et le comité de l’université est clairement autonomiste. A mon avis la diaspora doit absolument prendre en charge l’éducation des enfants en kabylie (à l’image de la diaspora malienne !). Faudra s’organiser, amasser des fonds, élaborer les programmes en kabyle et en français, recruter des volontaires parmi les enseignants kabyles acquis à cette démarche et en former d’autres, commencer par décréter une autre grève du cartable dès la rentrée scolaire, puis un ou deux mois plus tard investir les établissements en préparant des guérites avec des sacs de sable sur la dalle de chaque école qui seront gardées par deux hommes armés et quand la gendarmerie ou l’armée arrive il ne faut riposter que s’ils décident de tirer sur une école pleine d’enfants. cela attirera l’attention de l’opinion et des médias internationaux, les politiciens autonomistes doivent alors annoncer que nos enfants ont droit d’apprendre leur langue, leur mémoire, leur histoire occultés et ne plus subire l’appartheid d’une langue et d’une culture étrangères et demander à l’ONU et aux pays démocrates de l’aide pour protéger nos écoles et c’est ainsi que nous commencerons à assurer l’éducation de nos enfants en attendant le reste...je sais que la plupart me diront toi tu reves beaucoup mais c’est souvent les lâches qui parlent ainsi. bonos
    • Il n’y a pas de dignite Kabyle ou de dignite tout court, si les Kabyles ne font aucun effort pour se defendre. On vient on tue chez nous et personne ne peut lever le petit doigt. Ca veut dire soit qu’on a peur, soit qu’on s’en fiche, et dans les deux cas cela veut dire que nous ne sommes pas dignes. On se laisse baiser. Alors tant pis pour nous et arretons de parler de dignite. Lorsqu’on nous tue des hommes comme Matoub, Djaout, etc... plus d’une centaine de jeunes... et qu’on fait rien, cela veut tout dire. Tant que nous ne repondons pas avec du "dent pour dent", les xorotos continueront a nous baiser. PS : Et pour bien etablir sa dignite, on commence par chez soi, ie, eliminer les breches.
    • irvou vous ferez mieux d’atténuer vos mensonges car vous n’arriverez à manipuler que les faibles d’esprits vous qui voyez la main de ce "pouvoir" derrière la débâcle de la kabylie sur tous les plans. la décadence de la chanson kabyle ?c’est le pouvoir qui a encouragé le rai pour la déstabiliser, une mauvaise saison de la jsk ? c’est une manigance du pouvoir qui ne veut pas de l’émergence kabyle, une réussite de la jsk ?c’est assurément le pouvoir qui veut détourner les kabyles des problèmes, la prolifération des cabarets en kabylie ? c’est encore un coup du pouvoir qui a introduit ces prostituées-kabyles je vous l’assure-...tout même c’est grossier et ça sent la manip ! on n’est pas encore sorti de la clandestinité des années 1970 ! nous n’avons que foutre de votre autonomie et dites à tous ces vieux schnocks de sadi,ferhat et zizi l’ho que nous avons tiré la chasse...à bons entendeurs salut ! un kabyle tout court !
    • Les écrivains araboislamisés font dans les deux poids deux mesures 11 mars 2008 20:13, par kABYLE JUDEO CHRETIEN

      Les écrivains araboislamisés font dans les deux poids deux mesures -

      Le site TAMAZGHA ,NOTRE SITE IDENTITAIRE DOIT PUBLIER UN ARTICLE POUR MONTRER LES DEUX POIDS DEUX MESURES DE CES COLLABOSHARKIS ECRIVAINS DU COLONIALISME ARABOMUSULMAN lorsque ces derniers ne disent pas un mot,pour ne pas dire qu’ils sont complices DU DENI IDENTITAIRE ET TERRITORIALE que leurs maîtres colons arabomusulmans font subir aux IMAZIGHENES sur leur terre qu’il usurpe en une IMPOSTURE MAGHREB DIT ARABE !

      l’écrivain kabyle SANSAL sera au salon du livre parisien,n’en déplaise aux écrivains arabomusulmans dont benchicou qui sur son blog arabomusulman reproche à ce salon du livre de faire dans le déni identitaire PALESTINIEN !!!!oubliant aisni ce que le colonialisme arabomusulman fait subir aux IMAZIGHENES comme deni identitaire et territoriale !!! Suite ,aux appels au boy cott LES mutants écrivains araboislamsés defendent la cause alibi palestinienne du colonialisme arabomusulman en disant que le salon parisien fait DANS LE DENI IDENTITAIRE en faisant de ce salon ISRAEL comme invité d ’honneur .
      Au salon du livre parisien dont l’invité d’honneur est ISRAEL ,le colonialisme arabomusulman en TAMAZGHA (afrique du nord)représenté par ses écrivains araboislamisés ont décidé de BOYCOTTER ce salon PARCEQUE selon eux CE SALON FAIT dans le deni identitaire palestinien !!!!!!!!
      Boualem Sansal ,l’écrivain francophone kabyle,a décidé ,lui,d’y participer car DIT IL CE SALON est consacré au livre et non pas à la politique.Une façon de répondre à ces mutants écrivains araboislamisés que l’ALIBI CAUSE PALESTINIENNE utilisée par l’imposture coloniale araboislamique NE PREND PLUS ! C ’est par contre ce COLONIALISME MAHOMETAN qui FAIT DANS LE DENI IDENTITAIRE ET TERRITORIALE à l’encontre des IMAZIGHENES (berberes :kabyles rifains chaouis .....) sur leur terre confisquee et qu’elle essaie ,en vain,d’araboislamiser .
      Bravo MASS(mr) SANSAL !

      • TOUT D’ABORD L’etat d’Israel en mai 1948 ce n’est qu’un accomplissement de la prophetie.
        c’est pres des terres palestiniennes oui les philistins comme c’est dis dans les livres saints etaient d’ores et déja ennemis du peuple d’israel. car toute l’histoire se rpose sur les enfants d’abraham les enfants d’isaac maintenant israeliens et les enfants de ismael les arabes comme les palestiniens. les religions le judaisme pour le premier c’est pour ça qu’il sont juif y’a des israelien musulman chretheins haté .... et pour le deuxieme l’islam les muslaman ce n’est pas une race mais une partenace religieuse. voila toute la confusion. donc il ont islamisé l’afrique du nord et tout le monde est devenu arabe c’est un pack complet si tu deviens musulman donc arabe l’arnaque de 14 siecles. parcontre on a ete colinisé par les juifs on est pas devenu israelien hebreux par les chretien on est pas devenu europeen . les seule qui nous ont imposé tout c’est les gouroux musulmans. il est bien temps qu’il se cassent de l’afrique du nord ils sont resté plus que prévu ils doivent partir de l’afrique du nord pas seulement de la kabylie
        qu’il retourne dans leur desrt d’orient . Israel c’est son pays elle se defendra selon la prophetie dix juifs a l’avenir feront fuir dix milles de leurs ennemis. malheur a celui qui aura ennemi un juif.
        les gouvernements musulmans de l’afrique du nord tomberons vite plus vite qu’on le pensait. le terrorisme sevira dans le monde entier. .

        Alors mes freres ne vous inquittez pas et demandez l’aide des juifs c’est la vrais puissance du monde la seule meme

        oui je suis sorti du sujet mais je suis plus profond dans le sujet

    • A quand une alliance des hommes politiques kabyles pour arracher l’égalité entre les arabes algériens et les Kabyles- les mêmes droits linguistiques, les mêmes droits culturels, les mêmes droits politiques ???
    • Les palestiniens entravent l’enseignement de TAMAZIGHT en kabylie

      ENTRAVES À L’ENSEIGNEMENT DE LA LANGUE AMAZIGHE Quand les palestiniens s’y mettent Entre autres incongruités émaillant l’enseignement de la langue amazighe, celle de son caractère facultatif, ouvrant ainsi une brèche à des esprits bien inspirés pour mettre leur grain de sable dans la machine de réhabilitation de cette langue millénaire. Et le dernier et bel exemple de la négation de cette langue, est celui donné par un père de famille d’origine palestinienne établie depuis des années dans notre pays. Cette famille réside à Aïn-El-Hammam, dans la wilaya de Tizi-Ouzou et parle comme les gens de cette belle et rebelle région montagneuse, la langue amazighe dans sa variante locale kabyle. L’un des enfants de cette honorable famille palestinienne, une fille, est scolarisé au collège Amar Ath-Cheikh de cette localité et étudie comme tous ses camarades de la classe de première année de l’établissement, la langue amazighe et y obtient même de très bons résultats, selon les témoignages de son professeur. Et tout semblait aller pour le mieux jusqu’au moment où l’ambassade de l’Etat palestinien dans notre pays où l’honorable père de famille est fonctionnaire, met son grain de sel, certainement animée par le sentiment de la négation de l’autre, en n’admettant pas que l’un de ses nombreux ressortissants en Algérie et dont beaucoup d’entre eux portent même la nationalité algérienne, étudie la langue du quotidien de la région qui l’a vu naître et adopté. Comme si cela pouvait constituer une atteinte à la souveraineté de l’Etat palestinien, foulant au pied, au passage, celle de notre pays. Et le plus dramatique dans cette affaire est que la direction de l’éducation de Tizi-Ouzou, d’habitude peu ou du tout encline à réagir à une interpellation qui nécessite urgence, a répondu illico presto à la démarche de la représentation diplomatique de l’Etat frère palestinien. Le directeur du collège Amar Ath-Cheikh est aussitôt instruit par son supérieur hiérarchique de wilaya par le biais de la correspondance portant n° 14/08 datée du 24 du mois de février écoulé, consécutivement à celle de l’ambassade de Palestine portant le n°336/2008, pour dispenser la jeune élève de l’enseignement de la langue amazighe. Ce cas de figure n’a pas été sans susciter la réaction virulente de l’association des enseignants de la langue amazighe au niveau de la wilaya de Tizi- Ouzou qui l’ont greffé à leur plateforme de revendications, qui a fait l’objet de deux sit-in devant le siège de la direction de l’éducation de Tizi-Ouzou. Vous vous rendez compte de la manière avec laquelle cette instruction a atterri sur le bureau du directeur du collège alors que les circulaires du ministère de la tutelle concernant la gestion de l’enseignement de tamazight ne sont jamais transmises à qui de droit. Pis, elles ne sont toujours pas appliquées, déclare Mhenna Boudinar, président de ladite association avant de lâcher sentencieux : voilà à quoi rime l’enseignement de tamazight après 13 ans de son entrée dans le système scolaire et près de cinq ans de son introduction dans la Constitution en tant que langue nationale. Cependant, notre interlocuteur affirme avoir mis fin à cette aberration au bout de la longue entrevue (près de trois heures) qu’il a eue en compagnie de ses pairs de l’association, avec le Directeur de l’éducation. Ce dernier aurait pris l’engagement solennel de rectifier le tir en annulant purement et simplement l’instruction portant dispense de ladite élève des cours de la langue amazighe et ce, dès le lendemain, en sus, bien entendu, de l’engagement tout aussi solennel de régler l’ensemble des points figurant dans leur plate-forme de revendications. source courrier d’algerie

    • que Allah protège la kabylie 30 mars 2008 07:02, par mohamed
      azul bonjour salam que c’est vraiment désolant de voir en quelle profondeur de la bêtise nous nous sommes engouffrée, nous les kabyles. tout problème provient du pouvoir et aussi surtout l’islam.alors que vous ne comprenez rien de rien à la relation historique que la kabylie entretient avec l’islam. vous faites semblant de défendre la kabylie contre les musulmans -mohametans etc...alors que vous oubliez que le peuple kabyle dont vous êtes censés exprimer la parole est profondément musulmans et tolérants et n’acceptera jamais les sirènes des mauvaises hyènes que vous êtes tous là. avec ce discours haineux vous créez une déchirure grave en kabylie qui sera un jour confronté à une guerre civile sans fin, et ce grâce à la bonne intolérance et la médiocrité de vos arguments. vous ne faites par ce discours que créer un climat de haine entre les kabyles majoritairement musulmans et vous les rares vautours de l’autonomie, qui est en soi une idée très intéressante mais colporté par des gens comme vous devient une idée nuisible à la santé de la kabylie. que Allah vosu fasse disparaitre de cette belle kabylie.amen