Accueil > Dossiers et documents > Ennayer - Yennayer > Que pensent des Berbères de Yennayer
Reportage
Que pensent des Berbères de Yennayer
Rencontre avec des Berbères de la Région Parisienne
dimanche 11 janvier 2004
par Masin

A l’occasion de la réception organisée par le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) le samedi 10 janvier 2004 à Aubervilliers (Seine-saint-Denis), nous avons rencontré des Berbères venus marquer cette date symbolique pour le peuple amazigh qu’est le nouvel an amazigh "Yennayer".
Nous leur avons posé les question suivantes :

- Qu’est ce Yennayer ? Que symbolise-t-il pour vous ?

- Comment marquez-vous cette date ?

Ci-après leurs réponses....


Ouzna Oukasel,
Etudiante - Inalco.


Dacu-t Yennayer ar ghurem ?

D aseggwas ajdid. C’est le nouvel an berbère du calendrier Julien ; c’est pour ça qu’on a douze jours de retard sur le calendrier grégorien.

Dacu txeddmed’ di yennayer kemmini ?

Deg wexxam nnegh, nekwni nesebbway berkukes s tmellalin akw d lubyan akw d uyazid’.

Daya kan ?

Nrennu-yas Champagne !

Di Fr’ansa i txeddmem akka ?

Di Fr’ansa, dacu si zik I t-nxeddem akka !



Hacène Hirèche.
Enseignant à l’Université Paris VIII.


Dacu i tzemred’ agh-t-id tinid’ ass-agi aff yennayer ?

Yennayer ! D’abord, comme chaque civilisation, la notre aussi possède son nouvel an. Comme le disent nos ancêtres ; Tibbura useggwas, "les portes de l’année", elles s’entrouvrent et il y a toute une mythologie derrière, toute une organisation sociale, une organisation - je dirai même - politique, culturelle, etc. qui permet de re-démarrer quelque chose, qui permet à une société de faire un point sur ce qu’elle a vécu et envisager un avenir. C’est ça Yennayer, c’est d’abord ça. C’est-à-dire comment à partir d’aujourd’hui envisager les jours qui nous attendent. Donc, Yennayer c’est le nouvel an, c’est souhaiter la bonne année à tout le monde. Il faut changer de repas, il faut couper les cheveux aux petits garçons parce que ça permet aussi de re-générer : symboliquement c’est comme lorsqu’on coupe les branches des arbres pour que la sève remonte et qu’ils se re-génèrent. Donc Yennayer est, pour nous, un moment important dans notre vie psychique parce que ça nous permet d’abord de nous rassembler autour d’une date, de nous rassembler autour d’un repas commun, de nous rassembler autour d’un rituel, et cela permet une résonance émotionnelle qui assure la cohésion sociale de la Kabylie et des Berbères d’une façon générale. Donc il faut l’encourager et aller de l’avant.

Dacu txedmed’ aseggwas agi ?

Lligh di tmurt n Leqbayel. Lligh deg wedfel, umbaad s’begh-d ar Tegzirt nexdem tameghra, nezla ayazid’, nexdem seksu , necd’eh’, ned’sa, nessawel akw I wigad nh’emmel. Yennayer yessemlal tasa d wa yturew. Ata dighen wayenb umi yelha Yennayer : Wid yellan mghunzan ur ttemlaâin ara, ass nni n Yennayer, yal wa ir’uh’-ed ar wayed’, kul yiwen icudd-d s iz’uran n twacult, n wegraw. Yennayer nni am akkenni d lweqt id ir’uh’en ad isemlil atamaten illan fer’qen kul yiwen amek acku tezrid’ amek tella lxudma, amek tella amek tella tmurt...



Marc Khlafoun
Chanteur kabyle


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Yennayer, c’est le jour de l’an berbère.
Apparemment, d’après ce que j’ai lu, c’est l’histoire d’un Pharaon, l’an 2954...
Et le problème c’est que les Musulmans se sont accaparé Yennayer...

Et chez vous, par exemple, que faites-vous le jour de Yennayer ?

On fait le couscous au poulet ou les lentilles au poulet également. Moi, j’habitais avant à Alger et Yennayer avait plus de consonance musulmane. A Alger et partout ils fêtent Yennayer et ils s’en sont accaparé, comme beaucoup d’autres choses d’ailleurs.

Mais aujourd’hui, nous, devons-nous récupérer justement ce Yennayer o allons-nous le laisser aux autres qui veulent se l’accaparer ?

T’en fais pas, il reviendra tout seul !



Zourane,
Chanteur kabyle.


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Yennayer, di tazwara, d aseggwas n Imazighen. Akken I nesla, akken I d qqaren yebda seg mennugh n Cacnaq. Segw ass nni I bdan Imazighen h’ettben lweqat nnsen, h’ettben iseggwassen nnsen, alarmi id-neggwed’ ar ass-agini. Je suis fier d’être en avance par rapport à d’autres.

Par exemple ?

Si on prend par exemple l’année solaire elle est à 2004 et nous en 2954. C’est une fierté d’être en avance ce qui prouve que notre Histoire a une grande profondeur.

Dacu ara txedmed’ i ymensi n Yennayer ?

Asmi lligh di tmurt nxeddem seksu d uderyis d tmellalin tuftiyin, neggwd’e-ed ar dagi ar Fr’ansa tbeddel fellagh teswiât ; on ne fait rien. Sincèrement je suis très désolé ; j’aurai aimé me retrouver parmi les membres de ma famille pour faire ce qu’on avait l’habitude de faire, mais ulamma ur tt-nexdim ara nettawi-tt deg wallaghen nnegh, degw qerray nnegh, deg wulawen nnegh surtout. Ihi ur tt-nexdim ara aseggwas-a dacu ad-d yas wass ideg ara tt-nexdem acku maci dayen ara nettu maci dayen ara yr’uhi’en : c’est ancré dans notre Histoire, dans notre parcours.



Amirouche
Artiste-chanteur.


Que représente Yennayer pour toi ?

Yennayer d aseggwas nnegh akkw s Imazighen, d aseggwas n Leqbayel. Yennayer représente toue ma culture et mes racines, le tout quoi ! Yennayer c’est moi !

Dacu ara txedmed’ aseggwas agi di Yennayer ?

Yennayer useggwas agi, dgha, ad nexdem seksu s ubis’ar !




Ferhat Imazighen Imula

Dacu i tzemerd’ agh-d tinid’ ghef Yennayer ?

Yennayer d yiwet s leâwayed nnegh i s d-tettemlil tasa d wa yturew, xeddmen tagmatt n Leqbayel s Yennayer.
Llan wid d-yeqqaren belli Yennayer tusa-d di Noël nagh le Jour de l’an, ixf useggwas n wasmi i nella d les Chrétiens. Llan wid d-yeqqaren d lâada kan ; am akken llant temgharin*, am akken tella tâacurt, am akken illa wayen nnid’en, yella Yennayer di leâwayed nnegh.
Lameâna Yennayer, nekk bbwi yi-cban, zr’igh belli maci h’aca nekwni i t-issexdamen, maci h’ala Imazighen ! Ula d les Occitans, dagi di Fr’ansa, xeddmen Yennayer ; qqaren-as "Yennayer".
Llan wid d-yeqqaren belli Yennayer amazigh d yennayer Julien n zik. Asmi sen-yexs’er leh’sab, ttun belli aseggwas degs 365 n wussan akw d rr’beâ : kul r’beâ snin ad as-rnun yiwen was. Ayagi ur t-h’siben ara, umbeâd asmi xedmen leh’sab xuss’en tnac n yum i yas n-ittallas lweqt, dgha rran-ten ar deffir, dacu nekwni neqqim daymen 12 di Yennayer.

Dacu xeddmen medden ass n Yennayer ?

Qqar’en akw seksu s uyazid’, dacu aseqqi waqila s tecnint.

I ketch, dacu i txeddmed’ deg wexxam ?

Seh’mayegh, axat’er yella wedfel.

Azekka dacu ara txedmed’ ?

Imensi n Yennayer : d ayazid’ ara nexdem. Ayazid’ d seksu. Yerna waqila tusa-d yiwet n tmett’ut di tmurt tebbwi-yagh-d cwit’ n tgheddiwt, as-nernu cwit’ n zzit uzemmur ad-d iffegh ackit.




Chérif Kheddam

Dacu-t Yennayer ?

Yennayer akken tessnen Leqbayel ; di zzman ttuqamen abazin asmi ara yili Yennayer. D lficta nnegh, d lâid nnegh. Ur z’righ ma tettâeddi di tlisa n tmurt n Leqbayel, dacu di tmurt nnegh, di taddart nnegh, cfigh nettuqam abazin di Yennayer, aseggwas ajdi nnegh.





Dahman Mansouri
Ex-Maire FFS d’Azeffoun.


Dacu-t Yennayer ?

Yennayer, pour moi, c’est le renouveau de la Kabylie d’abord. C’est quelque chose qui est fêtée chaque année comme dans tous les pays du monde. Yennayer est le jour de l’an propre à Imazighen.

Dacu ara txedmed’ Yennayer useggwas agi ?

Ass n Yennayer, malheureusement, je ne sui pas au Pays, comme d’habitude avec ma famille. Traditionnellment, on prépare un couscous au poulet (seksu s uyazid’) comme on a l’habitude de le faire.
Cette année, comme l’an dernier, malheureusement, je ne suis pas avec mes enfants, je ne suis pas avec mes proches pour fêter ça. Mais j’essayerai de faire comme on fait au Pays. On essayera de le fêter comme on a l’habitude de le fêter au Pays : j’ai ma fille qui est là avec moi, je pourrai me permettre de lui demander de le faire comme elle le faisait en Kabylie et nous allons le fêter ensemble !



Karim Aoudia,
Ingénieur informaticien.


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Yennayer d aqerr’u useggwas n Leqbayel, s yess i tbeddu ccetwa. Leqbayel, nagh Imazighen akken ma llan h’ettben selon le calendrier agraire. Donc il y a des semaines i g seââun alma d 10 wussan, llant smanat alma d 4 wussan. Llan wussan i yketchmen... Yerna Yennayer, ixef useggwas, h’ettbent ar Cacnaq asmi d yewwi une dynastie pharaonique. D’après certains historiens nagh para-historiens. Donc nufa-t-id akkagi si zik, xeddmen tameghra agi n Yennayer, ttbeddilen imensi i wqerru useggwas, zellun ayazid’, xeddmen seksu. Bac ad-ak-d inigh amek bdan leh’sab, je n’ai aucune donnée personnelle, mais ce que je sais c’est que c’est le jour de l’an berbère.

Dacu txeddmed’ ketch g wass n Yennayer ?

Deg wass n Yennayer nxeddem seksu s uyazid’. Di tmurt, cfigh zik, ass n Yennayer ur netteffegh ara ad nelqwed’ azemmur, acku ittas-d di ccetwa d lawan n welqwad’ uzemmur dgha am akken dagi sân un jour férié nekwni dighen dihin ass n Yennayer ur nxeddem ara.

Melmi i d Yennayer aseggwas agi ?

Seld azekka, le 12 janvier.

Ad txedmed’ le 12 janvier nagh xat’i ?

Llan iseggwasen ideg ur xeddemgh ara, dacu tikelt agi itt’ef iyi lh’al ad xedmegh. Am win a tett’ef l’astreinte le 31 décembre d le premier janvier llan wid i xeddmen ! Dacu ticki i zemregh ur xeddmegh ara ttghimagh ur xeddmegh ara.



Farida

Dacu-t Yennayer ar ghurem ?

C’est le nouvel an berbère.

Dacu txeddmed’ di le nouvel an berbère agi ?

Deg wexxam, nesebbway iyuzad’.






Yidir Timsiline,
Etudiant-Inalco.


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Yennayer d agur amezwaru degw seggwas. Dighenna d aqerr’u useggwas n Imazighen. Am akken t-neghra di kra n tektabin, Yennayer agi at’as i gxeddmen at’as n leh’wayedj deg wass ines ; imensi n Yennayer, yella wayen akken sebbwayen. Amaana at’as ir’uh’en, tura ilaq a-t-id nerr. Ata wayen I zemregh a-t-id inigh aff Yennayer.

Dacu txeddmed’ ketch deg wass n Yennayer ?

Ass n Yennayer nettbeddil imensi ; ntett ayazid’ s ubis’ar. Tikwal dighenna ar imawlan n tmett’ut-iw nxeddem berkukes s yefr’ax akw d ucedluh’.

Dacu ara txedmem aseggwas agi ?

Aseggwas agi : surprise !

Melmi i d Yennayer aseggwas agi ?

Le calendrier Julien iqqar-d belli isâa 13 jours de décalage aff le calendrier grégorien, donc si on se réfère à ce calendrier, le 11 azekka n lh’edd, le 12 d letnayen, donc le 13 ara yebdu, dgha imensi n Yennayer c’est le 12 noramlement.



Amezyan Mehenni.

Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Mebla ma meslayegh-d aff Cacnaq nagh tihin d tihin, ula d nekkini bghigh ad yili ar ghurnegh, am ledjnas akken ma llan. Ass-agi amedya d aseggwas amaynut n les Russes dighenna, ussan id iteddun ad yili useggwas amaynut n les Chinois, mkul yiwen amek I gebna ussan-is, yal wa amek yebna iseggwassen-is, nekwni id’h’-ad Yennayer di tfellah’t I t-xedmen, dighen ittas-d akken iwulem lh’al. Dacu ghur-i Yennayer d ass n temlilit tettemlil twacult, ttemlilen-d watmaten. At’as I zemregh ad-inigh aff Yennayer ; ghrigh belli Yennayer, zik, xeddmlen di tudrin ; yella yiwen ittuqam iman-is am Lundja ittâedday-d aff yexxamen ttaken-as-d akkwit tighawsiwin. Ihi a-ten-id awin ar tejmaat, dinna ferrqen-ten aff igellilen. Ayagi dayen ikfan iqqim-d ghurnegh seksu d uyazid’. Dighenna ghurnegh deg seggwassen agi iâeddan, Yennayer d ass nettmektay-it-id nxeddem-as tameghra (on le commémore), il est devenu pratiquement une date de combat parce que ça nous rappelle énormément de souvenirs. On peut citer des chansons qui ont fait référence à ça et de grands noms : des Matoub et j’en passe. D’où l’importance, à mon avis, de cette célébration. Moi j’y tiens beaucoup comme je l’ai dit tout à l’heure ; déjà en tant que peuple berbère il nous faut la célébration de cette nouvelle année.

Dacu ara txedmed’ di Yennayer agi ?

Tameddit agi ad r’uh’egh ad-d tchegh seksu s uyazid’ ar yemma.

Melmi i dYennayer aseggwas agi ? Azekka nagh seld azekka ?

Le 12.



Mohand et son ami

Dacu-t Yennayer ar ghurek a Muh’end ?

D aseggwas n Imazighen ajdid. Di tmurt n Leqbayel xeddmen imensi la nuit du 11.

Dacu ixeddmen d imensi ?

D seksu d uyazid’.

I kunwi ghurwen ay ameddakwel dacu ?

Nekwni ghurnegh, I ymensi n Yennayer xeddmen seksu s lubyan taceh’ant m laayun.
Llan wid I s-irennun tagheddiwt acku di lawan n tgheddiwt id-yettas Yennayer.

I ketch ay ameddakwe n Muh’end, dacu ara tinid’ ?

Nekwni Yennayer, c’est le nouvel an nnegh ; aseggwas ajdid nnegh ameggaz. C’est un repère pour la communauté berbère. Par rapport aux autres repères calendaires, nous on trouve que c’est un des repères de notre culture.



Hakim Ould Ouali.
Médecin.


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Yennayer, c’est symbolique, sans plus !

Mais ça symbolise quoi ?

Tibbura useggwas : les portes de l’année.
Ur z’righ ara exatement la signification ines. C’est relativement à tous les autres peuples qui ont des repères civilisationnels. Ihi wagi a-t-id nesmekti ad nughal ghers am akken I llan zik.

Dacu txeddmed’ ass n Yennayer ketchini ?

Nettbeddil imensi.

Dacu i txeddmem de particulier ?

Rien de plus, honnêtement !
Acku ur zr’igh amek txeddmen wiyid’. Ma yella wayen i yellan, ay-it-id inin ad-t xedmegh.



Mestan Allam.
Réfugié politique kabyle en France.


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

C’est le nouvel an berbère. D aseggwas n Imazighen.

Dacu I txeddmed’ deg wass n Yennayer ketchini ?

Tura uqbel ad-d asegh ar dagi âerd’egh-d un cousin s axxam acku d abrid kan id iâedda di Paris, ur iweâa ara ad iqqim, dgha nnigh-as dgha nexdem seksu s lubyan nni n tmurt, tinna akken isâan timit’ taberkant akw d uyazid’.

Melmi i d imensi n Yennayer ? Ass-agi nagh azekka ?

Imensi n yen ayer azekka !

Amek ihi, kunwi txedmem-t avec un jour d’avance ?

Nxedm-it akka aff demma n le cousin agi inu. Dacu nekwni azekka a-s nkemmel deg wexxam.



Lwiza.

Dacu-t Yennayer ar ghurem ?

Yennayer normalement, d aseggwas ajdid n Leqbayel, n les Berbères irkwelli, en général, d Imazighen.

Dacu i txeddmed’ kemmi deg wass n Yennayer ?

Nettcanj-id akka imensi. Nekk dagi i ttâicigh di Fr’ansa depuis mon enfance. C’est comme le jour de l’an ! Netteskar-d imensi : at’âam, aksum, ce qu’on veut !





Nadia.

Dacu-t Yennayer ar ghurem ?

Yenna yer d aseggwas ajdid n Leqbayel, Tamazight akwit... voilà !

Dacu txeddmed’ ass n yennayer ?

Nxeddem seksu d uyazid’. Xeddmen aderyis, irden akw d ibawen sebbwayen-ten.



Nafaa.

Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

Apparemment on commençait à compter après avoir gagner une bataille contre les Egyptiens. Enfin, il y avait un roi berbère qui avait gagné une bataille et c’est à partir de cette date là que les Berbères ont commencé à dater.

Dacu txeddmed’ deg wass n Yennayer ?

Aqlagh nr’uh’-d ar le MAK !





Hakima.

Dacu-t Yennayer ar ghurem ?

C’est le nouvel an berbère, déjà d’une. A l’origine, apparemment c’étai un roi berbère qui avait gagné une bataille et à partir de ce moment là on fête le nouvel an berbère tous les 12 janvier.

Dacu txeddmem di Yennayer agi ?

Ma mère, ma grand-mère faisaient du couscous avec du poulet.




Azeddine Aït-Khelifa.

Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

C’est le nouvel an kabyle. Je sais que c’est berbère, je sais aussi qu’il y a une erreur, ce n’est pas le 10 en vérité mais c’est le 14. Et c’est l’Académie berbère qui a fait l’erreur.

Qu’est-ce que tu fais le jour de Yennayer ?

Le jour de Yennayer je me taperai une cuite monumentale !

Quand-est-ce que tu fêtera Yennayer cette année ?

Ce week-end !



Chérif Ben Moussa,
Village Taghzout (Illiltène - Kabylie).


Dacu-t Yennayer ar ghurek ?

D isem-is i d azal-is am akken qqaren. Yennayer d amenzu n useggwas n Imazighen.
"Yan" d numéro un : aseggwas n Imazighen.

Généralement quand j’étais p’tit, deg wexxam nnegh des choses vchement bien. Nesebbway-d akw lmakla nni n Leqbayel : d tighrifin, lesfendj, lemsemmen, ... On fait des petites soirées familiales ; ntess atay, ntezzu lkawkaw deg wexxam, nettqessir’ alamma d ttnac. Imawlan nnegh qqaren-d ur ilaq ara akewn-id taf ttnac n yid’ tett’sem ! Acku ma tufakwen-id le début de l’année tett’sem, toute l’année akken ara tr’uh’em : a-wen truh’ akw d id’es. Dgha nettakwi, ula d imect’uh’en on les empêche de dormir la nuit. C’est quelque chose de magnifique, malheureusement drus n Leqbayel i yett’fen di leâwayed nni n zik. Nekwni deg wexxam nnegh jusqu’à présent on le fait. Pendant le réveillon agi n Ir’umyen, di tmurt i lligh, nxedm-it acku nxeddm-it di zik, dacu nxeddem wagi n Leqbayel xir’ n wakken nxeddem Yennayer n Ir’umyen : nettagh-d ayazid’ nagh awtul, ça dépend ayen i nesâa deg wexxam, a-t-id neddem a-t nezlu, a nexdem imensi a-nexdem une soirée familiale, imgharen a-gh-d h’kun amek i txeddmen zik zik Je trouve que c’est quelque chose de magnifique.

Tennid’-d tettsett’ilem ass n Yennayer ?

Ih, pour les bébés i yesâan aseggwas kan di lâamur nnsen, Yennayer ad-d yernun fellasen ma ys’ebh’ed par exemple temn chur’, âecr’ chur’, dgha ttsett’ilen-as, sinon ttr’ajun alamma yewwed’ aseggwas akken ad-as sett’len deg menzu n Yennayer. Akka I gh-d qqaren, ur nez’r ara dacu d lmeâna-s dacu nxeddm-itt, c’est une coutume n Leqbayel.



Marie Boudarène.

Dacu-t Yennayer ar ghurem ?

C’est le jour de l’an kabyle. C’est le premier jour de l’année. J’ai vu qu’une municipalité française fêtait Yennayer et j’espère que ça va se faire un peu partout, puisque l’année dernière c’était l’année de « l’ane-gérie » et à partir de maintenant c’est des siècles pour la Kabylie.

Qu’est-ce que tu fais le jour de Yennayer ?

Yennayer, il faut faire cuire - enfin c’est ce qu’ont m’a dit parce que moi je n’ai pas vécu en Kabylie - donc il faut faire cuire une poule au pot, un p’tit peu comme disait Henri IV, et faire un mélange de fruits secs. C’est ce qu’ont m’a dit mais j’ai peut-être tord !

Et cette année qu’est ce que tu fais ?

Yennayer, c’est la poule au pot puisque c’est une tradition qu’il faut respecter, même si je ne la connaissais pas avant ça me permet d’apprendre quelque chose à mes enfants.

Reportage réalisé par :

Azwaw At Qasi
et Tunaruz
Paris, le 10 janvier 2004.

P.-S.

Quelques remarques relatives à la notation berbère

L’apostrophe est utilisée pour noter l’emphase.

Exemples :
d’ : d emphatique (ad’ar = pied, id’ = nuit, ad’ad = doigt)
s’ : s emphatique (s’abun = savon)
z’ : z emphatique (laz’ = la faim)
r’ : r emphatique (ifer’d’an = ordures)

Exception : l’apostrophe après le h ne note pas l’emphase.
(ah’elluf = porc, tah’anutt = épicerie)

Articles dans la rubrique :

Ennayer - Yennayer
27/02/10
1
"Le calendrier berbère est un calendrier agraire !" Cette assertion, qui se réfère implicitement (...)

Lire l'article

17/02/09
12
Yennayer est un terme pan-nord-africain désignant le premier mois de l’année calculée selon le (...)

Lire l'article

11/01/07
2
"Ad ffɣen iberkanen, ad kecmen imellalen". Par cet adage est annoncé le premier jour de l’an (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • > Que pensent des Berbères de Yennayer 12 janvier 2004 11:10, par Fello

    Yennayer est le jour de l’an berbère / Amazir.

    C’est une tradition qui a toujours existé chez nous en Algérie.
    Je suis moi-même algéroise-kabyle, je me rappelle que ma grand-mère en Kabylie fêtait cela, je me rappelle même qu’elle prenait un long bâton dont elle enroulait l’extrémité d’un grand chiffon et elle faisait brûler ce dernier, ça s’illuminait bien, côté repas c’était plutôt du couscous au poulet mais d’après mon époux c’était plutôt du couscous aux oeufs durs de leurs côté

    En revanche à Alger, on préparait Rechta au poulet au repas.

    Je sais aussi que des régions de l’ouest d’Algérie comme Mascara, Mostaganem, ... fêtent aussi Yennayer sans savoir que c’est le jour de l’an berbère, ils savent juste que c’est une tradition algérienne.

    Preuve qu’on est tous berbère, mais malheureusement d’autres se sont arabisés sans le savoir.

    • > Que pensent des Berbères de Yennayer 5 mars 2007 15:25, par ferhat
      pour nous c’est trés symbolique c est notre oxygene.on ne peut pas respirer sans,elle est notre culture notre richesse, mais je pense que meme si on essaie de lutter je ne pense pas que nous allons reussir mais je nessaye pas de decourager mais juste une intuition,jepere qu un jour on va gagner ce combat et qu un jour l Algerie vive libre ce qu il nous faut c est une mobilisation de tous les citoyens algerien voila .
  • > Que pensent des Berbères de Yennayer 12 janvier 2004 21:37, par Waryachek

    En réaction au propos de la dame...

    Tout à fait d’accord sur l’arabisation des Imazighens.

    C’est un fléau !

  • > Que pensent des Berbères de Yennayer 14 janvier 2004 02:15, par mohend

    Nous avons, nous autres les imazighen un calendrier agraire.
    Calendrier qui s’ est avéré nécessaire afin de travailler entre autre la terre !
    Malgré les 12 jours de retard par rapport au calendrier Grégorien il s’ avère aussi juste contrairement au lunaire pondu à la Mecque !!

    Le Calendrier Muz est faux !! la lune perdant 11 jour par an !!! pour faire le tour de la planète !!
    Au bout de 6 ans le mois d’ été se retrouve en plein ...hiver
    Bonjour les récoltes :)

    C’ est dire que ce calendrier ne sert a rien...sauf peut être en cas d’ éclairci...prevoir a peu prés la période de jeune et encore !!

    • > Que pensent des Berbères de Yennayer 2 janvier 2006 17:40, par Aallam Abdou
      g umzwaru ar tinix ayyuz i qqah Imazighen. tout d abord je tiens a saluer touts les berberes.je suis un Amazigh du moyen Atlas au Maroc et je vis en Allemagne.on fete chaque annee le nouvel an berbere la nuit 14 du janvier .ca veut dire apres 13 jours du calandrier chretien.on fait tajine ou bien seksou avec 7 legumes et une datte cachee.celui qui peut la trouver a de la chance.
  • Chez nous dans les montagne de l’Atlas au Maroc le nouvel an s’appele "Idv Seggas" la nuit de l’année.