Accueil > Dossiers et documents > Ennayer - Yennayer > Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez (...)
Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez !
dimanche 11 janvier 2004
par Masin
Cette rubrique est ouverte à l’ensemble des internautes qui visitent notre site et qui voudront partager avec nous ce qu’ils en savent de Yennayer (Ennayr).
Pour celles et ceux qui voudront bien écrire dans cette rubrique, il serait souhaitable qu’elles (ou ils) précisent la région de Tamazgha où se passent les faits décrits.
Alors, racontez-nous ce que vous savez de cette fête ancestrale, dites-nous comment est-elle célébrée dans votre région, dites-nous ce que vous faites de particulier la veille du jour de l’an (de quoi est composé le plat servi par exemple), dites-nous quel jour exactement vous célébrez Ennayr,... Bref, dites-nous tout ce que vous en savez et tout ce qui vous semble important pour la connaissance de Yennayer !

Pour écrire, cliquez sur "réagir à cet article"


L’équipe de Rédaction d’Imazighen Ass-a et Tamazgha.fr vous remercie par avance.

N.B. : Dans la mesure du possible, communiquez-nous, avec vos contributions, vos coordonnées électroniques (E-mail) pour d’éventuelles questions complémentaires.


Dossier Ennayr

Articles dans la rubrique :

Ennayer - Yennayer
27/02/10
1
"Le calendrier berbère est un calendrier agraire !" Cette assertion, qui se réfère implicitement (...)

Lire l'article

17/02/09
12
Yennayer est un terme pan-nord-africain désignant le premier mois de l’année calculée selon le (...)

Lire l'article

11/01/07
2
"Ad ffɣen iberkanen, ad kecmen imellalen". Par cet adage est annoncé le premier jour de l’an (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


12 Messages

  • > Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez ! 14 janvier 2004 17:46, par momo tarik aÏt merghad
    Dans ma region natale, le sud-est du maroc goulmima, "tamazgha occidentale", la nuit du nouvel an amazigh qu’on appelle chez nous "ID’SEGGWAS" constitue une tradition ancestrale, j’en suis sûr que c’etait quelque chose de glorieux qu’ on fetait avant comme il le faut. Dernierement, ce qui est resté encore, il s’agit des sequelles bien sûr, on celebre "ID’seggwas" la nuit du 13 janvier, la mère nous prepare le couscous aux sept légumes "sbaa khdar" : carrottes,feves,asperge, aubergine,artichaut...plus un noyau de datte"ighss".le soir toute la famille se reunit autour de "tazlaft n seksous" : le plat de couscous en bois, on mange, et celui qui trouve le noyau est chanceux"azouhri", cela veut dire que "ighss" est le porte bonheur, et la personne qui l’a trouvé menera une année prospere, bonne et heureuse. En fait, vu mon jeune age,mon temoignage n’est pas representatif pour toute la region, j’espere que quelqu’un de plus agé et de plus informé que moi de goulmima et regions rectifiera et completera ce que j’ai avancé, et donnera sa version des choses. Maintenant que je suis loin des miens de ma famille et des amis, j’ai profité de l’occasion pour celebrer id’segwas : yennayr, avec mes amis kabyles et chleuhs...le couscous au poulet et tagwella... bonne belle et heureuse année a tout le monde aseggwas ighudan ihlan ifoulkin ameggaz...

    Voir en ligne : ennayr-yennayr

    • > Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez ! 30 mars 2005 09:22, par tachelhiiiite
      :mort_de_rire : azul aitma distma mamiktgam ikin la bas guiti ikin tachelhite nimintanoute ad ghir bonjour mes frer zest mes soeur comment allez vous moi je vai bien (hamdoullah) dagoula ourtimim bahla oualiikin douaz nichelhite sa dechiiiiiiiir :mort_de_rire : :pleure_de_rire :
      • > Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez ! 28 février 2007 11:55, par tazouta ait mourghi ait youssi
        pour répondre à tachelhite, ce qui importe dans ce forum c’est d’apporter du nouveau dans les traditions amazigh concernant le nouvel an, j’aurais bien aimé que tu nous dise ce qui se passe dans votre région nimintanoute au lieu de se lancer dans conneries.
  • azul ayetma imazighen s uyetma timazighin, yennayer pour moi c’est une occasion pour aller jusqu’au bout, pour réaliser nos rêves, comme il a fait hichong en 950 av jc. c’est une occasion pour rendre hommage à nos martyrs. je vous souhaites tous asuggas ighudan, afus g fus timuzgha. zizaoui amazigh n ARRIF, tamurt n abdel krim al khattabi.

    Voir en ligne : yennayer vous aussi dite-nous ce que vous en savez

  • Loin du couscous et du poulet, ce que je peux ajouter comme renseignement concernant Yanayer, c’est ce que racontent nos vieilles qui disent que lors de cette nuit de l’année les gens pleuraient car le dieu AZGER qui porte le globe terrestre sur l’une de ses cornes pendant une année doit transposer sa boule sur l’autre corne. Alors, de peur que le globe glisse et tombe vers l’inconnu et la fin, les Amazighs pleurent jusqu’à ce que la nuit montre bien que le globe est transmis correctement, et c’est après que Imensi n Yanayer est consommé.

    Ce n’est plus comme actuellement quand on se presse à manger cet Imensi qui n’a même pas passé le quart de la nuit !

    • Ton truc s’appelle "légende" et franchement on a rien à cirer des légendes. Entendre des gens en 2007 parler d’un boeuf qui porte le globe sur ses cornes ...j’ai une folle envie de lacérer mon visage. S teqbaylit : ad wwtegh agejdur s wemcic ! Je croyais que le temps des croyances de nos vieilles était révolu ! Ay...

      Amazigh

    • bonjour vivent les legendes. je n’avais pas connaissance de cette pratique de pleurer la nuit de yenayer. chez nous ,azefun, mes parents disaient qu’il faut passer imensi n nayer en silence ,di tasusmi,pour ne pas deranger azger quant il basculera, durant la soirée, le globe terrestre sur son autre corne.
  • > Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez ! 29 novembre 2005 11:08, par emma idar
    je suis une amazigh de la region de damsira 100km au nord de agadir maroc.la veille du 14 janvier mon pere nous invite pour se rassembler en famille mes freres,soeurs,tantes et leurs enfants,nous mangeons tagoulla-repas prepare avec du mais-des fruits secs.Nous ouvrons des noix et celui qui trouve la meilleure qualite de graine sera le plus chanceux durant l’année.

    Voir en ligne : yennayer

    • Bonjour, je suis algerienne native de la ville d’Oran, et je vous ecris actuellement de Montreal ou je vis actuellement.

      N’etant pas amazigh, mais ayant toujours celebrer cette fete dans ma famille, j’ai voulu apporte mon temoignage, donc chez moi nous le fetons la veille du 12 janvier, ou ma mere prepare des beignes (sfeng), la mona avec l’oeuf au centre pour chaque enfant, et elle cousait auparavant des sacs en tissus en prevision a la soiree pour les friandises.

      Le soir venu, mon pere dans une midouna il melanger tous les fruits secs ensembles (amandes, noix, figues seches....)et partager a tout le monde en plus du halkoum et des chocolats chacun mettait son du dans son sac et mange ce qu’il pouvait et en garde le reste dans le sac bien noue sous son oreille.

      Je me rappelle egalement que ma defunte grand-mere gardait tous les restes, tels que les coques de noix et d’amande.... des mois en disant que c’etait l’kheir de l’annee.

      • bonjour j’ai passé mon service militaire à sidi bel abbes en 1994.j’ai ete frappé de constater à l’approche du jour du "treize",les transformations qui s’operaient en ville, surtout du cote du marché. des etals bien eclairés bien achalandés en bonbons ,chocolats et fruits secs. est_ce une façon differente de feter le meme evenement ?
  • Yennayer : vous aussi, dites-nous ce que vous en savez ! 22 janvier 2007 17:47, par said HINAJE
    Bonjour, je m’apelle Hinaje said de la tribu des Ihinagènes qui fait partie des Aït youssi (Maroc). Les Aït youssi occupent une grande partie du Maroc ; depuis Fès (Afous) au Nord jusqu’au sahara au Sud. Ici tout le monde fète yennayer, ou ce qu’on apelle aussi haguouza ou Ahaguze. Durant la veille du 14 Janvier, on prépare le couscousse, les fruits secs, les dattes et ces derniers temps on ajoute du chocolats et des bombons pour les enfants. J’aimerais savoir si Ahaguze et Yannayer constituent bien le même événement, et si cette fête correspond au jour même du gain de la guerre par les amazighs contre les pharaons. N.B:le terme MISRA est un terme amazigh qui veut dire la terre-mère des pièrres. Sur les cartes topographiques du Maroc, il existent plusieurs zones qui s’apelles Misra ; c’est à dire une zone qui contient beaucoup de roches.