Accueil > Actualité > Salem Zenia : "Tamazight est une question d’existence (...)
Salem Zenia : "Tamazight est une question d'existence !"
Entretien avec le poète-écrivain kabyle Salem Zenia (Catalogne, 2012)
mardi 8 juillet 2014
par Masin
La question amazighe n’est pas une simple affaire ou une question d’ordre folklorique ou encore une question qui tient en une simple revendication pour que la langue soit reconnue. Non, il s’agit d’une affaire qui appelle un combat, un combat au quotidien, un combat pour l’existence et pour la dignité. Ne sommes-nous pas humiliés au quotidien ?



Peut-on aujourd’hui faire confiance à l’Etat algérien ou à l’Etat marocain dans leur façon de faire croire qu’ils prennent en charge Tamazight ? Même lorsqu’ils prennent des décisions qui peuvent paraître aussi importantes que certains peuvent le croire, à l’image de l’officialisation de Tamzight par l’Etat marocain ou l’institutionnalisation (comme langue nationale) par l’Etat algérien, il faut croire que ce n’est que de la poudre aux yeux et une façon de "noyer le poisson".

Au niveau de la véritable prise en charge de Tamazight, on se rend compte qu’il n’y a aucun sérieux ni sincérité dans les actions de ces Etats et de leurs institutions, bien au contraire : ils œuvrent au quotidien pour l’éradication de l’Amazighité. <br<
Il n’y a donc rien à attendre des Etats arabo-islamiques qui ont pris le pouvoir en Afrique du nord. Et Salem Zenia fait partie de ceux-là qui n’attendent rien de ces ennemis de l’Amazighité. Il se bat, il produit et il n’attend pas que ces Etats lui facilitent les choses.
Aujourd’hui, l’on doit s’acquitter de ces Etats qui nous empêchent d’exister, d’être nous-mêmes. Notre mission doit être celle d’œuvrer pour accéder à nos propres Etats, Etats amazighs à même d’assurer l’épanouissement et la pérennité de Tamazight. Il n’y a qu’un Etat amazigh qui peut protéger Tamazight et d’assurer la dignité aux Imazighen...

Ce combat pour l’existence a toujours été le combat de Salem Zenia ; il l’exprime dans ses œuvres mais il le mène au quotidien également. Un combat qu’il explique dans cet entretien qu’il nous a accordé en août 2012 en Catalogne.


Poète et romancier de langue berbère, Salem Zenia est né le 26 septembre 1962 à Fréha en Kabylie. En 1981, il obtient le diplôme de journaliste-reporter de l’Ecole Universalis (Liège, Belgique).
Militant de la cause berbère, il a suivi tous les développements qu’a connu la revendication berbère en Kabylie notamment.
De 1990 à 1995, Zenia a travaillé comme journaliste à l’hebdomadaire Le Pays/Tamurt. Il s’occupera essentiellement des pages en tamazight.
En 1998, il fonde son propre magazine Iẓuran, orienté essentiellement vers la promotion de la littérature berbère. Iẓuran prend plus tard la forme d’un tabloïd qui paraît tous les mois, mais ne tarde pas à cesser de paraître car confronté à des tracasseries administratives voulues par les autorités algériennes.
En 2007, il s’installe en Catalogne dans le cadre d’une résidence d’écriture qui lui a été octroyée par Le Pen Catalogne.
Le 15 juillet 2005, Salem Zenia s’est vu décerner par Tamazgha un diplôme d’honneur pour l’ensemble de ses œuvres ainsi que pour sa contribution à l’épanouissement et au développement de la littérature amazighe écrite. En 2011, C’est l’association des écrivains catalans "Le PEN Catalogne" qui lui décerne le Prix international "Voix Libre".
Salem Zenia est l’auteur de plusieurs ouvrages :
Les rêves de Yidir (L’Harmattan, Paris 1993), Tafrara (L’Harmattan, Paris 1995), Iγil d wefru (L’Harmattan, Paris 2003), Tifeswin (L’Harmattan, Paris 2004), Timucuha (L’Odysée, Tizi-Ouzou 2008), Iṭij aderγal/Sol cec - Poemes d’amor i de lluita (Accent Editorial, Barcelone 2008), Tafrara (réédition, Bgayet 2010) et L’arrel de la boira (Lleonard Muntaner, barcelone 2014).

Masin Ferkal.

Entretien - Vidéo.



Lire également :

- Publications de Salem Zenia

- "Mon combat est un combat d’existence"

- Salem Zenia

- Tifeswin : takemmict i d-yessawalen gher tnekra !

- Salem Zenia honoré par Tamazgha

- Iγil d wefru

- Salem Zenia à propos de l’Azawad





Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


8 Messages

  • Les Catalans sont entrain de réussir et de faire aboutir eur combat identitaire car désormais ils sont unis sur l’essentiel à savoir l’autonomie de la Catalogne.

    Ce n’est malheureusement pas le cas des Kabyles qui n’arrivent pas à s’entendre sur le minimum à savoir l’autonomie ou l’autodéermination. Le combat pour Tamazight pour certains nen va pas de pair avec le combat pour un Etat Kabyle. Voilà pourquoi le pouvoir algérien a encore de beaux jours devant lui, ce n’est pas encore pour cette fois-ci que les Kabyles vont le destabiliser faute d’unité entre eux.

    repondre message

    • Salem Zenia : "Tamazight est une question d’existence !" 9 juillet 2014 07:46, par La Mecreante !

      salut Baqi,

      - le combat des Catalans est politique et seulement politique.
      - le combats des kabyles est d’emblée enrayé par l’islamo-araberie-
      mahométanerie qui leur a pourri la tête pour l’éternité.

      chez l’ângérie des égorgeurs, Tamazight n’est pas un sujet. Personne n’en a rien à cirer. L’idiotie mecquoise et médinoise est dans les gènes de tout le monde, y compris les bébés.

      repondre message

    • Salem Zenia : "Tamazight est une question d’existence !" 9 juillet 2014 09:46, par Saga des Gémeaux

      Azul l’ami,
      dans ton post tu écris "les Catalans sont entrain de réussir et de faire aboutir leur combat identitaire car ils sont désormais unis sur l’essentiel à savoir l’autonomie de la Catalogne" Hors ladite Catalogne est déjà autonome dans le cadre de la Constitution espagnole de 1978. Les dirigeants catalans ont annoncé la mise en place d’un référendum sur l’indépendance qui aura lieu (en principe vers la fin de cette année si je me souviens bien)cette année. Pour ce qui est des Kabyles, tant que ceux-ci restent shootés à l’algérianisme et continue de se revendiquer comme "algérien", il n’y a rien affaire avec eux. Le seul combat qui puisse être digne de nous est celui de l’indépendance, à condition, de se libérer du carcan mental mis en place par l’entité coloniale française dénommée "Algérie"

      Saga des Gémeaux

      repondre message

  • Salem Zenia : "Tamazight est une question d’existence !" 8 juillet 2014 15:02, par Id Bauziki

    Azul,

    C’est dommage que Salem Zenia ne s’est pas exprimé en français. Aujourd’hui notre langue Tamazight est loin d’être uniformisée. Un homme de cette importance ne doit pas s’adresser uniquement aux Kabyles mais à tous les Amazighs de Tamzgha pour être compris par tous.

    Oui la question de notre existence se pose, quand on voit qu’il a fallu une semaine à un Général Egyptien pour décimer les frères musulmans alors qu’ils constituaient une force bien plus importante que celle des Imazighn dans Tamzgha jusqu’à voir l’un des leurs : Président de la République. On imagine la force du Roi du Maroc qui a derrière lui tous les pouvoirs et une grande partie du peuple marocain. Il peut balayer toutes les voix discordantes en une journée. D’ailleurs beaucoup de têtes sont déjà en prison. On peut dire sans se tromper que notre existence ne tient qu’à un fil.
    Notre espoir réside dans notre facilité d’adaptation, on doit être comme le roseau on plie mais on ne rompe pas "toujours s’accrocher à ses racines". Au Maroc où les Amazighs sont les plus nombreux de Tamzgha, ils ont juste le droit de chanter et danser sous surveillance. Bien ! avec ça au moins cela leur permet de maintenir "Timitar".
    Ensuite l’Education et l’instruction. En dernier la chute et le rejet de l’Islam, cette religion ne pourra pas résister au temps et avec tout ce qui se passe au Proche-Orient je ne pense pas qu’il faudra attendre des centaines d’années. Chez les Amazighs la mort de l’Islam entrainera automatiquement la mort de l’arabophonie et la résurgence de Tamazight à grande échelle.

    Tanmirt

    repondre message

  • Tanemmirt tameqrant a Mass Zenia,γef leqdic tgiḍ i tmaziγt i wakken ad tennerni, deg tiṭ n ucengu iwumi ur yehwi,tura imaziγen veddun ẓerren s wacu i ttewcudden "s ddin amcum", vdan seγrasen ssnasel s wacu ttwaqnen, i win mi tettwakkes tutlayt-is d acu is-id-yeqqimen ?baḥ !,rran-aγ nettwalas nettxellis ur d-nettawi,ttebin deg nneγ armi ur d-yeggri kra, nessaram kan ad ugten imeγnasen am kečč ad aγ-mmlen iverdan yessuffuγen, akken yiwen wass a d-nekker a tt-nefru d yimam nneγ, ass nni a s-nini ur nettalas, ur nettwalas, ad nertiḥ i ddin amcum. (Am akken is-inna Ait menguellet)

    repondre message

  • un peuple qui choisit la soumission au dictat d’une religion retrograde et inhumaine que de se battre pour sa survie et sa liberte eqt un peuple voué a la diqparition.comme disait,je ne me souviens plus quel philosophe,"les faibles s’autodetruisent eux memes !

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.