Accueil > Autres rubriques > Tamazgha (l’association) > Activités > 1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après !
1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après !
jeudi 5 décembre 2013
par Masin
Il y a cinquante ans l’armée algérienne intervenait en Kabylie. Massacres, viols, arrestations, torture,… étaient le lot réservé aux populations de Kabylie par l’armée algérienne. Une population qui venait de sortir d’une guerre contre le colonialisme français, une guerre qui lui a coûté cher, très cher.


Et pour la vider de ses forces et la soumettre définitivement, les voyous qui se sont emparé du pouvoir, illégitimement, à Alger avaient lâché leurs "chiens" sur ce pays de résistance.
C’est pour dénoncer la prise de pouvoir par la force et pour exiger l’instauration de la démocratie qu’un appel a été lancé par le Front des forces socialistes (FFS) à Tizi-Ouzou le 28 septembre 1963. Un bras de force entre la Kabylie et les autorités arabistes d’Alger est enclenché, un bras de force qui a duré près de deux ans et qui a endeuillé encore une fois la Kabylie qui est sorti très fragilisé de cette épreuve.
Cinquante ans après, il nous a semblé important et nécessaire d’en reparler. Il s’agit là d’un devoir, un devoir pour l’Histoire, pour la mémoire et pour que personne n’oublie...

Pour évoquer cet épisode de l’Histoire récente de la Kabylie, nous avons fait appel à deux témoins de ces années de clavaire imposé à la Kabylie par une bande de sanguinaires. Il s’agit de Mouhoub Naït-Maouche et Youcef Bellil, tous deux militants du FFS depuis 1963.

Mouhoub Naït Maouche a rejoint l’Armée de libération algérienne qu’il a servi jusqu’à ce septembre 1963 où il avait répondu à l’appel du FFS dont il rejoint les rangs. Il a eu la responsabilité de chef d’un secteur qui regroupe notamment la région d’Akbou et At-Illilten avant d’être arrêté en janvier 1965. Libéré, il s’est exilé en France où il a poursuivi le combat qu’il n’a jamais abandonné : c’est l’infatigable vieux militant.
Youcef Bellil, lui aussi a rejoint le FFS en septembre 1963 alors qu’il n’avait que dix-huit ans. Le 1er janvier 1965, il échappe à la mort et il est arrêté par les soldats de l’armée algérienne. Et c’est ainsi qu’il a dû subir la barbarie de cette armée qui lui a fait voir les pires des tortures. Il ne croyait pas pouvoir s’en sortir vivant !





1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après !

Rencontre-débat avec

Mouhoub Naït-Maouche

et
Yocef Bellil

Militants du FFS

Samedi 14 décembre à 14h30 à Paris.

Inscription obligatoire

Mouhoub Naït Maouche

Youcef Bellil


Pour assister à cette rencontre-débat, il est nécessaire de s’inscrire.


-  Par téléphone ou SMS : 06.52.10.15.63.

-  Par E-mail : tamazgha.paris gmail.com


Hocine Aït-Ahmed et le colonel Mohand Oulhadj interviewés par un journaliste de la télévision française en 1963 en plein conflit avec l’Etat algérien...




P.-S.

Youcef Bellil est auteur d’un ouvrage intitulé "Moi, Youcef, rescapé de la toture....", paru aux éditions Bouchène (Paris, 2003).

Articles dans la rubrique :

Activités
12/03/16
0
Dans le cadre de son activité, "Rencontres et débats", Tamazgha vous invite à une projection-débat (...)

Lire l'article

29/10/15
0
La Kabylie est dans le désarroi tant économique que moral. Le dernier grand mouvement remonte à (...)

Lire l'article

07/04/15
0
Alors même que les Etats hostiles à la libération de l’Azawad du joug malien poursuivent leur (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • Que sait-on de cette guerre ?
    PRATIQUEMENT RIEN..

    TAMAZGHA ,vous faites bien de rappeler cette période vite zappée ,je ne sais pour quel destin funeste car après tout elle partie de ces horribles péripéties que le peuple kabyle a vécu..
    Je crois qu’il est temps de revenir sur cette guerre d’Algérie et plus particulièrement cet épisode de 63 très mal connu des kabyles non pour exorciser les démons mais comprendre non seulement ce qui s’était passé mais les connaître les détails la cause ,les acteurs ,les responsables et les noms des 400 jeunes morts que le FFS à vite oublié.

    LE ZAÏM qui a joué un rôle négatif dans cette histoire tue, mérite bien un débat et le témoignage des témoins pour porter à la connaissance publique tous les non dits et les cachoteries. car à la lecture de ces compagnons il était question d’une armée citoyenne prête à monter sur ALGER si ce n’était l’intervention de Ait AHMED pour tout chambouler et créer son FFS dont nous connaissons aujourd’hui la trahison .
    A CE TITRE ,JE ME TOUJOURS DEMANDER ,COMMENT SE FAIT-IL QUE TOUS LES HEROS ONT ETE ELIMINE SAUF LUI ?

    Ne serait-il pas un faire valoir de boukharouba pour empêcher l’unité car il n ’a rien fait pour cela mais bien au contraire ?

    Connaître l’histoire pour éviter de la subir encore me semble impératif.
    Aux intellectuels de nous faire savoir ce qui s’était passé pour nous éviter les mêmes erreurs.

    repondre message

    • 1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après ! 7 décembre 2013 21:14, par La Mecreante !

      - « Connaître l’histoire pour éviter de la subir encore me semble impératif. 
Aux intellectuels de nous faire savoir ce qui s’était passé pour nous éviter les mêmes erreurs. »

      salut anonyme,

      votre incroyable réflexion m’a laissée bouche bée.
      Soit vous avez 10-12 ans, soit vous êtes "le Petit Prince tombé sur la 7e planète"...

      repondre message

    • 1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après ! 9 décembre 2013 20:21, par Amoqrane

      Il y’a bien des écrits sur cette période, très peu, mais il y’en a, et fort heureusement, ils ne partagent pas ces " éléments de propagande " truffés de mensonges, que vous avez sciemment ou involontairement repris à votre compte. C’est le cas du" Mémoire de DEA d’Annie Garibaldi, L’Opposition en Kabylie en 1962-65, Sorbonne-Panthéon, 1975 " (Disponible à la Bibliothèque universitaire Cujas ". Tant dis que les écrit de Rédjala, Monbeig, Oulamara ne méritent aucune crédibilité.....

      Sinon, quelle armée allait investir Alger ? Organisée par qui ? Autout de qui et qui ? En réalité, ce n’était qu’une légende abusivement construite. Qui pouvait accompagner ou rallier Krim Belkacem ou le Colonel Ouamarane....qui étaient complices de l’assassinat de Abbane Ramdane ? C’étaient des héros avant d’être trompés par le criminel Bouusof, qui les a complètement mouillés et impliqués....

      Le " révisionnisme historique " ou les interprétations tendancieuses de l’histoire ne feront que rajouter le mal au mal.....à la Kabylie qui est déjà trop éprouvée, martyrisée !

      repondre message

      • 1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après ! 17 décembre 2013 20:04, par Azwaw
        Cher Amoqran, A propos des écrit : tous les écrits méritent d’être lus et analysés, il vous appartient le droit d’en choisir le plus pertinent mais vous nous donnez pas ces éléments qui vont ont permis un tel jugement... bref tout cela est discutable car cela dépend de l’angle sous lequel on lis les choses... sauf que nous avons l’habitude de lire et de faire face à notre Histoire à travers les écrits des autres... Quand il s’agissait de Krim, Ouamrane.... n’en déplaise au clans du FLN version ben Bella -Boumedienne ou même celui des Oulemas, ils était de valeureux guerriers et chefs. Sauf que là aussi, leur apport au peuple Kabyle est pratiquement négatif et nul. Krim, pour le pouvoir était près à pactiser avec n’importe qui, tandis que Abane la charnière du FLN, stratège de la guerre et de la gestion politique de l’époque, celui que je considère comme le Jean Moulin Français, ne voyait pas du bon œil les berbéristes au contraire il a même signé une circulaire au nom du FLN pour les pourchasser là où ils sont/ Oui ces hommes là ont été l’algérie en guerre à eux seuls, ils ont travaillé pour la liberté de tout le peuple. Qu’en est -il des intérêt du peuple Kabyle ???? ce sont eux qui l’ont fait passer au second plan par naïveté ou pas schizophrénie qu’est ce j’en sais !!!! Vous avez utiliser le mot "ils les ont mouillés" : vous devriez savoir que ces gens là n’était pas nés des dernières pluies pour qu’ils soient à ce point berner de la sorte, quand on fait de la politique comme, on ne peut pas se mouiller comme cela !!!!! Ait aurait pu se mouiller justement lors de l’assassinat de Abane mais il a tenu et le seul à ne pas cautionner cet liquidation (lui aussi ne voyait aucun problème Kabyle !!!!). Il me semble, qu’au lieu de faire des jugements sur tel ou tel écris, ne serait -il pas judicieux de se pencher sur cette schizophrénie selon laquelle un kabyle tue un kabyle, un kabyle enfonce un kabyle et ces kabyles se retrouvent avec ceux qu’ils considèrent être leurs frère (de rechange !!!!), ils se font massacrer : les deux ont été étranglés ! par qui par des arabes, mais justement ils étaient les alliés de ces arabes là au lieu d’être un allié de Benaï Ouali !!! regarder ce que fais le Bachagha Benyounes pour rester au pouvoir aux côté de celui qui a assassiné plus de 126 jeunes sans armes et qui a fait plus 1000 blessés et endeuillé plus d’une famille, celui là même qui jura que tant qu’il est président, il n y aura pas d’officialisation de Tamazight et que son caractère national serait tranché par référendum , après avoir traiter le peuple Kabyle de Nains.... et vous nous parler de qui a écris "bien selon vous " ou de qui n’est pas crédible.... un coup d’épais dans l’eau mon cher ami.... mes salutations

        repondre message

  • Azul,ay uγen irgazen ur ttrun, ttγiḍen wid yemmuten, akk d imeγnasen yezgan ttnaḍaḥen γef yiseγ d tutlayt i sen-yettwaksen,ttuwxedεen s tsertit i meqqranen nsen ur n-mgared ara d tin udavu yessalayen di tiεurevt, neggra-d s wegdud amecṭuḥ, di semmusan iseggasen aya nekkni di lḥif,umazal ur neẓri ara d acu nttaju deg-sen ass-a, i wakken ad neddukel ad nerrẓ azaglu yezgan af yirawen nneγ, acimi ara nettkel γef widak iγ-irran di leγmiq seg wasmi tefra tegrawla, mi nekker kan a d-neffeγ ad aγ-rren ar din, tura medden ahat faqen belli avrid d-wwin mačči d avrid yettawin ar timmuzγa.

    repondre message

  • 1963 – 2013 : Kabylie, cinquante ans après ! 10 décembre 2013 19:32, par AZIKKIW
    Louable initiatives mais sachant les limites de ce genres d’espaces de truffer les discussions.. je voudrai juste vous interpeller pour laisser en pais ceux qui ont pris leurs responsabilités quand il fallait le faire et cesser de tirer sur l’ambulance... ReVeLER DES FAITS HISTORIQUES.. OUI NOUS EN SOMMES DANS LE BESOIN .TRANSFORMER CELA EN VéRITé C’EST UN pas DANGEREUX DE FRANCHI... 0 BON ENTENDEUR AZUL. Nous avons tous vécus dans notre chair ces moments fort douleureux..je tiens comme m^me à dire que cinq ans après que ma grand-mère fut traîner par les parachutistes qui lui ramener son unique fils ensanglanté- des soldats(disons loyalistes sont venus mettre à sac l’umble masure qu’elle partageait avec pas moins de 6 femmes, un handicapé mental

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.